Un avis sur les pierres qui pleurent

La critique de Nanet sur son blog

Merci Nanet pour cette remarque sympathique qui va droit au cœur de l’auteure :
Je terminerai cette présentation par un mot sur le langage du XIIIe mis dans les dialogues. Souvent, je trouve dommage que les dialogues, dans les livres, ne correspondent pas à l’époque ou au lieu. Ainsi, des personnages étrangers perlent correctement français … Ici, Danielle Martinigol a placé dans son texte des mots d’antan, des expressions. Ainsi, les bessons, ancien terme pour les jumeaux. La structure même des phrases est modelée. L’effet est parfait.