Jihad

de Jean-Marc Ligny

 


La présentation

 
 
 
 
Jihad de Jean-Marc Ligny aux éditions L'Atalante
 

 

 

 

 

 


La présentation
« L’amour est une laisse de soie qui conduit l’homme soit au ciel, soit en enfer. » (Proverbe arabe)

Kabylie, début du XXIe siècle. Alors que la guerre civile fait rage, un village est attaqué, ses habitants massacrés. L’unique survivant apprend à Djamal Saadi que sa sœur a été violée et tuée par un mercenaire français nommé Max Tannart.
Infiltré dans une France déchirée entre les milices du Parti National au pouvoir et les ex-combattants de Daesh, Djamal connaîtra l’enfer, dans ce pays où la couleur de sa peau et son type ethnique suffisent à attiser la haine.
Djamal n’est pas un immigré comme les autres. Il ne vient pas chercher du travail ni combattre aux côtés de la résistance. Guerrier solitaire, il se fraye un chemin sanglant afin d’accomplir son jihad personnel, qui porte un autre nom : vengeance.
Intrigue foisonnante, personnages attachants, action menée à cent à l’heure… Un thriller de politique-fiction auquel les développements récents de l’actualité donnent un saisissant parfum d’authenticité.

L'auteur
Né en 1956 à Paris, Jean-Marc Ligny se lance dans la littérature juste après son bac, abandonnant ses études et son rêve de devenir musicien. Il exerce divers petits boulots et travaille un temps comme claviste dans une imprimerie puis comme rédacteur en chef du Télégramme, un journal breton – emploi qu’il abandonne en 1998 pour se consacrer pleinement à la littérature.
En tout, Jean-Marc Ligny a écrit une quarantaine de romans – dont une dizaine pour la jeunesse –, tous consacrés à la science-fiction ou au fantastique. Il a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire pour Inner City en 1997, le prix Rosny Aîné pour Jihad en 1999 et le Prix de la Tour Eiffel pour Les Oiseaux de lumière en 2001.