Terre sans mal de Martin Lessard

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Terre sans mal de Martin Lessard

Message par Lensman » dim. janv. 16, 2011 11:05 am

Je viens de terminer ce roman, paru chez Denoël.
Mon verdict est : consternant.
Je n'arrive pas à croire que Gilles ait pu publier ce collage mal relu de lieux communs.
A moins que je sois vraiment passé à côté de quelque chose d'important (j'ai songé un moment à une sorte de parodie, mais de quoi, au juste?)
La 4e de couverture nous apprend que ce roman "navigue à contre-courant de la science-fiction actuelle". J'avoue qu'il ne m'est pas facile de bien déterminer quel est le sens actuel de navigation de la science-fiction, mais j'ai un conseil à lui donner: quel qu'il soit, si elle décide d'en changer, surtout ne PAS prendre celui-là...
Je suis presque curieux d'avoir d'autres avis.
Oncle Joe

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » dim. janv. 16, 2011 11:20 am

T'as ptet loupé l'aspect métaphysique ?
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. janv. 16, 2011 11:28 am

Erion a écrit :T'as ptet loupé l'aspect métaphysique ?
Même pas: il y a une citation de Teilhard de Chardin, en ouverture. Mais honnêtement, je ne crois pas qu'il méritait ça...
Oncle Joe

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » dim. janv. 16, 2011 11:30 am

Sinon, pour une autre critique, il y a celle de SF Universe : http://www.scifi-universe.com/encyclope ... ns-mal.htm
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. janv. 16, 2011 11:47 am

Erion a écrit :Sinon, pour une autre critique, il y a celle de SF Universe
Au fond, je suis assez d'accord avec cette critique, si on remplace "petits défauts" par "défauts rédhibitoires". De fait, l'auteur ne pourra QUE s'améliorer...
La "politique fiction", à ce niveau de niaiserie, c'est insupportable. Kim Stanley Robinson s'y risque souvent, et parfois c'est un peu lourdingue. Mais il se rattrape par un véritable contenu, et une réflexion poussée sur la notion d'utopie. Là, tout ce que j'ai pu repérer, c'est l'insistance sur le côté fédérateur du sport... trop, c'est trop.
Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. janv. 16, 2011 11:50 am

J'espérais attaquer ce livre sans préjugé, mais la lecture de la critique est un gâchage total; et l'idée de penser que je vais lire du sous-KSR quand je supporte déjà mal l'original ne me met pas vraiment en état de lire ce livre avec entrain... :shock: :?
Surtout en sortant de Planète à louer, que je vais terminer tout à l'heure, qui est une double réussite: à la fois des idées SF assez originales et une satire réussie de la réalité de Cuba... 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. janv. 16, 2011 12:00 pm

bormandg a écrit :J'espérais attaquer ce livre sans préjugé, mais la lecture de la critique est un gâchage total; et l'idée de penser que je vais lire du sous-KSR quand je supporte déjà mal l'original ne me met pas vraiment en état de lire ce livre avec entrain... :shock: :?
Surtout en sortant de Planète à louer, que je vais terminer tout à l'heure, qui est une double réussite: à la fois des idées SF assez originales et une satire réussie de la réalité de Cuba... 8)
Même si on aime beaucoup Kim Stanley Robinson, il n'y a aucune raison d'aimer ce truc, selon moi...
Cela dit, il est vrai que l'auteur s'en réclame, et pas qu'un peu, de Kim Stanley Robinson...
Ce serait intéressant que tu le lises. aussi bien, tu serais sensible à tout autre chose que le kimstanleyrobinsonisme primaire du livre. Avec cet avertissement, tu ne peux pas être déçu, seulement agréablement surpris.
Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. janv. 16, 2011 12:11 pm

Lensman a écrit : Avec cet avertissement, tu ne peux pas être déçu, seulement agréablement surpris.
Oncle Joe
Evidemment, vu comme ça.... Enfin il est sur le dessus de ma PAL de SPs, sinon il serait déjà parti en pile 6 (Ne lire que quand il ne restera rien d'autre à lire) après cette critique. :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » dim. janv. 16, 2011 12:16 pm

Lensman a écrit :c'est l'insistance sur le côté fédérateur du sport... trop, c'est trop.
Oncle Joe
:lol: videmment, ça, tu pouvais QUE mal le prendre !
bon
c'est bien écrit au moins ?

(oki, je sors)
:twisted:
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. janv. 16, 2011 12:24 pm

dracosolis a écrit :
Lensman a écrit :c'est l'insistance sur le côté fédérateur du sport... trop, c'est trop.
Oncle Joe
:lol: videmment, ça, tu pouvais QUE mal le prendre !
bon
c'est bien écrit au moins ?

(oki, je sors)
:twisted:
La 4e de couverture parle d'"ambition peu commune". Si ça, c'est un texte ambitieux, alors moi, je suis champion d'athlétisme!
Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. janv. 16, 2011 12:50 pm

Lensman a écrit :
dracosolis a écrit :
Lensman a écrit :c'est l'insistance sur le côté fédérateur du sport... trop, c'est trop.
Oncle Joe
:lol: videmment, ça, tu pouvais QUE mal le prendre !
bon
c'est bien écrit au moins ?

(oki, je sors)
:twisted:
La 4e de couverture parle d'"ambition peu commune". Si ça, c'est un texte ambitieux, alors moi, je suis champion d'athlétisme!
Oncle Joe
"Ambition peu commune", ça veut peut-être dire "ambition très inférieure à la moyenne". :wink:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. janv. 16, 2011 12:54 pm

bormandg a écrit :
La 4e de couverture parle d'"ambition peu commune". Si ça, c'est un texte ambitieux, alors moi, je suis champion d'athlétisme!
Oncle Joe
"Ambition peu commune", ça veut peut-être dire "ambition très inférieure à la moyenne". :wink:[/quote]

Et "roman lumineux" (c'est AUSSI sur la 4e...), ça veut peut-être dire que le livre brille dans l'obscurité... il faudrait que je vérifie...
Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. janv. 16, 2011 12:59 pm

Lensman a écrit :
bormandg a écrit :
Lensman a écrit : La 4e de couverture parle d'"ambition peu commune". Si ça, c'est un texte ambitieux, alors moi, je suis champion d'athlétisme!
Oncle Joe
"Ambition peu commune", ça veut peut-être dire "ambition très inférieure à la moyenne". :wink:
Et "roman lumineux" (c'est AUSSI sur la 4e...), ça veut peut-être dire que le livre brille dans l'obscurité... il faudrait que je vérifie...
Oncle Joe
Passe-le aussi qu compteur Geiger, il émet peut-être des rayons non visibles.... :lol:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
thomasday
Messages : 486
Enregistré le : mar. févr. 24, 2009 1:44 pm
Localisation : Extrême-sud de la Picardie (près de la crème)

Message par thomasday » dim. janv. 16, 2011 1:01 pm

@ Lensman

(C'est l'histoire d'un homme qui marche vers un trou signalé par des bandes plastiques de couleur vive, on le prévient qu'il y a un trou, mais il continue de marcher, passe les bandes de plastique, tombe.)

Plus sérieusement, si ce livre s'adressait aux lecteurs qui ont tout lu en SF, je l'aurais publié en Lunes d'encre. Mais c'est un livre qui s'adresse à un large public. Je le trouve facile d'accès, lisible, prenant et je maintiens que pour de la SF GRAND PUBLIC il est d'une grande ambition. Maintenant, je ne me fais aucune illusion, qui dit "SF grand public" dit commentaires (au mieux) désobligeants sur les sites spécialisés.

La couverture du livre, la façon dont il a été commercialisé donnent à mon avis une bonne idée de ce qu'il contient... Quand RMD (que tu connais) a réagi sur le blog Lunes d'encre en disant (je cite de mémoire) "Je sens que ce livre n'est pas pour moi", j'ai répondu très franchement "En effet, je ne crois pas que tu appartiennes au public visé". En fait, ce n'est pas "je ne crois pas" c'est : "j'en suis sûr".

C'est un livre pour le public de Bernard Werber, je ne l'ai jamais caché, et je suis content quand un libraire m'appelle pour me dire qu'il l'a lu et qu'il trouve que c'est mieux que les livres de Werber, ce qui lui permet d'avoir une bonne alternative pour ses lecteurs à la recherche de ce genre de livres.

Par ailleurs, ce livre a une qualité trop rare en ce moment, AMHA, il est optimiste (je n'ai pas dit naïf), comme pouvait l'être Isaac Asimov en son temps.

Les choix graphiques de la couverture... c'est pas l'éditeur qui s'est planté, c'est l'éditeur qui vise (et espère) toucher le public concerné. Je suis étonné que les gens qui connaissent ce business, sous-estiment encore aujourd'hui le côté signifiant d'une couverture.

Bien à toi,

GD.

PS : (Flûte, je me suis trompé d'avatar)

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. janv. 16, 2011 4:32 pm

thomasday a écrit :
C'est un livre pour le public de Bernard Werber,
Ou de Chattam? C'est vrai que dans ce cas là, il est bien inutile d'en parler dans un support destiné aux amateurs de science-fiction, ce serait se tromper de destinataires... Faites excuse, m'sieur!
Seulement voilà, l'éditeur (4e de couverture) parle de façon pompeuse d'un "contre-courant de la science-fiction actuelle", ce qui veut dire, si je comprends encore une phrase en français (1) que l'on est entre connaisseurs, et l'auteur s'adresse bien au public des amateurs de science-fiction: il se réclame nommément des auteurs de SF, de Simak à Dick, en passant par Heinlein, Silverberg, Orson Scott Card, Kim Stanley Robinson (dont il s'inspire ouvertement). Quand on a lu tous ces auteurs et quand on s'en réclame, il faut assumer, la publicité n'est pas gratuite. (Pour les français, il y a aussi... Weber, Barjavel, Rabelais - limite SF, peut-être... -, Antoine de Saint-Exupéry...).
(En tant qu'éditeur, tu aurais peut-être pu faire sauter ces citations grotesques...)
Quant à l'optimisme, tu m'expliqueras un jour en quoi Le fleuve des dieux de Ian McDonald, par exemple, serait moins optimiste. Au moins, les entités décrites dans le MacDonald ont l'air un peu moins con, ça me semble être de l'optimisme, ça...
Meilleur que Werber ? ça fait longtemps que je n'en ai pas lu, du Werber. Si ce truc, c'est meilleur, il vaudrait mieux que je ne retente pas l'expérience... mais je dois me méfier, si l'avis est donné par un amateur de Werber...
Comparer ça à Asimov? Pauvre Asimov... J'ai de la chance, remarque, il ne cite pas van Vogt...
Heureusement, toutes ces considérations démoralisantes ne concernent que le cercle (de plus en plus réduit, me dit-on à l'oreillette) des amateurs de SF...

Ton vieil Oncle Joe

(1) Avant la réédition en poche, il serait judicieux de se livrer à une bonne relecture, pour virer les incorrections de langage et autres formules boiteuses (ce qu'il ne faut pas faire pour ne pas écrire la formule maudite...)
Modifié en dernier par Lensman le dim. janv. 16, 2011 4:36 pm, modifié 2 fois.

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »