Terre sans mal de Martin Lessard

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Cachou
Messages : 3625
Enregistré le : mer. mars 24, 2010 9:59 am
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Cachou » lun. janv. 17, 2011 9:45 pm

Fabien Lyraud a écrit : - Le faible renouvellement du lectorat et notamment des ados qui lisent de moins en mois.
Je ne vais pas réagir sur les autres même si je ne suis pas d'accord pour certaines choses, mais là je peux.
Entre mon adolescence et aujourd'hui, j'ai pu constater que les ados se sont de plus en plus intéressés à la lecture (et le club de lecture jeunesse de ma ville a même dû se scinder en deux l'année dernière, ce qui n'est pas forcément significatif mais bon). Juste qu'ils ne lisent peut-être pas les romans que l'on veut qu'ils lisent. Même dans mes classes de techniques, j'ai plusieurs gros lecteurs (mais des gros lecteurs de Lévy, Musso et cie).

Fabien Lyraud
Messages : 2256
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » lun. janv. 17, 2011 9:59 pm

La Belgique et la France sont deux pays différents. Le fait est qu'en France le niveau a baissé spectaculairement ces 15 dernières années et que de plus de collégiens ont de grosses difficultés à comprendre un texte simple.
Les études de l'équipe de Christian Baudelot sur la lecture chez les ados montrent que le nombre de fort lecteurs à baissé et que celui des faibles lecteurs est en augmentation. Lorsque j'étais en CAPES de documentation, on nous a parlé de la désaffection des adolescents pour la lecture.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » lun. janv. 17, 2011 10:59 pm

Fabien Lyraud a écrit : - La mauvaise réputation des sciences en France à cause d'un lien trop fort avec les mathématiques.
... ça m'a fait rire, je ne sais pas pourquoi...
C'est vrai que des mathématiques au sadisme, il n'y a pas loin...
Oncle Joe

malkus
Messages : 28
Enregistré le : mer. déc. 15, 2010 9:12 am
Contact :

Message par malkus » mar. janv. 18, 2011 9:34 am

GillesDumay a écrit :
malkus a écrit :Exactement ce que j'allais signaler de mon côte : croisé au rayon SF à la FNAC.
"Denoël" ou "Lunes d'Encre", ils ont choisi. :?
En l'occurrence, c'est l'éditeur qui a choisi puisque j'ai demandé à ce qu'il soit placé en rayon SF. Le fait que ce soit en Grand Public n'a rien à voir avec le rayon, c'est une histoire de réseau (de commercialisation).
On ne met pas les Lunes d'encre dans le réseau Relay/ petits points de vente (il y aurait 90% de taux de retours), alors qu'on y a mis Terre sans mal. Les hypermarchés en ont pris aussi.
En terme de chiffres, la mise en place de Terre sans mal ressemble à une mise en place Lunes d'encre... sauf que la répartition est différente, il y en a moins en niveau 1 de librairie (FNAC et gros points de vente), plus dans les petits points de ventes et maisons de la presse (et en hypermarchés).

GD
Je comprends mieux, moi aussi, du coup. Et malgré cette histoire de collection Lunes d'Encre ou pas, ç'aurait peut-être été une drôle d'idée de le mettre ailleurs qu'en SF, en fin de compte ...
There, above the branch, the first song you hear in the morning

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » mar. janv. 18, 2011 6:52 pm

malkus a écrit :
GillesDumay a écrit :
malkus a écrit :Exactement ce que j'allais signaler de mon côte : croisé au rayon SF à la FNAC.
"Denoël" ou "Lunes d'Encre", ils ont choisi. :?
En l'occurrence, c'est l'éditeur qui a choisi puisque j'ai demandé à ce qu'il soit placé en rayon SF. Le fait que ce soit en Grand Public n'a rien à voir avec le rayon, c'est une histoire de réseau (de commercialisation).
On ne met pas les Lunes d'encre dans le réseau Relay/ petits points de vente (il y aurait 90% de taux de retours), alors qu'on y a mis Terre sans mal. Les hypermarchés en ont pris aussi.
En terme de chiffres, la mise en place de Terre sans mal ressemble à une mise en place Lunes d'encre... sauf que la répartition est différente, il y en a moins en niveau 1 de librairie (FNAC et gros points de vente), plus dans les petits points de ventes et maisons de la presse (et en hypermarchés).

GD
Je comprends mieux, moi aussi, du coup. Et malgré cette histoire de collection Lunes d'Encre ou pas, ç'aurait peut-être été une drôle d'idée de le mettre ailleurs qu'en SF, en fin de compte ...
DONC (si je comprends bien, et sans ironie aucune) :
-- ce livre va être mis en place dans des points de vente prohibant les collections de SF "balisées" (ex: Relay dans les gares et les aéroports), où il figurera aux côtés (par exemple) des livres de Bernard Werber et de Maxime Chattam ;
-- MAIS il sera aussi mis en place dans des points de vente acceptant les collections de SF "balisées" (Lunes d'encre, Ailleurs & Demain, Rendez-vous ailleurs, etc), où il sera rangé sur les mêmes tables que lesdites collection de SF "balisées".
Cela devrait être riche d'enseignements. (Indépendamment de la qualité du livre, sur laquelle je ne me prononce pas parce que je ne l'ai pas lu -- mon propos porte uniquement sur l'habillage et la mise en place).
Nous vivons des temps intéressants.
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » mar. janv. 18, 2011 7:04 pm

JDB a écrit :[
Nous vivons des temps intéressants.
JDB
C'est pas une phrase de Léonidas, ça ?^^
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » mar. janv. 18, 2011 7:10 pm

dracosolis a écrit :
JDB a écrit :[
Nous vivons des temps intéressants.
JDB
C'est pas une phrase de Léonidas, ça ?^^
Krouiiiiiiiiiiik. Battery down.
Il faut savoir mettre un terme aux piles.
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » mar. janv. 18, 2011 9:38 pm

JDB a écrit :
Cachou a écrit :[
On parlait de Sawyer avant. C'est un auteur de best-sellers de l'autre côté de l'océan, et tous les romans que j'ai lus de lui étaient positifs et se basaient sur des faits scientifiques probants. Et même si les récents ne vous plaisent pas, essayer des livres comme "Calculating God".
Je rappelle que je parlais du lectorat français (francophone, si vous voulez -- encore que le Canada francophone soit sans doute très différent).
Erion : pour le succès public, je vais la jouer modeste : commençons par des ouvrages qui figurent sur les listes de best-sellers spécialisées (genre polar/SF de la FNAC et/ou de Datalib : la dernière fois que j'ai regardé, il n'y avait QUE du polar...).
JDB
Ventes en France de Flashforward de Robert J. Sawyer (au 7 décembre 2010, ouvrage paru en mai 2010) : 9561 (source : editstat)
Ok, ça ne mérite peut-être pas le qualificatif de bestsellers mais c'est loin d'être ridicule.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » mar. janv. 18, 2011 9:42 pm

thomasday a écrit :C'est un livre pour le public de Bernard Werber, je ne l'ai jamais caché, et je suis content quand un libraire m'appelle pour me dire qu'il l'a lu et qu'il trouve que c'est mieux que les livres de Werber, ce qui lui permet d'avoir une bonne alternative pour ses lecteurs à la recherche de ce genre de livres.
J'attends avec impatience de le voir dans les nominés du prochain prix Bernard Werber du pire roman francophone. :P
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » jeu. janv. 20, 2011 1:27 am

dracosolis a écrit :
JDB a écrit :[
Nous vivons des temps intéressants.
JDB
C'est pas une phrase de Léonidas, ça ?^^
Non, c'est une malédiction chinoise.

Peut-être adressée aux bouteilles Thermos made in China.
Mon immortalité est provisoire.

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » jeu. janv. 20, 2011 8:45 am

Gérard Klein a écrit :
dracosolis a écrit :
JDB a écrit :[
Nous vivons des temps intéressants.
JDB
C'est pas une phrase de Léonidas, ça ?^^
Non, c'est une malédiction chinoise.

Peut-être adressée aux bouteilles Thermos made in China.
oui Gérard, je suis au courant, je faisais l'andouille^^
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Argemmios

Message par Argemmios » jeu. janv. 20, 2011 8:59 am

Avec Léonidas, vaut mieux faire les chocolats ;)

(Quoique, l'andouille au chocolat, j'ai pas goûté, c'est peut-être bon).

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » jeu. janv. 20, 2011 9:01 am

les mexicains font de la dinde au chocolat, mais c'est rude^^
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. janv. 20, 2011 2:34 pm

Fabien Lyraud a écrit :Ce n'est pas uniquement la question de optimiste / pessimiste qui est en jeu. Il y a tout un tas de facteurs qui agissent. En vrac :

- La féminisation du lectorat. On remarque que les filles lisent plus de fantasy ou de bit lit que de SF.
- Le faible renouvellement du lectorat et notamment des ados qui lisent de moins en mois.
- Une non continuité entre SF littéraire et SF médiatique ce qui n'était pas le cas dans les années 70 / 80
- Le déclin de la SF populaire qui se résume de plus en plus à quelques licences commerciales juteuses.
- Une Sf ambitieuse souvent très difficile, qui s'adresse à la frange la plus exigeante des lecteurs du genre et que même une partie du fandom n'apprécie pas.
- Un littérature souvent pessimiste qui traite de sujets qui sont souvent traités également de manière importante dans la presse et dans les essais ( surfer sur des sujets préoccupants comme le réchauffement climatique ou les excès de l'ultra libéralisme ou d'autres). Une littérature qui enfonce des portes ouvertes.
- D'autres sujets trop complexes pour qui n'a pas une culture scientifique de haut niveau.
- L'apparent succès du patrimoine SF prouve que les sciences humaines sont appréciés comme éléments spéculatifs par le lectorat. Or une partie de fandom pense qu'elles n'ont rien n'a y faire. C'est très dommage parce que moi, je les considère comme un moteur plus passionnant que les sciences dures.
- Le déni de la société de l'information par les élites en France. Ce qui fait que les Français ne voient pas d'alternative à une société industrielle déclinante et se tourne vers le passé.
- Une vulgarisation scientifique peut être pas assez présente sur les média audio visuel et notamment la télévision.(en particulier sur des sujets traitant de l'astronomie ou de la biologie). De même une vulgarisation absente des médias de masses concernant les sciences humaines.
- La présentation systématiquement négative de la plupart des avancées scientifiques en dehors de la médecine ou de l'informatique.
- La mauvaise réputation des sciences en France à cause d'un lien trop fort avec les mathématiques.

Je dois en oublier.
Retour en arrière, je n'avais pas réagi immédiatement
Je ne suis pas d'accord avec tous tes points, en particulier le premier (la préférence fantasyste n'est pas sexuée, AMA), mais néanmoins avec la plupart d'entre eux; manque de temps pour détailler. Quant au "lien trop fort avec les mathématiques", je pense qu'il nuit plus aux mathématiques considérées comme réservées aux sciences qu'aux sciences...
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » jeu. janv. 20, 2011 5:41 pm

Cachou a écrit :
JDB a écrit :Le gros du lectorat, à l'image de la majorité des Français, n'est PAS optimiste (cf le sondage dont on a beaucoup parlé il y a peu) et se tourne de préférence vers les romans historiques, les romans de terroir -- bref, l'évocation du passé -- ou, quand il s'intéresse à "l'imaginaire", vers les fabulations pure (fantasy, SF dégagée de toute relation au réel).
Ça je n'en suis pas du tout sûre. Quel est ce sondage et que dit-il exactement? Parce que, par exemple, monsieur Harlequin et ses histoires à l'eau de rose qui se terminent bien se vendent toujours autant (je viens d'apprendre que c'était ce qui permettait à ma bouquinerie de vivre, du coup je remercie monsieur Harlequin!). Je pense que la mode est au pessimisme dans les milieux "intellectualisants", et que le grand lectorat suit parfois cette mode pour avoir l'impression d'être "in" (voir Beigbeder, Houellebecq, Angot et cie). Ça fait toujours mieux de dire que l'on pense que le monde est foutu. Mais en attendant, "Amélie Poulain" fait plus d'entrées que n'importe que "99 francs".
Sur le pessimisme des Français, il s'agit d'une enquête mondiale BVA Gallup publiée en 2010 et qui montre qu'en effet les Français sont presque les plus pessimistes de tous les peuples de la Terre sur leur avenir, pratiquement en dernière place, 63° ou 64°.
Cela dit, il faut relativiser. En même temps, les Français apparaissent très majoritairement satisfaits de leur existence et en particulier de leur emploi (quand ils en ont un ce qui est tout de même le cas de la plupart). Le taux de fécondité, le plus élevé d'Europe, va dans le même sens. Outre les excellentes mesures sociales qui favorisent la natalité, et le possible effet des trente-cinq heures (imprévu celui-là mais bénéfique au contraire de pratiquement tous les autres), cela laisse présumer une confiance certaine dans l'avenir.
Alors, le pessimisme quant à l'avenir économique et politique?
Il faudrait disposer des données détaillées pour l'analyser. Mon sentiment est que ce pessimisme est surtout manifesté par les groupes qui connaissent des difficultés ou en redoutent: les jeunes, moins de vingt-cinq ans, parce qu'ils se trouvent dans une proportion élevée au chômage ou en attente d'un emploi quand ils n'ont pas de diplôme ou de formation adéquate; et les plus de cinquante ans qui redoutent, non sans raisons d'être lourdés. Plus les retraités à qui on serine, non sans raisons non plus, que le système des retraites est compromis, y compris pour eux. Justement les catégories qui ne font pas encore ou plus d'enfants.
Ajoutons l'endettement écrasant de la France dont les Français ont conscience qui signifie augmentation des impôts et le discours généralement très pessimiste des médias, beaucoup plus pessimiste que dans la presse étrangère (Ça, c'est le facteur culturel qu'évoque Èrion: pourquoi, je ne sais pas vraiment ou j'ai des idées mais trop longues à exposer ici).

Cela a-t-il une influence sur les lectures. Sur celles des jeunes, probablement.
Mon immortalité est provisoire.

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »