D'Or et d'émeraude, d'Eric Holstein

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
Pete Bondurant
Messages : 231
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 5:47 pm

D'Or et d'émeraude, d'Eric Holstein

Message par Pete Bondurant » jeu. mai 12, 2011 11:21 pm

(C'est moi ou il n'y a aucun fil ouvert sur ce livre ? Depuis le temps qu'on en parle...)

Lu hier et aujourd'hui, en quasi-continu. Ai loupé deux fois ma station de métro au milieu de la seconde partie.

Vraiment du bon boulot. Une gueule de bête à concours, façon Déchronologue.

J'hésite à arracher la couverture pour le faire lire à mes amis.
Modifié en dernier par Pete Bondurant le lun. mai 16, 2011 5:08 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. mai 13, 2011 7:04 am

C'est pas toi, mais tu sais comment sont les gens: des fois, ils préfèrent donner de brefs avis péremptoires et méprisants sur les livres sans les avoir lus. Je sais, ça paraît incroyable, ...
Je suis en train de lire le bouquin d'Eric Holstein, qui est prenant. Compte rendu dans quelques jours, pour ma part.

Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. mai 13, 2011 9:30 am

Il est sur ma PAL, pas trop loin du sommet.... 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Pete Bondurant
Messages : 231
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 5:47 pm

Message par Pete Bondurant » ven. mai 13, 2011 3:53 pm

Lensman a écrit : tu sais comment sont les gens: des fois, ils préfèrent donner de brefs avis péremptoires et méprisants sur les livres sans les avoir lus.
Je sais, les chroniqueurs ont le même problème...

Avatar du membre
Lhisbei
Messages : 1118
Enregistré le : jeu. avr. 16, 2009 7:38 am
Localisation : Nord
Contact :

Message par Lhisbei » ven. mai 13, 2011 10:13 pm

Pete Bondurant a écrit :
Lensman a écrit : tu sais comment sont les gens: des fois, ils préfèrent donner de brefs avis péremptoires et méprisants sur les livres sans les avoir lus.
Je sais, les chroniqueurs ont le même problème...
et parfois les chroniqueurs chroniquent et vite ... (le 17 avril). en plus ils en disent du bien parfois
:roll:
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » lun. mai 16, 2011 2:00 pm

J'avance et j'aime, mais j'attendrai d'avoir fini pour commenter. 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » sam. mai 28, 2011 8:27 pm

Décrire une Amérique du Sud uchronique, c’est un défi pour le moins audacieux, surtout quand il s’agit de faire apprécier le résultat par un public qui n’a souvent (c’est en tout cas mon cas) qu’une connaissance bien floue de son état actuel. Heureusement, il y a dans D’Or et d’émeraude des fils conducteurs et des points d’ancrages solides, qui évitent au lecteur dilettante de perdre pied. La fascination (malsaine ? je parle pour moi…) pour l’épopée des conquistadors, tout imprégnée d’avidité et de massacres, toute destructrice de civilisations qu’elle fut, fait le reste.
Le récit expose par le menu comment la conquête espagnole de l’Amérique du Sud a été enrayée, et comment les civilisations indiennes ont nous seulement survécu au colonialisme occidental, mais se sont développées et sont entrées dans la modernité à leur manière. Il s’articule autour d’une histoire de voyage dans le temps fantastique (une suspension d’incrédulité à assumer…(*)) et astucieusement paradoxale, laquelle le fait d’ailleurs basculer du côté du monde parallèle ou divergent résultant de la manipulation temporelle, plutôt que dans celui de l’uchronie pure et dure, au point de divergence choisi arbitrairement. On pourrait s’attendre à un règlement de compte : gentils Indiens contre méchants Espagnols, mais il n’en est rien. C’est que Eric Holstein privilégie toujours l’humanité de ses personnages, jusque dans les scènes les plus violentes, et il y en a ! A mon sens, le portrait le plus réussi, étonnant de vérité psychologique, est celui du conquistador Quesada, bouleversant dans ses incertitudes.
A souligner les savoureux appendices, vrai régal pour l’amateur d’uchronie.
Un roman exaltant, émouvant, et porteur d’un message humaniste et intelligent.

Oncle Joe

(*) J’ai pensé au procédé employé par Javier Negrete dans son extraordinaire Alexandre le Grand et les aigles de Rome.
Modifié en dernier par Lensman le dim. mai 29, 2011 6:06 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » sam. mai 28, 2011 10:00 pm

Merci Tonton , j'hésitais... j'achète !
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. mai 29, 2011 6:19 am

Hoêl a écrit :Merci Tonton , j'hésitais... j'achète !
Je pense que tu ne seras pas déçu !
J'aurais pu ajouter que ce roman propose une autre approche de la Colombie qui nous change de l'écho souvent déprimant renvoyé par l'actualité.
Le camarade Pete n'a pas aimé la couv, puisqu'il préfère l'arracher, à l'instar de Lovecraft qui, prétendument, enlevait les couvs de Weird Tales pour lire la revue dans les transports en commun... Pour ma part, je trouve l'illustration en elle-même tout à fait réussie, et en résonance parfaite avec le roman. En revanche, je ne suis pas convaincu par la maquette, qui manque de sobriété.

Oncle Joe

Avatar du membre
Lhisbei
Messages : 1118
Enregistré le : jeu. avr. 16, 2009 7:38 am
Localisation : Nord
Contact :

Message par Lhisbei » mer. août 03, 2011 9:39 pm

J'hésite à nourrir ce fil (et j'espère ne pas réveiller de fantômes) mais je signale tout de même la chronique d'Efelle
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. août 04, 2011 10:47 am

Lhisbei a écrit :J'hésite à nourrir ce fil (et j'espère ne pas réveiller de fantômes) mais je signale tout de même la chronique d'Efelle
Tant qu'à réveiller le fil: http://www.phenixweb.net/HOLSTEIN-Eric- ... d-emeraude
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
thomasday
Messages : 486
Enregistré le : mar. févr. 24, 2009 1:44 pm
Localisation : Extrême-sud de la Picardie (près de la crème)

Message par thomasday » jeu. oct. 06, 2011 6:43 am


Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Message par Jacques Ah ! » jeu. oct. 20, 2011 7:59 am

Très beau titre en tout cas, un peu dans le genre des titres de Nathalie Henneberg. 8)
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »