Derniers livres lus

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » mar. sept. 23, 2008 10:15 am

Masques de Clown de Joël Houssin. Je ne m'attendais à rien d'extraordinaire et finalement c'est une bonne surprise. Un bon petit roman bien sympathique.

Avatar du membre
Patroth
Messages : 195
Enregistré le : ven. juil. 18, 2008 1:33 pm
Localisation : Antony 92

Message par Patroth » mar. sept. 23, 2008 2:08 pm

Après avoir lu :quand j étais blouson noir de J P Bourre ..quelques années de la vie d un jeune blouson noir ,sa passion pour James Dean et le rock ,Cochran ,Johnny;les chaussettes noires,Vincent,...la période folle d un ado..j ai adoré ...puis j ai lu Titcht de Christian Mantey;un détective privé médiocre(ancien flic )recoit un appel d une vieille dame qu il retrouvera quelques jours après en état de momie .....bon je recherche la suite..
L absence de preuves n est pas une preuve d absence

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » mar. sept. 23, 2008 7:54 pm

Salut,

Je reste dans les années 70, et dans les auteurs français, avec Michel Demuth, La Clé des étoiles, 1977, Paris, Le Masque, "Science Fiction" n°59.
Ce livre contient une novella et deux nouvelles publiées dans les années 60 dans Satellite (pour la novella) et dans Fiction pour les nouvelles.

Michel Demuth est vraiment un génie trop méconnu. La novella est très intéressante, n'a pas vieilli d'un poil du fait que l'auteur manie des concepts pseudo-scientifiques sans chercher à s'étaler dessus. Il imagine une Terre où les guerres ont provoqué l'apparition de zones de non existence, en quelque sorte. Ce qui y rentre disparaît immanquablement. Une petite société essaie de se reconstruire quelques décennies après cette guerre totale, société qui parque ses mutants et semble brider (même si ça n'est pas franchement dit) le libre arbitre pour éviter tout nouveau conflit. Le héros, simple sous-fifre, va évidemment être amené à s'enfoncer dans une des zones, et celles-ci s'avèreront être des portes vers d'autres univers. Là encore, comme chez Thirion (mais en bien mieux écrit!) c'est court mais très dense. Demuth arrive à faire tenir une trame d'une grande richesse en à peine 140 pages.
La nouvelle suivante, Nocturne pour démons, est magnifique. C'est du China Miéville avec 40 ans d'avance. Le monde rapidement brossé par Demuth baigne dans une ambiance magique du fait d'une science que plus personne ne comprend. On est très proche, par cette ambiance, par les descriptions, par la société proposée, de la Nouvelle Crobuzon de Miéville. Et là encore, Demuth arrive à faire tenir cela dans du très court. Pas de délayage, pas de gras, pas de chapitres inutiles (et dieu sait qu'il y en a chez Miéville...). Là, en 38 pages, Demuth crée littéralement un univers cohérent.
La dernière nouvelle, en comparaison, A l'Est du Cygne, est un peu fade. Récit d'exploration un tantinet banal, avec une chute décevante et bâclée, mais qui se lit malgré bien grâce à l'ambiance rendu.

Bref, un excellent recueil que celui-là. Une bonne réédition en perspective? Allez, les gars, une bonne surprise, s'il vous plait!

A+

Patrice

PS: une réédition ne ferait en effet pas de mal, car si les textes sont excellent, l'édition elle, est farcie de coquilles, à un point que s'en est pénible sur certaines pages.

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mar. sept. 23, 2008 9:35 pm

Patroth a écrit :Après avoir lu :quand j étais blouson noir de J P Bourre ..quelques années de la vie d un jeune blouson noir ,sa passion pour James Dean et le rock ,Cochran ,Johnny;les chaussettes noires,Vincent,...la période folle d un ado..j ai adoré ...puis j ai lu Titcht de Christian Mantey;un détective privé médiocre(ancien flic )recoit un appel d une vieille dame qu il retrouvera quelques jours après en état de momie .....bon je recherche la suite..

Le spectacle est meilleur :

Image
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » mer. sept. 24, 2008 5:22 am

"Nocturne pour démons" est aussi dans "Les années métalliques"

Dommage que l'œuvre de Demuth soit si courte !
"La clé des étoiles","Les deux galaxiales" et "Les années métalliques"
plus maintenant, l'indispensable Lunatique (spécial Demuth), chez notre éons adoré.

c'est peu ! mais inoubliable!

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » mer. sept. 24, 2008 8:11 am

J'ai tenté de lire Le Veilleur à la lisière du monde de Daniel Walther. A la moitié du roman, ne s'étant encore rien passé d'intéressant, j'ai abandonné.

Big Luna
Messages : 14
Enregistré le : sam. août 30, 2008 12:52 pm
Contact :

Message par Big Luna » mer. sept. 24, 2008 11:29 am

rmd a écrit:
"La derniere colonnie", de John Scalzi, à l'atalante. Du space-op sympa comme les deux premiers tomes, avec la même déception devant le manque de profondeur de cette série qui aurait certainement pu etre autre chose que de l'aventure militaire.


Pas mieux. C'est vraiment sympa, mais tout aussi frustrant...
Alors que j'avais beaucoup aimé Le Vieil Homme et la Guerre, un peu moins Les Brigades Fantômes, je n'ai pas réussi à dépasser les 100 premières pages de La dernière Colonie.

Scalzi n'a vraiment plus rien à dire d'original et nous ressert des clichés antédiluvien. En plus c'est verbeux et mièvre.
www.lunalibre.fr le blog totalement inutile de Luna Libre

Fabien Lyraud
Messages : 2255
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mer. sept. 24, 2008 12:33 pm

Patrice a écrit :Salut,

Je reste dans les années 70, et dans les auteurs français, avec Michel Demuth, La Clé des étoiles, 1977, Paris, Le Masque, "Science Fiction" n°59.
Ce livre contient une novella et deux nouvelles publiées dans les années 60 dans Satellite (pour la novella) et dans Fiction pour les nouvelles.

Michel Demuth est vraiment un génie trop méconnu. La novella est très intéressante, n'a pas vieilli d'un poil du fait que l'auteur manie des concepts pseudo-scientifiques sans chercher à s'étaler dessus. Il imagine une Terre où les guerres ont provoqué l'apparition de zones de non existence, en quelque sorte. Ce qui y rentre disparaît immanquablement. Une petite société essaie de se reconstruire quelques décennies après cette guerre totale, société qui parque ses mutants et semble brider (même si ça n'est pas franchement dit) le libre arbitre pour éviter tout nouveau conflit. Le héros, simple sous-fifre, va évidemment être amené à s'enfoncer dans une des zones, et celles-ci s'avèreront être des portes vers d'autres univers. Là encore, comme chez Thirion (mais en bien mieux écrit!) c'est court mais très dense. Demuth arrive à faire tenir une trame d'une grande richesse en à peine 140 pages.
La nouvelle suivante, Nocturne pour démons, est magnifique. C'est du China Miéville avec 40 ans d'avance. Le monde rapidement brossé par Demuth baigne dans une ambiance magique du fait d'une science que plus personne ne comprend. On est très proche, par cette ambiance, par les descriptions, par la société proposée, de la Nouvelle Crobuzon de Miéville. Et là encore, Demuth arrive à faire tenir cela dans du très court. Pas de délayage, pas de gras, pas de chapitres inutiles (et dieu sait qu'il y en a chez Miéville...). Là, en 38 pages, Demuth crée littéralement un univers cohérent.
La dernière nouvelle, en comparaison, A l'Est du Cygne, est un peu fade. Récit d'exploration un tantinet banal, avec une chute décevante et bâclée, mais qui se lit malgré bien grâce à l'ambiance rendu.

Bref, un excellent recueil que celui-là. Une bonne réédition en perspective? Allez, les gars, une bonne surprise, s'il vous plait!

A+

Patrice

PS: une réédition ne ferait en effet pas de mal, car si les textes sont excellent, l'édition elle, est farcie de coquilles, à un point que s'en est pénible sur certaines pages.
Pour moi "nocturne pour démons" est un texte culte. Je l'ai découvert à l'âge de 18 ans et ça a été un véritable choc. A propos de ce que tu dis, c'est vrai que je me faisais récemment la remarque quand au cote pré-New Weird de Demuth. Je pense que s'il faut chercher un héritier littéraire à Demuth, il faut rester en France tout de même. On retrouve dans certains textes de JC Dunyach la même poésie qui était présente chez Demuth et une ambiance assez proche (je pense au "jeu des sabiers" ou à "étoiles mortes"). D'ailleurs Demuth était - il poéte en plus d'être nouvelliste ? Parce que ses textes le sont énormément. Dans le même genre que "Nocturne..." il a d'autres grand textes de SF inclassables et superbes chez Demuth comme "la ville entrevue" ou "hymne au défenseur" (tous les deux dans "les années métalliques".
Pour Mièville tu es un peu dur. Il s'agit d'un auteurs (avec Vance) qui fait des disgressions passionnantes presque autant que le reste du récit.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Tony
Messages : 169
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 10:45 am
Localisation : Sur Terre mais la tête dans les nuages

Message par Tony » mer. sept. 24, 2008 2:29 pm

Le chevalier de Gene Wolfe, de l'excellente fantasy (si, si, ça existe), dont le point fort (et le point faible ?) est une narration un peu chaotique, le narrateur passe souvent du coq à l'âne et laisse plein de points en suspens... mais ce n'est pas rébarbatif, on reste porté par le texte.

La brèche de Christophe Lambert, qui raconte un voyage sur les plages du Débarquement, une chouette lecture, l'action est bien menée, il y a tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment !

Avatar du membre
Charlotte
Administrateur - Site Admin
Messages : 1518
Enregistré le : lun. janv. 23, 2006 2:28 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Charlotte » mer. sept. 24, 2008 3:10 pm

Tony a écrit :
La brèche de Christophe Lambert, qui raconte un voyage sur les plages du Débarquement, une chouette lecture, l'action est bien menée, il y a tout ce qu'il faut pour passer un agréable moment !
Plus qu'un chouette moment, je trouve. Il mène d'une main de maître sa narration. Non seulement on ne s'ennuie pas une seule seconde mais en plus on en a vraiment l'impression de se retrouver sur une plage du Débarquement. C'est un peu Le Jour le plus plus long version bouquin...

PEREKAAN

Message par PEREKAAN » mer. sept. 24, 2008 3:35 pm

ou Il faut sauver le soldat Ryan, le premier quart d'heure...

Avatar du membre
efelle
Messages : 152
Enregistré le : ven. mars 16, 2007 1:10 pm
Localisation : 77
Contact :

Message par efelle » mer. sept. 24, 2008 3:41 pm

Tony a écrit :Le chevalier de Gene Wolfe, de l'excellente fantasy (si, si, ça existe), dont le point fort (et le point faible ?) est une narration un peu chaotique, le narrateur passe souvent du coq à l'âne et laisse plein de points en suspens... mais ce n'est pas rébarbatif, on reste porté par le texte.
Tu n'as plus qu'à te jeter sur Le mage.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » mer. sept. 24, 2008 4:08 pm

Fabien Lyraud a écrit :(...)D'ailleurs Demuth était - il poéte en plus d'être nouvelliste ? Parce que ses textes le sont énormément.(...)
Je plussoie : Dans le ressac électromagnétique (Lunatique spécial M.D.) est pour moi un véritable - et superbe - poème en prose.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » jeu. sept. 25, 2008 12:55 pm

Xavier MAUMEJEAN, Lilliputia.

Bah c'est très très bien, hein. L'est fort, m'sieur Mauméjean.

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » ven. sept. 26, 2008 8:40 pm

Thomas GEHA, A comme Alone.

Très sympathique, ma foi. Certainement pas sans défauts, mais ça passe bien, et je sens bien la suite...

Verrouillé

Retourner vers « Vos dernières lectures »