Simon Bréan - La Science-fiction en France

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » jeu. avr. 25, 2013 5:31 pm

La théorie du déterminisme est une hypothèse métaphysique sans fondement sérieux qui a quelques applications limitées en physique classique, et dont raffolaient les dinosaures de la fin du crétacé, convaincus d'avoir au moins cent millions d'années devant eux. Jusqu'à ce qu'un autre déterminisme vienne calmer leur optimisme.
Précisément, ce qui intéresse l'uchronie et la (rétro) prospective, c'est l'enchevêtrement des déterminismes et leur désenchevêtrement possible.
Si l'on considère que tout est écrit de toute éternité, inutile de faire de l'histoire, des sciences politiques, de l'économie et au fond même de la physique. Ça prend la tête. Si à l'inverse, on pense que l'avenir n'est pas totalement écrit et que le passé à eu un avenir, qui n'était donc alors pas écrit non plus, ces approches ou disciplines reprennent quelques couleurs.

Et n'oublions jamais l'énigme de l'effondrement de la fonction d'onde. Pensons y toujours mais n'en parlons jamais.
Mon immortalité est provisoire.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. avr. 25, 2013 7:51 pm

Là, tu récuses la thèse; ce n'est déjà pas la même chose que de la traiter d'absurdité. Et je suis alors d'accord avec toi.
Ceci étant, comme tu parles de l'effondrement de la fonction d'onde, je crois que tu es dans le coeur du sujet: après l'expérience, le résultat est déterminé; et là, on arrive au coeur du problème de l'impossibilité, a posteriori, d'une autre histoire... sauf à admettre l'existence d'univers multiples.... Sliders est plus facilement réalisable que l'Ironie du sort....
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » ven. avr. 26, 2013 1:01 am

Everett a eu son idée sur la question.

Une thèse récusée devient une absurdité, qui mérite pour autant réflexion.
Mon immortalité est provisoire.

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. avr. 26, 2013 7:48 am

bormandg a écrit :Ceci étant, comme tu parles de l'effondrement de la fonction d'onde, je crois que tu es dans le coeur du sujet: après l'expérience, le résultat est déterminé
... déterminé aux incertitudes près...
et là, on arrive au coeur du problème de l'impossibilité, a posteriori, d'une autre histoire...
... sauf toutes celles qui sont possibles dans les "marges" d'incertitude
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Message par Jacques Ah ! » ven. avr. 26, 2013 8:10 am

Actuellement, on redécouvre Stephan Wul par le biais de la BD : treize albums de BD à sortir reprenant les treize roman de Stephan Wul mort en 2003 ;

La mort de Roland Wagner a laissé un grand vide, mais heureusement on voit aujourd'hui Michel Jeury revenir à la science-fiction, donc les anciens du Fleuve Noir sont là ; Michel Pagel continue de traduire ; et la vague suivante des Pierre Bordage et Laurent Genefort, puis Thomas Day se poursuit ; (la vague engendrée par Rivière Blanche aussi) ;

Des noms, des noms, on peut aussi citer Pierre Gevart de Galaxies, Denis Labbé et le couple Lajoye qui nous traduit des œuvres russes ; ils font un énorme travail de fond ;

D'autres comme Lionel Davoust ou Bernard Werber travaillent à la structure de la SF française et à sa popularisation et on découvre aussi des auteurs très anciens, depuis Jules Verne, Jacques Sternberg et encore Bruss ; je dirais que la SF vit un âge d'or, mais que ses auteurs sont trop attachés à leurs privilèges, ce qui bloque souvent leur créativité ;

Je lis actuellement les quatre voulmes de la saga "20013001" de Arthur C Clarke chez France Loisir et "Le temps incertain" de Michel Jeury ; je pense bien sûr aussi à Roland Wagner qui aurait aimé ce mouvement de fond que je détecte... RIP ;

Et à vos liseuses ! ludwing ; :wink:
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. avr. 26, 2013 9:51 am

MF a écrit :
bormandg a écrit :Ceci étant, comme tu parles de l'effondrement de la fonction d'onde, je crois que tu es dans le coeur du sujet: après l'expérience, le résultat est déterminé
... déterminé aux incertitudes près...
et là, on arrive au coeur du problème de l'impossibilité, a posteriori, d'une autre histoire...
... sauf toutes celles qui sont possibles dans les "marges" d'incertitude
Ansolument. A ce sujet je viens de lire Abraxa, de Frédéric Delmeulle, qui exploite une telle "marge".Voisine de celle traitée par Rihla, de Juan Miguel Aguilera....
On peut d'ailleurs étendre la remarque à quasiment tous les romans historiques et une part importante des romans de voyage dans le temps.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. avr. 26, 2013 9:56 am

Gérard Klein a écrit :Everett a eu son idée sur la question.

Une thèse récusée devient une absurdité, qui mérite pour autant réflexion.
Récusée ne suffit pas, aussi longtemps qu'elle n'est pas définitivement abandonnée comme hypothèse de travail. Ce que n'est toujours pas (doit-on penser "hélas"?) le déterminisme.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »