Kurt STEINER - Ortog et les ténèbres

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Kurt STEINER - Ortog et les ténèbres

Message par Nébal » jeu. déc. 27, 2012 10:05 am

Malgré un certain nombre d'idées intéressantes, c'est chiant comme la mort (pardon).

Hop.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. déc. 27, 2012 11:40 am

TU vas mourir !

Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. déc. 27, 2012 11:51 am

Lensman a écrit :TU vas mourir !

Oncle Joe
Comme tout le monde, d'ailleurs.
Comme dit la définition: condamné à mort en deux lettres
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » jeu. déc. 27, 2012 11:53 am

Lensman a écrit :TU vas mourir !

Oncle Joe
Je sais, y a un complot contre moi...

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » jeu. déc. 27, 2012 12:05 pm

Nébal a écrit :
Lensman a écrit :TU vas mourir !

Oncle Joe
Je sais, y a un complot contre moi...
bof, d'ici que les conjurés quittent le café du commerce -et à l'heure de l'apéro c'est pas gagné- ils seront tous bourrés

d'ailleurs, je vais commander une tournée...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. déc. 27, 2012 12:16 pm

MF a écrit : d'ailleurs, je vais commander une tournée...
Café pour moi; et un autre pour Oncle, STP.... 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. déc. 27, 2012 12:17 pm

Peut-être que ce côté mitraillage ( au gros calibre, ça fait des trous larges comme un chapeau) de critiques, comme s'il fallait exécuter dans l'urgence quelques condamnés encombrants jusqu'alors épargnés, finit par nuire à l'intérêt des critiques en questions....

Oncle Joe

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » jeu. déc. 27, 2012 12:18 pm

J'ai fait mieux, certes. M'a pas inspiré, là.

Mais c'est pas ma faute si ces vieux bouquins se lisent vite...

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. déc. 27, 2012 12:48 pm

Nébal a écrit :J'ai fait mieux, certes. M'a pas inspiré, là.

Mais c'est pas ma faute si ces vieux bouquins se lisent vite...
D'un côté ils étaient faits pour ça (être lus vite). De l'autre les lire (ou les relire) trente ans plus tard aurait demandé une lecture moins rapide. Si c'est pour en parler avec la rapidité de la lecture d'époque, il aurait fallu les lire à l'époque, en étant dans l'esprit du temps; prétendre leur infliger une critique actuelle est un contresens.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » jeu. déc. 27, 2012 12:54 pm

Moi je trouve d'autant mieux de les lire et critiquer en synchronie, d'un même élan.
Même si je ne rejoins pas forcément les avis de Nébal, il faut toujours être conscient que sa démarche ne consiste pas à proposer une critique valable de manière intemporelle, mais de rendre compte de l'effet actuel d'un texte donné sur une sensibilité contemporaine.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. déc. 27, 2012 1:03 pm

D'accord, sauf que lire un texte ancien demande de ne pas le lire comme s'il venait de paraître, sous peine d'en perdre systématiquement tout l'intérêt..
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » jeu. déc. 27, 2012 1:40 pm

bormandg a écrit :D'accord, sauf que lire un texte ancien demande de ne pas le lire comme s'il venait de paraître, sous peine d'en perdre systématiquement tout l'intérêt..
Peut-être, mais tu ne pourras empêcher personne de les lire avec un regard actuel et, concernant Nébalounichou, après des centaines d'autres œuvres bien plus récentes.
Toi-même, tu parles d'étages dans le domaine, ben voilà, on y est...

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » jeu. déc. 27, 2012 1:49 pm

Aldaran a écrit :
bormandg a écrit :D'accord, sauf que lire un texte ancien demande de ne pas le lire comme s'il venait de paraître, sous peine d'en perdre systématiquement tout l'intérêt..
Peut-être, mais tu ne pourras empêcher personne de les lire avec un regard actuel et, concernant Nébalounichou, après des centaines d'autres œuvres bien plus récentes.
Toi-même, tu parles d'étages dans le domaine, ben voilà, on y est...
Le lire, oui, mais quand on en fait une critique (donc lue par autre chose que les potes), il faut replacer le contexte, pour que les limites qu'on expose fassent sens. C'est d'autant plus important pour des oeuvres dans les genres populaires, qui se doivent d'être adaptées au public et au contexte de l'époque. La culture (littéraire ou historique) est là pour tempérer le ressenti, permettre de prendre du recul, et de comprendre l'oeuvre dans sa globalité.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. déc. 27, 2012 1:54 pm

silramil a écrit :Moi je trouve d'autant mieux de les lire et critiquer en synchronie, d'un même élan.
Même si je ne rejoins pas forcément les avis de Nébal, il faut toujours être conscient que sa démarche ne consiste pas à proposer une critique valable de manière intemporelle, mais de rendre compte de l'effet actuel d'un texte donné sur une sensibilité contemporaine.
Mais dans ce cas, il me semble que le critique devrait faire les deux: rendre compte de ce que ce texte pouvait signifier de son temps,et rendre compte de ce qu'il peut vouloir dire aujourd'hui ( s'il dit quelque chose) à un lecteur d'aujourd'hui , avec les attentes d' aujourd'hui. D'autant plus que l'on parle de textes conjecturaux, où la (relative) nouveauté d'une thématique ou d'un motif joue un rôle important.
Le plaisir de lecture est certes lié à l'immédiateté du ressenti: "je lis ce texte maintenant et il me plaît". C'est sans doute l'essentiel pour l'immense majorité des lecteurs, et c'est bien normal. Mais on s'en fout, de ça, quand on lit une critique, nous aussi, on aimera ou pas, en lisant le texte, on s'en rend compte tout seul, on ne peut pas le faire à notre place. Ce qui nous importe, en tout cas à moi, c'est une vraie analyse.
Ces textes ont acquis une valeur de classique. Pour moi, ce n'est pas par hasard, c'est la pérennisation d'une approche critique. Cela implique, à mes yeux, une forme de respect.
J'ai l'air vieux jeu la-dessus, et pourtant moi aussi il y a des classiques que je trouve ringards. Mais le dire ("je trouve Proust bien vieilli" ou "Victor Hugo est bien emphatique" ou "on a fait mieux dans le style depuis Daniel Drode") n'a aucune valeur pour personne, c'est juste du pur ressenti personnel. Cela n'a d'intérêt que si on ressent une puissante empathie ( ou le contraire) avec le critique. Dans le cas de notre ami, cela ne marche pas pour moi : je suis souvent déconcerté par ses critiques, j'ai beaucoup de mal à les anticiper sur des textes que j'ai lus. Je serai donc beaucoup plus exigeant quant à ses analyses, je veux comprendre EN QUOI le texte "ne tient plus le coup" et non pas seulement m'entendre dire JUSTE qu'il ne tient plus le coup, ou qu'il est décevant (par rapport à quel critère est-il "décevant" , par Cthulhu ? Je veux comprendre!)

Oncle Joe

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » jeu. déc. 27, 2012 2:10 pm

Ouais, enfin c'est des comptes rendus de lecture que fait Nébal, je ne vois pas trop l'intérêt de lui demander autre chose. Dans une revue, sur papier ou en ligne, ce serait autre chose, mais là il ne s'agit que de l'expression d'une sensibilité.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »