Kurt STEINER - Ortog et les ténèbres

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. janv. 04, 2013 5:24 pm

Aldaran a écrit : Ce n'est pas la critique de Nébal, qui te pose un problème, dirait-on, mais plutôt la réception qu'elle peut obtenir..
De fait, si on part du principe que personne ne la lit, ou qu'elle n'est lue que par des gens qui on déjà lu les oeuvres critiquées, ça change un poil les données du problème...

Oncle Joe
Modifié en dernier par Lensman le ven. janv. 04, 2013 5:52 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » ven. janv. 04, 2013 5:45 pm

Lensman a écrit :
Aldaran a écrit : Ce n'est pas la critique de Nébal, qui te pose un problème, dirait-on, mais plutôt la réception qu'elle peut obtenir..
De fait, si on part du principe que personne ne la lit, ou qu'elle n'est lue que par des gens qui on déjà lu les oeuvres critiquées, ça chance un poil les données du problème...
Tu oublies : "ou par des gens qui lisent un avis et le font leur sans plus réfléchir". Je crois que Georges pensait davantage à ceux-là qu'aux autres.
Mais je peux me tromper !

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. janv. 04, 2013 5:54 pm

Aldaran a écrit :
Lensman a écrit :
Aldaran a écrit : Ce n'est pas la critique de Nébal, qui te pose un problème, dirait-on, mais plutôt la réception qu'elle peut obtenir..
De fait, si on part du principe que personne ne la lit, ou qu'elle n'est lue que par des gens qui on déjà lu les oeuvres critiquées, ça chance un poil les données du problème...
Tu oublies : "ou par des gens qui lisent un avis et le font leur sans plus réfléchir". Je crois que Georges pensait davantage à ceux-là qu'aux autres.
Mais je peux me tromper !
En résumé, on dira que si la critique n'a pas d'influence particulière sur le lecteur potentiel, c'est sans grande importance... mais je crois que tout le monde (rires) sera d'accord...

Oncle joe

JMLofficier
Messages : 74
Enregistré le : ven. janv. 29, 2010 9:58 am

Message par JMLofficier » sam. févr. 16, 2013 11:04 am

Je suis assez d'accord avec Gerard pour ce qui est de la critique.

Ce qui m'interpelle et m'étonne et m'attriste plus, c'est de constater à quel point les critiques n'ont plus d'effet sur les ventes.

Nous (Black Coat Press) avons eu des critiques absolument dythirambiques aux US sur certains de nos livres; tiens, je pense aux critiques de Paul DiFillippo dans ASIMOV'S ou dans SFSTUDIES, avec une page de pub de surcroît! Zero impact sur les ventes.

Ditto pour BIFROST, GALAXIE en France. Ou Nebal, qui a par exemple dit du bien des deux ANGOISSEs de Steiner (ainsi que que d'autres bloggeurs). Impact: zéro.

Je ne prétends pas expliquer, mais c'est triste. Quand j'étais jeune du temps des dinosaures, il y avait des critiques dans FICTION et HORIZONS DU FANTASTIQUE et j'achetais souvent les livres qui y étaient mentionnés -- surtout celles de HdF - Andrevon, tu m'en as coûté des sous!

Aujourd'hui,on cause partout mais (presque) personne achète. C'est de l'onanisme culturel.

Avatar du membre
Soslan
Messages : 3051
Enregistré le : sam. juin 13, 2009 1:22 pm
Localisation : Lille (ou presque)
Contact :

Message par Soslan » sam. févr. 16, 2013 1:03 pm

J'adore la qualification d'onanisme culturel sous prétexte que les critiques n'ont pas d'impact commercial, on ne doit pas avoir la même vision de la culture (que j'ai toujours vu comme un élément superflu de nos vies de toute façon, quel que soit sa rentabilité ou bien ses velléités intellectuelles, mais passons, là n'est pas la question).
La question, c'est que je ne vois pas ce que les critiques et blogueurs peuvent faire de cet état de choses qui tient davantage dans la surproduction que les acheteurs potentiels ne peuvent plus suivre, autant dire, je sais ça fait mal au cul, que les éditeurs sont plus responsables que que les critiques.
"La Lune commence où avec le citron finit la cerise" (André Breton)

http://karelia.over-blog.com/
Et pour ne pas faire que ma propre promo :
http://musardises.moonfruit.fr/

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » sam. févr. 16, 2013 1:38 pm

Personnellement, en tant qu'acheteur et collectionneur, je prends tout ce que je trouve à prix raisonnable, je lis ce qui me parait devoir m'intéresser, en fonction de ce que je sais déjà de l'auteur et du sujet, de la 4° de couv, de ce qu'on m'a dit... bref je suis assez peu guidé par les critiques.
Ceci étant, quand j'écris et envoie une recension d'un livre lu, ce n'est pas du tout par "onanisme culturel" pour contempler mon propre avis sur le livre, c'est pour que d'autres puissent être intéressés par le dit livre, savoir ce que j'y ai trouvé, poser une base de discussion avec d'autres lecteurs. Idem quand je participe à une discussion sur ce forum.
J'espère que les informations que je donne sur les livres que je signale intéressent certains lecteurs et qu'elles ont un effet non nul. Même si les questions financières, le nombre de livres disponibles et les limites du budget livres de chacun influent plus que ma recension. :?
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Soslan
Messages : 3051
Enregistré le : sam. juin 13, 2009 1:22 pm
Localisation : Lille (ou presque)
Contact :

Message par Soslan » sam. févr. 16, 2013 1:45 pm

Ah, et puisque j'ai évoqué l'infâme engeance des blogueurs littéraires (dont je suis, d'où une certaine volonté de défendre mon bout de gras), je rappelle que pour ces gens, et notamment la fraction la plus intègre qui comme moi ne prend pas de SP (je me lance des fleurs si je veux), un livre chroniqué=un livre acheté (sauf en cas d'emprunt en bibliothèque, certes).
"La Lune commence où avec le citron finit la cerise" (André Breton)

http://karelia.over-blog.com/
Et pour ne pas faire que ma propre promo :
http://musardises.moonfruit.fr/

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » sam. févr. 16, 2013 2:01 pm

J'ajoute qu'un blogueur qui va parler d'un vieux bouquin et générer X achats d'occasion n'entrera dans aucune catégorie chiffrée. Doit-on conclure qu'il ne sert à rien pour autant ?

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » sam. févr. 16, 2013 2:40 pm

Salut,

Même si la dernière phrase de Jean-Marc est un brin provocatrice, je ne peux que constater la vérité de ce qu'il dit: les critiques de livres, dans notre domaine en tout cas, ne servent à rien. On n'en ressent absolument pas l'impact. Je l'ai vu pour tous les livres que j'ai pu faire et pour lesquels j'ai eu accès aux chiffres. Je l'ai revu encore récemment pour notre réédition d'Avenarius: d'excellentes critiques dans Galaxies et dans Bifrost, et pourtant, le rythme de ventes est resté absolument le même.
C'en est à un tel point que je me demande si cela sert encore à quelque chose d'envoyer des SP...

A+

Patrice

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » sam. févr. 16, 2013 3:15 pm

Patrice a écrit :Je l'ai revu encore récemment pour notre réédition d'Avenarius: d'excellentes critiques dans Galaxies et dans Bifrost, et pourtant, le rythme de ventes est resté absolument le même.
1) Je ne sais pas sur quels volumes de vente portent tes chiffres, mais je pense que pour faire vraiment une étude d'impact, il faut un minimum de volumes de ventes.
2) Mais est-ce que les ventes en question n'auraient pas diminuées sans ces critiques ?
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » sam. févr. 16, 2013 6:08 pm

Salut,
Herbefol a écrit :
Patrice a écrit :Je l'ai revu encore récemment pour notre réédition d'Avenarius: d'excellentes critiques dans Galaxies et dans Bifrost, et pourtant, le rythme de ventes est resté absolument le même.
1) Je ne sais pas sur quels volumes de vente portent tes chiffres, mais je pense que pour faire vraiment une étude d'impact, il faut un minimum de volumes de ventes.
2) Mais est-ce que les ventes en question n'auraient pas diminuées sans ces critiques ?
Deux bonnes questions.
C'est de la micro (qui plus est auto) édition, le volume de ventes est donc nécessairement extrêmement faible.
Sur le deuxième point: non, le volume de vente est constant. Ridicule, mais constant. Le livre d'Avenarius est sorti fin août, les critiques sont parues en janvier. En six mois, normalement, il aurait dû baisser avant que les critiques ne paraissent.
Mais bon, ce livre n'est pas le meilleur exemple, il est vrai, car il relève plus de l'érudition que de grand public.

A+

Patrice

JMLofficier
Messages : 74
Enregistré le : ven. janv. 29, 2010 9:58 am

Message par JMLofficier » sam. févr. 16, 2013 6:29 pm

Il semblerait que mon expression d' "onanisme culturel" en ait vexé certains, et je la retire volontiers.

En radio on parle de ratio "signal to noise" et j'ai un peu l'impression qu'avec la multiplication des critiques, l'impact de celles-ci s'est totalement dilué.

Comme je l'écrivais, dans ma jeunesse, de bonnes critiques de Ioakidimis ou d'Andrevon (pour ne citer qu'eux) me faisaient acheter des livres.

Si Paul DiFilippo encensant JC Dunyach dans ASIMOV'S ne fait pas vendre UN SEUL EXEMPLAIRE du livre dans les 3 mois suivant la parution de la critique, me mettant à la place à la fois de l'auteur et de l'éditeur, je me sens découragé.

Dans l'abstrait, l'opinion d'un DiFilippo ou Stableford m'intéressent à un niveau disons académique parce qu'il sont qui ils sont, comme en France, celles de Gérard, ou de Goimard, ou de Xavier Mauméjean, ou Charlotte Bousquet, m'intéresseraient également, même si elles ne font pas vendre le livre. Je suis content de les lire pour mon enrichissement personnel.

Mais l'opinion de beaucoup d'autres... restons en là car je sens que je vais encore vexer. ici... honnêtement, pas vraiment.

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » sam. févr. 16, 2013 6:38 pm

Herbefol a écrit :
Patrice a écrit :Je l'ai revu encore récemment pour notre réédition d'Avenarius: d'excellentes critiques dans Galaxies et dans Bifrost, et pourtant, le rythme de ventes est resté absolument le même.
1) Je ne sais pas sur quels volumes de vente portent tes chiffres, mais je pense que pour faire vraiment une étude d'impact, il faut un minimum de volumes de ventes.
2) Mais est-ce que les ventes en question n'auraient pas diminuées sans ces critiques ?
il y a des gens qui croient ce qui s'écrit dans Bifrost ou Galaxies :shock:

pouf, pouf, je la refais...

il y a des gens qui lisent Bifrost ou Galaxies pour y chercher un avis :shock:

non, c'est pas encore ça

il y a des gens qui lisent Bifrost ou Galaxies :shock:
Modifié en dernier par MF le sam. févr. 16, 2013 9:10 pm, modifié 1 fois.
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » sam. févr. 16, 2013 8:07 pm

JMLofficier a écrit :Il semblerait que mon expression d' "onanisme culturel" en ait vexé certains, et je la retire volontiers.
En radio on parle de ratio "signal to noise" et j'ai un peu l'impression qu'avec la multiplication des critiques, l'impact de celles-ci s'est totalement dilué.
Comme je l'écrivais, dans ma jeunesse, de bonnes critiques de Ioakidimis ou d'Andrevon (pour ne citer qu'eux) me faisaient acheter des livres.
Si Paul DiFilippo encensant JC Dunyach dans ASIMOV'S ne fait pas vendre UN SEUL EXEMPLAIRE du livre dans les 3 mois suivant la parution de la critique, me mettant à la place à la fois de l'auteur et de l'éditeur, je me sens découragé.
Dans l'abstrait, l'opinion d'un DiFilippo ou Stableford m'intéressent à un niveau disons académique parce qu'il sont qui ils sont, comme en France, celles de Gérard, ou de Goimard, ou de Xavier Mauméjean, ou Charlotte Bousquet, m'intéresseraient également, même si elles ne font pas vendre le livre. Je suis content de les lire pour mon enrichissement personnel.
Mais l'opinion de beaucoup d'autres... restons en là car je sens que je vais encore vexer. ici... honnêtement, pas vraiment.
C'est une façon de voir les choses. J'en ai une autre.
Tenir compte d'un avis parce qu'il émane d'une "figure d'autorité" dans le domaine n'a pour moi aucun sens. Je préfère analyser ce que disent Klein ou d'autres plutôt que de prendre leur avis comme parole d'évangile. (En outre, je trouve que c'est plus respectueux pour eux.) Mais c'est également vrai pour les avis de n'importe qui. Un tri peut se faire sur le temps, certaines personnes n'émettant que des avis qui me paraissent ridicules et finissant par ne plus me donner envie de les lire. Dans tous les cas, c'est de l'enrichissement personnel, un désir de savoir ce que d'autres ont pensé de livres que j'ai également lus.

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » sam. févr. 16, 2013 9:29 pm

Salut,
il y a des gens qui lisent Bifrost ou Galaxies Shocked
Je crois que tu tiens le bon bout, là. Bifrost et Galaxies, c'est 700-900 personnes à tout casser. Ca n'est pas avec ça qu'on bâtit un lectorat.

A+

Patrice

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »