vous avez lu Eddings?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
Avatar du membre
blodhorn
Messages : 152
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:01 am
Localisation : toulouse
Contact :

vous avez lu Eddings?

Message par blodhorn » sam. mai 19, 2007 3:06 pm

Eddings, c'est le Spielberg de la fantasy

une super histoire, des effets terribles, des rebondissements de folies et une putain de happy end merdique qui laisse tout le monde sur sa fin et quand on ferme la livre/ quand on sort de la sallle, on reste sur une salle impression.

Quiconque a vu Minority Report et La guerre des mondes comprendra l'amalgame est flagrant.
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Simon
Messages : 372
Enregistré le : mar. févr. 20, 2007 3:38 pm

Message par Simon » sam. mai 19, 2007 3:57 pm

En même temps quand tu commences un cycle d'Eddings tu sais au bout de 50 pages comment ça va se terminer. C'est pas comme si on pouvais être surpris à la fin, c'est plutôt ce qui se passe avant qui est sympatique.

Avatar du membre
marc
Messages : 2396
Enregistré le : dim. mars 12, 2006 8:59 am
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Contact :

Message par marc » sam. mai 19, 2007 8:02 pm

Simon a écrit :En même temps quand tu commences un cycle d'Eddings tu sais au bout de 50 pages comment ça va se terminer. C'est pas comme si on pouvais être surpris à la fin, c'est plutôt ce qui se passe avant qui est sympatique.
C'est tout à fait ça ! La fin est connue très rapidement dans ces cycles. Aucune surprise, mais des aventures qui donnent envie d'arriver au moment fatidique.
Marc Le Blog science-fiction de Marc et Phenix Mag
Auteurs préférés : Banks, Hamilton, Simmons, Heinlein, Reynolds, Vance, Weber, Bordage, P. Anderson, Eddings

Avatar du membre
Bull
Messages : 1604
Enregistré le : mar. juil. 18, 2006 6:02 pm

Message par Bull » sam. mai 19, 2007 10:01 pm

Lu.
Ce qui contribue beaucoup au fait que je pense ce que je pense de a fantasy.

Avatar du membre
Nick_Holmes
Messages : 352
Enregistré le : mar. juin 13, 2006 11:53 am
Localisation : Paradise Lost
Contact :

Message par Nick_Holmes » lun. mai 21, 2007 9:48 am

Moi, ça me fait bcp rire. C'est le grand intérêt de ses cycles avec un background fouillé et des personnages sympas (mais archétypaux). :)
My Paradise Lost
Last Books :
- Windhaven
- Légendes de la Fantasy
- Histoires écologiques

Last Chronicles :
D. Gemmell - Troie vol. 1
C. Barker - ColdHeart Canyon
M. Fazi - Notre Dame-Aux-Ecailles

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » lun. mai 21, 2007 9:55 am

Salut,
La fin est connue très rapidement dans ces cycles.
En toute logique, un cycle ne devrait pas avoir de fin.

En toute logique aussi, les cycles ne devrait pas exister: c'est chiant.

A+

Patrice

Avatar du membre
efelle
Messages : 152
Enregistré le : ven. mars 16, 2007 1:10 pm
Localisation : 77
Contact :

Message par efelle » lun. mai 21, 2007 10:12 am

J'ai lu la Belgariade en français puis dans le texte (histoire de voir si ça ne venait pas de la traduction), la Mallorée, la Trilogie des joyaux et celle des Périls (dans le texte pour cette dernière).

C'est de la fantasy très classique qui tourne vite au road movie maniaque...

Le premier tome de la Belgariade bien que très classique se lit avec plaisir tandis que mon intérêt pour les autres tomes a vite décru dès que le principe narratif est apparu clairement : on visiterai toutes les nations et ce de manière très artificielle.
La Mallorée est une infame resucée de la Belgariade.

La Trilogie des Joyaux plus sombre avec son héros mature et un peu revenu de tout est un peu plus interessante d'autant plus qu'elle est plus courte.
La trilogie des Périls n'a aucun intéret et est ennuyeuse à lire.

Le grand dada du couple Eddings semble être la mortalité des dieux du coup à chaque cycle il y en a qui passe sur l'autel sacrificiel...

Dans la version anglophone de la Belgariade, David Eddings se fend d'un petit prologue où il explique qu'il a écrit la Belgariade en ayant la simplicité à l'esprit : les gentils contre les méchants...
Le soucis c'est qu'il répète sa recette ad nauseam dans chacun de ses bouquins et que souvent l'intrigue s'étire en longueur pour pas grand chose au final (La Trilogie des Périls).

Reste quand même quelques ambiances sympathiques de temps à autres (plus dans le début de la Belgariade et la Trilogie des Joyaux).

Plutôt que le Spielberg, il serait plutôt le Roland Emmerich de la fantasy.

Avatar du membre
Davidian
Messages : 570
Enregistré le : lun. mai 29, 2006 2:26 pm
Localisation : Luxembourg

Message par Davidian » mar. mai 22, 2007 4:45 pm

efelle a écrit :Plutôt que le Spielberg, il serait plutôt le Roland Emmerich de la fantasy.
Mouarf. Tant qu'il n'en est pas le Luc Besson...

Avatar du membre
kibu
Messages : 2901
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 3:54 pm

Message par kibu » mar. mai 22, 2007 8:16 pm

En tout cas, il a une belle-mère ignifugée.
A l'envers, à l'endroit

Ô Dingos, ô châteaux

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »