Les sentinelles de la nuit.-Serguei Loukianenko.-

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Les sentinelles de la nuit.-Serguei Loukianenko.-

Message par McCorjeag » sam. juin 16, 2007 7:21 pm

Sentiment après lecture : Plus que mitigé

La quatrième de couverture d'Albin Michel annonce "Enfin traduit en français, le premier épisode d'une trilogie culte venue de Russie (3 Millions d'exemplaires vendus) et qui fascine la planète", la logique éditoriale d'Albin Michel a décidé de prendre définitivement les gens pour des c***, rappelons qu'ils semblerait que pour eux que la planète ne compte que trois millions de personnes, je fais donc partie, si l'on poursuit leur logique, de la population extra-planétaire qui n'étant pas concernée par les petites vacuités terriennes, n'attendra donc pas avec fébrilité le second volume d'aventures d'Anton.

L'histoire:
Janvier-août 1998, les vivants de Moscou vivent, les morts de Moscou ou ceux que l'on nomme Autres (lycanthropes, goules, incubes et autres vampires) veillent à ce que l'équilibre soit maintenu entre le bien et le mal, d'où, la mise en place depuis plus de mille ans, d'une surveillance partagée de Sentinelles de la Nuit et de Sentinelles du Jour. En gros, les méchants contre les gentils. Là où tout se corse (heureusement) c'est que les gentils ne peuvent pas faire à loisirs des actes de bienveillance envers les humains, sous peine de provoquer à leur dépend un déséquilibre dans le système. Les Mages blancs sont donc parfois obligés de créer des situations où beaucoup d'humains mourront pour tenter d'en sauver davantage : ce qui explique selon l'auteur des horreurs comme le nazisme, le radical-socialisme en Russie etc...
Nous suivons les aventures d'Anton, sentinelle de Lumière de seconde zone, qui comme de bien entendu, est plus puissant qu'il ne pense.

La critique:
Trois aventures écrites comme des épisodes de série télé, qui n'ont d'intérêt (relatif) que pour les deux premières parties, la troisième se terminant en une magistrale queue de poisson qui aurait fait s'exclamer Shakespeare "Tout ça pour ça!"
En revanche, j'ai la dent dure, mais j'ai été assez intéressée par tout l'aspect politique et social décrit par l'auteur à Moscou. Deux bonnes idées concernant les passages des Autres dans une dimension parallèle de l'obscurité et au sujet de la mousse bleue tapissant cette dimension, le reste a déjà été traité et re-traité, voir même round-upisé par moulte séries télés farfelues et autres séries Z.

La confession:
Je l'ai lu jusqu'au bout preuve que mon côté cagole a été satisfait pour on ne sait quelle obscure raison...peut-être que la traduction y était pour quelque chose, elle était assez bien faite et le style d'écriture est reposant et comme je suis fatiguée ces jours, ceci explique peut-être cela.

Avatar du membre
céline B
Messages : 779
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 11:08 pm

Message par céline B » dim. juin 17, 2007 8:52 am

je conseille le film qui se base sur la première histoire tout en changeant beaucoup beaucoup de chose !!
sinon, la suite du bouquin vient de sortir daywatch les sentinelles du jour est sorti ce mois ci et le film issu du bouquin (sorti depuis plus d'un an en russie) arrive en fin d'année sur nos écrans.
I have a cunning plan
"Je me suis permis de féconder votre caviar" docteur Zoiberg - futurama
Venez découvrir mon univers: www.domaine-cypreyhall.com

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » dim. juin 17, 2007 1:23 pm

Salut,
Trois aventures écrites comme des épisodes de série télé, qui n'ont d'intérêt (relatif) que pour les deux premières parties, la troisième se terminant en une magistrale queue de poisson qui aurait fait s'exclamer Shakespeare "Tout ça pour ça!"
Ben oui, queue de poisson car il y a une suite, et même deux!

Pour moi, ce roman de Loukianenko, c'est comme du Alexandre Dumas façon Montecristo: ça n'est pas de la grande littérature, mais ça se lit tout seul.
Moi, je me suis carrément laissé prendre par le rythme, justement. Et j'ai trouvé cette construction en "épisodes" intéressante, justement par le fait qu'elle permettait d'alterner moment de tension et moments (faussement) calmes.

Et puis le coup des permis de chasse à l'homme, ça m'a drôlement intéressé, et ça n'est pas si banal que ça.

Bref, c'est et ça reste une super lecture populaire, et je peux comprendre aisément le succès que ça a eu dans les pays russophones.

A+

Patrice

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Message par McCorjeag » dim. juin 17, 2007 7:03 pm

Oups !!! :oops: je savais pas que c'était un film...ceci explique donc cela ! Merci Céline pour l'info ! :mrgreen:

N'empêche que même s'il y a une suite au dernier épisode que j'ai lu et que je critique comme finissant en queue de poisson, je dois avouer que ce choix éditorial m'empêchera de lire la suite, je suis intimement persuadée que l'on peut donner envie de lire la suite d'aventures tout en menant une intrigue à son terme, le noeud gordien de la chose et ce qui donne de l'intérêt à la série se situant ailleurs. En revanche Patrice, je suis d'accord sur le point que ça se lit sans faim, comme le nutella :wink: mais en revanche je n'irais pas jusqu'à comparer Loukianenko à Alexandre Dumas... faut pas pousser mémé dans l'tas de cardon quand même... :D

Reste que c'était mon expérience de lecture du livre, je ne dis pas que si j'avais été sur une plage cet été je n'aurais pas juré que c'était LE livre du mois :)

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » dim. juin 17, 2007 7:47 pm

Salut,
je n'irais pas jusqu'à comparer Loukianenko à Alexandre Dumas... faut pas pousser mémé dans l'tas de cardon quand même
.

Je ne faisais essentiellement cette comparaison que pour la structure des romans. C'est très semblable.

Ensuite, le deuxième volume n'est pas réellement une suite: c'est l'ensemble des trois qui doit être compris comme un roman. Un roman, pas un cycle. L'histoire est achevée au tome III (sinon j'aurais été obligé d'être en contradiction avec mes positions anti-trucs à rallonge!).

Sinon, tu ne serais pas de Normandie, toi?

A+

Patrice

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Message par McCorjeag » dim. juin 17, 2007 9:26 pm

Vain Diable!!! mes mots pourtant auraient pu te mettre sur la voie au dernier message...désolée tu n'as pas passer ton brevet de sherlock holmes avec succès... :wink: je te donne encore une chance pour trouver mon origine... :mrgreen:
même joueur joue encore ...

Au passage bravo pour ton petit site, c'est une très bonne idée, la crême de la SF, le suprême du soviet , lol !!!

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » dim. juin 17, 2007 10:24 pm

Salut,

Chais pas. Tcheu moé j'disons cardon aussi.

J'donne ma langue au cat.

Boujou,

Patrice

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Message par McCorjeag » lun. juin 18, 2007 5:45 pm

Tin, vaca lou Norma ! (trad.: Tiens, voila un normand!)

le temps imparti est donc écoulé.
La réponse était haute-savoyarde, mais bon entre la suisse normande et l'hélvétie voisine j'ai toujours soupçonné qu'un pont mystique existait... :wink:
Le cardon est une légumineuse chez nous, je croyais que c'était un pur régionalisme savoyard... :?:

Arvi !

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » lun. juin 18, 2007 6:29 pm

Salut,

Ah ben non, c'est pas la même chose. En Normandie, c'est un chardon.

A+

Patrice

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Message par McCorjeag » lun. juin 18, 2007 7:33 pm

Peu ou proue c'est de la même famille tout ça, famille des composées pour être précise, nom venu du latin impérial carduus qui a donné en 1086 cardun et le nom à cette famille dont la variété comestible est le cardon en Rhône-Alpes... bref, :mrgreen: le principal pour la mamie de ma phrase c'est que ça pique et pas qu'un peu et que la pousser là dedans est du dernier sadisme... :twisted:

Avatar du membre
Arnaldus
Messages : 80
Enregistré le : mar. oct. 31, 2006 8:37 pm

Re: Les sentinelles de la nuit.-Serguei Loukianenko.-

Message par Arnaldus » mar. juin 19, 2007 11:12 am

McCorjeag a écrit : Je l'ai lu jusqu'au bout preuve que mon côté cagole a été satisfait pour on ne sait quelle obscure raison...peut-être que la traduction y était pour quelque chose, elle était assez bien faite et le style d'écriture est reposant et comme je suis fatiguée ces jours, ceci explique peut-être cela.
Justement. Moi j'ai beaucoup aimé parce que pour une fois, je ne me suis trouvé devant un livre qui ne me prenait pas la tête avec une narration alambiquée ou artificielle, et que finalement, l'histoire n'est pas si nulle que ça, avec des personnages attachants, et quelques idées amusantes, à défaut d'être génialement originales.

Ce qui m'a surpris par contre, c'est que autant le film possédait une fraicheur non-hollywoodienne (typiquement russe ? Je ne connais pas bien la culture), autant le livre pourrait avoir été écrit par un occidental.
Ce sont ces mises en phase, ma petite Laureline, ça me ravage je t’assure … (Mézière - Christin)
So, you wanna be a SFF writer ? http://cocyclics.org

Avatar du membre
céline B
Messages : 779
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 11:08 pm

Re: Les sentinelles de la nuit.-Serguei Loukianenko.-

Message par céline B » mar. juin 19, 2007 12:06 pm

Arnaldus a écrit : Ce qui m'a surpris par contre, c'est que autant le film possédait une fraicheur non-hollywoodienne (typiquement russe ? Je ne connais pas bien la culture), autant le livre pourrait avoir été écrit par un occidental.
c'est clair, un des rares films où le héros est moche :lol: ca change des productions hollywoodiennes :roll:
I have a cunning plan
"Je me suis permis de féconder votre caviar" docteur Zoiberg - futurama
Venez découvrir mon univers: www.domaine-cypreyhall.com

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Message par McCorjeag » sam. juin 23, 2007 6:56 pm

Un héros moche ça vaut de détour ! Moi qui suis une fan absolue des productions de séries Ouzbèques ... :lol:

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » ven. juil. 06, 2007 3:22 pm

Salut,

Ca y est, le deuxième tome, Daywatch - Les sentinelles du jour est lu.

Comme le premier, ça se lit tout seul, même quand on est bien fatigué, et rien que pour ça, ce livre a beaucoup de mérite, surtout vu sa taille.
L'impression laissée à McCorjeag d'une construction similaire à celle des épisodes d'une série Tv se confirme. Ici, comme dans le premier tome, nous avons donc le droit à trois épisodes.

Mais là où le premier tome était bien construit, centré autour d'un seul personnage, un mage clair, le deuxième est bancal. Il aurait du être le pendant du premier et focaliser sur un personnage sombre. Ca n'est pas le cas. Ici, trois protagonistes différents sont mis en oeuvres, et le mage clair du premier volume, Anton, revient de plus en plus fréquemment au premier plan. C'est dommage car les auteurs (car ce deuxième volume a été écrit avec Vladimir Vassiliev, dont je ne sais rien pour l'instant), aurait pu faire quelque chose de très original en approfondissant sérieusement le portrait d'un personnage sombre, surtout quand on connaît le parti pris du premier volume, à savoir que rien n'est ni tout noir, ni tout blanc, et que seule la Pénombre est réellement maîtresse du jeu.
On sent cependant que la dite Pénombre devrait être la clé de l'intrigue, dans le troisième volume, de même que les Inquisiteurs, ces Autres chargés de faire respecter le traité passé entre Clairs et Sombres.
Etranges personnages d'ailleurs, que ces Inquisiteurs, Autres qui peuvent être aussi bien sombres que clairs, réunis par une seule motivation: la terreur (le mot est employé) que le traité soit rompu et que le monde disparaisse.
Car c'est là (mais c'était déjà suggéré dans le premier volume) quelque chose de vraiment original dans cette histoire: pour les Autres, les humains normaux ne sont que de la nourriture. Les humains fournissent l'énergie aux Autres, et la disparition des premiers entrainerait celle des seconds.

En définitive, il y a de gros relents de guerre froide dans Daywatch, ce qui est tout de même surprenant vu sa date de rédaction (1998). Les aspects sociaux sont toujours aussi présents, ce qui justifie bien son grand succès en Russie: la bière ne coule pas à flots, mais on en parle beaucoup...

En définitive, ça reste à lire, sous un parasol ou en se rendant au travail, pour se détendre.

Par contre, une fois de plus la quatrième de couv. m'a bien fait rire: on y parle d'un J. K. Rowling "à la russe".... Un peu bizarre quand même, puisqu'il faudrait qu'Harry Potter y sodomise Voldemor. Je m'explique: dans la première histoire, une charmante socière oblige deux hommes qui ont tenté de la violer à se sodomiser l'un l'autre. Alors mettre le nom de Rowling là dessus, c'est une fois de plus prendre les lecteurs pour des crétins. Et cela montra aussi que ceux qui s'occupent du marketing dans les grosses boîtes ne lisent pas les romans en question.

A+

Patrice

Avatar du membre
McCorjeag
Messages : 173
Enregistré le : ven. juin 15, 2007 4:49 pm
Localisation : Sur ma chaise en Haute-Savoie

Message par McCorjeag » dim. juil. 08, 2007 12:32 pm

Bon sang de jambe de bois, une J.K. Rowling à la Russe ?!
J'aimerais bien voir la tête de leur Chantal Goya...

En tout cas pour ce nouveau volume des aventures d'Anton cela reste fidèle à ce que je pensais précédemment.

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »