"Des milliards de tapis de cheveux" de Eschbach

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Aikau le bô
Messages : 187
Enregistré le : ven. avr. 28, 2006 12:28 pm
Localisation : Lausanne

"Des milliards de tapis de cheveux" de Eschbach

Message par Aikau le bô » ven. avr. 28, 2006 12:35 pm

Des milliards de tapis de cheveux

Une planete isolée.Les hommes passent leurs existance à tisser un tapis de cheveux pour l'empereur immortel de l'univers.Pourquoi?Est il vrai qu'il est mort comme le prétend un mystérieux hérétique?

Eschbach signe ici un roman noir et poétique autour de ces tapis. La première partie, bien qu un peu lente, met en place une société obscurantiste et absurde. La deuxieme partie passe à la vrai SF et accellere le rythme de narration avec les évènements autour de la planète.N attendez pas ici un roman de space opéra, l'auteur nous enmène au travers du récit dans un voyage au pays de l'absurdité humaine et de son pire vice: la vanité. La chute vaut à elle seule le détour...
Un roman dans l esprit de l Ange de l abime de Bordage, à lire d'urgence

Aikau le bô

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14721
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » ven. avr. 28, 2006 3:32 pm

Bienvenu à toi Aikau le bô.

Là, je pense que tu vas sans doute faire l'unanimité. Des Milliards de Tapis est un vrai chef d'oeuvre. Je pense qu'on peut oser le mot.

C'est juste dommage que les autres romans d'Eschbach soit un cran en dessous...

Mais quel livre et quel auteur !
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
jlavadou
Messages : 2284
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 9:40 am
Localisation : La Garenne Colombes
Contact :

Message par jlavadou » ven. avr. 28, 2006 6:29 pm

Oui, moi ce qui m'a le plus épaté dans les Tapis, c'est le zoom inverse enter les différentes parties, où on part d'une petite planète pour arriver à une dimension beaucoup plus large. Je trouve le concept superbe et magnifiquement bien rendu.

Avatar du membre
zul595
Messages : 250
Enregistré le : mer. mars 15, 2006 3:30 pm
Localisation : Neuchâtel

Message par zul595 » sam. avr. 29, 2006 7:34 am

effectivement, c'est un excellent roman 8)
il fait même partie des romans que je relis régulierement, sans m'en lasser ...

Avatar du membre
Jean24
Messages : 184
Enregistré le : jeu. avr. 13, 2006 8:43 am
Localisation : Belgique profonde

Message par Jean24 » sam. avr. 29, 2006 7:59 am

Le meilleur roman que j'ai lu en 2005! Des tableaux irrésistibles et une fin géniale! Vraiment, ce livre m'a plu... :wink: :wink:

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » sam. avr. 29, 2006 8:59 am

Jean24 a écrit :Le meilleur roman que j'ai lu en 2005...
Mazette... 2005 a pourtant été une année plutôt riche en bons romans.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
blodhorn
Messages : 152
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:01 am
Localisation : toulouse
Contact :

Message par blodhorn » sam. avr. 29, 2006 10:26 am

l'idée de partir du précis pour en arriver à un truc plus large avec expliquation du pourquoi est excellente. Car si certains passages sont chiants, le lecteur est contraint de persévérer pour comprendre. Bonne idée.

La chute vaut aussi le coup.

Excellent bouquin mais un peu longuet au milieu.


voilà, lynchez moi
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » sam. avr. 29, 2006 11:31 am

Eric a écrit :
Jean24 a écrit :Le meilleur roman que j'ai lu en 2005...
Mazette... 2005 a pourtant été une année plutôt riche en bons romans.

Tout le monde ne lit pas les livres à parution. :P

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14721
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » sam. avr. 29, 2006 12:27 pm

blodhorn a écrit :Excellent bouquin mais un peu longuet au milieu.
bon, je suis pas d'accord avec toi. J'ai littéralement dévoré le bouquin...

Mais par contre, c'est vrai que pour les autres Eschbach, il y a une tendance à tirer à la ligne quand même avec quelques longueurs sur Kwest ou Jesus Video. Moins sur Le dernier de son espèce... Est-ce Eschbach n'en fait pas un peu trop parfois ?
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Jean24
Messages : 184
Enregistré le : jeu. avr. 13, 2006 8:43 am
Localisation : Belgique profonde

Message par Jean24 » sam. avr. 29, 2006 4:31 pm

Pourriez-vous me conseiller un bon roman d'Eschbach?

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14721
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » sam. avr. 29, 2006 4:37 pm

Jean24 a écrit :Pourriez-vous me conseiller un bon roman d'Eschbach?
Dans l'ordre de mes préférences :-)

Le dernier de son espèce
Jesus Video
Kwest

(avec pour les deux derniers donc quelques longueurs, mais rien d'insurmontables. Parce que le reste est génial)
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Aikau le bô
Messages : 187
Enregistré le : ven. avr. 28, 2006 12:28 pm
Localisation : Lausanne

Message par Aikau le bô » mar. mai 02, 2006 8:02 am

Bonjour à tous!

Merci pour le message de bienvenue :D

Je me demandais si Jésus Vidéo est d'aussi bonne qualité que des milliards de tapis, apparemment, non...?

Aikau le bô

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14721
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mar. mai 02, 2006 9:13 am

Aikau le bô a écrit :Je me demandais si Jésus Vidéo est d'aussi bonne qualité que des milliards de tapis, apparemment, non...?
Disnons que Jesus Video est un très bon roman, avec un bon suspens malgré quelques longueurs. Mais il n'a pas le génie de Des Milliards de Tapis de Cheveux.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Jujube
Messages : 9
Enregistré le : mer. juin 14, 2006 5:27 pm

Message par Jujube » ven. juin 16, 2006 6:54 pm

Ce livre, construit comme un recueil de nouvelles, est génial. Chaque chapitre illustre un pan de cet univers si particulier, confrontant les points de vue, que ce soient les ignorants dévoués à leur cause, ou encore les fanatiques du dogme impérial, en passant par les rebelles qui cherchent à tout prix à connaître la vérité sur cette tradition séculaire...

Franchement, ce livre, de par l'ingéniosité de son auteur et ses talents de conteur, est une merveille. Le suspens est incroyable et il faut lire jusqu'à la dernière ligne pour enfin comprendre le secret de ces tapis de cheveux...

Superbe !
:super:
"Aussi haut que l'on soit assis, on ne l'est jamais que sur son cul."
Image

sophie
Messages : 86
Enregistré le : jeu. mars 16, 2006 6:44 pm

Message par sophie » jeu. déc. 20, 2007 4:29 pm

Je viens de lire dans la foulée Des milliards de tapis de cheveux, et Jésus video.
On m'avait à la base recommandé le premier, en me disant que c'était vraiment un chef d'oeuvre.
Je n'ai quand même pas été totalement conquise par ce bouquin. Je lui ai trouvé d'énormes qualités, dont l'écriture qui est vraiment très belle. Tout le début, les premiers chapitres, j'ai adoré, pour l'ambiance, les personnages, quelque chose de très humain et touchant, notamment chez ces tisseurs de tapis de cheveux et leurs familles, la société que ça crée, l'organisation, la tradition etc...
Mais ce qui m'a un peu déroutée, c'est le côté "recueil de nouvelles" au niveau de la construction. Ca m'a paru trop morcelé, j'ai fini par décrocher un peu parce que tous les personnages décrits, auxquels je m'attachais pendant la lecture, ne duraient finalement pas plus d'un ou deux chapitres.
C'est dommage, peut-etre que si je l'avais su avant, j'aurais lu ce livre différemment, avec plus de détachement justement vis à vis des personnages, avec une vision plus globale, moins individuelle.

Il y a des chapitres qui m'ont beaucoup touchée quand même, comme celui de la rencontre entre le rebelle et l'empereur, au niveau analyse humaine, psychologique, même philosophique (sur la liberté, le pouvoir etc...) c'est tout à fait remarquable.

Mais je crois que je suis quand même un peu passée à côté de ce roman.
De plus, si j'ai apprécié le dénouement (la révélation du "pourquoi les tapis de cheveux"), j'ai trouvé assez surfaite la manière dont l'auteur justifie cette révélation finale.
SPOILERS
Je parle du dernier chapitre, où la fille qu'on n'avait presque pas vue jusque là se découvre une passion charnelle pour le vieil archiviste, qui du coup décide de tout lui expliquer.
Ca sort du chapeau comme ça à la fin, j'ai trouvé ça bizarre, un peu comme si l'auteur n'avait pas su comment amener son personnage d'archiviste à donner l'explication que tout le monde attend, protagonistes de l'histoire et lecteurs.

FIN SPOILERS

Pour ne pas rester sur cette relative déception et découvrir un peu mieux cet auteur (et notamment sa très belle écriture), j'ai commencé dans la foulée Jésus video.
Là j'ai été beaucoup plus à l'aise au niveau de la construction de l'histoire. C'est plus linéaire, plus "facile" à lire (plus standard, en fait).
Je l'ai lu très vite, le suspense aidant. C'est construit comme un thriller, de façon assez codifiée : alternance des points de vue de quelques personnages principaux, énigme qui se résoud progressivement jusqu'à une course finale et quelques coups de théâtre.
Cette construction accroche bien l'attention du lecteur, même si on peut avoir conscience que ça n'a rien de révolutionnaire sur le plan littéraire, ça empêche pas de se laisser attraper.

Après, au niveau des personnages et des thèmes abordés, y'a quelques standards aussi, mais ça passe bien, et les personnages sont attachants (notamment bien sur les trois jeunes qui sont au centre de l'histoire, les deux israeliens et l'américain jeune prodige aux dents longues).
Ce que j'ai bien aimé, c'est la manière très "divergente" et exhaustive de traiter l'énigme. Le livre laisse beaucoup de pistes ouvertes pendant assez longtemps ; le lecteur, au même rythme que les personnages, considère différentes possibilités sur ce qui a pu se passer, et ce que ça peut avoir entraîné comme conséquences. Ceci sur deux axes principaux, qui sont le voyage dans le temps et le christ (existence ou pas, différence ou pas avec les icones mises en place par l'église catholique etc...).
Bon, sur le voyage dans le temps, ça n'est quand même pas fouillé à fond, les histoires de paradoxe temporel qui souvent excitent les neurones des auteurs comme des lecteurs ou spectateurs de livres ou films sur le sujet sont peu traitées, juste évoquées, histoire de, de façon assez marginale.
Sur le christ en revanche, et de façon plus large la religion, la croyance, la spiritualité etc... , c'est intéressant et pertinent, à mon avis.
SPOILERS
Par exemple, l'acharnement de l'église (ou du moins de sa branche héritière de l'inquisition) à détruire la video, parce qu'en fait tout le culte est bâti de façon morbide sur la crucifixion, le sacrifice, quelque chose de très négatif et pas du tout porteur d'épanouissement individuel et n'a donc que faire d'une video montrant le vrai jésus-christ.
L'auteur montre bien le côté asservissement de masse de la religion, et des institutions qui la protège comme de vrais chiens de garde, pour aboutir à une réflexion acerbe (et à mon avis très juste, mais bon... ça n'est que mon avis perso) sur le fait que si le/un christ apparaissait à notre époque, c'est l'église elle-même qui le crucifierait.
Sorte de paradoxe, entre l'origine et l'aboutissement, entre l'événement/l'homme et son instrumentalisation/sacralisation/déformation par la grosse machine de guerre qu'est l'église catholique.

Intéressant aussi, dans toute la dernière partie, tout ce qui tourne autour de la réception de la video, selon les personnes, leurs attentes, leurs croyances ou certitudes.
On retrouve pas mal de choses assez subtiles sur le rapport au spirituel, depuis l'illumination jusqu'au rejet total, en passant par le doute, la méfiance, la peur / le risque de se faire avoir par une secte à la con ou par son propre aveuglement.

FIN SPOILERS

Pour ma part, je n'ai pas perçu les longueurs dont certains d'entre vous parlent, j'ai trouvé que c'était fluide et bien cohérent tout du long.

En tout cas, une excellente découverte que cet auteur. Je pense que je vais continuer à explorer sa bibliographie (d'autant plus que en SF j'ai encore des difficultés à m'y retrouver et parfois même à choisir un livre à lire, alors quand je tiens un auteur qui me plait, j'en profite :D).

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »