Singularité

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

jp jacquel
Messages : 4
Enregistré le : ven. oct. 02, 2009 9:59 pm
Localisation : Italie

Message par jp jacquel » ven. févr. 19, 2010 7:15 pm

Fifokaswiti a écrit :Ken McLeod, The Star Fraction et surtout ses suites The Stone Canal et The Cassini Division (le tome 4 de la série, The Sky Road, est une « uchronie » où un des personnages du premier tome a fait un choix différent. Assez fascinant.)

Si tu as aimé Accelerando, tu vas aimer.

(Aucune idée de si ça existe en français, par contre. Ce serait dommage que personne ne l'ait traduit, c'est très bon.)
The Cassini division a été traduit, mais et maintenant épuisé ainsi qu'un livre apparemment Terminatoriforme : La Veillée de Newton. Dans un premier temps je vais en finir - provisoirement - avec Stross (Singularity Sky, Glasshouse) et ensuite j'essaierai Mac Leod. J'ai effectivement énormément aimé Accelerando.

jp jacquel
Messages : 4
Enregistré le : ven. oct. 02, 2009 9:59 pm
Localisation : Italie

Message par jp jacquel » ven. févr. 19, 2010 7:19 pm

bormandg a écrit :D'abord il faut citer l'inventeur du concept, Vernor Vinge, et sa Captive du temps perdu.
Ensuite, en histoires post-Singularité, je crois que le dyptique Ilios/Olympos de Dan Simmons se pose un peu là.
Avaleur de mondes, de Walter Jon Williams, a lui aussi un air post-Singularité (mais avec des héros qui n'ont pas changé de manière de penser). Même chose pour la trilogie de l'Oecumène d'or, de John C. Wright 8)
Merci pour la suggestion. En fait Ilios traine sur une étagère devant moi depuis un certain temps mais j'ai pas encore su m'y mettre. Subséquemment qu'il va falloir faire quelque chose. Je voyais pas Simmons dans un schèma post-Singularité, dont acte.

jp jacquel
Messages : 4
Enregistré le : ven. oct. 02, 2009 9:59 pm
Localisation : Italie

Message par jp jacquel » ven. févr. 19, 2010 7:31 pm

Transhumain a écrit :
Lensman a écrit :J'ai l'impression, mais on va peut-être me détromper, que si la singularité, c'est en gros l'idée que la gestion de tout sera confiée à des intelligences artificielles supérieures aux humains, cela fait beau temps que l'on trouve ça dans des textes de SF…
Oncle Joe
Sauf que la Singularité, me semble-t-il, ce n'est pas tout à fait ça, mais plutôt le franchissement d'un point de non retour, lié à l'émergence et à la croissance des IA et des nanotechnologies, au-delà duquel le temps historique n'a plus cours, remplacé par une sorte de temps messianique, où l'homme ne maîtrise plus rien, ne comprend plus rien. Dans la nouvelle de Thomas Day, Lumière Noire, on le voit, l'humanité survit encore sur les décombres de ses civilisations, mais s'efface peu à peu, anéantie ou absorbée par Lumière Noire. Après ou dans la Singularité, il n'y a plus d'avenir. Du moins ne nous regarde-t-il plus.
Le problème c'est comme d'habitude que le concept s'est bien vendu et qu'il y a eu pas mal de récupération et des querelles d'école, etc. Indépendamment des soviétiques dont j'ignorais tout il y a 15' (mais ça ne va pas durer), Vinge aurait assuré la promotion littéraire du concept (True Name, 1984 est disponible gratuitement sur le net), tandis que Ray Kurzweil aurait travaillé sur l'aspect scientifique. Si j'ai bien compris ce que dit Kurzweil il est question du moment où l'humain fusionne avec la technologie qu'il a créé entrainant un changement tellement radical de société qu'on ne peut pas dire ce qui se passe ensuite.

Avatar du membre
marc
Messages : 2396
Enregistré le : dim. mars 12, 2006 8:59 am
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Contact :

Message par marc » ven. févr. 19, 2010 8:18 pm

sandrine.f a écrit :il n'y a que, bizarrement, le troisième qui ait été traduit avec une réception assez tiède sans doute due à la non conniassance du contexte et au personnage principal sans pitié.

Image
Je me souviens l'avoir lu, et pas vraiment aimé parce que j'avais l'impression de prendre le train en marche. Peut-être faudrait-il édité ce cycle en commençant par le premier tome.

Image
Marc Le Blog science-fiction de Marc et Phenix Mag
Auteurs préférés : Banks, Hamilton, Simmons, Heinlein, Reynolds, Vance, Weber, Bordage, P. Anderson, Eddings

Avatar du membre
sandrine.f
Messages : 315
Enregistré le : mer. juil. 05, 2006 6:04 pm

Message par sandrine.f » sam. févr. 20, 2010 10:46 am

jp jacquel a écrit : Vinge aurait assuré la promotion littéraire du concept (True Name, 1984 est disponible gratuitement sur le net
un texte légendaire, à la fois par son influence et par le fait qu'il était peu facilement accessible sous forme papier, d'abord comme moitié du dernier "Binary stars" puis chez Bluejay (un éditeur qui disparaitra rapidement) puis dans un recueil Baen qui ne connaitra qu'une seule impression.

Sinon, c'est True names et cela date de 1981.

Image

(Dell, 1981)

Image

(Baen, 1987, couverture de Gary Ruddell)
Modifié en dernier par sandrine.f le sam. févr. 20, 2010 5:07 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean-Claude Dunyach
Messages : 641
Enregistré le : mar. juin 24, 2008 6:08 am

Message par Jean-Claude Dunyach » sam. févr. 20, 2010 1:51 pm

jp jacquel a écrit : The Cassini division a été traduit, mais et maintenant épuisé ainsi qu'un livre apparemment Terminatoriforme : La Veillée de Newton.
Je ne sais pas ce que veux dire "Terminatoriforme" (si c'est en rapport avec Terminator, je ne comprends absolument pas la référence à "La Veillée de Newton"). "La Veillée de Newton", donc, est une espèce de machin inclassable à la McLeod, assez NSO dans son essence mais en même temps sous-tendu par un humour très particulier. La singularité joue effectivement un rôle dans le bouquin, mais il n'est pas majeur.

Une autre série illustrant bien mieux la singularité, AMHA, est celle des "Orphelins de la Terre" de Williams et Dix (sont parus deux tomes sur trois, les Envoyés et les Rescapés, en attendant le 3ième et dernier prévu bientôt). Là, il y a un exemple de singularité en action et c'est ... terrifiant.
Plus d'infos là : http://www.bragelonne.fr/livre.php?num_ ... 2352941958
Je compte pour 1. Comme chacun de vous...
http://www.dunyach.fr/

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » sam. févr. 20, 2010 3:17 pm

Jean-Claude Dunyach a écrit :Une autre série illustrant bien mieux la singularité, AMHA, est celle des "Orphelins de la Terre" de Williams et Dix (sont parus deux tomes sur trois, les Envoyés et les Rescapés, en attendant le 3ième et dernier prévu bientôt). Là, il y a un exemple de singularité en action et c'est ... terrifiant.
Plus d'infos là : http://www.bragelonne.fr/livre.php?num_ ... 2352941958
C'est vrai que le retour à la Terre au milieu du premier volume est assez frappant.
Sinon il y a effectivement le diptyque Crépuscule d'acier/Aube d'acier de Stross qui se passe dans un univers post-Singularité.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.

Soleil vert
Messages : 477
Enregistré le : mar. déc. 26, 2006 2:17 am

Message par Soleil vert » dim. janv. 10, 2016 7:49 pm


Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » lun. janv. 11, 2016 8:26 am

C'est vrai que si jamais ce sujet était remonté, je l'aurais signalé depuis un certain temps. Je signale d'ailleurs que, pour imaginer un univers post-Singularité compréhensible, Stross a imaginé dans Glasshouse (non traduit) une re-création, dans un asile-prison, d'un pseudo univers du 20° siècle; mais le narrateur semble trop bien s'adapter, l'idée d'un inconscient post-Singularité est omise....
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Répondre

Retourner vers « Vos dernières lectures »