Imaginales 2010 : Conf. "Écrire pour le grand public...

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean, sebastieng, Mathilde Marron

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » mar. juin 08, 2010 3:05 pm

Roland C. Wagner a écrit :
Transhumain a écrit :Roland a raison
Bah, comme d'hab'.
Ça devient lassant, à force.
Mouhahahahaha !!!
Tiens, je te délasse :
Transhumain a écrit :Autant que je m'en souvienne, je n'ai jamais trouvé, chez Werber, ou dans la Moïra, cette richesse, née d'un travail incessant de la langue (par exemple Damasio), [...]
Roland C. Wagner a écrit :La Horde est l'exemple même du livre rendu illisible par son écriture ampoulée.
Modifié en dernier par Aldaran le mar. juin 08, 2010 3:07 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. juin 08, 2010 3:07 pm

henri a écrit :@ Les autres : est-ce qu'il y en a parmi vous qui se demandent pourquoi BW et moi on vient encore, aujourd'hui, aux Imaginales, en sachant pertinemment qu'on est tout de même en milieu un peu hostile (pas majoritairement hostile, hein, mais ya des minorités vachement agressives) ? Je vous promets une chose, ce n'est pas pour vendre des livres.
Oui, mais dans ce cas, est-ce que venir aux Imaginales tenir ce discours sur le mépris de la critique, ce n'est pas un peu se tromper de cible ?

Une diatribe comme celle de BW aurait certainement plus sa place dans une table ronde du Salon du Livre de Paris, où là, devant les premiers concernés par son agacement, il y aurait un sens à fustiger l'indulgence coupable de la critique vis-à-vis d'un Musso ou d'un Lévy (qu'ils ne lisent pas plus que vous, rassure-toi).

Aux Imaginales, ce que j'attends de poids lourds de l'édition qui se proposent de promouvoir l'Imaginaire, c'est du concret, du projet, de la concertation, voire une ligne claire à laquelle adhérer ou non.

Les auteurs et la acteurs du milieu qui étaient à Epinal ne souffrent pas moins que vous d'un manque de reconnaissance et ne sont pas moins légitimes que vous à la réclamer.

(@ Erion : Je n'ai pas dit que je trouvais indécent que Henri et BW réclament une reconnaissance littéraire, mais que je trouvais qu'il y avait de l'indécence à venir le faire en dépit de leurs chiffres de vente devant un parterre d'auteurs qui débouchent le champ' à 2000 ex. Merci de ne pas déformer mes propos lorsque tu les reprends STP)

Avatar du membre
Sand
Messages : 3529
Enregistré le : mer. avr. 16, 2008 3:17 pm
Localisation : IdF

Message par Sand » mar. juin 08, 2010 3:13 pm

henri a écrit :@ Le Navire : tu dis : "Sans tenir compte du fait qu'en choisissant de réduire la complexité de leurs ouvrages à une simple ligne narrative, la conclusion ne peut être que : bah, y a pas grand chose à analyser là dedans. "

Tu vois, ça, c'est clairement ce qui me gonfle. Grave.
T'as lu quoi, de moi, pour estimer avoir raison de dire ça de mes bouquins ? Lequel de mes romans réduit sa complexité à une simple ligne narrative ? Lequel ? Et puis ça veut dire quoi, une simple ligne narrative ?
Ca veut dire ça : http://www.rinkworks.com/bookaminute/



Il reste des pop-corns ?

systar
Messages : 1991
Enregistré le : sam. févr. 03, 2007 11:20 pm
Localisation : perdu dans la métaphysique
Contact :

Message par systar » mar. juin 08, 2010 3:15 pm

Est-ce que quelqu'un sait quelle idée Stéphanie Nicot avait derrière la tête en organisant cette table ronde sur les sujets-qui-fâchent? ou même si elle en avait une, d'idée?

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mar. juin 08, 2010 3:17 pm

Eric a écrit : (@ Erion : Je n'ai pas dit que je trouvais indécent que Henri et BW réclament une reconnaissance littéraire, mais que je trouvais qu'il y avait de l'indécence à venir le faire en dépit de leurs chiffres de vente devant un parterre d'auteurs qui débouchent le champ' à 2000 ex. Merci de ne pas déformer mes propos lorsque tu les reprends STP)
Ok, on va la refaire dans l'autre sens. Je trouve indécent de réclamer une reconnaissance littéraire quand on vend moins de 2000ex et qu'on est fier d'être lu par une minorité en crachant sur ceux qui en vendent plus.

Même en déformant, tes propos ne tiennent pas la route. Qu'on vende 120 000 ou 2000, on a parfaitement le droit de demander la reconnaissance littéraire. Y'a pas plus de mérite. C'est une affaire de ressenti. Votre réaction, ça me rappelle la mère qui dit à son fils qui vient de tomber de vélo "allez, c'est rien, pense à tous ces enfants pauvres, malades et qui crèvent de faim dans le Tiers-monde". Ben l'enfant qui a le genou qui saigne, pour lui, sa douleur est la seule chose qu'il ressent et c'est sincère.

Je te rappelle, comme aux autres, pour la 40 millionième fois, que vous n'avez jamais été en mesure de définir ce que vous estimez être la "reconnaissance littéraire". Si c'est qu'on parle de vos ouvrages au Masque et la Plume ou à la salle 101 (je sais plus le nom de l'émission, je les confonds toujours), ben c'est de la mondanité, mais j'y vois pas de la reconnaissance littéraire.
Modifié en dernier par Erion le mar. juin 08, 2010 3:18 pm, modifié 1 fois.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Transhumain
Messages : 1246
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 11:23 am
Contact :

Message par Transhumain » mar. juin 08, 2010 3:17 pm

systar a écrit :Est-ce que quelqu'un sait quelle idée Stéphanie Nicot avait derrière la tête en organisant cette table ronde sur les sujets-qui-fâchent? ou même si elle en avait une, d'idée?
Ah, non, ça c'est le fil : "Organiser une table ronde avec des auteurs grands publics est-il bien vu ?"

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » mar. juin 08, 2010 3:17 pm

Aldaran a écrit :
Roland C. Wagner a écrit :
Transhumain a écrit :Roland a raison
Bah, comme d'hab'.
Ça devient lassant, à force.
Mouhahahahaha !!!
Tiens, je te délasse :
Transhumain a écrit :Autant que je m'en souvienne, je n'ai jamais trouvé, chez Werber, ou dans la Moïra, cette richesse, née d'un travail incessant de la langue (par exemple Damasio), [...]
Roland C. Wagner a écrit :La Horde est l'exemple même du livre rendu illisible par son écriture ampoulée.
Oui, on décrit la même chose, là.
« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mar. juin 08, 2010 3:19 pm

Le_navire a écrit :
Lucie a écrit :
Ce qui signifie en clair que tu poses d'emblée la moindre utilité d'une femme de ménage ou d'un agriculteur par rapport à un écrivain ou à un éditeur :?
C'est bien beau la culture, mais tu boufferais comment sans l'agriculture ?
Non, je ne dis pas ça du tout, Lucie. Maintenant, je faisais une référence cachée que tout le monde n'a pas, donc je précise pour que mon propos soit clair : la femme de ménage et l'agriculteur ne sont pas des choix innocents mais font référence à une étude qui a circulé récemment et qui affiche par exemple que l'un et l'autre rapportent plus à la société qu'un trader. Donc, au contraire, j'aurais tendance à dire : mieux vaut pour la société une femme de ménage ou un agriculteur qu'un Celui dont le nom ne doit pas être prononcé parce que ça fout la merde sur les forums.

Et là, paf, j'assume.
En plus, les agriculteurs et les femmes de ménage sont beaucoup plus nombreux que les traders.

Oncle Joe

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » mar. juin 08, 2010 3:23 pm

Salut,
Je te rappelle, comme aux autres, pour la 40 millionième fois, que vous n'avez jamais été en mesure de définir ce que vous estimez être la "reconnaissance littéraire".
Vous non plus, Maître.

A+

Patrice

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. juin 08, 2010 3:24 pm

Erion a écrit : Ok, on va la refaire dans l'autre sens. Je trouve indécent de réclamer une reconnaissance littéraire quand on vend moins de 2000ex et qu'on est fier d'être lu par une minorité en crachant sur ceux qui en vendent plus.

Même en déformant, tes propos ne tiennent pas la route. Qu'on vende 120 000 ou 2000, on a parfaitement le droit de demander la reconnaissance littéraire. Y'a pas plus de mérite. C'est une affaire de ressenti. Votre réaction, ça me rappelle la mère qui dit à son fils qui vient de tomber de vélo "allez, c'est rien, pense à tous ces enfants pauvres, malades et qui crèvent de faim dans le Tiers-monde". Ben l'enfant qui a le genou qui saigne, pour lui, sa douleur est la seule chose qu'il ressent et c'est sincère.

Je te rappelle, comme aux autres, pour la 40 millionième fois, que vous n'avez jamais été en mesure de définir ce que vous estimez être la "reconnaissance littéraire". Si c'est qu'on parle de vos ouvrages au Masque et la Plume ou à la salle 101 (je sais plus le nom de l'émission, je les confonds toujours), ben c'est de la mondanité, mais j'y vois pas de la reconnaissance littéraire.
... non... rien...

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mar. juin 08, 2010 3:25 pm

Patrice a écrit :Salut,
Je te rappelle, comme aux autres, pour la 40 millionième fois, que vous n'avez jamais été en mesure de définir ce que vous estimez être la "reconnaissance littéraire".
Vous non plus, Maître.
Et pour la 40 millionnème et UNE fois. Je me fous de la reconnaissance littéraire, je crois que c'est une illusion. Je vais pas chercher à définir un truc qui n'existe pas.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » mar. juin 08, 2010 3:27 pm

Eric a écrit :(@ Erion : Je n'ai pas dit que je trouvais indécent que Henri et BW réclament une reconnaissance littéraire, mais que je trouvais qu'il y avait de l'indécence à venir le faire en dépit de leurs chiffres de vente devant un parterre d'auteurs qui débouchent le champ' à 2000 ex. Merci de ne pas déformer mes propos lorsque tu les reprends STP)
Depuis le temps, tu devrais être habitué, quand même...

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. juin 08, 2010 3:27 pm

Erion a écrit :
Patrice a écrit :Salut,
Je te rappelle, comme aux autres, pour la 40 millionième fois, que vous n'avez jamais été en mesure de définir ce que vous estimez être la "reconnaissance littéraire".
Vous non plus, Maître.
Et pour la 40 millionnème et UNE fois. Je me fous de la reconnaissance littéraire, je crois que c'est une illusion. Je vais pas chercher à définir un truc qui n'existe pas.
Ce n'est pas avec ce genre d'affirmation que tu vas rentrer au comité de postérité.

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mar. juin 08, 2010 3:29 pm

On peut conclure de tout cela qu'il existe :
- Une littérature du contenu qui focalise sur l'intrigue.
- Une littérature de l'expression qui va plus se préoccuper de la forme.

Traditionnellement les littératures de l'imaginaire appartiennent à la première catégorie.
Mais celle ci n'est pas appréciée par les élites et en France seule la littérature de l'expression a une véritable reconnaissance. Donc certains éditeurs vont publier des auteurs qui vont tendre vers une littérature de l'expression mais au final la reconnaissance n'est pas au rendez vous. D'un autre coté certains auteurs parmi les plus narratifs ont un réel succès public et demande la reconnaissance de la littérature de contenu.

Ce que l'on en déduit c'est que pour vendre il faut écrire de la littérature de contenu. Et que la forme est accessoire. Fin de l'échange et la balle au centre.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
Travis
Messages : 1841
Enregistré le : mar. déc. 16, 2008 9:11 am
Contact :

Message par Travis » mar. juin 08, 2010 3:29 pm

Ah non on ne touche pas à la famille Abdaloff.

Répondre

Retourner vers « Les événements salons/festivals/dédicaces »