Exposition de collage de Christophe Cardona

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean, sebastieng, Mathilde Marron

Répondre
amandine astier
Messages : 184
Enregistré le : lun. mai 12, 2014 8:55 am

Exposition de collage de Christophe Cardona

Message par amandine astier » lun. mai 26, 2014 12:25 pm

Christophe Cardona expose à la librairie "Le Rideau rouge" (42 rue de Torcy, Paris, 18ème) jusqu'au 28 mai.

Le 28 mai 2014 à 19h30 aura lieu le décrochage de l'exposition 'Rêves éveillés', Christophe nous fera découvrir alors d'autres facettes de son travail : des collages sonores mixés en direct, des dessins ambidextres originaux et sérigraphiés, et des agrandissements des collages exposés.

Violaine Pillot fera à cette occasion une lecture de "Septembre avait trente jours" de Robert F. Young. (Entrée libre)

Image

COLLAGES. Visuels et sonores.
Défi à l’espace, au temps et aux règles de la perspective, le collage, par une poétique des agencements et des multiplicités, secrète de l’intérieur, de façon immanente, ses propres lois de composition. De cette autonomie onirique émane une infinité de rencontres imaginaires, au sein d’univers parallèles.

Les personnages issus de l’histoire de l’art ou du cinéma font signe à notre « mémoire collective ». Ces propos peuvent s’appliquer aux travaux visuels comme aux propositions sonores.

Ces collages ont été réalisés entre 1992 et 2013, parfois sur de longues périodes.


TRAVAUX GRAPHIQUES AMBIDEXTRES. Textes et dessins.
Mondes parallèles encore, pour une approche expérimentale de l’acte graphique. Ecrire, c’est d’abord dessiner. Chorégraphie de la main qui trace, pourquoi pas des deux mains ? Cette pratique aurait été initiée dans l’antiquité chinoise, par des calligraphes taoïstes.

Pour y parvenir, il s’agissait de redistribuer l’équilibre physique des forces bilatérales du corps (mains, bras, épaules) par la pratique d’une posture proche à la fois du yoga et de la calligraphie, adaptée au travail simultané des deux mains. Exercice très physique, travail du souffle, alternance du regard. Persévérance. Même Alechinsky a renoncé.

Cette danse des mains, danse des pointes bic, proche de la gravure, appelle une surface de représentation (feuille de papier) modifiée, dédoublée ou élargie. Sur cette page, un ou deux dessins ? A cette question n’existe pas de réponse objective.

Ce travail, commencé en 1993 se poursuit actuellement.

Répondre

Retourner vers « Les événements salons/festivals/dédicaces »