les imaginales 2008 en direct

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean, sebastieng, Mathilde Marron

vincent*
Messages : 9
Enregistré le : jeu. mai 22, 2008 8:31 pm

Message par vincent* » jeu. juin 19, 2008 1:05 pm

(si on est à peu près d'accord sur ce qu'il est, à savoir les quatre pelés qui vont au conventions SF ou aux dédicaces dans les rares librairies spécialisées, et les trois paumés, comme nous, qui participent à des forums abscons).
Oui, c’est à-peu-près ça. ;)

vincent*
Messages : 9
Enregistré le : jeu. mai 22, 2008 8:31 pm

Message par vincent* » jeu. juin 19, 2008 1:09 pm

Notons au passage l’injustice qui fait rage dans le fandom. Je précise : TOUT ce passe sur Paris ! Et moi je le dis, qui pense à nous les pauvres fans de SF provinciaux?

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » jeu. juin 19, 2008 1:14 pm

L'argument de bormandg sur Werber me semble assez juste. Dire qu'on préfère que les gens qui lisent Werber ne se rendent pas compte que c'est de la SF, c'est dire clairement qu'on espère qu'ils ne liront jamais de SF. C'est étrange non?
C'est comme si je disais: "le VRAI café c'est 78,4% d'arabica et 21,6% de robusta, alors franchement ceux qui boivent du soluble, je préfère qu'on ne dise pas qu'ils boivent du café". Oui, mais au moins ils boivent du soluble. Charge à nous qui nous gaussons de bien connaitre le dosage exact de vrai café de raffiner leur gout. Le gout ça s'améliore petit à petit, en conmmençant par le moins subtil.
Enfin, il me semble. Le gars qui lit du Werber est infiniment plus proche d'être amené à la "vraie" SF que celui qui lit les romans Arlequin. C'est pas forcément très malin de se moquer de lui/le rejeter/ne pas le voir.

Vaut mieux lui dire: "tiens du lis du Werber, essaie cet auteur" que "tiens du lis du Werber ahaha tu me fais marrer"
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

Avatar du membre
crazy guide
Messages : 1455
Enregistré le : jeu. avr. 24, 2008 1:16 pm
Localisation : De moins en moins sur Terre
Contact :

Message par crazy guide » jeu. juin 19, 2008 1:18 pm

D'accords avec toi oncle Joe.
Le fandom est un milieu de spécialistes. Des spécialistes auto-proclamés. Des spécialistes qui, s'en en avoir l'air veulent plus que tout faire partie d'une minorité. Minorité qu'ils associent à élite.. Et, pour avoir l'air d'un spécialiste il est de bon ton de cracher sur tout ce qui plait au plus grand nombre (il a vendu plus de 2000 exemplaires alors c'est de la merde).
Conclusion logique : le grand public n'y connait rien puisque ce qu'aime le grand public est forcément mauvais... CQFD
On se donne des airs importants en citant des auteurs que personne ne connait, en écoutant des musiques qui peinent même à conquérrir Youtube. Il y'a trente ans de ça on mangeait Japonais, aujourd'hui tout le monde va au Jap alors on trouve que c'est nul...
Ce comportement est valable dans tous les domaines et il n'y a aucune raison pour que la SF y échappe.
Ce n'est même pas regrettable tellement c'est normal. Tant pis !

vincent*
Messages : 9
Enregistré le : jeu. mai 22, 2008 8:31 pm

Message par vincent* » jeu. juin 19, 2008 1:41 pm

Le fandom est un milieu de spécialistes. Des spécialistes auto-proclamés.
Je lis de la SF tous le temps, je traîne sur les forums des que j’en ais le temps et si je le pouvais on me verré pour les dédicaces et les festivals. Donc je suis fan et par définition je fais parti du fandom. Pourtant, je ne me considère pas comme un expert.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. juin 19, 2008 1:49 pm

Gutboy:
tout à fait d'accord. D'ailleurs, les collections de poche permettent à tout lecteur, même débutant, d'avoir accès en même temps à des romans d'aventure SF et à des trucs plus compliqués. Le lecteur peut démarrer sur du facile, et compliquer s'il le veut. Il arrive aussi que l'on tombe tout de suite sur du trapu, et que ça plaise tout de même, la méthode de découverte progressive n'est pas forcément la meilleure, comme aurait tendance à croire les gens raisonnables (rappelle toi ton premier Van Vogt!). Si on demande autour de soi, on s'aperçoit que pas mal de lecteur ont subit LE choc en lisant (souvent par hasard) un truc "difficile" qui les a impressionné. Et l'offre en poche actuelle l'autorise tout à fait, quand on regarde le catalogue Folio SF et Livre de Poche SF, par exemple.

Crazy Guide:
Eh bien, c'est vrai que je suis un peu spécialiste (des Terres creuses, ou de Wells, ou de Van Vogt, par exemple), que je n'aime pas les sushis (mais depuis toujours...), et que je suis un fan caricatural (secrétaire du Prix Rosny, on ne peut pas tomber plus bas, à part organiser une convention, mais là, c'est de la sainteté...). Par contre, j'aime à peu près tout le monde (à doses variables) et j'aime bien que des tas de gens aiment les mêmes choses que moi ! (sauf le cas des autres collectionneurs, qui pourraient me faire rater une pièce... mais en fait je ne suis pas collectionneur, c'est purement dans des buts documentaires que j'amasse des livres..). Et je ne connais, pour ma part, aucun membre du fandom (de mes amis) qui se considère comme faisant partie d'"une élite". D'un groupe d'originaux un peu maniaques, ça oui, mais qui ne sert strictement à rien d'autre qu'à discuter avec les copains (et les rares copines), de plus généralement sans pouvoir, et entre gens désargentés... Bonjour l'élite! ce n'est pas l'idée que je m'en fais...
Oncle Joe

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » jeu. juin 19, 2008 1:51 pm

Tonton Joe a écrit :Il y a (à mon sens) dans nos discussions, un surestimation effarante du rôle du fandom (si on est à peu près d'accord sur ce qu'il est, à savoir les quatre pelés qui vont au conventions SF ou aux dédicaces dans les rares librairies spécialisées, et les trois paumés, comme nous, qui participent à des forums abscons).
Certes, tout le monde se fout de ce que pense le fandom, si ce n'est le fandom lui-même. Cela dit, quelqu'un qui tombe sous le charme d'un bouquin de SF non étiqueté comme tel et qui veut en savoir plus sur ce genre (il l'aura reconnu malgré tout) va aller voir du côté des critiques et des avis d'amateurs avertis (donc du fandom). Même si on se fout du fandom, on n'y coupe pas.
Jerome a écrit :A ce propos 2, n'hésitez pas ami internautes à signaler sur le forum ou à nous signaler des bons livres SF qui ne sont pas publiés sous l'étiquette SF).
Replay est de l'excellente S.-F. sans étiquette et j'espère qu'il ne sera jamais publié dans une collection de S.F. Tout comme Le Sixième hiver qui est aussi de la S.-F., mais j'ai moins aimé.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. juin 19, 2008 2:15 pm

Mon neveu Aldaran:
Quelle importance que "Replay" ne soit pas publié dans une collection SF? Ce qui compte, c'est qu'il soit publié! (à moins d'être un furieux des étiquettes... tu serais un furieux des étiquettes?)
Par ailleurs, si mes souvenirs sont bon, il a eu un World Fantasy Award, des plus mérités!
Quand aux avis des critiques, ils sont ce qu'ils sont, et ça dépend de chaque critique. Personne n'est obligé d'en tenir compte, et si on en tient compte, c'est que l'on a appris à connaître le critique, et que l'on sait si ses goûts sont en phase avec les nôtres. Sinon, où est l'intérêt de suivre l'avis de quelqu'un dont on ignore la façon de goûter les choses?
Je ne vois pas bien où tu veux en venir, sauf à imaginer que tu considèrerais les critiques de SF comme une sorte de groupe structuré, formulant la même opinion sur tous les livres, et laquelle opinion serait de préférence plutôt mal formulée, de façon à embrouiller le lecteur éventuel.
Ce genre de groupe n'existe pas, et on voudrait en constituer un que l'on n'y arriverait pas...
Je crois (mais je peux me tromper) que le fandom SF est le seul fandom dans lequel les gens passent une partie non négligeable de leur temps à se dire qu'ils ne devraient pas exister.. mais on aime ça, et ça dénote sans doute une interrogation dickienne vis à vis de la notion de réalité assez typique de l'amateur de SF. Tu es un frère, mon neveu!
Oncle Joe

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » jeu. juin 19, 2008 2:29 pm

Lensman a écrit :Gutboy:
rappelle toi ton premier Van Vogt!
Comment pourrais-je l'oublier?
La dernière fortresse est le premier livre de SF que j'ai lu!
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 2:38 pm

Florent a écrit :Moi, je connais un livre de SF français qui s'est bien vendu et qui a gagné des prix, et même 2 :

- Les Particules Elementaires
- La Possibilité d'une Île

:mrgreen:
Pas lu le second, mais je tiens à signaler que toute l'idée SF du premier est présente dans Simon l'embaumeur, de Jacques Testard, paru en 1985 et reparu en Folio (général). Même si Houellebecq défend fort correctement le fait que sous le nom de SF se cachent des idées et des modes d'écriture dont la littérature "générale" a besoin, j'ai peine à apprécier ses oeuvres.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Charlotte
Administrateur - Site Admin
Messages : 1518
Enregistré le : lun. janv. 23, 2006 2:28 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Charlotte » jeu. juin 19, 2008 2:43 pm

vincent* a écrit :Notons au passage l’injustice qui fait rage dans le fandom. Je précise : TOUT ce passe sur Paris ! Et moi je le dis, qui pense à nous les pauvres fans de SF provinciaux?
J'oublie toujours que Épinal, Nantes et (très prochainement) Vendôme se trouvent en banlieue parisienne. Quelle étourdie !

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 2:48 pm

Lensman a écrit :Mon neveu Aldaran:
Quelle importance que "Replay" ne soit pas publié dans une collection SF? Ce qui compte, c'est qu'il soit publié! (à moins d'être un furieux des étiquettes... tu serais un furieux des étiquettes?)
Par ailleurs, si mes souvenirs sont bon, il a eu un World Fantasy Award, des plus mérités!
Quand aux avis des critiques, ils sont ce qu'ils sont, et ça dépend de chaque critique. Personne n'est obligé d'en tenir compte, et si on en tient compte, c'est que l'on a appris à connaître le critique, et que l'on sait si ses goûts sont en phase avec les nôtres. Sinon, où est l'intérêt de suivre l'avis de quelqu'un dont on ignore la façon de goûter les choses?
Je ne vois pas bien où tu veux en venir, sauf à imaginer que tu considèrerais les critiques de SF comme une sorte de groupe structuré, formulant la même opinion sur tous les livres, et laquelle opinion serait de préférence plutôt mal formulée, de façon à embrouiller le lecteur éventuel.
Ce genre de groupe n'existe pas, et on voudrait en constituer un que l'on n'y arriverait pas...
Je crois (mais je peux me tromper) que le fandom SF est le seul fandom dans lequel les gens passent une partie non négligeable de leur temps à se dire qu'ils ne devraient pas exister.. mais on aime ça, et ça dénote sans doute une interrogation dickienne vis à vis de la notion de réalité assez typique de l'amateur de SF. Tu es un frère, mon neveu!
Oncle Joe
Malgré tout, il y a une sorte de structure plus ou moins formalisée, avec bien sûr quelques trouble-fête qui ne partagent pas les règles générales, et ce la aboutit à ce que les différents critiques s'entre-confirment dans les idées d'exclusion des non-conformistes (au conformisme "non-conformiste" apprécié par eux), ceux qui osent refuser d'arborer l'étiquette glorio-infamante avec la fierté de ne pas être "comme tout le monde".
Passons sur la remarque que Dick a essayé, à plusieurs reprises et sans succès, de rejoindre la littérature "mainstream" comme si la SF ne faisait pas partie de la littérature seule et unique....
Il ne s'agit pas de prétendre que les amateurs de SF ne devraient pas exister; il s'agit de renier loe ghetto et le fandom qui se prend pour la hiérarchie de ce ghetto.
Faudra-t-il des Cases de l'oncle Joe pour les amateurs de SF?
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. juin 19, 2008 2:51 pm

Charlotte a écrit :
vincent* a écrit :Notons au passage l’injustice qui fait rage dans le fandom. Je précise : TOUT ce passe sur Paris ! Et moi je le dis, qui pense à nous les pauvres fans de SF provinciaux?
J'oublie toujours que Épinal, Nantes et (très prochainement) Vendôme se trouvent en banlieue parisienne. Quelle étourdie !
Pas en banlieue: le fandom snobe la banlieue; en territoire conquis de façon provisoire (la durée du festival) par les Parisiens pour réintégrer le temps du dit festival tous les auteurs et amateurs de province... 8) :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. juin 19, 2008 3:27 pm

Bormandg:

Je ne vois pas ce que renier quoi que ce soit apporterait à quiconque... On a l'impression que certains passionnés de SF sont gênés d'exister en tant que passionnés de SF. Dans ce cas, la solution est toute simple: ne pas s'occuper des activités (bien inoffensives, et plutôt agréables, même, quand on y participe autrement que pour râler) du supposé fandom, qui disparaîtra (ou non) de lui-même. Je ne comprends toujours pas l'enjeu, et je rappelle la forte parole de Groucho Marx:

"Je n'adhèrerais jamais à un club qui m'accepterait comme membre!"

Tout est dit, non?
Tu sais ce qu'il te reste à faire... hé! hé!
Plus sérieusement, ce masochisme me surprend un peu (je dis ça en général, pas SPECIALEMENT pour toi, mon cher Bormandg...)

Oncle Joe

PS: pour Dick, je n'en suis pas sûr, il faudrait vérifier, mais il me semble que, très tôt, il a écrit des textes de littérature générale dont les éditeurs de littérature générale n'ont pas voulu...
Oncle Joe

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » jeu. juin 19, 2008 3:48 pm

La SF fait partie avec la fantasy et le fantastique des littératures de l'imaginaire. Celles ci appartiennent à la grande famille des littérature de genre qui elles même font partie de la littérature populaire. Le problème avec les transfictions et la littgen borderline c'est qu'il ne s'agit pas de littérature populaire. C'est donc aux limites du genre.
Même si on a l'impression que la SF est moins populaire.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Répondre

Retourner vers « Les événements salons/festivals/dédicaces »