les imaginales 2008 en direct

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean, sebastieng, Mathilde Marron

Répondre
Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. juin 20, 2008 11:33 pm

Aldaran mon neveu:
On peut aussi lire l'"Encyclopédie" de Versins. Effectivement, une bonne part des textes qui y figurent datent d'avant que le terme "science-fiction" ait été utilisé... Dans le "Rayon SF" de Delmas & Julian, il y a beaucoup de hors-collection listés.
Ces livres de référence se trouvent dans certaines bibliothèques publiques d'un peu de tenue.
Pour "La Servante écarlate", ceux auxquels l'étiquette SF donne des vapeurs peuvent aussi le lire dans une collection non-SF.
Il y a des Dick SF repris en 10/18, et l'étiquette SF n'est pas flagrante dans cette excellente collection. Les effarouchés de l'étiquette pourront aussi s'y réfugier.
Cela dit, je ne suis pas sûr de comprendre la démarche: assurer un look non SF à des bouquins SF, ou repérer les bouquins SF dans les collection non SF?
Oncle Joe

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » sam. juin 21, 2008 7:31 am

Oui mais, il y a beaucoup de livres hors collection déclaré SF mais ou la part science-fictive est plus que minime.
Ce n'est pas parce qu'il y a un gadget, une idée science-fiction que cela appartient forcement a la SF.
Il faut aussi que ces idée SF soient indispensable au développement de l'intrique. Même si il est impossible de définir exactement ce qu'est exactement un développement SF.
l'appartenance a la SF étant plutôt de l'ordre du ressenti.
Cela dit, on pourrait faire la même sélection parmi les livres publiés dans les collection SF.
Perso, j'aime mieux un sélection restreinte qui évidemment exclue de la SF beaucoup de bons livres, plutôt qu'une sélection large qui intègre tout et n'importe quoi!
Et de toute façon, classés SF ou pas, les bons livres on sera toujours les retrouver

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » sam. juin 21, 2008 1:36 pm

Papageno:
Je suis assez d'accord avec toi. C'est pourquoi j'ai tendance à trouve utile l'étiquette SF, quand elle vise le "coeur de cible", si j'ose dire.
Après, les amateurs de SF peuvent (et c'est ce qu'ils font, et plus souvent qu'à leur tour) lire autre chose que de la SF, étiquetée ou non, et ils se débrouillent comme tout le monde pour faire leur choix, en tenant compte ou non des avis des critiques.
Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. juin 22, 2008 8:56 am

Papageno a écrit :Oui mais, il y a beaucoup de livres hors collection déclaré SF mais ou la part science-fictive est plus que minime.
Ce n'est pas parce qu'il y a un gadget, une idée science-fiction que cela appartient forcement a la SF.
Il faut aussi que ces idée SF soient indispensable au développement de l'intrique. Même si il est impossible de définir exactement ce qu'est exactement un développement SF.
l'appartenance a la SF étant plutôt de l'ordre du ressenti.
Cela dit, on pourrait faire la même sélection parmi les livres publiés dans les collection SF.
Perso, j'aime mieux un sélection restreinte qui évidemment exclut de la SF beaucoup de bons livres, plutôt qu'une sélection large qui intègre tout et n'importe quoi!
Et de toute façon, classés SF ou pas, les bons livres on sera toujours les retrouver
Bon, la question me parait tournée à l'envers (inclure dans ou exclure de la SF des livres de littgen), comme si la SF était une littérature à part qui rencontrerait de façon occasionnelle la littérature générale.
A mes yeux la littérature de fiction est unique; qu'un livre comporte une part de "SF", c.a.d. d'appel aux sciences (lesquelles? un livre de spéculation psychologique comme L'oreille interne, ou sociologique comme Tous à Zanzibar, c'est ou ce n'est pas de la SF?), aux techniques, aux petits hommes vert de gris ou rose comme les éléphants, aux sabres laser et autres gadgets, ou que cette part soit apparemment restreinte (une fiction historique à la Dumas, est-ce ou n'est-ce pas de l'uchronie? To be or not to be alternative history, dirait Hamlet 2.0.01), est-ce que ça donne lieu à un changement qualitatif sur la nature de la fiction?
Mon goût de la SF se résume à chercher dans tous les livres, même hors étiquette, une certaine manière de présenter le cadre et le récit. L'Île, de Robert Merle, me paraît écrit avec la même plume que Malevil, du même, et c'est le premier qui me fait plus sentir la fiction spéculative...
Donc chercher le mode de pensée et d'écriture "moderne" dans un livre de littgen, de "transfiction" ou de SF, c'est la même démarche.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. juin 22, 2008 9:21 am

Sauf que, comme on s'en est aperçu depuis un moment, il se trouve que beaucoup de bouquins de SF n'ont pas été écrits "par hasard", et s'inscrivent dans un courant littéraire particulier, et d'ailleurs pas seulement littéraire.
Après, chacun a sa démarche personnelle pour trouver des livres intéressants (SF, un peu, beaucoup ou pas du tout dans l'esprit SF), mais ce coeur de cible (la SF volontariste, écrite en tant que SF) est un phénomène particulièrement passionnant pour moi. C'est pas faute, pourtant, de lire des trucs hors collections (ils constituent une énorme part de ma peu vraisemblable bibliothèque..), et cela ne m'empêche pas de soutenir le beau concept de "conjecture romanesque rationnelle", ramasse-tout, qui a ses défauts mais qui me plait.
Mais au milieu, ce petit filon d'or qui est la SF de genre est irremplaçable (pour moi, en tout cas).
Oncle Joe

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » dim. juin 22, 2008 4:33 pm

Lensman a écrit : Cela dit, je ne suis pas sûr de comprendre la démarche: assurer un look non SF à des bouquins SF, ou repérer les bouquins SF dans les collection non SF?
Oncle Joe
La deuxième hypothèse est la bonne. Replay me serait encore inconnu si on ne m'en avait pas parlé. En posant la question ici, j'attendais d'autres titres et des avis sur ces titres.

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » dim. juin 22, 2008 6:45 pm

Il y a (à mon sens) dans nos discussions, un surestimation effarante du rôle du fandom (si on est à peu près d'accord sur ce qu'il est, à savoir les quatre pelés qui vont au conventions SF ou aux dédicaces dans les rares librairies spécialisées, et les trois paumés, comme nous, qui participent à des forums abscons).
J'ai toujours considéré les membres du fandom comme des agents d'influence qui essayait d'influencer les éditeurs par divers moyens. Et souvent ce sont des membres du dit fandom que les éditeurs recrutent pour diriger leur collection.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
CPA
Messages : 112
Enregistré le : ven. févr. 16, 2007 1:47 pm
Contact :

Message par CPA » dim. juin 22, 2008 7:26 pm

Fabien Lyraud a écrit :
Isouvent
???
http://panieralix.free.fr/index.htm
Citation du jour : "cafards alors sortent en place, cagots tiennent leurs grands jours, forces sessions, stations, perdonnances, syntereses, confessions, fouettemens, anathematizations" [ t. v, p. 146, dans LACURNE ]

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. juin 22, 2008 7:40 pm

Fabien Lyraud a écrit :
Il y a (à mon sens) dans nos discussions, un surestimation effarante du rôle du fandom (si on est à peu près d'accord sur ce qu'il est, à savoir les quatre pelés qui vont au conventions SF ou aux dédicaces dans les rares librairies spécialisées, et les trois paumés, comme nous, qui participent à des forums abscons).
J'ai toujours considéré les membres du fandom comme des agents d'influence qui essayait d'influencer les éditeurs par divers moyens. Et souvent ce sont des membres du dit fandom que les éditeurs recrutent pour diriger leur collection.
Tu as donc toutes tes chances...
Il faut quand même préciser que, parmi les moyens, le plus utilisé est le sexe. Maintenant, ce n'est pas forcément désagréable...
Oncle Joe

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » lun. juin 23, 2008 8:55 am

mDR
Je pensais plutôt aux pétitions, aux lettres de doléances ces choses là. Et maintenant internet a rendu ces possibilité plus faciles. La création de buzz via des blogs semble aussi un moyen de pression utilisé par le fandom anglo saxon.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » lun. juin 23, 2008 9:18 am

Fabien:
Il est évident que les passionnés ne se privent pas d'inonder les directeurs de collection de demandes en tout genre. Mais ces derniers s'en moquent totalement... Ils ont vraiment autre chose à faire!
Parler d'"agents d'influence", c'est jeter le bouchon un peu loin, et en plus, ça pourrait être ressenti comme désagréable au niveau de l'expression. Je suppose que ce n'était pas ton propos, mais plutôt de l'humour un peu lourd, comme ma réponse...
Tu devrais discuter avec quelques directeurs de collection, et leur demander à quel point ils sont influencés...
Oncle Joe

Répondre

Retourner vers « Les événements salons/festivals/dédicaces »