Le programme de parution de Milady

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean, sebastieng, Mathilde Marron

Avatar du membre
Epikt
Messages : 234
Enregistré le : mar. mars 06, 2007 12:04 am
Localisation : PapichanLand
Contact :

Message par Epikt » jeu. mai 29, 2008 11:57 am

Parce que tu penses vraiment que Milady ne sera pas présent en librairie "normale" ???
Les mises en place y seront probablement moins conséquentes, mais c'est pas comme s'ils allaient de priver.


PS : j'approuve sans réserve le propos d'Eric.
« Je m’en fiche. Dans ma tête je peux aller où je veux. C’est moi qui décide.
Je n’ai qu’à décider, et je peux aller où je veux... Ailleurs, n’importe où.
»

Avatar du membre
Daylon
Messages : 269
Enregistré le : mar. oct. 16, 2007 10:55 pm
Contact :

Message par Daylon » jeu. mai 29, 2008 11:57 am

orcusnf a écrit :Attendons le mois de juin pour et là, nous verrons si ça pose effectivement un problème.
Ouais, voilà, attendons. En france, on fait ça super bien, d'attendre.
Moonmotel ♥ u.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » jeu. mai 29, 2008 12:02 pm

Simon a écrit :A lire certains messages on a comme une image de rayons SF/fantasy qui n'ont pas changé de taille depuis des décennies. Est-ce la réalité ? Les rayonnages aujourd'hui dévolues à la fantasy sont du même accabit que la SF auparavant ? La fantasy ne viendrait bouffer que l'espace qui était dévolue à la SF, et en ce sens la SF serait donc la première cible de "concurrence" ? Quid des polars, des Mary Hggins Clark, de la people, de la "blanche" ?
Très clairement, dans les quelques librairies que je fréquente régulièrement, non seulement les rayonnages SF n'ont pas augmentés, mais en plus, ils auraient plutôt tendance à diminuer. Pas nécessairement au profit de la fantasy d'ailleurs, mais effectivement au profit de la surproduction de gaspillage papier que sont les autobios négrières d'inutiles du PAF ou des professions de foi politiciennes où le bois n'a pas servi qu'à faire le papier. Et quand on voit les tirages de ces coups éditoriaux (espérance de vie 2 mois, pas de réimp à rallonge, et minimum 100 000 ex.) on se dit que même avec des à valoir pharaoniques, c'est un bizness bien trop rentable (à l'échelle modeste du monde de l'édition), pour faire de la place au littérature de genre.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Charlotte
Administrateur - Site Admin
Messages : 1518
Enregistré le : lun. janv. 23, 2006 2:28 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Charlotte » jeu. mai 29, 2008 12:14 pm

Pardon, Eric, mais je ne pense pas que ce soit au profit d'autobio ou de professions de foi politiciennes que les rayons de SFFF s'amenuisent mais plus au profit d'autres romans "de fiction" (ce n'est pas le terme que je cherchais, mais bon) comme le polar.

Si je prends l'exemple de plusieurs librairies que je fréquente, elles sont "découpées" en plusieurs rayons

Fiction
Littérature générale
Littérature étrangère
Sciences humaines
etc...

et à l'intérieur de ces ensembles, la taille des rayons varient.

Mettons avant (et j'aimerais bien que quelqu'un définisse avant : il y a 10-20-30 ans ? )

On avait quatre rayons pour la fiction
2 pour le polar
2 pour la SFFF

Aujourd'hui, toujours quatre rayons mais
3 pour le polar
1 pour la SFFF

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » jeu. mai 29, 2008 12:24 pm

Salut,

Si je prend l'exemple de la FNAC de Caen, on a quelque chose de sensiblement différent.
Pour les rayons, c'est la même place pour les polars et pour la SFFF (que ce soit poche ou grand format).

Par contre, sur les présentoirs de nouveauté, les polars occupent les trois quarts de la place, assez curieusement. Or c'est quand même là que l'avenir d'un bouquin se joue.

Je ne connais pas d'assez grosses librairies en Basse-Normandie pour poussez plus loin la comparaison.

A+

Patrice

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » jeu. mai 29, 2008 12:59 pm

Pas faux non plus. Le polar est devenu bankable en même temps qu'il est devenu respectable.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. mai 29, 2008 1:14 pm

... ça va soulager 5 minutes la fantasy, que d'attaquer le polar...

Je crois surtout qu'il y a un problème général de la diffusion des livres, une crise qui se prolonge depuis des années. Mais bientôt, fort heureusement, le gros des livres "papier" auront disparu, et nous rirons tous de bon coeur de nos inquiétudes d'aujourd'hui sur les problèmes de place (si j'ai bien compris les explications de Daylon il y a quelques mois).
Oncle Joe

Avatar du membre
Charlotte
Administrateur - Site Admin
Messages : 1518
Enregistré le : lun. janv. 23, 2006 2:28 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Charlotte » jeu. mai 29, 2008 1:17 pm

Patrice a écrit :Salut,

Si je prend l'exemple de la FNAC de Caen, on a quelque chose de sensiblement différent.
Pour les rayons, c'est la même place pour les polars et pour la SFFF (que ce soit poche ou grand format).

Par contre, sur les présentoirs de nouveauté, les polars occupent les trois quarts de la place, assez curieusement. Or c'est quand même là que l'avenir d'un bouquin se joue.
C'est la même chose dans plusieurs Fnac que je connais (à l'exception de celle des Halles).

Un exemple :

Je suis allée il n'y a pas longtemps à la Fnac Montparnasse, avant d'aller voir le monsieur, j'fais un petit tour dans le rayon SF/polar et le polar empiète royalement sur les présentoirs SF. Le libraire (parce que c'en est un et passionné en plus) met délibérément des ouvrages SFFF dans le rayon polar pour qu'ils se vendent à l'instar du Club des Petites Filles mortes de Gudule qui selon lui n'aurait eu aucune chance de se vendre au rayon SFFF.

Il n'est pas question de faire une échelle de valeurs entre polar et SF mais de poser une situation qui est assez courante, enfin je trouve. Quand il y aura le roman de SF de l'été, sûr qu'elle se vendra mieux et que les rayons s'agrandiront (et les lecteurs de romans noirs râleront).

Pour revenir sur le produit d'appel, comme Eric, je n'y crois que moyennement. Regardez vos bibliothèques, le lecteur est finalement assez fidèle aux collections. Si je prends mon exemple (celui que je maîtrise le mieux désolée), j'ai en grande majorité du Gallimard, et c'est presque de manière inconsciente que je regarde toujours les Folio SF en premier. Tout simplement parce que je me suis "reconnue" (?) dans leur ligne éditoriale. Ce qui n'empêche bien sûr pas d'acheter autre chose mais ce ne sera pas mon premier élan.

Tout ça pour dire que si Bragelonne garde la même ligne (et ce sera le cas, en publiant leur grands formats en poche) il y a de fortes chances que ça marche, mais pour eux et pas pour l'ensemble du secteur.

(Quoique je reste sceptique sur le nom de la collection "Milady" qui fait plus collection de romans d'aventure sentimentale...)


(Je crois que j'ai un peu fait du HS en fait)

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » jeu. mai 29, 2008 1:28 pm

Eric a écrit :Et dans le cas de Milady, où la distribution va se confronter au centrales d'achat de la grande distribution, tu ne vas pas me faire croire qu'il vont agrandir le rayon SF.
As tu un avis éclairé sur l'augmentation de linéaire accordé (en GD comme LI) au politico-people ?



Je veux dire, à part l'explosion de la production ?

Avatar du membre
Thibaud E.
Messages : 265
Enregistré le : lun. mai 26, 2008 3:04 pm
Localisation : Paris

Message par Thibaud E. » jeu. mai 29, 2008 1:35 pm

Charlotte a écrit :Pour revenir sur le produit d'appel, comme Eric, je n'y crois que moyennement. Regardez vos bibliothèques, le lecteur est finalement assez fidèle aux collections. Si je prends mon exemple (celui que je maîtrise le mieux désolée), j'ai en grande majorité du Gallimard, et c'est presque de manière inconsciente que je regarde toujours les Folio SF en premier. Tout simplement parce que je me suis "reconnue" (?) dans leur ligne éditoriale. Ce qui n'empêche bien sûr pas d'acheter autre chose mais ce ne sera pas mon premier élan.
Désolé de te le dire, mais tu fais partie d'une minorité. Toutes les études marketing (du moins toutes celles auxquelles j'ai eu accès) tendent à montrer qu'une grande majorité de lecteurs se fout royalement de la collection, et même de l'éditeur, chez qui un livre sort. Il y a un test assez parlant que l'on peut facilement faire : on a tous dans notre entourage des lecteurs d'Anna Gavalda, de Marc Levy ou de Maxime Chattam. Combien d'entre eux savent qui sont le Dilettante, Robert Laffont ou Albin Michel ? D'après mon comptage extrêmement scientifique et rigoureux, comme vous vous en doutez, moins d'un sur dix.

PEREKAAN

Message par PEREKAAN » jeu. mai 29, 2008 1:41 pm

+1 avec Thibaud E.

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » jeu. mai 29, 2008 1:45 pm

Lensman a écrit :dracosolis:
...ça me fait penser aux débats sur le pouvoir d'achat: il augmente, alors que tout le monde a l'impression qu'il baisse.Là, objectivement, Bragelone devrait être perçu positivement. Coment expliquer alors ces critiques? simple malentendu?
Oncle Joe
après l'irak : sarko, qui a dit amalgame ?
qui mets-tu de quel côté Oncle Joe ?
excuse-moi mais je maintiens une chose :
ceci n'est pas un débat, juste un titillement du grand satan coutumier
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » jeu. mai 29, 2008 1:53 pm

Ben j'aurais tendance à rejoindre Thibaud et Jess sur ce coup-là
MF a écrit : As tu un avis éclairé sur l'augmentation de linéaire accordé (en GD comme LI) au politico-people ?



Je veux dire, à part l'explosion de la production ?
Ben éclairé, je ne sais pas, mais il est évident que lorsqu'aux alentours du premier anniversaire de la nouvelle gouvernance, on se retrouve avec une vingtaine de bouquins sur le sujet, il est bien évident qu'il y a un coup marketing qui est joué, et que le buzz général va, sinon faire exploser les ventes, du moins assurer un tirage plus que décent.

Nous tous qui sommes ici, avons une attitude atypique vis-à-vis de la lecture. La plupart des gens sont de simples consommateurs, rien de plus. Avec une réaction binaire : c'est bien/c'est pas bien. Ils achètent ce qu'on leur vend dans les médias.

Maintenant, tu te places du côté d'une centrale d'achat de grande distrib, tu vois ce qui se vend, tu en commandes trois palettes pour faire tomber la marge éditeur à 50 ou 60%, et tu vends au kilo ce qui marche. Les gens veulent les pensées de Lorie sur la marche du monde ou les derniers potins sur les alcôves de l'Elysée ? Hé bien allons-y ! Secouons le cocotier. Et ça ne sera pas celui qui est sur la couv' du dernier McAuley, hélas...
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. mai 29, 2008 1:56 pm

Dracosolis:
Mais ça n'explique pas pourquoi Bragelone est perçu par certains négativement, et par des gens qui n'ont l'air si stupides, si méchants et si ignorants que cela. Même si c'est un phénomène purement psychologique, c'est intéressant à étudier.
Oncle Joe

Avatar du membre
Charlotte
Administrateur - Site Admin
Messages : 1518
Enregistré le : lun. janv. 23, 2006 2:28 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Charlotte » jeu. mai 29, 2008 2:01 pm

Thibaud E. a écrit :
Charlotte a écrit :Pour revenir sur le produit d'appel, comme Eric, je n'y crois que moyennement. Regardez vos bibliothèques, le lecteur est finalement assez fidèle aux collections. Si je prends mon exemple (celui que je maîtrise le mieux désolée), j'ai en grande majorité du Gallimard, et c'est presque de manière inconsciente que je regarde toujours les Folio SF en premier. Tout simplement parce que je me suis "reconnue" (?) dans leur ligne éditoriale. Ce qui n'empêche bien sûr pas d'acheter autre chose mais ce ne sera pas mon premier élan.
Désolé de te le dire, mais tu fais partie d'une minorité. Toutes les études marketing (du moins toutes celles auxquelles j'ai eu accès) tendent à montrer qu'une grande majorité de lecteurs se fout royalement de la collection, et même de l'éditeur, chez qui un livre sort. Il y a un test assez parlant que l'on peut facilement faire : on a tous dans notre entourage des lecteurs d'Anna Gavalda, de Marc Levy ou de Maxime Chattam. Combien d'entre eux savent qui sont le Dilettante, Robert Laffont ou Albin Michel ? D'après mon comptage extrêmement scientifique et rigoureux, comme vous vous en doutez, moins d'un sur dix.
Est-ce que je peux reformuler pour affiner ? Quand bien même, je me reprendrai un "non".

Marc Lévy, Anna Gavalda ou Rowling vendent sur leur seul nom. Mais de fait c'est le cas de combien d'auteurs sur la totalité de ceux qui publient ?

Tu achètes les dernier Tom Clancy mais en attendant qu'il sorte, tu vas bien acheter d'autres bouquins ?

Ou mettons, tiens, tu lis principalement de la SF et d'un coup, tu te dis, tiens je me ferais bien un petit polar pour changer. Tu te retournes et là une marée de livres dans des collections que tu ne reconnais pas. Et là miracle, un poche qui ressemble vaguement à ce que tu as déjà eu entre les mains. Eh bien, tu vas d'abord acheter dans la collection Folio Policier (pour filer mon exemple) qu'en Rivage thriller, enfin je crois.
Modifié en dernier par Charlotte le jeu. mai 29, 2008 2:08 pm, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « Les événements salons/festivals/dédicaces »