Août, septembre et octobre chez l'Atalante

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Algernon
Messages : 247
Enregistré le : ven. avr. 09, 2010 12:06 pm

Août, septembre et octobre chez l'Atalante

Message par Algernon » sam. mai 22, 2010 3:55 am

À paraître aux éditions l'Atalante.


19 AOÛT


Victorieux (la Flotte perdue, tome 6), de Jack Campbell. Traduction de Frank Reichert, illustration de Didier Florentz.

Mission accomplie. La flotte perdue est rentrée au bercail. « Black Jack » Geary, promu commandant de cette flotte à l’issue d’une hibernation de cent ans, a réussi l’impossible : la ramener dans l’espace de l’Alliance après avoir infligé à l’ennemi une succession de défaites. C’est en héros qu’il est revenu. Un héros dont le Sénat de l’Alliance se méfie. Son objectif prochain ne sera-t-il pas de s’emparer du pouvoir ? Que faire de lui ? John Geary, pour sa part, prétend que les conditions sont réunies pour mettre un terme à la guerre qui ravage l’humanité depuis un siècle et qu’il est urgent d’y parvenir car aux frontières des mondes syndics guette une menace extraterrestre inconnue. Si les moyens lui en sont accordés, c’est donc un retour décisif au cœur des territoires syndics qui l’attend, ainsi, peut-être, qu’une première confrontation directe avec les mystérieux aliens. Victorieux clôt le cycle de La flotte perdue , désormais un pic du space opera militaire. Et la romance contrariée de son héros y trouvera peut-être aussi son compte.

Image


Les Magiciens, de Lev Grossman. Traduction de Jean-Daniel Brèque, illustration de Frédéric Perrin.

Quentin Coldwater est comme tous les adolescents : mélancolique, incompris, prisonnier d’un monde désespérément barbant. Et voilà que sa vie est transformée du jour au lendemain quand il est recruté par Brakebills, une école conçue pour former les magiciens tels que lui. De quoi lui faire oublier Brooklyn et même les Chroniques de Fillory, les romans de fantasy où il se réfugiait pour tromper son ennui.
Imaginez
Harry Potter écrit pour un public adulte, par un écrivain malicieux qui n’aurait oublié ni Les Chroniques de Narnia ni Le Seigneur des anneaux. C’est le défi que s’est lancé Lev Grossman, qui nous offre un roman haut en couleur, riche en rebondissements, où l’émerveillement côtoie la terreur et l’exaltation le désespoir existentiel… tempéré par une bonne dose d’ironie. Magiciens en herbe, professeurs excentriques, séduisantes sorcières, réfugiés du monde des fées se bousculent dans une intrigue complexe et haletante, où les impeccables pelouses d’une institution très british dissimulent des menaces d’outre-monde.
L’école des sorciers ? Oui ! Mais pas pour les enfants…


Image


Dernières nouvelles de la Terre..., de Pierre Bordage. Illustration de Gess.

Depuis le recueil publié en 2004, Nouvelle vieTM, Pierre Bordage écrit des nouvelles, au gré des circonstances littéraires de sa vie d’auteur – festivals, anthologies, résidences, journaux –, et cela lui plaît. Cette publication a pour but de faire partager ce plaisir à un large public et de faire se côtoyer ces textes qui, quoique toujours proches de l’univers et de la démarche romanesque de Pierre Bordage, lui permettent d’explorer des parcelles de l’humaine condition avec plus d’acuité voire d’audace que dans ses romans. Ce recueil comprend une douzaine de nouvelles dont un texte inédit, écrit à l’occasion de cette publication.

Image


La Trilogie de Septenaigue, tome 2 : Fils de l’ombre - 1, de Juliet Marillier. Traduction de Hélène Bury, Illustration de Benjamin Carré.

Une génération a passé depuis Sœur des cygnes. Sorcha, la courageuse jeune fille qui a sauvé ses frères d’un épouvantable enchantement, a eu trois enfants de son Briton de mari. La cadette, Liadan, a hérité des talents de sa mère ; guérisseuse à son tour, sensible aux esprits de la forêt, c’est elle la conteuse de ce deuxième roman. Et c’est elle qu’enlève une troupe de mercenaires sous le commandement du mystérieux Homme illustré. C’est à elle enfin qu’il incombera d’affronter toutes les épreuves que le destin lui réserve pour préserver de la ruine sa famille, le domaine de Septenaigue, son propre enfant à naître et peut-être aussi l’amour interdit qu’elle a découvert en chemin.

Image



23 SEPTEMBRE


Chronique des rivages de l’Ouest : Voix, d'Ursula le Guin. Traduction de Mikael Cabon, illustration de Larry Rostant.

Ansul était jadis une ville paisible où il y avait nombre de bibliothèques, d’écoles et de temples. C’était il y a bien longtemps, avant l’occupation des Alds. Les Alds croient en la présence de démons dissimulés au cœur des mots. Aussi interdisent-ils la lecture et l’écriture, sous peine de mort. Le peu de livres encore intacts sont cachés dans la maison de l’oracle, aux bons soins du passemestre, dont la torture a fait un infirme, et de la fille de son cœur, Némar. Mais tout va bientôt changer. Voici venus des Entre-Terres le poète Orrec Caspro et son épouse Gry. Dans la voix du célèbre conteur résonne un appel qui éveillera le peuple opprimé. Conte de passage bouleversant sur fond de violence, d’intolérance et de magie, Voix est un roman que ses lecteurs ne sont pas près d’oublier.

Image


Mal-Morts, de Jean-Marc Ligny. Illustration de Coliandre (collection Le Maedre).

Depuis toute petite, Élodie lutte contre les morts. Les mal-morts : ceux qui ont péri dans la violence et la souffrance, ceux qui ne voulaient pas mourir. Ils se repaissent de son énergie vitale afin de conserver forme et conscience, demeurer au plus près de la vie. Élodie les combat depuis l’enfance, mais cette lutte secrète et sans fin l’épuise. À chaque nouvelle lune, ou sur des lieux hantés, Élodie est assaillie par ces esprits avides qu’elle doit combattre encore et encore, juste pour rester en vie. Ses parents, qui la croient folle, décident de la faire interner. Mais un suicidé rôde dans la clinique… Anéantie par les psychotropes, à deux doigts de passer à son tour de l’Autre Côté, Élodie est délivrée in extremis par une infirmière au grand cœur. Or le fils de l’infirmière n’est autre qu’Orfan, son idole, star adulée de la jeunesse. En l’intégrant à son groupe de rock, Orfan va tirer Élodie vers le côté positif et lumineux de la vie. L’amour la rend plus forte pour combattre les morts – et c’est un poison pour eux.Or l’amour est aussi un poison pour les vivants, quand il s’entache de jalousie… Élodie le découvre à ses dépens. Cette fois, elle veut en finir une fois pour toutes, et se livrer corps et âme aux morts affamés… Orfan réussira-t-il à la sauver du Sombre Royaume ?

Image


Le Coup du Cavalier, de Walter Jon Williams. Traduction de Patrick Dusoulier. Illustration de Genkis.

Une source inépuisable d’énergie et le secret de l’immortalité : deux miracles qui ont ouvert le chemin des étoiles à l’humanité. La diaspora galactique a laissé la Terre dépeuplée, et le responsable de ces deux révolutions, Doran Falkner, en est désormais le seul propriétaire. Ou du moins de sa surface, car il a dû concéder à un archéologue extraterrestre le droit d’en explorer le sous-sol…
Sur une solide trame de SF classique, Walter Jon Williams a su broder avec élégance et naturel des motifs de nature plus philosophique, considérations sur la vie, l’amour, la mort… et les choix que l’individu conserve le droit de faire.


Image


La Saison de la Coulœuvre tome 3, de Serge Lehman et Jean-Marie Michaud. Bande dessinée.

Dans un futur très éloigné, les hommes disposent d’un réseau de portes spatiales – les toboggans – qui leur permet de passer d’un système solaire à l’autre et de dominer la Voie lactée. Dans l’Intersection 55, les événements se précipitent. Xtalassar, l’armurier remisé au hangar des bagages, se réveille de mauvaise humeur et sa tournée d’adieu du hall nord prend des allures d’apocalypse. Le retour précipité de Sheri Jaggar après la crémation rituelle de son mari suffira-t-il à arranger les choses ? Rien n’est moins sûr car, dans le volcan d’émotions qu’est devenu le hub interstellaire, une vieille connaissance végétale connaît un regain de croissance. C’est le moment que choisit le Chef Mauer pour séduire sa voluptueuse secrétaire, à ses risques et périls. Pendant ce temps, Diane Bendix et le formicien Jarmil descendent dans le Secteur des Mystères, en compagnie de Rhéa et Derec, leurs fonctionneurs attitrés, et de l’historien Larkam. Neutraliser les émotions à la source en invoquant le Picte – cette contre-mesure psychique qui se comporte comme un dieu : tel est le but de la manœuvre. Mais ce qui les attend tout au fond de l’Intersection est au-delà des mots. Un autre monde. Une autre physique. Et une forme de connaissance qui s’apparente à la folie.

Image


La Trilogie de Septenaigue, tome 2 : Fils de l’ombre - 2, de Juliet Marillier. Traduction de Hélène Bury, Illustration de Benjamin Carré.



OCTOBRE


Les Annales du Disque-Monde, tome 33 : allez les mages ! de Terry Pratchett.

Image


Le Guet d'Ankh- Morpork, de Terry Pratchett.

Image


La Brigade chimérique tome 6, de Serge Lehman, Gess, Fabrice Colin & Céline Bessonneau.

Image


Plaguers, de Jeanne-A Debats.


(source : l'atalante)
Modifié en dernier par Algernon le ven. juin 11, 2010 7:01 pm, modifié 7 fois.

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » sam. mai 22, 2010 8:44 am

A part celle du Bordage, les autres couvs sont... hmmm, vaut mieux pas commenter. Désolé pour les illustrateurs, mais y'a un gros manque de finition dans la première (y'a des tas de détails qui font pas propre, notamment dans les perspectives), et une certaine monotonie dans la deuxième (l'idée est bonne, mais elle est noyée dans la masse).

Celle de Gess pour le Bordage est vraiment belle et poétique, bien en accord avec le titre. C'est net et précis.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » sam. mai 22, 2010 9:33 am

D'accord pour la couv. du Campbell , on nous avait habitués à mieux . En revanche , j'aime beaucoup celle des Magiciens malgré l'uniformité des visages (est-ce voulu ?) . Pour le Bordage , l'idée est effectivement bonne mais la morphologie du personnage me laisse sceptique (alors que d'ordinaire , je suis anti sceptique) .

De toute façon , les trois finiront dans ma musette .
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

arsenie
Messages : 738
Enregistré le : mar. nov. 24, 2009 11:18 pm

Message par arsenie » sam. mai 22, 2010 11:29 am

Hoêl a écrit : Pour le Bordage , l'idée est effectivement bonne mais la morphologie du personnage me laisse sceptique (alors que d'ordinaire , je suis anti sceptique) .
Hum... je crois qu'il est "bâché" !
perso, je trouve cette couv très réussie
Il faut que je comble mon retard de lectures pour Bordage...
;
Hoêl a écrit : De toute façon , les trois finiront dans ma musette .
probablement aussi! - mais quand?
sauf que je ne connais pas du tout Lev Grossman ? des avis ?

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » sam. mai 22, 2010 1:31 pm

Voilà ce qu'en dit un amateur très éclairé de "la belle province" , ça m'a l'air de valoir le coup .
http://www.fractale-framboise.com/2010/ ... -grossman/
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

arsenie
Messages : 738
Enregistré le : mar. nov. 24, 2009 11:18 pm

Message par arsenie » sam. mai 22, 2010 1:53 pm

8) miam ! (et aussi pour la bannière "fractale-framboise") - merci, Hoël
La couv VO ne "joue" pas dans la même cour que la VF :roll:

oneill
Messages : 231
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:59 pm

Message par oneill » dim. mai 23, 2010 6:08 pm

Encore un Bordage.
Il sera miens je pense.

Et content de retrouver Gess et pas les horribles couvertures de la fraternité du Panca.

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Re: En août chez l'Atalante

Message par JDB » ven. mai 28, 2010 3:47 pm

Christopher a écrit :À paraître le 19 août aux éditions l'Atalante.

Les Magiciens, de Lev Grossman. Traduction de Jean-Daniel Brèque, illustration de Frédéric Perrin.

Image
Je suis en train de peaufiner la trad. C'est du brutal, l'auteur a sorti le vitriol. Harry Potter + Narnia version trash.
L'illustrateur a bien rendu l'ambiance, sauf qu'il y a un punk avec crête parmi les djeun's magiciens.
JDB

Algernon
Messages : 247
Enregistré le : ven. avr. 09, 2010 12:06 pm

Re: En août chez l'Atalante

Message par Algernon » ven. mai 28, 2010 4:01 pm

JDB a écrit :L'illustrateur a bien rendu l'ambiance, sauf qu'il y a un punk avec crête parmi les djeun's magiciens.
Je préfère la couverture de la VO. Elle me parle plus.

Image

Et hop un peu de pub : une critique du livre sur le blog d'amis.

Algernon
Messages : 247
Enregistré le : ven. avr. 09, 2010 12:06 pm

Message par Algernon » ven. mai 28, 2010 9:38 pm

Attention, ajouts des nouveautés de septembre dans le premier post.

Les informations concernant Fils de l’ombre et La Saison de la Coulœuvre sont momentanément incomplètes : une erreur dans les adresses url de l'Atalante empêche les internautes d'accéder aux fiches.

@ JDB : est-ce bien Patrick Dusoulier le traducteur du WJW ? Je pensais que tu étais son traducteur "officiel".

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » ven. mai 28, 2010 10:12 pm

Christopher a écrit :@ JDB : est-ce bien Patrick Dusoulier le traducteur du WJW ? Je pensais que tu étais son traducteur "officiel".
Non, hélas, je n'ai pas pu traduire celui-ci -- quand L'Atalante me l'a proposé, j'avais trop d'engagements pour tenir les délais. Du coup, j'ai réservé le début 2011 pour la traduction de la suite de Ceci n'est pas un jeu.
Merci pour le lien avec la critique des Magiciens -- c'est bien vu. Au fait, l'auteur vient de signer pour une suite.
Et c'est le frère jumeau d'Austin Grossman, l'auteur de Un jour je serai invincible (Calmann-Lévy).
JDB

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » sam. mai 29, 2010 8:22 am

Ils vont me ruiner L'Atalante !
Je suis sceptique sur l'intérêt d'une suite à Soeur des cygnes mais je tenterai le coup . Le Williams , c'est forcément dans la poche , le Ligny itou et je suis en train de convertir un pote à Le guin . En dehors des sempiternels assauts sur les goûts et les couleurs concernant les illustrations , il faut quand même reconnaître qu'ils ont un cata logue de la mort qui tue chez L'Atalante !
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » sam. mai 29, 2010 7:53 pm

arsenie a écrit : sauf que je ne connais pas du tout Lev Grossman ? des avis ?
Sauf erreur, il était à Montréal, mais je n'en sais pas plus. :oops:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Algernon
Messages : 247
Enregistré le : ven. avr. 09, 2010 12:06 pm

Message par Algernon » mar. juin 01, 2010 8:15 pm

Nouvel édit avec ajout des parutions d'octobre. Au programme Pratchett, Draco et Pratchett.

Pour la brigade chimérique, j'ignore si c'est une erreur ou un report, le tome 5 était initialement prévu en juin.

On remarque également quelques retouches dans la couverture de Les Magiciens. Personnellement je préfère la première version.

Image Image

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » mar. juin 01, 2010 9:12 pm

8) euh juste comme ça, Plaguers ne sort pas au Maedre mais dans La Dentelle du Cygne :lol:
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »