Interview de David Kersan, l'agent de Maurice Dantec

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1903
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » mar. sept. 04, 2012 6:33 pm

Lensman a écrit :Cela ressemble surtout à une bonne campagne de publicité... volontaire, ou involontaire, ou un mélange des deux... en tout cas, de la publicité...
Sacrément bonne, même.
Reste à savoir si ça coûte moins cher que de placarder la tronche de l'auteur sur les bus...

Avatar du membre
IFF
Messages : 66
Enregistré le : mar. déc. 01, 2009 12:38 am

Message par IFF » mar. sept. 04, 2012 11:22 pm

Sand a écrit :
IFF a écrit :
Ce que je veux dire, chère Lhisbei, c'est qu'une interview offre le mérite d'offrir les propos de Dantec bruts de décoffrage, contrairement à un article d'opinion qui, fût-il entrelardé de citations, présente une interprétation des faits.
la parole de Dantec est son interprétation des faits également.

Tu ne les auras pas plus chez l'un que chez l'autre.
Bien entendu, mais je préfère de loin les interprétations de première main, celles des protagonistes de l'affaire.

Avatar du membre
IFF
Messages : 66
Enregistré le : mar. déc. 01, 2009 12:38 am

Message par IFF » mer. sept. 05, 2012 12:02 am

Bruno a écrit :Lis sa biographie sur son site officiel, qui montre sa mégalomanie mais aussi une vision personnelle (certains diront biaisée) de sa propre carrière, et tu comprendras que je puisse douter que les faits se soient déroulés comme il le dit.
A ma connaissance Dantec a fourni les éléments de sa bio mais ne l'a pas écrite. Le ton très "promo", c'est du pur Kersan et associés. Ca minimise grandement la mégalomanie de Dantec, à mon sens. Il a son ego d'écrivain, certes, comme beaucoup d'autres. Mais écrire un éloge dithyrambique de lui-même, non, ça ne cadre pas avec l'homme.
Bruno a écrit :Maintenant, la présence de cet entretien est en effet la bienvenue, car elle permet d'avoir les 2 versions de l'affaire, ce qui est appréciable. Maintenant, j'avoue que le discours de MGD me semble pas mal décousu, et obsessionnel, comme cette manie de citer le nom complet de Kersan ; je ne trouve pas ça très crédible.
Je perçois la répétition du nom comme une technique littéraire, rhétorique, une injection d'énoncé judiciaire dans le discours. Une attaque ad nominem, si j'ose dire. C'est aussi une mise à nu de l'adversaire qui, jusqu'alors, se cachait derrière un patronyme fictif, on ne sait trop pour quelle raison puisqu'il n'a pas de carrière artistique. Sinon, difficile de ne pas être obsédé par une personne qui, si l'on suit la version de Dantec, l'a manipulé dans les grandes largeurs pendant huit ans. Après on peut dire "oui Dantec de toute façon il est bon pour l'asile". Ok, Dantec a des troubles de la personnalité. Mais lui, au moins il se soigne.
Bruno a écrit :Maintenant, pour rétablir l'équilibre, je me souviens bien de ce que j'avais pu lire sur Kersan il y a quelques années, DK n'avait pas nécessairement bonne réputation. La vérité doit donc à mon avis se situer entre les 2 déclarations. La justice a été mise à contribution, elle a débouté MGD de sa demande d'interdiction de vente du livre, le premier acte semble donc donner raison à Kersan. En attendant le deuxième ?
Sur le strict plan des faits, je suis d'accord, il y a certainement de l'exagération des deux côtés. Le jugement en référé, c'est-à-dire en urgence, ne visait en effet que l'interdiction de la mise en vente du livre. Le jugement sur le fond, au civil et au pénal, n'a pas encore été rendu. La justice tranchera, comme on dit.

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mer. sept. 05, 2012 6:14 am

L'explication est en réalité plus simple : Kersan a piqué une bille à Dantec pendant la récré, et Dantec l'a dénoncé au pion qui est venu demander des comptes à Kersan. Las ! Kersan a tout nié en bloc et, vu qu'il avait caché la bille dans le bac à sable, il n'y avait aucune preuve, d'où le courrou de Dantec qui se sent lésé.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6884
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. sept. 05, 2012 7:32 am


Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. sept. 05, 2012 7:39 am

Florent a écrit :L'explication est en réalité plus simple : Kersan a piqué une bille à Dantec pendant la récré, et Dantec l'a dénoncé au pion qui est venu demander des comptes à Kersan. Las ! Kersan a tout nié en bloc et, vu qu'il avait caché la bille dans le bac à sable, il n'y avait aucune preuve, d'où le courrou de Dantec qui se sent lésé.
Tu es sûr que c'était une bille? Imagine que ce soit une figurine Mokarex, et là, les choses prennent une toute autre ampleur...

http://www.mokarex.fr/figurine.html

Oncle Joe

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » mer. sept. 05, 2012 7:53 am

IFF a écrit : C'est aussi une mise à nu de l'adversaire qui, jusqu'alors, se cachait derrière un patronyme fictif, on ne sait trop pour quelle raison puisqu'il n'a pas de carrière artistique.
Je ne vois pas en quoi il serait nécessaire d'avoir une carrière artistique pour modifier son patronyme (par ailleurs cet individu a fait des tentatives artistiques, comme ce groupe nommé aircrash cult qui fait grincer des dents à MGD). Et je ne vois pas plus quel effet intéressant produit le fait d'énoncer les trois prénoms et le nom réel d'une personne, à part pour suggérer que cette personne dissimule des choses. ça me fait penser à ces Républicains qui citent à tout bout de champ le deuxième prénom d'Obama.

Et Dantec a quand même signé le BAT le 21 juin... il aurait pu bloquer le processus à un autre niveau qu'au tribunal. Là, il indique qu'il a fait semblant pendant plusieurs mois de "marcher dans la combine". Je rejoins un peu l'oncle Joe pour penser que cette polémique tombe quand même très bien pour faire de la pub...
Modifié en dernier par silramil le mer. sept. 05, 2012 9:13 am, modifié 1 fois.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mer. sept. 05, 2012 9:10 am

silramil a écrit : Je rejoins un peu l'oncle Joe pour penser que cette polémique tombe quand même très bien pour faire de la pub...
Moi itou. 8)
Et comme Babylone babies est encore sur une PAL de numéro élevé, je ne creuserai pas davantage....
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
IFF
Messages : 66
Enregistré le : mar. déc. 01, 2009 12:38 am

Message par IFF » mer. sept. 05, 2012 12:06 pm

silramil a écrit : Je ne vois pas en quoi il serait nécessaire d'avoir une carrière artistique pour modifier son patronyme (par ailleurs cet individu a fait des tentatives artistiques, comme ce groupe nommé aircrash cult qui fait grincer des dents à MGD).
Les tentatives artistiques de l'individu sont bien postérieures à l'usage du nom d'emprunt. Ce n'est pas un nom de scène qui aurait été choisi pour l'occasion. Il avait décidé de s'appeler ainsi, dans ses activités publiques comme dans ses relations privées. Je persiste à trouver ce "masque" plutôt louche.
silramil a écrit : Et je ne vois pas plus quel effet intéressant produit le fait d'énoncer les trois prénoms et le nom réel d'une personne, à part pour suggérer que cette personne dissimule des choses.
Euh... c'est exactement l'effet recherché.
silramil a écrit :Et Dantec a quand même signé le BAT le 21 juin... il aurait pu bloquer le processus à un autre niveau qu'au tribunal. Là, il indique qu'il a fait semblant pendant plusieurs mois de "marcher dans la combine". Je rejoins un peu l'oncle Joe pour penser que cette polémique tombe quand même très bien pour faire de la pub...
Il y a un effet buzz indéniable mais je ne crois pas à une machination. Je crois que le buzz n'est qu'un effet collatéral, aussi bizarre que celui puisse paraître. Parce que le but d'une telle publicité, ça serait de faire vendre le livre, non ?
Hypothèse 1 : les deux hommes sont de mèche et décident de s'attaquer en justice, l'un pour lancer avec fracas sa maison d'édition nouvellement créée, l'autre pour revenir dans la course avec son nouveau roman.
Oui mais... déposer une plainte au civil et au pénal contre son éditeur et agent ?! Je ne vois pas comment ces deux-là pourraient à nouveau s'entendre.
Hypothèse 2 : Dantec tente de revenir dans la course et de créer le buzz autour de son bouquin, en la jouant solo et... en déposant un plainte en référé pour interdire la parution de son roman ! Qu'est-ce qu'il y gagne ? Si le juge lui avait donné raison, le livre ne serait pas sorti, donc zéro bénéfice à part avoir sa tronche placardée dans les magazines littéraires.

Il y a trop d'incohérences dans cette affaire pour que je souscrive à l'hypothèse d'une machination. Quant à la déclaration de Dantec assurant "marcher dans la combine", elle me semble n'être qu'une fanfaronnade. Dantec n'est pas un si grand stratège que ça, dans ses relations avec les éditeurs. Kersan avait d'ailleurs été engagé pour faire ce boulot précis, en tant qu'agent. Je crois que Dantec tente, avec peine et à contrecoeur, de passer du statut d'écrivain qui se contente d'écrire et délègue à son agent et à son éditeur le business (en gros l'écrivain artiste sensible et dans les nuages ayant besoin d'un éditeur qui le materne) au statut d'écrivain qui gère son activité comme n'importe quel business, responsable de ce qu'il signe, mettant les mains dans les alinéas de contrats et les chiffres de vente, assurant lui-même l'édition et la distribution de ses livres. Ce n'est pas une mauvaise solution, l'auto-édition moderne permet aux auteurs de reprendre le contrôle.

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mer. sept. 05, 2012 12:18 pm

IFF a écrit :
silramil a écrit : Je ne vois pas en quoi il serait nécessaire d'avoir une carrière artistique pour modifier son patronyme (par ailleurs cet individu a fait des tentatives artistiques, comme ce groupe nommé aircrash cult qui fait grincer des dents à MGD).
Les tentatives artistiques de l'individu sont bien postérieures à l'usage du nom d'emprunt. Ce n'est pas un nom de scène qui aurait été choisi pour l'occasion. Il avait décidé de s'appeler ainsi, dans ses activités publiques comme dans ses relations privées. Je persiste à trouver ce "masque" plutôt louche.
Je suis d'accord. Tout pseudo est louche. D'ailleurs, on devrait interdire l'usage des pseudos sur internet aussi tant qu'on y est.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » mer. sept. 05, 2012 12:38 pm

IFF a écrit :
silramil a écrit : Je ne vois pas en quoi il serait nécessaire d'avoir une carrière artistique pour modifier son patronyme (par ailleurs cet individu a fait des tentatives artistiques, comme ce groupe nommé aircrash cult qui fait grincer des dents à MGD).
Les tentatives artistiques de l'individu sont bien postérieures à l'usage du nom d'emprunt. Ce n'est pas un nom de scène qui aurait été choisi pour l'occasion. Il avait décidé de s'appeler ainsi, dans ses activités publiques comme dans ses relations privées. Je persiste à trouver ce "masque" plutôt louche.
J'y vois pour ma part le signe d'un tempérament. On ne choisit pas son nom de famille, et certaines personnes peuvent avoir envie de se faire le nom qu'elles se choisissent.
Cela n'implique ni grandeur ni mesquinerie particulière.
silramil a écrit : Et je ne vois pas plus quel effet intéressant produit le fait d'énoncer les trois prénoms et le nom réel d'une personne, à part pour suggérer que cette personne dissimule des choses.
Euh... c'est exactement l'effet recherché.
Et c'est un procédé qui ne grandit pas celui qui l'utilise... dès lors qu'il est employé pour produire un discrédit flou, non attribué. Est-ce à dire qu'une personne qui ne se présente pas en mentionnant tout son état civil est automatiquement malhonnête? Il répète ces prénoms et agite les guillemets comme s'il était en train de procéder à un jugement : c'est un prévenu ou un accusé que l'on interpelle ainsi.
silramil a écrit :Et Dantec a quand même signé le BAT le 21 juin... il aurait pu bloquer le processus à un autre niveau qu'au tribunal. Là, il indique qu'il a fait semblant pendant plusieurs mois de "marcher dans la combine". Je rejoins un peu l'oncle Joe pour penser que cette polémique tombe quand même très bien pour faire de la pub...
Il y a un effet buzz indéniable mais je ne crois pas à une machination.
Je n'y pensais pas non plus.
Hypothèse 2 : Dantec tente de revenir dans la course et de créer le buzz autour de son bouquin, en la jouant solo et... en déposant un plainte en référé pour interdire la parution de son roman ! Qu'est-ce qu'il y gagne ? Si le juge lui avait donné raison, le livre ne serait pas sorti, donc zéro bénéfice à part avoir sa tronche placardée dans les magazines littéraires.
Mon soupçon va plutôt dans ce sens : s'il avait voulu empêcher la sortie, il n'aurait pas achevé le processus. Il me semble que le fait que cet éditeur termine le travail lui convenait parfaitement. S'il s'en désolidarise maintenant, c'est que c'est le meilleur moment pour faire parler de son livre. Dans tous les cas, il est gagnant : si le livre se vend du fait du buzz, de manière traditionnelle ; si la publication avait été suspendue, quel parfum de scandale ! et potentiellement, quel levier pour négocier une publication de l'ouvrage sulfureux chez un autre éditeur !
Et c'est un bon moment pour essayer de se dégager d'un contrat qui a l'air, pour le coup, un peu délirant (fixer plusieurs romans à livrer dans les années à venir... c'est vraiment archaïque comme conception de l'édition).
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mer. sept. 05, 2012 12:49 pm

silramil a écrit : Mon soupçon va plutôt dans ce sens : s'il avait voulu empêcher la sortie, il n'aurait pas achevé le processus. Il me semble que le fait que cet éditeur termine le travail lui convenait parfaitement. S'il s'en désolidarise maintenant, c'est que c'est le meilleur moment pour faire parler de son livre. Dans tous les cas, il est gagnant : si le livre se vend du fait du buzz, de manière traditionnelle ; si la publication avait été suspendue, quel parfum de scandale ! et potentiellement, quel levier pour négocier une publication de l'ouvrage sulfureux chez un autre éditeur !
Ouais, alors vu l'histoire du monsieur chez la plupart de ses éditeurs, qu'il a fait souffrir de nombreux correcteurs et qu'il a une méthode de promo un peu brutale, je doute qu'attaquer son éditeur soit si attirant que ça pour le kamikaze qui voudrait se charger de la publication.
Faut pas grand chose pour effrayer un éditeur.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mer. sept. 05, 2012 1:03 pm

D'autant que s'il est resté aussi longtemps chez Gallimard c'est qu'il était pistonné. Il le devait à Jean Bernard Pouy avec lequel il était ami à l'époque qui l'a présenté à Raynal auquel il a apporté le manuscrit des Racines du Mal. Raynal a trouve le roman intéressant mais lui a demandé avant d'écrire un polar et il a écrit en quelques mois la Sirène Rouge.
Mais quand ses relations d'amitié avec Pouy se sont un peu distendu, Gallimard n'en a plus trop voulu.
Il avait prévu aussi de faire paraître un roman en Imagine, la collection de Jacques Chambon chez Flammarion et finalement ça ne s'est pas fait. L'on a vraiment jamais su pourquoi.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » mer. sept. 05, 2012 1:03 pm

Je n'ai pas dit que cette tactique avait des chances de marcher... ça n'empêche pas d'essayer de l'utiliser, quand on ne doute de rien... Comme dit l'autre, dans la vie, il faut oser...
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » mer. sept. 05, 2012 3:12 pm

Je voudrais ajouter qu'il m'a proposé en son temps La Sirène rouge pour Ailleurs et demain sans me parler ni des Racines du mal ni de ses contacts chez Gallimard. J'ai toujours cru que La Sirène était son premier roman.
J'ai lu le manuscrit et en toute ignorance de cause, je lui ai répondu que je le trouvais très intéressant mais ne convenant pas à ma collection et je lui ai conseillé de s'adresser à une collection de polars, en particulier la Série noire.
Il m'a envoyé un peu après l'édition de La Sirène dans la Série noire, avec une dédicace brève mais très aimable, me remerciant de mon conseil.

L'homme était déjà compliqué, pour dire le moins…

S'il m'avait envoyé Les Racines, je l'aurais certainement pris mais en lui demandant des corrections.
Aurais-je survécu?
En tout cas, ses passages successifs et ses tentatives parallèles auprès d'éditeurs chevronnés et généralement appréciés des auteurs ne plaident pas en sa faveur, qui que soit ce monsieur Kersan dont je ne sais rien.

Je ne crois pas du tout à une tactique qui serait désastreuse, sauf peut-être auprès des quatorze fidèles de ce fil. Et encore.
Je crois seulement à l'instabilité psychologique de Dantec qui en a abondamment donné des signes dans ses Journaux et autres écrits, quelque part entre la mégalomanie et la paranoïa.
J'en ai connu d'autres, dans cet étrange métier qu'est l'édition, ainsi un scénariste de BD que je ne citerai pas mais qui s'est socialement suicidé, hélas, et qui n'a jamais voulu écouter aucun des conseils qui lui étaient prodigués avec tact et mesure.
Modifié en dernier par Gérard Klein le mer. sept. 05, 2012 3:19 pm, modifié 1 fois.
Mon immortalité est provisoire.

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »