Interview de Gérard Klein

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » mar. nov. 28, 2006 10:02 pm

Davidian a écrit :Petite question: combien de temps a pris la traduction d'Olympos?
Car c'est un beau pavé...
Environ six mois, en comptant les recherches préliminaires -- traque des citations, surtout.
Mais il est difficile de déterminer une durée précise pour un livre donné.
En ce moment, par exemple, je viens d'achever un projet personnel hors trado, mais ça ne m'a pas empêché ces derniers temps de :
-- lire et corriger les épreuves des Neuf Sorcières, de Poul & Karen Anderson (février 2007 chez Calmann-Lévy) ;
-- prendre en charges les corrections de Gérard Klein et des préparateurs de Robert Laffont sur Ombres sur le Nil d'Edward Whittemore (février 2007 encore, chez Laffont -- j'y ai passé la journée d'hier) ;
-- préparer la traduction de The Terror de Simmons (recherches sur l'exploration polaire, la terminologie de la marine et autres joyeusetés) ;
-- prendre des notes en vue de futurs travaux (pour La Mosaïque de Jéricho, le 4e Whittemore, me renseigner sur Eli Cohen, le maître espion israélien, par exemple)...
Plus me tenir au courant de ce que font les auteurs que j'aime bien et que je pense être amené à traduire dans un avenir plus ou moins proche, lire tel ou tel livre qu'un éditeur aimerait bien que je traduise...
Etc.
JD

Avatar du membre
Davidian
Messages : 570
Enregistré le : lun. mai 29, 2006 2:26 pm
Localisation : Luxembourg

Message par Davidian » mar. nov. 28, 2006 10:07 pm

Merci pour ces précisions!

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. nov. 28, 2006 10:44 pm

Merci aussi bien à Jean-Daniel pour autant de précision, et à Gérard Klein pour la réponse (et aussi le P.E.L.).

Donc, si je m'en réfère à sa réponse, la littérature de genre (oui, polar, SF, fantasy, fantastique – pour Lévy concédons lui un genre même si à son propos la littérature n'a plus grand chose à y faire), est presque plus une affaire sinon de passion, du moins d'intérêt personnel de la part des éditeurs. Ce qui, l'un dans l'autre est plutôt rassurant, et incidemment nous ramène aux différences observées avec le marché de la musique.

Ce qui me ramène à une question que je me suis souvent posée. Les grandes majors du disque ont toutes une structure de distribution dédiée à leurs labels, mais ils signent avec des indépendants des contrats de distributions, où ils leurs font profiter de leurs réseaux et de leur service commercial. C'est même une filière très lucrative pour elles. J'ai cru comprendre que ça ne se faisait pas dans le monde de l'édition. Pourquoi ?
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

nolive
Messages : 163
Enregistré le : mer. nov. 01, 2006 1:02 am

Message par nolive » mar. nov. 28, 2006 11:31 pm

Si si, ça se fait... Premier exemple qui me vienne à l'esprit: le groupe Lagardère — Hachette, donc — distribue Glénat, entre autres. Avant de se faire bouffer par La Martinière, le Seuil distribuait de nombreux éditeurs indépendants... Etc...

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mer. nov. 29, 2006 1:05 am

OK...

Et au même taux exhorbitants que les deux distributeurs indépendants ?
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » mer. nov. 29, 2006 5:09 pm

Bull a écrit :Enfin bref, j'avais cru comprendre (grâce aux analyses des experts made in Culture SF) à partir du récent débat sur les Editions Oxymore que cette petite maison d'Edition avait fermé pour des raisons purement liés à leurs mauvaise connaissance/gestion, plus ou moins volontariste, des lois de base du marché.

Est-ce cela que vous contestez Mr Klein ?
Certainement pas. Je ne connais pas la production de l'Oxymore et je ne la jugerai pas, mais sans aucun doute des errreurs économiques ont été commises dont par exemple le choix de textes qui n'étaient pas désirés par un public suffisant.
Mais ce n'est pas de cela que j'ai traité dans mes messages, mais de l'erreur comptable de Sandrine qui, comparant les bénéfices apparents de Gallimard et de l'Oxymore pour une année donnée, les trouvant voisins en pourcentage, estimait que:1) les éditeurs n'avaient pas à se plaindre tant que ça, 2) L'Oxymore se portait plutôt bien puisque son bénéfice sur CA avoisinait les 10% comme Gallimard.
C'est une erreur classique. J'ai eu à auditer quelques entreprises dont principalement les Editions Seghers au début des années 1980 avant que je ne parvienne à les sauver in extremis (bien qu'elles aient connu bien des années de vaches maigres par la suite) et, entre autres aberrations, on trouvait celle-là. Tout devait aller bien puisqu'on avait des tas de livres (peu vendables pour rester poli) pour une valeur considérable. Mais comme on les vendait pas, il y avait comme un problème de surévaluation.
J'ajouterai, sans trop vouloir entrer dans des considérations techniques récusées par certains membres du fomum (désolé mais je peux m'efforcer contre l'ignorance (j'ai même un peu enseigné l'économie), mais contre la paresse, la limitation mentale et la sénilité précoce, je ne peux rien), qu'une plus-value importante peut parfaitement apparaître sur des stocks de livres.
Exemple: vous avez publié et trop tiré un livre qui se vend mal. Vous l'amortissez, c'est à dire réduisez progressivement sa valeur comptable, c'est-à-dire enregistrez une perte.
Et puis, oh joie, il se passe quelque chose. L'auteur obtient le Prix Nobel, un film à succès sort ou simplement le public pour des raisons obscures s'entiche de ce livre des années après sa sortie. Heureusement, vous n'avez pas pilonné. Comptablement, vos exemplaires presque complètement amortis ne valent plus rien ou presque. Et brusquement vous les vendez au prix normal. C'est tout bénéfice. Vous encaissez la différence entre la valeur comptable de votre stock et sa valeur à la vente réelle. C'est en cas de figure malheureusement assez rare dans l'édition mais qui se rencontre.
Incidemment cela rejoint le problème des soldes. Mais je vous ai déjà assez ennuyé comme ça.

Un instant cependant encore. Le problème est encore plus net et aigu pour les galeries d'œuvres d'art. Un marchand X achète pas trop cher les tableaux d'un G. auquel il croit. Mais personne ne les lui rachète pendant vingt ans. Catastrophe, il a perdu sa mise. Et puis soudain un critique influent s'intéresse à G. dont la cote se met à monter (en général longtemps après sa mort mais passons). Ce qui ne valait rien se transforme en mine d'or. Merci monsieur Gauguin.
Dans probablement 90% des cas, les marchands d'art se trompent et enregistrent des pertes sèches. C'est un métier à haut risque à côté duquel l'édition est un long fleuve tranquille. Ils font évidemment tout ce qu'il peuvent pour donner de l'intérêt (valoriser) à ce qu'ils présentent.

Croyez-moi. Si vous voulez faire fortune, vendez plutôt des avions de guerre à des amis bien placés. Encore que là aussi il y ait des déconvenues.

Gérard Klein

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mer. nov. 29, 2006 5:30 pm

Gérard Klein a écrit :Encore que là aussi il y ait des déconvenues.

Gérard Klein
Et sans doute aussi quelques risques...
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mer. nov. 29, 2006 5:50 pm

BC a écrit :
J'ai enfin créé, et ce n'est pas mon moindre titre de gloire, le Plan d'Epargne-Logement
Ca n'ajoute rien à l'affective admiration que j'ai pour l'auteur, l'éditeur et l'analyste (ah...les intros du LdP), depuis, disons, une quarantaine d'années, mais ce n'est pas banal d'apprendre que l'auteur de Les seigneurs de la guerre est aussi le créateur du Plan d'Epargne Logement :D
et dans le prochain livre de gerard klein...la solution pour le problème de la retraite!!! (qui mérité un nobel d'économie au moins...)

Sinon, j'appartiens à la catégorie des gens qui aiment les préquelles de Dune, suis je un cas desespéré pour A&D?

rmd
Messages : 2248
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 1:44 pm

Message par rmd » mer. nov. 29, 2006 5:55 pm

orcusnf a écrit :Sinon, j'appartiens à la catégorie des gens qui aiment les préquelles de Dune, suis je un cas desespéré pour A&D?
Au contraire, grace à toi A&D peut éditer Whittemore.

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14737
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » mer. nov. 29, 2006 5:57 pm

rmd a écrit :
orcusnf a écrit :Sinon, j'appartiens à la catégorie des gens qui aiment les préquelles de Dune, suis je un cas desespéré pour A&D?
Au contraire, grace à toi A&D peut éditer Whittemore.
Tiens tant qu'on a Gérard Klein l'honneur en ligne, on pourrait lui demander. :-) (parce que quel que soit la teneur du débat, c'est quand même un monsieur de la SF)

Ca se vend bien Whittemore ?
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » mer. nov. 29, 2006 6:28 pm

jerome a écrit : Ca se vend bien Whittemore ?
Pour l'instant, non. Très mal. Je compte sur vous tous.

Gérard Klein

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » mer. nov. 29, 2006 9:17 pm

je connais pas whittemore, ça parle de quoi? (désolé, les A&D, j'aime bien, mais à la bibliotheque, parce que 23 euros, et ben je trouve ça cher)

:D

(celà dit, on a le droit à de la qualité pour le prix)

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » mer. nov. 29, 2006 9:26 pm

c'est quand même un monsieur de la SF
Oui, que ce soit comme écrivain, critique, essayiste, ou comme éditeur. Ce nom la, ne se prononce qu'a genoux!

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » mer. nov. 29, 2006 9:31 pm

Relevez-vous, mon brave.

Sur Whittemore, voir l'excellent texte de Magda Dorner sur Jérusalem au poker, d'Eward Whittemore, sur (tiens!) la site Actu SF !!!!!!!!!
Je la remercie de son appui et je la félicite pour son goût et sa lucidité.

Gérard Klein

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »