Parution : Ces Français qui ont écrit demain

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. oct. 05, 2012 9:42 pm

Encore une fois je redonne ma vision du terme mimétique: qui imagine un monde à partir du monde "réel". Qui écrit de la fiction en sachant que cette fiction ne saurait décrire la réalité, laquelle n'a pas sa place en littérature. Alors le mimétique, qui n'est pas "réaliste", possède plus ou moins de ressemblance avec ce qui existe (ou a existé dans le cas d'une fiction historique); mais rien n'autorise à qualifier de "non-mimétique" même l'extra-terrestre, que l'auteur aura toujours modelé à partir de quelque chose d'existant. Et quand en plus il tient à décrire quelque chose de possible, comme c'est le cas en science-fiction, il lui est impossible d'utiliser une idée "non-mimétique"; si on tient à définir le non-mimétique, on est obligé de le réserver au fantastique pur, à l'impossible, au "nonsense" pur.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » ven. oct. 05, 2012 9:52 pm

bormandg a écrit :Encore une fois je redonne ma vision du terme mimétique: qui imagine un monde à partir du monde "réel".
La science-fiction est donc une littérature mimétique. CQFD.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. oct. 05, 2012 10:00 pm

Comme toute littérature. 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » lun. oct. 08, 2012 4:39 pm

Un autre avis sur l'anticipation (voir la fin du topic…):

http://forums.bdfi.net/viewtopic.php?pid=43260#p43260

Oncle Joe

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » lun. oct. 08, 2012 10:23 pm

Je viens d'entendre Bernard Werber sur France Info à propos de son roman La troisième humanité qui vient de sortir et il a été à la hauteur de sa réputation. Interrogé sur le point de savoir s'il s'agissait de science-fiction, il a répondu que ce qu'il écrivait était de la philosophie-fiction. Verbatim.
Et qu'il évoquait dans son roman une humanité qui nous aurait précédés, ayant laissé des vestiges dans l'Antarctique (quelle imagination!) et des squelettes de dix sept mètres de haut. Je pense qu'il lui faudrait réviser la règle de trois et le problème du rapport entre la surface de section des muscles et leur poids.
Bref, cette première humanité nous a créés et nous allons donner naissance à des humains de dix sept centimètres.
C'est la Chute dans le néant qualitatif.
Mon immortalité est provisoire.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

tlan

Message par Lensman » mar. oct. 09, 2012 12:14 am

Gérard Klein a écrit :Je viens d'entendre Bernard Werber sur France Info à propos de son roman La troisième humanité qui vient de sortir et il a été à la hauteur de sa réputation. Interrogé sur le point de savoir s'il s'agissait de science-fiction, il a répondu que ce qu'il écrivait était de la philosophie-fiction. Verbatim.
Et qu'il évoquait dans son roman une humanité qui nous aurait précédés, ayant laissé des vestiges dans l'Antarctique (quelle imagination!) et des squelettes de dix sept mètres de haut. Je pense qu'il lui faudrait réviser la règle de trois et le problème du rapport entre la surface de section des muscles et leur poids.
Bref, cette première humanité nous a créés et nous allons donner naissance à des humains de dix sept centimètres.
C'est la Chute dans le néant qualitatif.
Tout cela est bien connu : il y a d'ailleurs des preuves scientifiques irréfutables dans L'Atlantide ou le Règne des Géants de Denis Saurat.
Philosophie-fictiobn… si on accepte l'idée (amusante) que la philosophie serait une science, la philosophie-fiction serait un sous ensemble ou une branche de la science-fiction…

Oncle Joe

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mar. oct. 09, 2012 7:25 am

En tout cas, je note que lui aussi cherche une autre manière de qualifier ce qui se fait en science-fiction pour que ce soit plus "glamour".
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. oct. 09, 2012 8:47 am

Lensman a écrit :Un autre avis sur l'anticipation (voir la fin du topic…):

http://forums.bdfi.net/viewtopic.php?pid=43260#p43260

Oncle Joe
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: *6
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »