La science-fiction peut-elle être source d'Art ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6884
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

La science-fiction peut-elle être source d'Art ?

Message par marie.m » mar. févr. 19, 2013 10:20 am

C'est un article de Marc Atallah, directeur de la Maison d'ailleurs, à lire sur le blog Les Miroirs de l'Ailleurs.

La question en titre peut paraître surprenante a priori. Elle est évidente et ce, quel que soit le côté par lequel on l'aborde : soit on est convaincu que la science-fiction, culture populaire s'il en est, ne peut pas rivaliser avec les pratiques artistiques contemporaines, soit on pense, pour les initiés, que la science-fiction a donné lieu à de nombreuses oeuvres d'art. Ces deux points de vue semblent irréconciliables - et, souvent, ils le sont car aucun lieu de discussion ne se donnent pour mission de débattre sur ce sujet.

Vous imaginez sûrement mieux la difficulité qu'il y a à diriger le "musée de la science-fiction" ! Est-ce que je présente du divertissement ou de l'Art ? Les artistes qui sont exposés à la Maison d'Ailleurs sont-ils de "vrais" artistes ou non ? Que disons-nous aux visiteurs sur eux-mêmes et sur le monde qui les entoure ?

thibault.delavaud
Messages : 12
Enregistré le : mer. nov. 28, 2012 3:48 pm
Contact :

Message par thibault.delavaud » mer. févr. 20, 2013 4:18 pm

C'est un débat très intéressant et pour moi, le débat existe essentiellement pour cette raison :

les écrivains de science-fiction, contrairement aux écrivains "traditionnels", écrivent d'abord pour les histoires et les univers qu'ils inventent et n'ont pas forcément de considération artistique. C'est pourquoi un certain nombre de livres de science-fiction sont mal écrits ou maladroits dans leur structure et langage. Ceci est applicable à d'autres genres : policier, fantasy, romans de gare, sentimentaux...

Après, cela ne veut pas dire que tous les écrivains de SF n'ont pas de préoccupation artistique et veulent seulement écrire des histoires divertissantes mais il y en eu et il y en a toujours.
Thibault Delavaud, auteur auto-publié
Mon blog : http://thibaultdelavaud.unblog.fr/

Avatar du membre
crazy guide
Messages : 1455
Enregistré le : jeu. avr. 24, 2008 1:16 pm
Localisation : De moins en moins sur Terre
Contact :

Message par crazy guide » mer. févr. 20, 2013 4:57 pm

Du coup ça voudrait dire que pour être une œuvre d'art un livre ne doit pas se soucier de l'histoire mais uniquement de la "beauté" des mots et phrases utilisés ? ? ?

Je sens que ça va finir en question au bac philo.

thibault.delavaud
Messages : 12
Enregistré le : mer. nov. 28, 2012 3:48 pm
Contact :

Message par thibault.delavaud » mer. févr. 20, 2013 5:59 pm

L'histoire compte et à son importance mais c'est, à mon sens, le style qui est prépondérant, la manière de raconter l'histoire, quelle qu'elle soit. Les prix Goncourt, prix Nobel de Littérature et autres livres portés aux nues, accèdent au rang "d'oeuvre-d'art" essentiellement pour leur style (songeons à tous ces livres chiants qu'on nous force à lire quand on est en cours et qui sont pourtant considérés comme des chefs-d'oeuvre...).

Après, je ne dis pas que c'est forcément "juste" ou même mérité mais je pense que c'est comme cela que les amateurs de littérature et d'art voient les choses.

Pour en revenir à la SF, les bouquins de Dick sont par exemple très mal écrits mais les histoires sont géniales. Philip K. Dick a pu acquérir une grande notoriété et tout le monde peut louer son talent imaginatif mais je ne sais pas si beaucoup peuvent louer son talent artistique.
Thibault Delavaud, auteur auto-publié
Mon blog : http://thibaultdelavaud.unblog.fr/

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » mer. févr. 20, 2013 6:48 pm

thibault.delavaud a écrit :L à mon sens, le style qui est prépondérant, la manière de raconter l'histoire, quelle qu'elle soit.

Heu , si je comprends bien , le "style" , pour toi , c'est la manière de raconter une histoire ?
Ben y'a un paquet de poètes qui devaient en être sacrément dépourvus (de style)...


, les bouquins de Dick sont par exemple très mal écrits

Selons quels critères ?
.
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mer. févr. 20, 2013 7:33 pm

Hoêl a écrit :
thibault.delavaud a écrit : , les bouquins de Dick sont par exemple très mal écrits
Selons quels critères ?
Je nie farouchement toute implication dans la phase de violence qui va suivre.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mer. févr. 20, 2013 7:41 pm

La question est seulement: l'Art est-il autre chose que ce qu'apprécient des Esthètes Officiels Autoproclamés de Père en Fils dep)uis l'Antiquité, à l'exclusion de toute oeuvre produite par un artiste non Reconnu par l'Académie Classique, la Seule de ce Nom? Si vous répondez oui, la question titre du fil n'a plus de sens. :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

thibault.delavaud
Messages : 12
Enregistré le : mer. nov. 28, 2012 3:48 pm
Contact :

Message par thibault.delavaud » jeu. févr. 21, 2013 10:53 am

Pour moi, les livres de Dick sont mal écrits car les phrases sont banales, le vocabulaire pauvre, les descriptions rares et peu recherchées. Ce n'est pas agréable à lire et on n'est pas frappé par ses phrases.

Après, j'aime beaucoup Dick (pour être certain de ma bonne foi, il suffit d'aller sur mon blog), je ne parle ici que de son style.
Thibault Delavaud, auteur auto-publié
Mon blog : http://thibaultdelavaud.unblog.fr/

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. févr. 21, 2013 11:43 am

Pour ma part je n'ai jamais eu de problème avec les textes de Dick lus en VO.... Maintenant, le style (et même le contenu) de certaines traductions justifie toutes réserves; sauf que cela n'a plus rien à voir avec la question posée en haut du fil.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » jeu. févr. 21, 2013 12:10 pm

ce texte de Marc Atallah a été écrit en réaction à un débat animé lors d'un colloque récent, autour de la question de l'art en SF.
Tout est parti d'un malentendu fécond, comme bien souvent. Il a été affirmé qu'il n'existe pas "d'art SF", comme il a pu exister un "art conceptuel", ou un "art cinétique".

Je précise tout de suite que cette affirmation portait sur un certain type d'art - en gros l'art visuel - et dans une perspective qui est celle de l'art contemporain.
Il ne s'agissait pas nier qu'il puisse exister une création artistique dans les arts - il y a un cinéma de SF, une littérature du SF, même de la musique de SF - et il y a un art visuel (notamment de talentueux illustrateurs et peintres), de même que certains artistes ont pris leur inspiration dans la SF.
Il s'agissait plutôt de remarquer qu'aucun mouvement artistique (au sens "d'art contemporain") ne s'est attribué le nom de SF, ni n'a revendiqué une logique SF, à l'instar de l'art cinétique, de l'art cubiste, ou même de l'art surréaliste.
l'objectif de cette déclaration était plutôt d'expliquer le peu de reconnaissance institutionnelle des artistes liés à la SF de près ou de loin : pas de mouvement clair et revendicatif.

La déclaration initiale, fort ambiguë, a déclenché un débat virulent sur le thème : "comment peut-on contester la portée artistique de la SF?" "un écrivain n'est-il pas un artiste?" "que faites-vous de Caza et Manchu?" "Quid des chefs-d'oeuvres du cinéma et de la bande dessinée?".
Le malentendu initial a perduré, dans la mesure où la notion d'art, telle qu'elle est envisagée dans l'histoire de l'art, ne dialogue pas bien avec celle de la création d'objets sémiotiques dynamiques, qui préoccupe les amateurs de SF.

Cela dit, c'est une bonne chose, puisque Marc Atallah en tire une réflexion spécifique à l'écriture en SF.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. févr. 21, 2013 12:49 pm

Vu comme ça, évidemment, c'est autre chose. :P
Et le titre du fil est incorrect.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Soleil vert
Messages : 477
Enregistré le : mar. déc. 26, 2006 2:17 am

Message par Soleil vert » jeu. févr. 21, 2013 4:46 pm

Titre incompréhensible.
L'auteur a t'il confondu science et science-fiction ?
Il est bien évident (sauf pour l'auteur) que la science-fiction étant une branche de la littérature et du cinéma, elle est au moins "source d'Art" pour elle-même. Les romans de SF inspirent d'autres romans de SF mais aussi de littérature générale (exemple entre cents cristallisation secrète de Yoko Ogawa)

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » jeu. févr. 21, 2013 4:48 pm

La petite mise au point que j'ai faite plus haut permet de comprendre cet aspect.
Le sujet me semble être plus exactement "la science-fiction peut-elle fonder une approche artistique/ et de quelle manière". La réponse à la première question va de soi, pour Marc Atallah : ce titre est donc quelque peu provocateur.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. févr. 21, 2013 4:53 pm

silramil a écrit :La petite mise au point que j'ai faite plus haut permet de comprendre cet aspect.
Le sujet me semble être plus exactement "la science-fiction peut-elle fonder une approche artistique/ et de quelle manière". La réponse à la première question va de soi, pour Marc Atallah : ce titre est donc quelque peu provocateur.
Mal rédigé parce qu'il évoque tout à fait autre chose. Pour être provocateur, il devrait inclure le sujet réel.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Aldaran
Messages : 1911
Enregistré le : dim. sept. 23, 2007 10:25 am

Message par Aldaran » jeu. févr. 21, 2013 5:08 pm

silramil a écrit :Il ne s'agissait pas nier qu'il puisse exister une création artistique dans les arts - il y a un cinéma de SF, une littérature du SF, même de la musique de SF - et il y a un art visuel (notamment de talentueux illustrateurs et peintres), de même que certains artistes ont pris leur inspiration dans la SF.
Si je peux me permettre de taquiner deux ou trois mouches, pour la musique, ce n'est pas si évident, à mon sens.
Que des musiciens aient choisi d'associer à leur musique des images ou des textes qui relèvent de la SF, n'en fait pas une musique de SF.
D'autres s'en rapprochent davantage (peut-être) en intégrant à leur musique des sonorités et des ambiances qui peuvent rappeler celles déjà croisées dans certains films de SF mais ça n'en fait toujours pas une musique de SF. (Une personne n'ayant aucune culture cinématographique de SF n'aura peut-être pas ces images et ambiances suggérées par les sons qu'elle entend.)
Bref, dire qu'une musique de SF existe me paraît tout aussi hasardeux que de trouver une définition du genre.
Et encore pardon aux mouches.

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »