L'afrofuturisme

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

L'afrofuturisme

Message par jerome » dim. janv. 06, 2019 5:31 pm

Voici une belle interview de l'inventeur du terme d'afrofuturisme à lire sur Usbek et Rica.
Vous écrivez que l’afrofuturisme est « un outil pour lire le monde » ? Ça veut dire quoi exactement ?

L’afrofuturisme nous offre un prisme analytique pour relire des textes historiques et canoniques comme des récits de science-fiction. Enfilez les lunettes de l’afrofuturisme et relisez Homme invisible, pour qui pleures-tu ? (1952), de Ralph Ellison. C’est un roman qui tire sa métaphore principale de la science-fiction et de l’histoire d’horreur, dans la lignée de H.G. Wells, mais c’est également un récit qui utilise les conventions de l’afrofuturisme pour articuler la condition d’alien et l’horreur presque extraterrestre que représente le fait d’être Noir en Amérique. Maintenant, renversez cette logique critique et vous pouvez aussi étudier les histoires d’horreur et de science-fiction classiques à l’aune des études ethniques. Par exemple, c’est à Karel Čapek que nous devons le mot « robot » (robota en tchèque), qu’il utilise pour la première fois dans sa pièce de science-fiction R.U.R. (1920). Étymologiquement, robota signifie « esclave ». Cette idée est très intéressante lorsqu’on réfléchit à la manière dont la technologie et le capitalisme robotisent - et réduisent à l'esclavage - les travailleurs salariés.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »