Qui est la meilleure auteur de science fiction et de fantasy

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » ven. avr. 24, 2009 11:07 am

bormandg a écrit :Même si "droite" et "gauche" signifiaient quelque chose.... :P
Mais ça signifie quelque chose. C'est juste le fait qu'en France l'un des deux partis majoritaires soit de droite en affirmant être de gauche qui brouille les cartes.
Anar de droite, je prends.
Libertarien !
Ouais, on me l'a déjà dit. Mais je ne comprends pas ce que ça veut dire, en fait.
Doit-on en conclure que toute évolution est le fait de barbare ?
Oui. Majoritairement. C'était bien le sens symbolique des propos de mon prof, que je reprends à mon compte. Il faut distinguer le barbare -celui qui est étranger à la civilisation qui le regarde, qui ne respecte pas les mêmes règles, ce personnage est neutre, et le barbare tel que je crois comprendre que tu le considères - le sauvage qui détruit tout, ce personnage est négatif. Et il est faux d'affirmer que le barbare n'a pas de règlement. Il peut parfaitement en avoir un, différent de celui de la civilisation qui le regarde.
De mémoire - la flemme de vérifier - à l'origine les barbares étaient tous les non-grecs ou non-romains je ne sais plus. Je peux me gourer. Ceci est neutre.
Et difficile d'affirmer que tous les non-grecs ou non-romains de la Terre étaient tous "négatifs", à mon avis.

Moi je ne porte aucun jugement sur le barbare. Je dis juste que c'est toujours lui qui gagne. Ce n'est ni positif ni négatif. C'est un état de fait.

Maintenant, j'ai un point de vue personnel - non neutre - sur l'évolution due aux barbares de l'usage du possessif chez les civils. C'est grossier.
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. avr. 24, 2009 11:13 am

bormandg a écrit :
MF a écrit :Doit-on en conclure que toute évolution est le fait de barbare ?
C'est bien ce qu'affirment d'un même ton l'Eglise (sous tous ses avatars) et l'Armée.
Puisque nous venons de conclure que l'armée, c'était les barbares plus le règlement, ceci revient à affirmer que les barbares (ou du moins certains, ceux à règlement) affirment que toute évolution est de leur fait. Ce qui me semble contradictoire avec l'intemporalité prônée par ledit règlement.
Ou alors, le règlement militaire serait une a-chronomachine ?

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » ven. avr. 24, 2009 11:21 am

MF a écrit :Puisque nous venons de conclure que l'armée, c'était les barbares plus le règlement, ceci revient à affirmer que les barbares (ou du moins certains, ceux à règlement) affirment que toute évolution est de leur fait. Ce qui me semble contradictoire avec l'intemporalité prônée par ledit règlement.
Ou alors, le règlement militaire serait une a-chronomachine ?
Une achronomachine lente et muette alors

mais suivez mon raisonnement:

A)
- Si toute évolution est le fait de barbares
- Si les militaires sont des barbares avec réglement
Alors toute évolution réglementée est le fait des militaires.

B)
Nous vivons dans une société où les évolutions font tot ou tard l'objet de réglementations sous la poussée des politiciens de gauche par opposition aux politiciens de droite qui sont en faveur de la non-réglementation.

Alors nous pouvons en déduire, A+B, que
- Nous vivons dans une société militaire.
- La société militaire dans laquelle nous vivons est une société de gauche.

Et on me reproche d'être de droite?
Ben merde alors.
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. avr. 24, 2009 11:25 am

gutboy a écrit :Il faut distinguer le barbare -celui qui est étranger à la civilisation qui le regarde, qui ne respecte pas les mêmes règles, ce personnage est neutre, et le barbare tel que je crois comprendre que tu le considères - le sauvage qui détruit tout, ce personnage est négatif.
Je vais être sérieux une seconde. En parlant bien de la première catégorie. Le barbare comme extérieur à la "société" qui le définit (extrinsèquement oserai-je dire).
Parce qu'alors la phrase suivante
Je dis juste que c'est toujours [le barbare] qui gagne.
devient une simple évidence.

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » ven. avr. 24, 2009 11:47 am

« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » ven. avr. 24, 2009 12:13 pm

MF a écrit :
gutboy a écrit :Il faut distinguer le barbare -celui qui est étranger à la civilisation qui le regarde, qui ne respecte pas les mêmes règles, ce personnage est neutre, et le barbare tel que je crois comprendre que tu le considères - le sauvage qui détruit tout, ce personnage est négatif.
Je vais être sérieux une seconde. En parlant bien de la première catégorie. Le barbare comme extérieur à la "société" qui le définit (extrinsèquement oserai-je dire).
Parce qu'alors la phrase suivante
Je dis juste que c'est toujours [le barbare] qui gagne.
devient une simple évidence.
Je n'ai jamais dit autre chose. C'est pourquoi je me contente de noter que les journaleux sont des barbares, mais que je n'ai pas dit qu'il faut les supprimer. Il convient d'essayer de les civiliser, c'est tout. C'est après tout une profession très utile, ca fait du bien de rire aux éclats en temps de crise. La Charte des journalistes français c'est mon texte fétiche quand j'ai un coup de blues. Il est impossible de lire ce texte sans éclater de rire. Aucun comique n'arrive à la cheville du journaliste français.
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. avr. 24, 2009 12:27 pm

MF a écrit :
Lensman a écrit :Sur ce coup, je recommderais au grammairien de ne pas trop se presser: rien ne nous dit que la conscription ne va pas revenir, autant laisser passer encore une vingtaine d'années...
20 ans O_o
C'est nettement inférieur au quart du temps de réaction normal d'un grammairien face aux évolutions d'usage.

L'espérance de vie moyenne des grammairiens pouvant par ailleurs expliquer certaines choses...
Je voulais dire: laisser passer une vingtaine d'années, avant de commencer à réfléchir au problème...
Oncle Joe

Avatar du membre
M le maudit
Messages : 465
Enregistré le : ven. nov. 21, 2008 3:29 pm
Localisation : Puteaux

Message par M le maudit » ven. avr. 24, 2009 2:17 pm

gutboy a écrit : De mémoire - la flemme de vérifier - à l'origine les barbares étaient tous les non-grecs ou non-romains je ne sais plus. Je peux me gourer. Ceci est neutre.
Et difficile d'affirmer que tous les non-grecs ou non-romains de la Terre étaient tous "négatifs", à mon avis.

J'arrive un peu tard, mais je peux préciser ce point précis.

La notion de barbares nous vient des Grecs. Ils désignent sous ce nom toutes personnes ne s'exprimant pas en grec (ce qui limite sacrément quand même) ou plus exactement qui ne parlait pas correctement le grec.

Au départ donc, d'un strict point de vue grec, les Romains sont des barbares, tout comme les Perses et les Egyptiens, qui sont pourtant ce qu'on appelle des peuples "civilisés".

Le "concept" de Barbares a ensuite été repris par les Romains (ces vils imitateurs, ils ont tout piqué (ou presque) aux Grecs) et s'appliquait à toute personnes vivant en dehors des frontières du monde romain.

Voilà. Je cite de mémoire, mais le ne pense pas dire de (trop grosses) bêtises.
La meilleure preuve que l' homme n' est pas fait pour le travail, c' est que ça le fatigue... (Mark Twain)

Avatar du membre
M le maudit
Messages : 465
Enregistré le : ven. nov. 21, 2008 3:29 pm
Localisation : Puteaux

Message par M le maudit » ven. avr. 24, 2009 2:23 pm

gutboy a écrit : La Charte des journalistes français.
Hum. A la lecture de cette charte, on constate qu'il doit y a voir bien peu de journalistes en France, et aucun dans les médias de masses...

C'est vrai que c'est drôle comme texte.
La meilleure preuve que l' homme n' est pas fait pour le travail, c' est que ça le fatigue... (Mark Twain)

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. avr. 24, 2009 2:50 pm

gutboy a écrit :
bormandg a écrit :Même si "droite" et "gauche" signifiaient quelque chose.... :P
Mais ça signifie quelque chose. C'est juste le fait qu'en France l'un des deux partis majoritaires soit de droite en affirmant être de gauche qui brouille les cartes.
Si tu veux dire que le PS est de droite parce qu'il défend les Droits de l'homme, du citoyen et de la nation contre les féodalistes bolloriens qui veulent les gauchir tout en se prétendant de droite, on va peut-etre arriver à se mettre d'accord... :twisted:
gutboy a écrit :Anar de droite, je prends.
Ce qui signifie: que tu rejettes toute démocratie, toute législation de l'état, mais exiges l'enregimentation par des régiments non enrégimés et un état non étatique dirigé par des chefs d'état non chefs et sans état? :lol:
gutboy a écrit :
Libertarien !
Ouais, on me l'a déjà dit. Mais je ne comprends pas ce que ça veut dire, en fait.
Il y a un groupe politique américain qui, après être partie d'idées presque socialistes, est arrivé à défendre la transformation de la loi en liberté de mafieux et interdiction de défendre les non-mafieux... :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Gaëtan
Messages : 77
Enregistré le : mer. avr. 15, 2009 9:30 am

Message par Gaëtan » ven. avr. 24, 2009 6:37 pm

bormandg a écrit :
gutboy a écrit :
Libertarien !
Ouais, on me l'a déjà dit. Mais je ne comprends pas ce que ça veut dire, en fait.
Il y a un groupe politique américain qui, après être partie d'idées presque socialistes, est arrivé à défendre la transformation de la loi en liberté de mafieux et interdiction de défendre les non-mafieux... :twisted:
Pas tout à fait. En réalité les libertariens sont en gros des "ultra-libéraux extrême". Il sont allés au bout de la pensée "moins d'Etat".
La théorie classique des libéraux étant que l'Etat ne doit avoir que des fonctions régaliennes (c'est-à-dire ne s'occuper que de la sécurité) et ne pas s'occuper du reste.
Les libertariens ont poussés cette idée à l'extrême en estimant que même cette fonction pourrait être privatisé (tu paye si tu veux être protéger). La notion d'Etat n'ayant plus de substance (puisque même ces fonctions primaires ont disparu) il disparait lui aussi.
C'est pour cela qu'ont appelle les libertariens des anarchistes de droite: ils estiment que toutes les activités peuvent être économisées et donc privatisé (c'est le coté "libéral", donc "de droite"), donc cela exclut du coup l'existence d'un Etat centralisé qui n'a plus de raison d'être, n'ayant plus rien à faire (coté "anarchiste").

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » ven. avr. 24, 2009 6:46 pm

Iil y a une définition qui résume la chose, même si c'est plus compliqué :
"la liberté du renard libre dans le poulailler libre."

Je vois assez bien Gutboy en renard.
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » sam. avr. 25, 2009 11:52 am

Tétard a écrit :Iil y a une définition qui résume la chose, même si c'est plus compliqué :
"la liberté du renard libre dans le poulailler libre."

Je vois assez bien Gutboy en renard.
Soit-dit entre parenthèse, cette définition s'applique au pseudo-libéralisme mafieux et libertarien de Bolloré, pas au libéralisme d'Adam Smith qui, lui, prétend protéger les poules et leur permettre d'aller en forêt (dans l'économie) sans se faire bouffer. 8)
La "privatisation" des fonctions de l'état n'est que la réédition de l'ultra-féodalisme qui prétend régulariser la loi des chefs de bande ou de tribu. Mais elle n'a rien à voir avec la théorie anarchiste (sauf en tant que détournement criminel d'un nom). :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Répondre

Retourner vers « Les infos sur la Science Fiction, la Fantasy et le fantastique en général »