Fritz Leiber

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » sam. août 14, 2010 9:02 pm

Ha! Les Lubies Lunatiques !
Je viens de relire à l'instant (je n'ai pas pu résister), une des nouvelles de ce recueil, une nouvelle qui la première fois que je l'avais lu m'avais littéralement cloué sur place - "Mariana". Eh bien, elle n'a pas pris une seule ride. En 7 pages seulement Leiber écrit, dans son style si reconnaissable, un texte extraordinaire, un texte qui arrive pratiquement a surclasser PK Dick, avec à la fin, une mise en abime qui laisse pantois ! ça c'est de la Science-fiction.
Il y avait apparemment une éternité que Mariana habitait la vaste villa et détestait les grands pins qui l'entouraient....
Depuis ce début jusqu'au dernier mot, quelle merveille !

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » sam. août 14, 2010 9:56 pm

Et qui se rappelle "Trois fantômes dans Hamlet"?
On peut continuer longtemps, ce ne sont pas les nouvelles merveilleuses qui manquent (La Lune était verte, La Grande caravane, ....)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

arsenie
Messages : 738
Enregistré le : mar. nov. 24, 2009 11:18 pm

Message par arsenie » sam. août 14, 2010 10:36 pm

bormandg a écrit : On peut continuer longtemps, ce ne sont pas les nouvelles merveilleuses qui manquent (La Lune était verte, La Grande caravane, ....)
en tous cas, vous avez bien fait de commencer!
je ne connaissais que le cycle des épées - j'ai lu les premiers avec plaisir- j'ai la suite, mais cela devenait répétitif-
Alors, je ne m'intéressais plus au reste de ses écrits
- je ne louperai pas la prochaine rencontre -
Lunatique de préférence?

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » sam. août 14, 2010 10:43 pm

arsenie a écrit :
bormandg a écrit : On peut continuer longtemps, ce ne sont pas les nouvelles merveilleuses qui manquent (La Lune était verte, La Grande caravane, ....)
en tous cas, vous avez bien fait de commencer!
je ne connaissais que le cycle des épées - j'ai lu les premiers avec plaisir- j'ai la suite, mais cela devenait répétitif-
Alors, je ne m'intéressais plus au reste de ses écrits
- je ne louperai pas la prochaine rencontre -
Lunatique de préférence?
Heu... le Cycle des Epées, c'est très sympa, mais c'est la partie mineure de son oeuvre...
Oncle Joe

arsenie
Messages : 738
Enregistré le : mar. nov. 24, 2009 11:18 pm

Message par arsenie » sam. août 14, 2010 10:49 pm

Lensman a écrit : Heu... le Cycle des Epées, c'est très sympa, mais c'est la partie mineure de son oeuvre...
Oncle Joe
:oops: vi, j'ai compris! (mais moi, j'savépa!) :arrow:
(merci!)

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » sam. août 14, 2010 10:58 pm

Lensman a écrit :
arsenie a écrit :
bormandg a écrit : On peut continuer longtemps, ce ne sont pas les nouvelles merveilleuses qui manquent (La Lune était verte, La Grande caravane, ....)
en tous cas, vous avez bien fait de commencer!
je ne connaissais que le cycle des épées - j'ai lu les premiers avec plaisir- j'ai la suite, mais cela devenait répétitif-
Alors, je ne m'intéressais plus au reste de ses écrits
- je ne louperai pas la prochaine rencontre -
Lunatique de préférence?
Heu... le Cycle des Epées, c'est très sympa, mais c'est la partie mineure de son oeuvre...
Oncle Joe
Une faible partie, certainement, mais vu qu'il n'y a pas de "majeure", mineure ne s'applique pas.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Omnibus
Messages : 354
Enregistré le : mar. oct. 21, 2008 9:12 pm

Message par Omnibus » dim. août 15, 2010 5:29 am

Hoêl a écrit :
jeandive a écrit :encore un livre que je devrais relire ( il y en a un sacré paquet !) , je me souviens juste que j'avais bien aimé mais aussi d'une impression de fouilli : sans doute le " morcellement" précité ( moi aussi j'etais d'jeun a lépoque de sa lecture ...)
bruno doit etre en vacance , sinon il serait deja intervenu :)
http://www.noosfere.com/heberg/nehwon/index.htm
Toi , t'as pas dû aimer Tous à Zanzibar ou Le troupeau aveugle de Brunner...
C'est amusant comme réflexion. J'ai adoré Tous à Zanzibar, précisément en raison de sa forme particulière et une des raisons pour lesquelles je n'aime pas le Vagabond est cet éclatement du récit. Pourtant les deux lectures doivent être espacées d'à peine une année.

Le Vagabond m'a fait penser à un récit catastrophe stéréotypé, avec les péripéties parallèles des divers groupes de survivants. Pour tout dire, j'ai eu Mars Attacks en tête pendant tout le livre, ce qui la fout un peu mal tout de même.

La construction de Tous à Zanzibar, je crois, essaie de traduire l'ambiance du monde décrit par Brunner, un monde saturé. Je trouve que la forme soutient bien le fond. Chez Leiber, je n'ai pas ressenti ça.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. août 15, 2010 8:46 am

Omnibus a écrit : C'est amusant comme réflexion. J'ai adoré Tous à Zanzibar, précisément en raison de sa forme particulière et une des raisons pour lesquelles je n'aime pas le Vagabond est cet éclatement du récit. Pourtant les deux lectures doivent être espacées d'à peine une année.

Le Vagabond m'a fait penser à un récit catastrophe stéréotypé, avec les péripéties parallèles des divers groupes de survivants. Pour tout dire, j'ai eu Mars Attacks en tête pendant tout le livre, ce qui la fout un peu mal tout de même.

La construction de Tous à Zanzibar, je crois, essaie de traduire l'ambiance du monde décrit par Brunner, un monde saturé. Je trouve que la forme soutient bien le fond. Chez Leiber, je n'ai pas ressenti ça.
Ta réponse est fine et assez bien vue...
Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'à l'époque où est sorti Le Vagabond, ce stéréotype catastrophiste dans la construction n'était pas encore bien visible dans les productions littéraires. Ta remarque est nettement plus pertinente aujourd'hui qu'à l'époque, mais c'est finement observé.
Par contre, les "jeunes" de Papageno sont des nazes. Il faudrait qu'ils sortent un peu, et se rendent compte de la banalité normale de ce mode de construction à leur propre époque!

Oncle Joe

Avatar du membre
jeandive
Messages : 503
Enregistré le : ven. oct. 12, 2007 2:01 pm
Contact :

Message par jeandive » dim. août 15, 2010 9:54 am

Omnibus a écrit :
Hoêl a écrit :
jeandive a écrit :encore un livre que je devrais relire ( il y en a un sacré paquet !) , je me souviens juste que j'avais bien aimé mais aussi d'une impression de fouilli : sans doute le " morcellement" précité ( moi aussi j'etais d'jeun a lépoque de sa lecture ...)
bruno doit etre en vacance , sinon il serait deja intervenu :)
http://www.noosfere.com/heberg/nehwon/index.htm
Toi , t'as pas dû aimer Tous à Zanzibar ou Le troupeau aveugle de Brunner...
C'est amusant comme réflexion. J'ai adoré Tous à Zanzibar, précisément en raison de sa forme particulière et une des raisons pour lesquelles je n'aime pas le Vagabond est cet éclatement du récit. Pourtant les deux lectures doivent être espacées d'à peine une année.
La construction de Tous à Zanzibar, je crois, essaie de traduire l'ambiance du monde décrit par Brunner, un monde saturé. Je trouve que la forme soutient bien le fond. Chez Leiber, je n'ai pas ressenti ça.
je ne me souviens pas assez bien de ma lecture du " vagabond" , mais je suis un fan de brunner et j'ai dévoré le troupeau et zanzibar ( et onde de choc et ... et...) : quelques années séparent les lectures du vagabond et de zanzibar , mais contrairement au 1er , le second m'avait justement interpellé par sa construction , je trouvais ça génial et nouveau : je ne savais rien de dos pasos ( et je n'ai d'ailleurs tj pas lu " manhattan transfert " , je me contente d'écouter le groupe homonyme :) )

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » dim. août 15, 2010 2:00 pm

jeandive a écrit :et je n'ai d'ailleurs tj pas lu " manhattan transfert "
Grave lacune. Un bon bouquin. Et qui pourrait faire un bon film.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » dim. août 15, 2010 7:00 pm

Lensman a écrit :
Omnibus a écrit : C'est amusant comme réflexion. J'ai adoré Tous à Zanzibar, précisément en raison de sa forme particulière et une des raisons pour lesquelles je n'aime pas le Vagabond est cet éclatement du récit. Pourtant les deux lectures doivent être espacées d'à peine une année.

Le Vagabond m'a fait penser à un récit catastrophe stéréotypé, avec les péripéties parallèles des divers groupes de survivants. Pour tout dire, j'ai eu Mars Attacks en tête pendant tout le livre, ce qui la fout un peu mal tout de même.

La construction de Tous à Zanzibar, je crois, essaie de traduire l'ambiance du monde décrit par Brunner, un monde saturé. Je trouve que la forme soutient bien le fond. Chez Leiber, je n'ai pas ressenti ça.
Ta réponse est fine et assez bien vue...
Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'à l'époque où est sorti Le Vagabond, ce stéréotype catastrophiste dans la construction n'était pas encore bien visible dans les productions littéraires. Ta remarque est nettement plus pertinente aujourd'hui qu'à l'époque, mais c'est finement observé.
Par contre, les "jeunes" de Papageno sont des nazes. Il faudrait qu'ils sortent un peu, et se rendent compte de la banalité normale de ce mode de construction à leur propre époque!

Oncle Joe
Ben , justement , Tonton , le traitement "éclaté" des histoires-catastrophes depuis quelques décennies semble promouvoir Leiber au rang de pionnier et non de has been !
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » dim. août 15, 2010 7:24 pm

Hoêl a écrit :
Ben , justement , Tonton , le traitement "éclaté" des histoires-catastrophes depuis quelques décennies semble promouvoir Leiber au rang de pionnier et non de has been !
On se demande, justement, où Papageno a trouvé ses "jeunes" ! Pas vraiment dans le vent!
Oncle Joe

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » dim. août 15, 2010 7:37 pm

Lensman a écrit :
Hoêl a écrit :
Ben , justement , Tonton , le traitement "éclaté" des histoires-catastrophes depuis quelques décennies semble promouvoir Leiber au rang de pionnier et non de has been !
On se demande, justement, où Papageno a trouvé ses "jeunes" ! Pas vraiment dans le vent!
Oncle Joe
Donc les d'jeun's sont des has been : C.Q.F.D.
Oh ! le joli paradoxe temporel !
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » dim. août 15, 2010 7:42 pm

Lensman a écrit :
Hoêl a écrit :
Ben , justement , Tonton , le traitement "éclaté" des histoires-catastrophes depuis quelques décennies semble promouvoir Leiber au rang de pionnier et non de has been !
On se demande, justement, où Papageno a trouvé ses "jeunes" ! Pas vraiment dans le vent!
Oncle Joe
Des informaticiens (stagiaires). :roll:

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. août 15, 2010 7:43 pm

Hoêl a écrit :
Lensman a écrit :
Hoêl a écrit :
Ben , justement , Tonton , le traitement "éclaté" des histoires-catastrophes depuis quelques décennies semble promouvoir Leiber au rang de pionnier et non de has been !
On se demande, justement, où Papageno a trouvé ses "jeunes" ! Pas vraiment dans le vent!
Oncle Joe
Donc les d'jeun's sont des has been : C.Q.F.D.
Oh ! le joli paradoxe temporel !
Normal dans un monde de "No future", non? :lol:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »