Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par jerome » sam. avr. 01, 2006 12:01 pm

Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier quand quelqu'un vous dit, "oh, à t'écouter, j'aimerais bien lire de la SF"

Moi j'ai tendance à glisser Hypérion de Dan Simmons, Je suis une légende de Matheson, Des fleurs pour Algernon de Keyes, le recueil En déchiffrant la Trame de Dunyach ou les tomes 3 et 4 d'une Histoire de la SF de Sadoul chez Librio. Y'a plein de nouvelles de grands auteurs de SF dedans.

Et vous ?
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Jean
Messages : 546
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 4:57 pm
Localisation : Yvelines
Contact :

Message par Jean » sam. avr. 01, 2006 12:29 pm

Hum...
Ce ne sont pas forcément des textes pour commencer ça...

Il faut trouver les centres d'intérêts de la personne et s'en servir comme pivot pour ouvrir vers la S.F.
Par exemple un ado fan de jeux, la série des Loups des Etoiles d'Hamilton est un bon début (L'arme de Nulle Part, Les Mondes Interdits, La Planète des Loups ).
C'est moins grave que si c'était pire ! (S.A.)

Bouse Bleuâtre

Message par Bouse Bleuâtre » sam. avr. 01, 2006 12:42 pm

Moi j'ai tendance à glisser Hypérion de Dan Simmons
Quelle drôle d'idée de conseiller un livre constitué de pastiches et bourré de références ! Par exemple, quel intérêt pour le lecteur qu'on lui parle de « matrices gibsoniennes » s'il ne sait pas qui est William Gibson ?

Avatar du membre
DuncanI
Messages : 522
Enregistré le : mer. mars 15, 2006 10:30 pm
Localisation : Bordeaux

Re: Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par DuncanI » sam. avr. 01, 2006 1:08 pm

jerome a écrit :Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier quand quelqu'un vous dit, "oh, à t'écouter, j'aimerais bien lire de la SF"

Moi j'ai tendance à glisser Hypérion de Dan Simmons, Je suis une légende de Matheson, Des fleurs pour Algernon de Keyes, le recueil En déchiffrant la Trame de Dunyach ou les tomes 3 et 4 d'une Histoire de la SF de Sadoul chez Librio. Y'a plein de nouvelles de grands auteurs de SF dedans.

Et vous ?
Entièrement d'accord avec Jean : " trouver les centres d'intérêts de la personne et s'en servir comme pivot pour ouvrir vers la SF ".
Donc, pas de liste estampillée " pour débutant " en ce qui me concerne. Même si, pour être honnète, j'aurais tendance à utiliser La Stratégie Ender, Le Maître du Haut Château, Bleue comme une orange ou un Bordage (en général, Les Guerriers du Silence).
Et, désolé d'en remettre une couche, surtout pas Hypérion, à mon avis incompréhensible pour un newbie, et qui en plus ne tient pas ses promesses au final.
J'essaie aussi d'éviter de conseiller des textes qui puissent apparaitre comme stylistiquement ou technologiquement datés, même si ces deux appréciations sont hautement subjeectives.

Avatar du membre
blodhorn
Messages : 152
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:01 am
Localisation : toulouse
Contact :

Message par blodhorn » sam. avr. 01, 2006 1:57 pm

Asimov pour la SF
Tolkien et Moorcock pour la fantasy
Barker et King pour le fantastique
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » sam. avr. 01, 2006 3:01 pm

En même temps, hypérion est riche de toutes ces influences.

Ca donne un bon apperçu des thèmes utilisés en SF...

Il fait un peu la somme de mal de de courants et de tendances. En un seul livre...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
blodhorn
Messages : 152
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:01 am
Localisation : toulouse
Contact :

Message par blodhorn » sam. avr. 01, 2006 6:18 pm

Dan Simmons et son échiquier du mal est aussi une bonne entrée.
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Avatar du membre
Clément
Messages : 387
Enregistré le : jeu. mars 09, 2006 10:13 pm

Message par Clément » dim. avr. 02, 2006 12:22 am

L'échiquier du mal, c'est plus du fantastique que de la SF.
Pas lu Hypérion, mais j'ai réussi à convertir pas mal de sceptiques et de réticents avec La Stratégie Ender de Card. Pour les plus classiques, un Asimov (Fondation) ou un Bradbury (Farenheit 451 ou Chroniques Martiennes) est toujours efficace.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » dim. avr. 02, 2006 12:37 am

Je rejoins Jean et Bouse Bleuâtre à propos d'Hypérion. Pour nous ça semble évident, mais c'est loin d'être le cas. J'ai testé, et je me suis tapé un bide énorme.

En fait, j'essaie de ramener à l'essentiel de ce qui nous a plus quand on a commencé ce genre de lecture : le merveilleux.

J'ai testé, et ça marche assez bien :

Les Voies d'Anubis, de Powers
Le Prestige, de Priest (si le sujet est mûr, on peut aussi tenté La Séparation, mais c'est dur d'expliquer que Priest n'est pas un finisseur)
Simulacron 3, de Galouye (qui est court, et qui familiarise bien avec une littérature d'idées)
Les Robots ça marche bien, parce que les règles de départ sont simples.
Sur certains sujets particulièrement propices (genre artistes, comédiens et autres traîne-lattes), Silverberg - période avant 74 - marche bien pour un premier contact : beau score pour l'Homme dans le Labyrinthe et Le Livre des Crânes.

Et j'évite systématiquement le Space Op', en tout cas pas pour un néophyte complet. Généralement ils sont totalement réfractaires, et si le but est d'essayer de les convaincre que la SF n'est pas qu'une littérature de gare, c'est le plus mauvais angle d'attaque. Après, Ender est un bon début.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
blodhorn
Messages : 152
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 7:01 am
Localisation : toulouse
Contact :

Message par blodhorn » lun. avr. 03, 2006 5:38 am

pour peu qu'on prévienne que seul le premier tome vaut le déplacement et que croire que la saga est d'une qualité égale sur son ensemble est aller au devant d'immense désillusion!
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Avatar du membre
Mélanie
Messages : 1224
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 9:32 am
Localisation : Paris
Contact :

Message par Mélanie » lun. avr. 03, 2006 9:36 am

Pour "Hyperion", je ne sais pas, je l'ai lu il y a huit ou neuf ans, alors que je lisais très peu de SF, les références me sont totalement passées au-dessus de la tête, mais j'ai apprécié le livre malgré tout. J'étais un peu larguée par moments, mais plus à cause du nombre d'infos à intégrer en même temps (surtout, donc, quand on n'a pas trop l'habitude de lire de la SF) que des références.

Celui que je conseille le plus souvent, c'est "Des milliards de tapis de cheveux" d'Eschbach, il marche en général assez bien sur de nouveaux lecteurs. Après, c'est vrai que j'essaie de cibler en fonction des goûts de la personne. Et puis j'ai plus souvent conseillé du fantastique que de la SF.

Avatar du membre
Mélanie
Messages : 1224
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 9:32 am
Localisation : Paris
Contact :

Message par Mélanie » lun. avr. 03, 2006 9:44 am

Eric a écrit :Le Prestige, de Priest (si le sujet est mûr, on peut aussi tenté La Séparation, mais c'est dur d'expliquer que Priest n'est pas un finisseur)
Je n'ai jamais essayé de le faire lire, mais c'est vrai que "Le Prestige" est intéressant pour une première approche, d'autant que ça doit être un des romans les plus accessibles de Priest (y a "Le Don", aussi).

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » lun. avr. 03, 2006 10:49 am

Bonjour Mélanie, et bienvenue sur le forum.

Le truc avec Hypérion, c'est qu'à neuf ans tu as un esprit plus ouvert à l'émerveillement (et peut-être plus ouvert tout court) qu'à 20 ou 30 ans.

J'avais moi gardé le souvenir d'un roman très accessible, et pour avoir essayé de le faire lire à quelqu'un de plutôt réfractaire à la SF, il m'a fallu me rendre à l'évidence : le bouquin lui est tombé des mains au bout de 50 petites pages. Trop de références qui à nous, semble parfaitement transparentes ou évidentes, mais qui entrave l'action pour le néophyte complet.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Mélanie
Messages : 1224
Enregistré le : lun. avr. 03, 2006 9:32 am
Localisation : Paris
Contact :

Message par Mélanie » lun. avr. 03, 2006 12:54 pm

Eric a écrit :Le truc avec Hypérion, c'est qu'à neuf ans tu as un esprit plus ouvert à l'émerveillement (et peut-être plus ouvert tout court) qu'à 20 ou 30 ans.
J'ai dit IL Y A huit ou neuf ans, pas A neuf ans. :wink:
J'avais moi gardé le souvenir d'un roman très accessible, et pour avoir essayé de le faire lire à quelqu'un de plutôt réfractaire à la SF, il m'a fallu me rendre à l'évidence : le bouquin lui est tombé des mains au bout de 50 petites pages. Trop de références qui à nous, semble parfaitement transparentes ou évidentes, mais qui entrave l'action pour le néophyte complet.
Pour moi, ce n'est pas la question des références, c'est le fait d'être face à un roman très dense, très touffu. Quand on n'a pas l'habitude de se plonger dans un univers de SF (et j'avoue que c'est mon cas, ça me demande toujours un effort même si j'aime la SF par ailleurs), ça demande un sacré effort de concentration.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » lun. avr. 03, 2006 1:55 pm

Mélanie a écrit :J'ai dit IL Y A huit ou neuf ans, pas A neuf ans. :wink:

Oui, et bien c'est ça, le compte y est alors ; ) (Comment il se rattrappe aux branches le mec)
Mélanie a écrit :Pour moi, ce n'est pas la question des références, c'est le fait d'être face à un roman très dense, très touffu. Quand on n'a pas l'habitude de se plonger dans un univers de SF (et j'avoue que c'est mon cas, ça me demande toujours un effort même si j'aime la SF par ailleurs), ça demande un sacré effort de concentration.
Ce bide m'a m'a fait penser à l'intro de Lehman dans Escale sur l'Horizon, qui résumait parfaitement bien les difficultés qu'on pouvait avoir à faire connaître la SF aux néophytes.

D'une manière générale, je pense, c'est qu'il ne faut conseiller que sur demande, et non pas essayer absolument de convaincre des gens a priori réfractaires, parce que c'est l'échec assuré. Au mieux ils liront le livre pour vous faire plaisir et n'en ouvriront jamais un autre, au pire, ils détesteront et vous regarderont encore un peu plus bizarrement qu'avant.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »