Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Re: Pour commencer ? plutôt des nouvelles ?

Message par jerome » mar. août 28, 2007 11:17 am

systar a écrit :
jerome a écrit :
senedev a écrit : Pour un gosse 8-12 ans... autant l'ammorcer par Jules Vernes !
argh non... pas Jules...

Il y a plein de bons auteurs de SF jeunesse qui sont à mon avis plus intéressant que Jules, plus dynamiques, moins longs... PArce que pour en avoir relu récemment, Jules c'est bien, mais Jules c'est surtout longuets et un rien ennuyeux. Si j'avais des momes, je préfèrerais leur coller dans les mains un Danielle Martinigol par exemple...
T'abuses, Jérôme. Y a plein de gosses qui rêvent sur Jules Verne!

Bon, perso, pour commencer:
- La compagnie des glaces, de G-J Arnaud. (j'aime en parler de temps à autres sur les forums, je trouve cette saga tellement bien foutue...)
- Cristal qui songe, de Sturgeon
- Au carrefour des étoiles, de Simak
si la personne qui commence est un adulte:
- Le temps incertain, de Jeury
- La Horde du Contrevent, de vous savez qui.

En fait, la bonne question, c'est: pour faire aimer la SF, est-ce qu'il faut faire une sélection de livres édulcorée, quitte à présenter des choses qui, à nous, ne paraissent pas centrales, ou bien prendre le risque de balancer le gros chef d'oeuvre généreux (genre La Horde, ou Hypérion)?
La question étant aussi de savoir si la personne à qui on tente de faire lire un livre de SF:
- en a déjà lu et n'a pas aimé, ou bien
- n'a jamais rien lu, pour pas avoir l'air d'une buse dans les cafés et salons littéraires...?
Sur Jules Verne, pour avoir relu Voyage au centre de la Terre, promis, c'est long...

Sinon tu poses de bonnes questions. J'y ajouterais : "qui avons-nous en face de nous".
Je crois surtout que le choix doit aussi correspondre aux envies et aux attentes du lecteur qu'on a en face. Inutile de coller Dune dans les mains de quelqu'un qui a plus l'habitude de lire des livres courts ou du polar par exemple...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
jlavadou
Messages : 2284
Enregistré le : ven. févr. 10, 2006 9:40 am
Localisation : La Garenne Colombes
Contact :

Message par jlavadou » mar. août 28, 2007 11:36 am

Le Temps incertain... t'y vas un peu fort, Systar :) C'est un chef d'oeuvre, c'est clair, mais n'est-ce pas un peu trop fort pour un débutant, même adulte ? Dans le même genre, j'ai essayé de faire lire Ubik à une débutante... elle n'a pas tenu 10 pages.

Peut-être que ce que l'on considère comme des chefs d'oeuvre exploitent à fond cette notion "d'altérité radicale" dont tu parles dans un autre thread, et qu'elle est trop radicale pour ceux qui n'y sont pas habitué ou qui ne la recherchent pas expressément (sans vouloir faire d'élitisme).

Sinon je n'ai pas lu Jules Vernes, mais je viens de lire l'omnibus de Wells (voir ici) et je pense que La Guerre des mondes ou L'Homme invisible peuvent être d'excellents points de départ : ça se lit bien, l'intrigue est assez simple mais on y trouve tout ce qui fait, pour moi, un bon roman de SF. Entre autres, une idée originale (pour l'époque) exploitée à fond, avec des passages assez subversifs et des points de vue différents de ce que l'on a l'habitude de voir, quelques critiques sur notre société... Le tout de façon tout à fait abordable.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » mar. août 28, 2007 12:25 pm

Je pense qu'un livre comme Le creuset du temps (Brunner) est assez radicalement autre sans être très technique pour accrocher un néophyte.

systar
Messages : 1991
Enregistré le : sam. févr. 03, 2007 11:20 pm
Localisation : perdu dans la métaphysique
Contact :

Message par systar » mar. août 28, 2007 12:28 pm

jlavadou a écrit :Le Temps incertain... t'y vas un peu fort, Systar :) C'est un chef d'oeuvre, c'est clair, mais n'est-ce pas un peu trop fort pour un débutant, même adulte ? Dans le même genre, j'ai essayé de faire lire Ubik à une débutante... elle n'a pas tenu 10 pages.

Peut-être que ce que l'on considère comme des chefs d'oeuvre exploitent à fond cette notion "d'altérité radicale" dont tu parles dans un autre thread, et qu'elle est trop radicale pour ceux qui n'y sont pas habitué ou qui ne la recherchent pas expressément (sans vouloir faire d'élitisme).

Sinon je n'ai pas lu Jules Vernes, mais je viens de lire l'omnibus de Wells (voir ici) et je pense que La Guerre des mondes ou L'Homme invisible peuvent être d'excellents points de départ : ça se lit bien, l'intrigue est assez simple mais on y trouve tout ce qui fait, pour moi, un bon roman de SF. Entre autres, une idée originale (pour l'époque) exploitée à fond, avec des passages assez subversifs et des points de vue différents de ce que l'on a l'habitude de voir, quelques critiques sur notre société... Le tout de façon tout à fait abordable.
Bon, Jérôme, on va cogiter à un truc, sur l'altérité. ça te botte, moi aussi, faut qu'on écrive quelque chose à ce sujet!

Le Temps incertain: je crois justement que c'est la variation cyclique sur une même scène qui peut passionner les fans de littérature générale. Si on resitue le livre dans l'histoire littéraire: le Nouveau Roman n'est pas loin, et il y a plein de choses à voir sur ce qui se passe en littérature à cette époque: expérimentations formelles, destruction du sujet comme pôle unifié de la conscience, des perceptions et des décisions, fragmentation de l'écriture en une myriade de petites touches de perception pure (Nathalie Sarraute)...

Toute la vulgate majoritairement acceptée aujourd'hui sur la mort du sujet (et de Dieu, of course), sur l'idée qu'il faut désacraliser l'auteur (mais c'est quoi, le sacré? l'auteur a-t-il jamais été sacré à quelque époque ou lieu de l'Histoire que ce soit?), que reprennent à leur compte pas mal d'auteurs de SF que nous connaissons, est la conséquence directe de mouvements de pensée qui ont agité dans les années 60 et 70 la littérature, la philo, les sciences humaines.

Toute cette littérature, c'est du jeu sur les mots, sur le temps, et de ce point de vue un livre comme Le Temps Incertain peut se lire comme la prise au sérieux de toute la réflexion sur les rapports entre subjectivité souveraine et littérature qui se joue à cette époque.
Sans compter la méditation sur la nature du temps proposée par Jeury, qui est fascinante.

Sinon, en matière de pédagogie littéraire, ma modeste expérience de prof particulier et de conseiller ès-lectures de SF m'a convaincu qu'on peut toujours essayer de faire pénétrer les gens dans les systèmes "par le haut"... étant aussi intimement convaincu que le chef d'oeuvre est cette oeuvre en laquelle chacun trouvera sa part d'émotion propre, un pan de vérité qui sera sien.
C'est comme éduquer le goût des enfants: on peut le faire à coups de macdo, à coups de pizzas, on peut aussi le faire de temps en temps en faisant goûter des plats plus délicats...

Chris ***
Messages : 13
Enregistré le : mar. nov. 06, 2007 9:52 pm
Localisation : Région parisienne

Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par Chris *** » jeu. nov. 08, 2007 6:51 pm

Bon, ça commence bien, pour mon premier message, je vais faire du hors sujet...
voici ce que je conseille quand on ne me demande pas de la sf, mais un truc sympa à lire :
pour les amoureux des belles lettres, Fabrice Colin (y a le choix...) Tous à Zanzibar de Brunner, les Voies d'Anubis de Powers, et aussi maintenant un petit dernier découvert aux utopiales, Cendres de Di Rollo... pour les fans de romans historiques, La Voie du Cygne de Kloetzer ; pour ceux qui aiment les galopades effrénées Le samouraï virtuel de Stephenson ou Wang de Bordage ; et aussi, à l'inspiration, les princes d'Ambre de Zelazny, Neverwhere de Gaiman... et un grand classique qui a toujours bien réussi, Replay, de Ken Grimwood.
Et c'est trop chouette quand on s'entend dire ensuite : ah bon, c'est ça la sf ? c'est drôle j'ai bien aimé...

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Re: Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par jerome » jeu. nov. 08, 2007 6:55 pm

Chris *** a écrit :et aussi maintenant un petit dernier découvert aux utopiales, Cendres de Di Rollo... .
J'adore ! :-)

Bienvenue à toi Chris...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
erispoe
Messages : 397
Enregistré le : ven. août 11, 2006 4:19 pm
Localisation : Chartres de Bretagne, près de Rennes

Re: Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par erispoe » jeu. nov. 08, 2007 7:04 pm

Chris *** a écrit : et un grand classique qui a toujours bien réussi, Replay, de Ken Grimwood.
Et c'est trop chouette quand on s'entend dire ensuite : ah bon, c'est ça la sf ? c'est drôle j'ai bien aimé...
Entièrement d'accord avec toi Chris ***, Replay est un excellent bouquin, très bien écrit, bien pensé, émouvant.
Et comme "initiation", il fonctionne même avec des personnes qui n'aiment pas forcément lire.

Chris ***
Messages : 13
Enregistré le : mar. nov. 06, 2007 9:52 pm
Localisation : Région parisienne

Re: Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par Chris *** » jeu. nov. 08, 2007 7:05 pm

jerome a écrit :
Chris *** a écrit :et aussi maintenant un petit dernier découvert aux utopiales, Cendres de Di Rollo... .
J'adore ! :-)
Moi aussi ! sans vouloir faire de vaine flatterie... :lol: la première nouvelle m'a fait le même effet que le premier chapitre des milliards de cheveux d'Eschbach :shock:

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Re: Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par jerome » jeu. nov. 08, 2007 7:07 pm

Chris *** a écrit :Moi aussi ! sans vouloir faire de vaine flatterie... :lol: la première nouvelle m'a fait le même effet que le premier chapitre des milliards de cheveux d'Eschbach :shock:
Bon ben c'est cool alors. :-)

Et les autres textes si je puis me permettre ?


(Jérôme curieux des réactions des lecteurs)
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
SETIM
Messages : 22
Enregistré le : lun. nov. 27, 2006 9:26 pm

Message par SETIM » jeu. nov. 08, 2007 11:52 pm

Clément a écrit :L'échiquier du mal, c'est plus du fantastique que de la SF.
Pas lu Hypérion, mais j'ai réussi à convertir pas mal de sceptiques et de réticents avec La Stratégie Ender de Card. .
Idem, j'ai convaincu pas mal de personne grâce à ce bouquin.

En SF française, je conseil aussi le premier livre SF que j'ai lu: "Sommeil de sang" de Brussolo, en général ce bouquin fait son effet.

Chris ***
Messages : 13
Enregistré le : mar. nov. 06, 2007 9:52 pm
Localisation : Région parisienne

Re: Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par Chris *** » ven. nov. 09, 2007 12:16 am

jerome a écrit :
Chris *** a écrit :Moi aussi ! sans vouloir faire de vaine flatterie... :lol: la première nouvelle m'a fait le même effet que le premier chapitre des milliards de cheveux d'Eschbach :shock:
Bon ben c'est cool alors. :-)
Et les autres textes si je puis me permettre ?
(Jérôme curieux des réactions des lecteurs)
(D'ailleurs si d'autres amateurs ont lu le recueil, je suis assez curieuse aussi...)

Le premier m'a coupé le souffle, le second fait froid dans le dos, le troisième prend aux tripes... le tout est une peinture cruelle et touchante de l'absurdité humaine...

La nouvelle à laquelle j'ai le moins adhéré c'est la dernière, peut-être parce que le recueil est si intense que je saturai ? peut-être pas, il faudrait que je relise, mais il me semble qu'il y a une unité dans les trois premières nouvelles, un fil rouge tant dans l'écriture que dans l'émotion, que je n'ai pas retrouvé dans "quelques grains de riz". Peut-être aussi à cause de l'irruption de l'univers référentiel qui s'interpose dans la compréhension ?

En tout cas l'ensemble est un petit bijou, avec ces histoires sombres, désespérées, qui contrastent avec un style limpide et poétique. Certains auteurs, en vous emmenant dans des univers aussi glauques, dans une plongée dans la fange, vous laissent un sentiment malsain, je n'ai pas éprouvé cela du tout. Et pourtant, la force des textes est impressionnante.

Je ne sais pas comment vous avez construit le recueil avec Thierry Di Rollo, mais j'aimerai assez connaitre la démarche générale ?

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Re: Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Message par jerome » ven. nov. 09, 2007 7:54 am

Chris *** a écrit :
(D'ailleurs si d'autres amateurs ont lu le recueil, je suis assez curieuse aussi...)

Le premier m'a coupé le souffle, le second fait froid dans le dos, le troisième prend aux tripes... le tout est une peinture cruelle et touchante de l'absurdité humaine...

La nouvelle à laquelle j'ai le moins adhéré c'est la dernière, peut-être parce que le recueil est si intense que je saturai ? peut-être pas, il faudrait que je relise, mais il me semble qu'il y a une unité dans les trois premières nouvelles, un fil rouge tant dans l'écriture que dans l'émotion, que je n'ai pas retrouvé dans "quelques grains de riz". Peut-être aussi à cause de l'irruption de l'univers référentiel qui s'interpose dans la compréhension ?

En tout cas l'ensemble est un petit bijou, avec ces histoires sombres, désespérées, qui contrastent avec un style limpide et poétique. Certains auteurs, en vous emmenant dans des univers aussi glauques, dans une plongée dans la fange, vous laissent un sentiment malsain, je n'ai pas éprouvé cela du tout. Et pourtant, la force des textes est impressionnante.

Je ne sais pas comment vous avez construit le recueil avec Thierry Di Rollo, mais j'aimerai assez connaitre la démarche générale ?
En fait, j'avais lu tous les romans de Thierry Di Rollo publiés par Le Bélial. Et j'avais assez aimé. Et puis l'année dernière, nous nous sommes croisés à Lyon à l'occasion d'une soirée. J'en ai profité pour lui proposer de faire un recueil pour Actusf. On en a pas mal parlé et puis il m'a envoyé une première nouvelle "Jaune Papillon". J'ai accepté mais elle n'était pas assez longue. Du coup j'ai plongé dans les anthologies où il avait publié des nouvelles. Je lui ai proposé d'en rééditer certaines, lui de son côté m'a envoyé deux autres textes dans la même veine que "Jaune Papillon" : "Cendres" et "Les hommes dans le Château". Et puis de mon côté dans mes lectures, j'ai flashé sur "Quelques Grains de Riz", une nouvelle en hommage aux Beatles publiée dans l'antho Rock Star chez Nestiveqnen. A partir de ce moment là on avait notre sommaire avec les trois premières nouvelles qui sont très sombres et très cohérentes dans leurs thèmes et leur traitement. Quelques grains de riz était à part. Mais finalement, ça donnait une certaine ouverture au recueil. Ca tranchait un peu avec les trois premières. En plus elle aborde un thème radicalement différent : celui de la musique et des Beatles, un groupe que Thierry adore. Et puis ensuite on a proposé à Daylon de faire la couv. Et au final voici le recueil.

Un livre, c'est toujours une histoire et j'aime bien celle de ce recueil qu'on a construit pas à pas et vraiment ensemble avec Thierry. J'en suis assez fier. Alors quand les retours sont bons, ça fait d'autant plus plaisir :-)
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Goldeneyes
Messages : 274
Enregistré le : jeu. nov. 01, 2007 10:48 am

Message par Goldeneyes » ven. nov. 09, 2007 9:54 pm

Pour les lecteurs déjà âgés, La Stratégie Ender est une bonne introduction : ça a moins vieilli que d'autres bouquins cités, et l'histoire est vraiment captivante. Hyperion est sublime, mais peut être un peu complexe pour les néophytes... Moi j'irais piocher dans du Silverberg : Starborn, par exemple, court et vraiment bon. Ou Les ailes de la nuit, bien que plus contemplatif et plus vieux. Je pense aussi à Code Zero de Gibson (Neuromancien est trop opaque sur le plan littéraire) ou encore à L'IA et son double de Westerfield, pour aborder le sujet de l'intelligence artificielle. Sinon, dans les classiques : Rama de Clarke, Le Monde Inverti de Priest. Pour les plus jeunes, du stephan Wul, très bonne intro, je trouve (Retour à Zero, par exemple...).

Avatar du membre
SETIM
Messages : 22
Enregistré le : lun. nov. 27, 2006 9:26 pm

Message par SETIM » ven. nov. 09, 2007 10:46 pm

Goldeneyes a écrit :e pense aussi à Code Zero de Gibson (Neuromancien est trop opaque sur le plan littéraire)
Tu veux dire mal écrit? Parce que c'est surtout ça le problème "sur le plan littéraire" du Neuromancien (qui est, ceci mis à part, un excellent livre).

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » ven. nov. 09, 2007 10:51 pm

SETIM a écrit :
Goldeneyes a écrit :e pense aussi à Code Zero de Gibson (Neuromancien est trop opaque sur le plan littéraire)
Tu veux dire mal écrit? Parce que c'est surtout ça le problème "sur le plan littéraire" du Neuromancien (qui est, ceci mis à part, un excellent livre).
Neuromancien mal écrit ? :shock:

Ah non non non non non non. "Opaque" parce que hermétique et déconcertant, voire jargonneux, d'accord. Mais perso j'aurais tendance à dire, quitte à passer pour un ahuri, que cela renforce sa puissance poétique. Oui, oui, poétique...

Bon, ceci était un avis personnel totalement gratuit et sous le coup d'une réaction épidermique, et désolé.

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »