Et vous, c'est quoi que vous conseillez en premier ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
SETIM
Messages : 22
Enregistré le : lun. nov. 27, 2006 9:26 pm

Message par SETIM » ven. nov. 09, 2007 10:58 pm

Nébal a écrit :
SETIM a écrit :
Goldeneyes a écrit :e pense aussi à Code Zero de Gibson (Neuromancien est trop opaque sur le plan littéraire)
Tu veux dire mal écrit? Parce que c'est surtout ça le problème "sur le plan littéraire" du Neuromancien (qui est, ceci mis à part, un excellent livre).
Neuromancien mal écrit ? :shock:

Ah non non non non non non. "Opaque" parce que hermétique et déconcertant, voire jargonneux, d'accord. Mais perso j'aurais tendance à dire, quitte à passer pour un ahuri, que cela renforce sa puissance poétique. Oui, oui, poétique...

Bon, ceci était un avis personnel totalement gratuit et sous le coup d'une réaction épidermique, et désolé.
Grrrrrrrrrr!!!!!!!!!!!!!
Je crains que nous soyons fondamentalement et définitivement en désaccord. Si je ne m'abuse, sur un forum concurrent mais néanmoins ami, tu accusé Larry Clark de vulgarité. Alors trouver Larry CLark vulgaire et le Neuromancien bien écrit, ça mérite un soufflet!

Je ne vous salut pas, Moooooonsieur.

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » ven. nov. 09, 2007 11:02 pm

SETIM a écrit :
Nébal a écrit :
SETIM a écrit :
Goldeneyes a écrit :e pense aussi à Code Zero de Gibson (Neuromancien est trop opaque sur le plan littéraire)
Tu veux dire mal écrit? Parce que c'est surtout ça le problème "sur le plan littéraire" du Neuromancien (qui est, ceci mis à part, un excellent livre).
Neuromancien mal écrit ? :shock:

Ah non non non non non non. "Opaque" parce que hermétique et déconcertant, voire jargonneux, d'accord. Mais perso j'aurais tendance à dire, quitte à passer pour un ahuri, que cela renforce sa puissance poétique. Oui, oui, poétique...

Bon, ceci était un avis personnel totalement gratuit et sous le coup d'une réaction épidermique, et désolé.
Grrrrrrrrrr!!!!!!!!!!!!!
Je crains que nous soyons fondamentalement et définitivement en désaccord. Si je ne m'abuse, sur un forum concurrent mais néanmoins ami, tu accusé Larry Clark de vulgarité. Alors trouver Larry CLark vulgaire et le Neuromancien bien écrit, ça mérite un soufflet!

Je ne vous salut pas, Moooooonsieur.
En fait, pour Larry Clark, je plussoyais surtout pour "putassier"...

Mais bon, l'égout et les couleurs, hein.

Bien qu'étant de mauvais goût, je vous salue quand même, parce que je suis gentil, au fond.

Avatar du membre
Goldeneyes
Messages : 274
Enregistré le : jeu. nov. 01, 2007 10:48 am

Message par Goldeneyes » sam. nov. 10, 2007 9:44 am

SETIM a écrit :
Goldeneyes a écrit :e pense aussi à Code Zero de Gibson (Neuromancien est trop opaque sur le plan littéraire)
Tu veux dire mal écrit? Parce que c'est surtout ça le problème "sur le plan littéraire" du Neuromancien (qui est, ceci mis à part, un excellent livre).
Non... J'irais pas jusqu'à dire qu'il est mal écrit (j'ai lu la traduction en plus, et peut-être qu'elle ne restitue pas l'originilaité du texte), mais plûtot dans le sens effectivement d'hermétique, de dense, d'imperméable, ce qui participe ceci-dit à l'ambiance cyber-condensée du roman... A contrario, je trouve que Comte Zero est beaucoup plus limpide à lire... Mais c'est peut-être purement subjectif... Effectivement : l'égout et les douleurs...

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » sam. nov. 10, 2007 10:25 am

Pareil.

Pas sûr que la trad soit au top, mais je ne l'ai pas relu depuis longtemps, mais c'était aussi l'époque qui voulait ça. Il fallait dynamiter les carcans, quitte à en faire un peu trop.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » dim. nov. 11, 2007 12:13 pm

mais c'était aussi l'époque qui voulait ça
Je me demande si ce n'est pas vrai pour toute les époques!
Chaque génération voulant se démarquer de ce qu'elle considère (a tort ou a raison) comme le carcan de la génération précédente!
Et c'était vrai aussi bien, hier, pour Gibson, que pour pour Damasio, aujourd'hui (quelque soit sa réussite). C'était d'ailleurs déjà vrai pour les auteurs de la New-Wave des années 60 - Ellison ne commençait-il pas sa préface des "Dangereuses visions" par:
"Ce que vous avez entre les mains est plus qu'un livre, si nous avons de la chance, c'est une révolution...."
Dans le même livre Asimov, lui, parle de sa Première révolution, celle de Campbell dans les années 40, l'opposant a la génération des Pulps des années 30 et ainsi de suite..
Alors, chaque génération ne peut-elle s'affirmer qu'en se démarquant de l'époque précédente par son style ou par ses idées?
Il y a s'en doute une explication psychanalytique la dessous, mais la, je n'y connais rien!

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » dim. nov. 11, 2007 12:47 pm

C'est vrai. Et, oui, je pense que chaque génération se démarque de la précédente "en tuant le père". Après, ce n'est qu'une échelle de gradation dans la violence du meurtre perpétré.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »