Vance...

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » jeu. juil. 17, 2008 8:21 am

Stéphane a écrit :Sliders, épisode Révélations. Isaac Clark joué par Jerry Hardin.
Bingo ! :D
En français, Un monde d’illusions.
Modifié en dernier par Eons le sam. juil. 19, 2008 5:13 pm, modifié 1 fois.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Patroth
Messages : 195
Enregistré le : ven. juil. 18, 2008 1:33 pm
Localisation : Antony 92

Message par Patroth » sam. juil. 19, 2008 3:24 pm

Je n ai lu que :méchant garcon ...Roman Fantastique !!!! :D mais c est un thriller....
L absence de preuves n est pas une preuve d absence

Gensifer
Messages : 7
Enregistré le : mar. sept. 09, 2008 7:42 pm

Message par Gensifer » ven. sept. 12, 2008 11:56 pm

Eric a écrit :J'ai eu de très grands moments de lecture avec Vance. J'ai même eu ma petite période visant l'exhaustivité, et je garde par exemple d'Emphyrio un souvenir très particulier. C'est une oeuvre atypique chez lui. Particulièrement poétique.

Maintenant, ce sont des romans que j'ai lu au tout début de mon parcours de lecteur de SF, et je ne suis vraiment pas certain de pouvoir le chemin dans l'autre sens. Le dernier que j'avais lu m'avait semblé d'une platitude horripilante (il est vrai que ce n'était pas non plus un très bon).

Maintenant, je ne te suis pas tout à fait blodhorn, quand tu dis qu'il n'a jamais vraiment écrit "le bon livre". Tshaï est tout de même remarquable. Quant à la comparer avec Simmons, ça me semble un peu spécieux. En admettant même qu'il y ait un cousinage, ça reviendrait un peu à comparer chez Ferrari la Dino, et la Maranello. Deux voitures d'exceptions, mais que séparent 40 années.
C'est un peu mon histoire aussi. J'ai commencé à lire Vance il y a une vingtaine d'années, j'ai lu tout ce que j'ai pu et j'en garde de splendides souvenirs (surtout ceux traduits par Arlette Rosenblum), mais je ne sais pas si je les relirais aujourd'hui avec le même intérêt.

justi
Messages : 852
Enregistré le : dim. janv. 28, 2007 9:57 pm

Message par justi » sam. sept. 13, 2008 3:23 am

Gensifer a écrit : je ne sais pas si je les relirais aujourd'hui avec le même intérêt.
A titre documentaire, je relis La geste des princes-démons tous les deux-trois ans depuis mes dix-sept ans. Et ça le fait toujours. Et c'est toujours différent à chaque fois. C'est la marque des grands bouquins, ça , non ?

Ca marche aussi, à mon humble opinion, avec les Lyonesse et Les Langages de Pao. Moins avec Tschaï (au moins pour moi) ou Durdane. Et curieusement ça marche super bien (surtout dix ans plus tard) avec les bouquins dit mineurs (La Vie Eternelle, par exemple, que plus je le lis plus je l'adore).

Voilà voilà, si ça c'est pas de la critique de haut vol.



PETIT JEU COMPLEMENTAIRE :

sachant que j'ai lu les Princes-Démons sept ou huit fois au total, quel âge ai-je ?

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » sam. sept. 13, 2008 12:16 pm

Chez Vance, la qualité est variable. Il ne faut pas non plus chercher systématiquement chez lui, ce qu'on est sur de ne pas trouver - et lui reprocher ensuite cette absence !

J'ai relu, ces dernières années, plusieurs livres de Vance que j'avais particulièrement appréciés.
et bien, après relecture, "La planète Géante" et "Les baladins de la planète géante" par exemple, sont restés tel qu'ils étaient dans mon souvenir, c'est à dire excellent.
Par contre, très agacé par une chronique négative, j'ai relu aussi "Space opéra" - que j'avais aimé, du fait qu'il est l'un des rares livre de SF à parler sérieusement et avec érudition, d'art lyrique.
La, malheureusement, j'ai du déchanter, et convenir que ce roman était effectivement médiocre, l'un des moins bon de Vance. La chronique négative était donc ici parfaitement justifiée.

Alors, ne pas porter de jugement général sur Vance après la relecture d'un seul livre !

Gensifer
Messages : 7
Enregistré le : mar. sept. 09, 2008 7:42 pm

Message par Gensifer » lun. sept. 15, 2008 11:53 pm

justi a écrit :A titre documentaire, je relis La geste des princes-démons tous les deux-trois ans depuis mes dix-sept ans....
sachant que j'ai lu les Princes-Démons sept ou huit fois au total, quel âge ai-je ?
La limite basse est 17 + (7 x 2) = 31
La limite haute 17 + (8 x 3) = 41
Soit 36 ans +/- 5
ou alors si tu es marseillais on peut appliquer un coefficient correctif de 0,75 pour compenser le facteur d'exagération, ce qui donne 27 ans +/- 3,75 :lol:

Cela dit, parmi les centaines de livres que j'ai lu au cours des 20 dernières années, j'en ai relu un seul : le Travail du furet d'Andrevon (et c'était à l'époque où il s'appelait le Travail du furet à l'intérieur du poulailler).
Je n'arrive pas à relire un livre. Au fur et à mesure de la relecture je me remémore les 50 pages qui suivent et je trouve que ça perd tout son intérêt.

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » mar. sept. 16, 2008 5:34 am

Moi, je relis très souvent mes anciens livres (de 1 a 2 livres sur 10 sont des relectures et comme je lis près d'un centaine par an, cela fait entre 10 et 20 relectures par an)
Les livres que je relis sont très souvent ceux qui n'ont fait bonne impression à l'époque, mais dont je ne garde qu'un souvenir flou.
Quelques fois même, j'ai des surprises bizarre, comme exemple, de ne pas retrouver un épisode que je croyais avoir lu ! (probablement une confusion avec un autre livre).
Bref, j'aime beaucoup relire. parfois même plusieurs fois!

justi
Messages : 852
Enregistré le : dim. janv. 28, 2007 9:57 pm

Message par justi » mar. sept. 16, 2008 4:18 pm

Personnellement, j'aime beaucoup re-lire. Je crois que plus je vieillis, plus je relis.

Sûrement que je radote.

Borges avait écrit un truc très intelligent sur la re-lecture, mais du diable si je me souviens de quoi il s'agit.

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » mar. sept. 16, 2008 4:30 pm

Toujours trouvé Vance à l'image de la pluie. Il a trente idées par pages, comme autant de gouttes d'eau pendant l'averse. Chaque idée résonne à sa façon particulière, comme les gouttes d'eau qui tintinnabulent en heurtant autant d'objets différents, bois, métal, feuilles. Comme un rideau de pluie change l'atmosphère du monde autour de soi, Vance décrit des mondes nouveaux, des atmosphères pleines d'originalité. Et pourtant comme la pluie, au bout d'un moment c'est bien pénible, on veut juste que ça s'arrête pour qu'on puisse aller faire quelque chose d'intéressant.
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

Fabien Lyraud
Messages : 2255
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mar. sept. 16, 2008 4:33 pm

Vance c'est plutôt un un rayon de soleil. Un tonne d'idée baroque qui contraste par leur flamboyance avec le quotidien morne. C'est de l'exotisme, de l'émerveillement à chaque page, des personnages plus grand que nature. Bref que du bonheur.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » mar. sept. 16, 2008 6:53 pm

Il y a aussi pas mal d'ironie dans ses certains de ses personnages,
Le Apollon Zamp des "Baladins de la planète géante", est typique et on en trouve beaucoup d'autres du même genre dans ses romans.

Gutboy : Quel lyrisme !!!! :

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » mar. sept. 16, 2008 7:18 pm

Papageno a écrit :ILe Apollon Zamp des "Baladins de la planète géante", est typique et on en trouve beaucoup d'autres du même genre dans ses romans.
La plupart de ses personnages sont plutôt égoïstes, brutaux et sans scrupules à tuer tout ce qui se dresse sur leurs chemins.

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » mar. sept. 16, 2008 7:53 pm

Egoïste et sans scrupule, je ne dis pas, mais brutale, comme tu y va!
Apollon Zamp, élégant, raffiné à l'extrême, ferait quand même bonne figure dans un restaurant chic.
Bien sur, si on lui demande aussi de régler la note, il se pourrait bien qu'il soit vexé !
Admet quand même qu'une telle demande faite à un Apollon Zamp a quelque chose d'inconvenant
et que cela mérite bien une 'ptite' vengeance avec un soupçon de brutalité ! ;-)

Avatar du membre
Stéphane
Administrateur - Site Admin
Messages : 1889
Enregistré le : lun. déc. 17, 2007 1:58 pm
Contact :

Message par Stéphane » mer. sept. 17, 2008 8:02 am

Ah oui ! Evidemment, Apollon Zamp est un gentilhomme. :)
Je parlais des héros de La Planète Géante, de Tschaï ou du Monde d'azur, qui tuent assez facilement.

Avatar du membre
efelle
Messages : 152
Enregistré le : ven. mars 16, 2007 1:10 pm
Localisation : 77
Contact :

Message par efelle » mer. sept. 17, 2008 9:42 am

Stéphane a écrit :Ah oui ! Evidemment, Apollon Zamp est un gentilhomme. :)
Je parlais des héros de La Planète Géante, de Tschaï ou du Monde d'azur, qui tuent assez facilement.
Qui sont des mondes sans grande moralité soumis à la loi du plus fort ou du plus retord.

Cugel est le seul homme honnête dans un monde malhonnête.
Reith est le seul survivant de son exploration et ce dès la deuxième page.
La Planète Géante est un repère de tordus.

Répondre

Retourner vers « Quels sont vos incontournables ? »