Interview Carina Rozenfeld

<i>Vos lectures, vos incontournables, vos remarques, les événements... </i>

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Répondre
Avatar du membre
marie.m
Messages : 6884
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Interview Carina Rozenfeld

Message par marie.m » ven. juil. 05, 2013 7:32 am

Carina Rozenfeld est en interview sur le blog de la Bibliothèque de Glow. Dans cette première partie, elle revient sur ses débuts d'écriture et son premier roman, Lucile et les dragons sourds.

Extrait :
Comment s’est passé le déroulement de la publication de ton premier roman Lucille et les dragons sourds ?

Alors, ça s’est passé en deux temps, le premier c’est que j’avais envoyé une première version de cette histoire à une quinzaine d’éditeurs qui m’ont tous refusé le manuscrit. Ça devait être au début des années 2000.

J’ai alors mis le manuscrit de côté, et je me suis dit après que si tout le monde l’avait refusé, c’est qu’il y avait quelque chose qui n’allait vraiment pas dans mon histoire. Quelque chose que j’avais mal fait, ou que je n’avais pas compris : comment on doit écrire une histoire.

J’ai alors lu des articles sur le sujet, parce que c’était aussi le moment où l’on commençait à beaucoup parler d’Harry Potter, au début des années 2000. Il y a eu beaucoup d’analyses qui ont été faites sur le pourquoi du succès de cette série.

Mon but n’était pas du tout de réécrire un Harry Potter, ça n’est même pas envisageable de pouvoir avoir l’idée d’en refaire un. Mais il était intéressant de chercher à comprendre les tenants et aboutissants de l’œuvre : pourquoi est-ce que ça a accroché, pourquoi le héros était intéressant ?

Cela m’a permis de réfléchir à ma propre héroïne, Lucille, et de découvrir que je ne l’avais pas écrite de façon intéressante. J’ai alors repris entièrement le manuscrit en 2003, et j’ai tout retravaillé. J’en ai réécrit environ une grosse moitié, où j’ai retravaillé entièrement le personnage principal. Et là, ça a marché.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6884
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » ven. juil. 12, 2013 6:19 am

La suite de l'interview est en ligne : il y est question cette fois de la série Doregon.

Extrait :
Pourquoi le monde de la peinture ? As-tu un lien particulier avec cet Art ?

Non, pas spécialement, mais j’ai une mère qui adore ça et qui peignait beaucoup à un moment. Mais personnellement, je suis nulle en peinture, il ne faut pas me demander de prendre un pinceau. J’ai pris quelques cours de dessin et de peinture et ça n’était pas extraordinaire.

Je pense que c’était surtout une envie à un moment donné qui a influencé ce choix. Il y a une série de livres que j’adore qui s’appelle Les Princes d’Ambre de Roger Zelazny : l’idée que l’on puisse communiquer grâce à des cartes (des jeux de cartes) était très intéressante. Cela a été écrit à une époque où les téléphones portables n’existaient pas encore et l’un des personnages, Corwin, pouvait communiquer avec sa famille grâce à des carte illustrées à l’effigie de ses frères et sœurs. Il regardait une carte qui s’animait alors, et il pouvait ainsi voir un de ses frères, par exemple, et communiquer avec lui, comme s’il composait un numéro de téléphone.

Répondre

Retourner vers « La SF jeunesse »