La Ville féminicide de Thomas Day à lire en ligne

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

La Ville féminicide de Thomas Day à lire en ligne

Message par jerome » mer. août 10, 2011 11:10 am

Pour fêter sa nomination au prix Rosny, nous avons décidé avec Thomas Day de proposer sa nouvelle La Ville féminicide en pdf et gratuitement pendant tout le mois d'Août.

Elle est aussi disponible sur Issuu.

A noter qu'elle sera au sommaire du recueil de Thomas Day que nous éditerons au premier semestre 2012...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
thomasday
Messages : 486
Enregistré le : mar. févr. 24, 2009 1:44 pm
Localisation : Extrême-sud de la Picardie (près de la crème)

Re: La Ville féminicide de Thomas Day à lire en ligne

Message par thomasday » mer. août 10, 2011 6:45 pm

jerome a écrit :A noter qu'elle sera au sommaire du recueil de Thomas Day que nous éditerons au premier semestre 2012...
Juste une petite précision au sujet de ce recueil thématique que je viens d'achever.
Il se compose de quatre nouvelles et une novella : deux reprises (La ville féminicide, Nous sommes les violeurs) et trois inédits (Tu ne laisseras point vivre..., Eros Center, Poings de suture). La novella est Eros Center.

Le thème, le fil rouge c'est "les violences faites aux femmes". Meurtre, viol, esclavage moderne, violence conjugale.

Catherine Dufour a accepté d'en rédiger la préface.

TD

Avatar du membre
Travis
Messages : 1841
Enregistré le : mar. déc. 16, 2008 9:11 am
Contact :

Message par Travis » mer. août 10, 2011 9:33 pm

Je suis impatient, tout ça m'a l'air très intéressant.

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » mer. août 10, 2011 10:25 pm

Le thème n'est pas gai (sans jeu-de-mots , pour une fois) , mais je suis quand même preneur .
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Lhisbei
Messages : 1118
Enregistré le : jeu. avr. 16, 2009 7:38 am
Localisation : Nord
Contact :

Message par Lhisbei » mer. août 10, 2011 10:30 pm

elle est très bien cette nouvelle même si elle retourne l'estomac (enfin le mien a eu du mal à s'en remettre et je me suis dit que j'arrêterai de lire au p'tit dej...)
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein

Avatar du membre
thomasday
Messages : 486
Enregistré le : mar. févr. 24, 2009 1:44 pm
Localisation : Extrême-sud de la Picardie (près de la crème)

Message par thomasday » jeu. août 11, 2011 6:04 am

Hoêl a écrit :Le thème n'est pas gai (sans jeu-de-mots , pour une fois) , mais je suis quand même preneur .
La tonalité de l'ensemble n'est pas très gaie, je le concède aisément, mais chaque nouvelle a son ton propre... Je crois qu'elles sont toutes très différentes les unes des autres (ne serait-ce que parce que chacune traite d'un thème bien identifiable).
Sur le simple plan de l'écriture/des techniques, les différences sont criantes ; structure plot/infodump pour "La ville féminicide" ; interrogatoires pour "Nous sommes les violeurs" ; narration éclatée qui doit pouvoir se lire dans l'ordre (chaque fragment est numéroté) et le désordre pour "Eros center" ; "Tu ne laisseras point vivre..." est presque un poème en prose ; "Poings de suture" est narré à la seconde personne de l'indicatif présent.

Ce qui m'intéressait c'était de traiter des thèmes d'habitude cantonnés à la littérature dite générale (la violence conjugale, l'esclavage moderne, le viol comme arme de guerre) par le biais de l'imaginaire*. Trois des textes relèvent du fantastique ("La ville féminicide", "Eros center", "Tu ne laisseras point vivre"), les deux autres sont situés dans un futur proche.

TD

* Je ne sais pas si ça a été traduit en français, mais il y a une magnifique nouvelle de Pat Murphy qui s'appelle "Women in the trees", qui fonctionne sur le même principe.

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »