La Voix du feu - Alan Moore

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Répondre
Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

La Voix du feu - Alan Moore

Message par marie.m » lun. mai 04, 2015 11:49 am

Le 5 mai ressortira en poche, dans la collection Hélios, le premier roman d'Alan Moore, La Voix du feu.

La fiche sur notre site
Prix : 10 €
Nombre de pages : 376
ISBN : 978-2-917689-88-2

Préface : Neil Gaiman
Traduction : Patrick Marcel

Il n'y aura pas de version numérique.

Image
(Couverture : Ryohei Hase)

« C’est un plaisir de lecture, et de relecture. Commencez où vous voudrez : le début et la fin sont deux bons choix, mais un cercle commence n’importe où, comme un bûcher. » Neil Gaiman

Northampton : petite ville située au centre de l’Angleterre, habitée depuis la préhistoire et peuplée de 200 000 âmes. Dont Alan Moore.
C’est lui qui, à travers les siècles et douze récits qui s’entremêlent, en dessine une histoire faite de sorcellerie, de mensonges, de vérités et de morts. On y rencontre un homme oiseau, une sorcière, un ancien croisé traumatisé, un enquêteur romain, une nonne éclopée, un VRP et même... une tête sans corps. Autant de voix qui se mélangent dans la chaleur des brasiers.
Un autre de ces chefs-d’oeuvre dont Alan Moore a le secret.

Né en 1953 à Northampton, Alan Moore a révolutionné le comics américain et le roman graphique grâce à des séries comme V pour Vendetta, Watchmen ou bien encore From Hell et La Ligue des gentlemen extraordinaires, toutes adaptées sur grand écran. Il signe ici un premier roman brillant et intelligent, et nous démontre que, quel que soit le médium, il est un immense conteur d’histoires.


Découvrir un extrait.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » lun. mai 18, 2015 11:54 am

Jusqu'au dimanche 24 mai, trois exemplaires sont à gagner sur le blog Le Bibliocosme !

L'avis de Philippe Castelneau :
La dernière partie du livre est tout spécialement intéressante puisque c’est Moore lui-même qui en est le personnage principal. Il nous invite ainsi à le suivre tout au long d’une journée, décrivant ses lieux de prédilection, ses amis, son travail.
Il évoque aussi, de manière à la fois pudique et très intime, sa pratique de la magie, qu’il lie de façon tout à fait inextricable à son activité d’auteur. Ce sont là quelques-unes des plus belles et fascinantes pages de l’ouvrage.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. mai 27, 2015 8:00 am


Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » lun. juin 08, 2015 1:13 pm

Nouveau concours sur le blog Just A Word.

Et justement, l'avis de Nicolas Winter :
Comment transformer un livre en une immense fresque temporelle ? Alan Moore répond à cette interrogation dès son premier roman, se riant des genres ou des attentes pour accoucher d'un livre obsessif et obsédant dans le lequel le lecteur bute, trébuche et grandit. Magique dans ses moindres recoins, voici un authentique voyage à travers les âges paré de multiples visages, le défi stylistique en prime.
Indispensable.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » jeu. juil. 09, 2015 10:15 am

L'avis de Zoskia d'Acheron Webzine :
C’est donc bien avec un roman géométrique qu’Alan Moore arrive à nous mystifier autant qu’il arrive à nous surprendre avec ses histoires de sorcières, de templiers, d’homme oiseaux ou de tête qui se confesse au bout d’une pique. Un mysticisme exacerbé suinte tout au long du livre sans pour autant que le mot « magie » ne soit prononcé et c’est là le tour de force de ce roman. 


Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » ven. janv. 15, 2016 10:12 am

L'avis de Taly :
Alan Moore parvient à nous embarquer dans un voyage extrêmement violent, fascinant et mystique au travers du portrait de la ville à travers les âges. De la Préhistoire jusqu'à une de ses journées dans ses lieux de prédilections.
Même si le premier portrait peut-être décourageant à lire il faut persévérer et se laisser envouter par cette langue psalmodiée !
Xapur est plus mitigé.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » ven. avr. 15, 2016 8:30 am

L'avis de Noé Gaillard :
Un livre à se procurer en deux exemplaires, un pour soi à conserver et un autre à prêter à ceux de vos amis que vous en estimez dignes…
L'avis de Pierre-Paul Durastanti dans Bifrost n° 79 :
Un avertissement préalable : il faut survivre au premier récit. « En arrière de colline, loin vers soleil-descend, est ciel devenir pareil à feu, et est moi, souffle tout dur, venir en haut sur chemin de lui, où est herbe froide sur pieds de moi et mouiller eux. » Et ainsi de suite sur plus de cinquante pages ! Un aveu subséquent : j’ai craqué. Le reste, qui met en scène une histoire hallucinée de Northampton, se révèle un bijou d’originalité, de fantastique, d’émotion. (Alan fucking Moore, quoi.) Neil Gaiman, en préface, sous-entend qu’on peut commencer ailleurs. Neil Gaiman a raison.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » lun. nov. 20, 2017 11:04 am

L'avis d'Estelle :
L'auteur se révèle être un excellent conteur à la plume à la fois simple et complexe. Toutefois, ne vous laissez pas déstabiliser par la première nouvelle narrée par un jeune, simple d'esprit au langage quelque peu cryptique, car chaque récit apporte son lot de surprise !

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. janv. 24, 2018 11:10 am

L'avis de Thierry Guinhut :
Comme Protée et Morphée, Alan Moore se glisse dans ses personnages, dans leurs aventures et leurs obsessions, il fait du comté de Northampton « une carte de la folie » qui irradie dans l’esprit du lecteur. Si ces douze nouvelles peuvent se lire indépendamment, où dans un ordre aléatoire, on y perdrait cependant la sensation d’être propulsé dans le tunnel du temps, parmi ses douze heures d’un jour cosmique et historique, brassant quelques-unes des destinées potentielles de l’humanité, des plus réalistes à celles frisant le fantastique et le surnaturel…

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »