69

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Avatar du membre
Lhisbei
Messages : 1118
Enregistré le : jeu. avr. 16, 2009 7:38 am
Localisation : Nord
Contact :

Message par Lhisbei » lun. janv. 18, 2010 12:08 pm

Yep! Yep ! Yep ! Bravo ! Bravo Mélanie

Critic vient de donner son avis
Malheureusement, les progrès de la science sont souvent comme une hache dans les mains d’un criminel pathologique - Albert Einstein

Avatar du membre
gutboy
Messages : 1595
Enregistré le : dim. mai 07, 2006 10:04 am

Message par gutboy » mer. mars 24, 2010 7:20 pm

Je viens de finir cette anthologie.
Une remarque sur le format. Je ne sais pas si 69 est le premier ouvrage édité par Les 3 Souhaits sous ce nouveau format, plus haut que les précédents, mais en tous cas c'est le premier que j'ai entre les mains.
De mon point de vue donc, l'anthologie érotique a fait passer la longueur du livre de 18 à 21 cm. Voilà voilà.

Le texte de Stéphane Beauverger, Eddy Merckx n’est jamais allé à Vérone, nous propose en ouverture une vision toute nuancée.
Je me suis demandé si la nouvelle salue l’évolution de notre société depuis 1969, ou au contraire nous signale à quel point rien n’a changé.
En définitive, les deux sans doute.
Beauverger nous permet de nous rappeler les fantastiques avancées de la libération sexuelle, notamment pour les femmes. Mais en même temps il nous rappelle aussi que non, aucune femme n’est allée sur la Lune, et que le problème des femmes battues reste d’actualité.
Le texte joue sur le beau et le moins beau des quatre décennies qui nous séparent désormais de 1969.
Les derniers mots de la nouvelle finissent par des points de suspension : « tout allait changer… » Ou presque, ne peut-on s’empêcher de compléter.

Peu de textes abordent la sexualité comme sujet même de la nouvelle. J'avoue que je m'attendais à une attaque plus franche du thème, même s'il s'agit d'une anthologie placée sous le signe de l'érotisme et non pas de la sexualité.

Saturnales de Maia Mazaurette, un des excellents textes de ce recueil, est pratiquement le seul dans ce cas.
Sans une once d'érotisme d'ailleurs, au contraire, mais avec un certain nombre d'inversions des valeurs que je trouve très réussies.

Les nouvelles de Daylon (Misvirginity), Charlotte Bousquet (Les métamorphoses d’une martyre), ou Vestiges de l’amour de Jean-Marc Ligny
n’apportent pas grand-chose à l’anthologie. Si elles se lisent sans déplaisir, elles manient de vieux clichés sans trouver comment les renouveller.

Sur la nouvelle de Francis Berthelot (LXIX), je rejoins l’avis de Katioucha en page 2 de ce fil, elle est de grande qualité, même si la fin un peu trop rapide-facile déçoit.

Sylvie Lainé (Toi que j’ai bue en quatre fois) expérimente les histoires d’amour décomposées par la chimie. Pas mal du tout, j’aurais même aprécié que l’exploration des quatres « phases »
soit un peu plus consistante. Mais la fin, elle aussi, est téléphonée.
Ca aurait quand même été plus marrant si ça avait été mieux en décomposant, plutôt que moins bien comme on s’y attendait.

En parlant de marrant, la nouvelle la plus courte du recueil, Sabbat de Gudule, remplit parfaitement ce rôle. Bien aimé, vraiment.

Les nouvelles Descente de Virginie Bétruger et Louise Ionisée de Norbert Mermajagnan jouent également, au moins en partie, sur le registre de l’humour. Celle de Bétruger joue sur les deux registres privé/public : ce qu’on peut dire devant les médias, et ce qui s’est dit en vrai. Un grand écart réussi.
Merjagnan utilise, plutôt bien, le seul sextoy vivant de l’anthologie.

Enfin, les nouvelles de Mélanie Fazi et Joëlle Wintrebert, respectivement Miroir de Porcelaine et Camélions. Ben je les ai relues plusieurs fois chacune. Je ne vois pas ce que je peux dire d’autre. Splendides.

Enfin, je constate que la mort est présente dans quasiment tous les textes. Etrange, non?
Volonté délibérée des anthologistes, ou hasard inconscient? En tous cas, clairement, eros et thanatos, eux, continuent à s'accoupler avec délices.
Listen now. Whoever you are, with these eyes of yours that move themselves along this line of text; whoever, wherever, whenever. If you can read this sentence, this one fragile sentence, it means you're alive. (Jeff Noon - Falling out of cars)

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Mon dieu, on dirait que les grands anciens ont encore frappé

Message par Jacques Ah ! » dim. avr. 25, 2010 3:43 pm

Bien ! Et quand est-ce que vous allez publier "96", au fait ? Amicalement. :oops:
(Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. 8) ). Et bisoux...
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » ven. août 20, 2010 6:28 pm

Une chronique en anglais...
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. nov. 22, 2010 10:16 am

69 est cité dans les Coups de cœur 2010 du comité SF des bibliothèques de la Ville de Paris

Toutes les variations possibles entre érotisme et imaginaire. Un recueil qui donne
chaud, par des auteurs qui comptent en France aujourd'hui : Stéphane
Beauverger, Maïa Mazaurette, Daylon, Mélanie Fazi, Francis Berthelot, Sylvie
Lainé, Norbert Merjagnan, Gudule, Charlotte Bousquet, Jean-Marc Ligny, Virginie
Bétruger, Joëlle Wintrebert.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Message par Jacques Ah ! » lun. déc. 20, 2010 10:58 am

Des auteurs qui comptent, il y en a beaucoup, je pourrais vous citer au Elie Darco et Ciryl Carau, mais la BNF n'a pas l'exclusivité des personnages célèbres même si c'est bien qu'elle s'intéresse un peu plus à la SF... et qu'elle sorte un peu des sentiers battus des "Grandes Maison d'Edition" (ou GME) car ce n'est vraiment pas là qu'on trouve les véritables mouvements de fond qui agitent la littérature française... après 69, nous espérons tous qu'il y aura aussi un 70, puis pourquoi pas un 71.

Beaucoup d'anthologies et de revues sortent de nos jours sans compter foules de webzines et chacun peut suivre son bonhomme de chemin sans se forcer à adhérer à des conceptions qui ne sont pas les siennes, mais que le chemin est difficile quand on ne pense qu'en terme de Grasset, Gallimard, Albin Michel, Plon et Fleuve Noir... un très long chemin qui occasionne bien des prises de tronches !

Et ce sont ces anthologies annuelles qui nous ont sorti d'un pourrissement et d'un oubli bien effrayant. Merci aux auteurs et aux équipes éditoriales. Bonne fêtes. Jake. :?
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » lun. déc. 20, 2010 11:08 am

Je n'ai pas compris ce que tu veux dire à propos de la BNF (?) et des "personnages célèbres" (?). Tu ne t'es pas trompé de fil?
En revanche, comme toi, je dis bravo aux anthologistes courageux ! On en a vraiment besoin pour soutenir la nouvelle, une forme indipensable en SF (selon moi).
Oncle Joe

Avatar du membre
Jacques Ah !
Messages : 911
Enregistré le : mar. mars 23, 2010 10:42 am
Localisation : Choisy-le-Roi
Contact :

Message par Jacques Ah ! » lun. déc. 27, 2010 8:36 pm

La Bibliothèque Nationale de France qui se trouve à Ivry-sur-Seine ou à Paris XIII... je veux dire qu'il y a là une profusion d'oeuvres, mais les choix de leurs bibliothécaires ne sont pas non plus paroles d'évangiles : dans le domaine de la SFFF, les gens de la BNF ne sont pas vraiment des spécialistes. Normal vu le nombre d'oeuvres qui paraissent toutes les semaines !!!

Pour un public de néophytes, leurs conseils sont excellents, mais quand on cherche plus loin, ce n'est pas dans cette profusions d'ouvrages qu'on trouve de quoi apaiser sa soif de lectures.

Il sort beaucoup d'anthologies ces dernières années dans les domaines de la SFFF et c'est très bien : des auterus déjà sur le devant de la scène SFFF et d'autres qui apparaissent pour quelques nouvelles, quelques romans ou encore ne font qu'une apparition discrète, mais ça crée un brassage qui a permis de découvrir des gens comme Lionel Davoust ou Jean-Michel Calvez, Lucie Chenu ou Pierre Gevart, ainsi que Stéphanie Nicot et qui ne sont pas seulement des "poulains" des Maisons d'Edition classiques...

Beaucoup de nouvelles maisons d'édition, dont Bragelonne, Mnémos, le Belial et quelques autres de taille moindres : un brassage très prolifique qui a lieu à peu près depuis 1996 et bien relayé par deux revue de SFFF à savoir Bifrost et Galaxies, qui ont ensuite eux aussi fait des petits Black Mamba par exemple et qui nous ont permis de découvrir la revue canadienne Solaris, mais qui ont aussi permis à la revue Féeries aux alentours de l'an 2000 de se lancer dans les aventures éditoriales sur papier.

Je n'oublie pas Casus Belli et Dragon Magazine qui ont lancé, à mon niveau, la grande vague Fantasy en France (où on avait des basses très intéressantes avec les series TV des années 60 et 70 qui traitaient de l'Histoire de France en des termes d'aventures) et bien sûr d'incontournables auteurs comme Anne Mac Caffrey et celles qui lui ont succédé, sans oublier Harry Potter qui n'est pas du tout un phénomène dû au hasard.

Je mettrais en lumière le jeu de rôles Donjons et Dragons et tous ses collègues ainsi que la presse rôliste qui est un des faits marquants des années 80, puis 90... et l'apparition de la presse numérique, le web et la naissance de l'impression à la demande. Voilà ! C'est tout ce que je voulais dire, mon ami Lensman.

Bonne fêtes. A+++. ludwig van. :twisted:
Artiste polymorphe, écrivain et président d'un Groupe d'Entraide Mutuel : le Social Art Postal Club de Choisy-le-Roi. Site : http://jacquesabeasis.e-monsite.com ;

rmd
Messages : 2248
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 1:44 pm

Message par rmd » mar. déc. 28, 2010 9:50 am

Jacques Ah ! a écrit :La Bibliothèque Nationale de France qui se trouve à Ivry-sur-Seine ou à Paris XIII... je veux dire qu'il y a là une profusion d'oeuvres, mais les choix de leurs bibliothécaires ne sont pas non plus paroles d'évangiles : dans le domaine de la SFFF, les gens de la BNF ne sont pas vraiment des spécialistes. Normal vu le nombre d'oeuvres qui paraissent toutes les semaines !!!
Euh, je ne vois pas le rapport entre tes propos et le reste de la discussion (tu es passé un peu vite des bibliothèques de la ville de paris (bibliothèques de prêt) à la BNF, non ???).
Après des années de cérémonie du Thé, il n’y a rien de meilleur que de vomir de la Bière.

Avatar du membre
JCdeNantes
Messages : 19
Enregistré le : dim. déc. 05, 2010 6:48 pm
Localisation : Nantes

Message par JCdeNantes » lun. janv. 10, 2011 3:17 am

Beau recueil. Un bravo spécial à Beauverger... selon moi. :lol:

youku

Message par youku » ven. avr. 01, 2011 5:14 am

il n'y a guère que les dernières nouvelles qui sauvent du naufrage. :cry:

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » ven. avr. 01, 2011 12:27 pm

youku a écrit :il n'y a guère que les dernières nouvelles qui sauvent du naufrage. :cry:
Et kaï, kaï, kaï !
1er avril.
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. août 22, 2011 7:13 am

L'article de Pascal J. Thomas dans KWS

"Bilan personnel de l'expérience : beaucoup de bons textes (mes préférés venant de Berthelot, Fazi, Lainé, et Wintrebert, par ordre alphabétique notez bien, ce qui tend à prouver que le métier a souvent le dernier mot, ou que les goûts personnels du critique ne changent pas vite avec les années, vous en jugerez) ; pas mal de vraie SF ; des approches très variées : une anthologie à recommander, dans le très haut du panier pour ce genre d'exercice."
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6856
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » ven. sept. 09, 2011 1:52 pm

Je ne sais pas si on a signalé cette vidéo...

Avatar du membre
Jean-Claude Dunyach
Messages : 640
Enregistré le : mar. juin 24, 2008 6:08 am

Message par Jean-Claude Dunyach » ven. sept. 09, 2011 4:51 pm

marie.m a écrit :Je ne sais pas si on a signalé cette vidéo...
Avec Joelle Wintrebert, auteure québécoise... Madoué !
Je compte pour 1. Comme chacun de vous...
http://www.dunyach.fr/

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »