Fées dans la ville

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. mai 10, 2010 8:12 am

Et hop, une chronique sur Elbakin :

"J’ai adoré ce recueil. (...). Des textes et des univers variés, pour tous les goûts et une introduction signée Anne Fakhouri pour la mise en bouche, c’est vraiment là du tout bon et un recueil à mettre entre toutes les mains."
Cœur de Chêne, Elbakin
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Georges de la Jungle
Messages : 155
Enregistré le : lun. sept. 04, 2006 12:43 pm

Message par Georges de la Jungle » lun. mai 31, 2010 1:55 pm

Petite chronique sur le webzine / blog La Lune Mauve

Avatar du membre
Patrice
Messages : 3535
Enregistré le : jeu. mai 04, 2006 10:26 am
Contact :

Message par Patrice » dim. juin 06, 2010 1:45 pm

Salut,

Lecture tout juste finie.

Un recueil inégal, comme tous les recueils, mais où le bon l'emporte largement sur le moyen (il n'y a pas de mauvais).

Tentons une "chronique" point par point.

La nouvelle de Vance, "Magie verte", est sans doute la plus décevante du lot. Il y aurait la magie blanche, la noire, la rouge, la verte, et tout et tout, la verte étant la plus puissante. Mais voyant l'état de connaissances du héros, on se demande s'il a vraiment besoin du plus puissant. Bref, un texte qui, bien qu'étant écrit par la "star" du recueil, est aussi le plus faible.

Le nouvelle de Tony Robillard est fort sympathique, joli portrait de quartier. Mais la fin est un peu trop précipitée pour être crédible. Du coup, tout se déballonne d'un coup. Dommage.

Avec "A la croisée" d'Eric Holstein, on tient le premier grand texte. Je ne suis pas vraiment fan de blues, loin de là, et pourtant ce récit m'a charmé de bout en bout, avec son ambiance "totale" (humoristique, tragique, poétique et tout). Bravo Eric. Et surtout encore.

Le texte de Jeanne-A Debats est un cran en dessous. Bâti sur une très bonne idée, il échoue toutefois sur un point: la multiplicité des personnages, qui rend parfois les dialogues difficiles à suivre à force d'être obligé de se demander "mais qui parle?" Mais ça reste une chouette nouvelle.

Le récit de Karim Berrouka me fait à nouveau dire que cet auteur là devrait un jour se décider à se lancer dans le chef d'oeuvre qu'il est parfaitement capable d'écrire. Avec "L'histoire commence à Falloujah", on a le droit à un superbe texte, très poétique. Un petit bijou.

La nouvelle de d'Olivier Getcher (ou Gechter: il faudrait choisir...), "J'veux un dragon!" est mignonne comme tout, humoriste sans être lourdingue. Un bon divertissement.

Avec "La fée du miroir", de Marie-Lé Camille, on a le droit à un texte bien troussé, grâce à une forme maîtrisée, mais sur un thème tout de même hélas un brin convenu de nos jours (même si ce thème important, je n'en disconviens pas).

Enfin, la micro-nouvelle de Laurent Fétis, "Fée des râles", fait en quelque sorte office de cerise sur le gâteau, avec certes des jeux de mots à deux balles, mais qui sont parfaitement justifiés. Une pépite, quoi.

Au final, avec Fées dans la ville, on a un recueil bien fait, cohérent, offrant un très bon moment de lecture, et qui s'avère par contre porter fort mal son titre: on y trouve assez de fées, et beaucoup plus de génie.

A+

Patrice

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » dim. oct. 31, 2010 3:51 pm

Une autre chronique (Oph sur Histoires d'Oph)

Code : Tout sélectionner

Ce qui est remarquable, c'est qu'à partir d'un sujet théoriquement casse-gueule (j'imaginais déjà plein de redites avec le Pénombres consacré aux gouttières et la mini-antho de Sombre Bohème sur les lutins de maison), chacun a réussi à implanter son univers propre et à sortir des figures que l'on aurait pu croire imposées. Comme l'annonce Anne Fakhouri dès la préface, le but a justement été d'éviter les clichés et d'aborder le sujet autrement. C'est à mon avis ce qui donne sa qualité à l'anthologie, en plus des talents purement rédactionnels de chacun des auteurs.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14609
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » jeu. janv. 27, 2011 10:20 am

Un avis sur le blog Les chroniques de Madoka

Bien écrit, ce livre nous offre un beau voyage au pays imaginaire même si quelquefois certaines situations plus dramatiques me fait prendre conscience qu’il faudrait vraiment des fées pour améliorer notre monde…
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »