Le Volcryn de George R.R.Martin

Les éditions Actusf, ce sont aussi des livres et des auteurs. Présentations.

Modérateurs : Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mar. févr. 18, 2014 1:31 pm

Un petit focus sur George Martin en numérique dans l'émission Livrés à domicile et notamment sur Le Volcryn (c'est à partir de la 32e minute)

Avatar du membre
Byrautor
Messages : 77
Enregistré le : sam. janv. 13, 2007 10:44 am
Localisation : IdF
Contact :

Voici ma critique,

Message par Byrautor » mer. mars 05, 2014 8:36 pm

:D
Le Volcryn est un volume de trois cents kilomètres de diamètre constitué d’une mystérieuse entité galactique qui se déplace vers le voile du Tentateur. Il enflamme Karoly d’Bradin, un astronome qui, pour le rencontrer, loue l’Armageddon, un vaisseau spatial plus qu’extraordinaire, et recrute un équipage aux talents spécifiques. Quelques exploits sexuels égayent le début de l’odyssée avant que les choses ne se gâtent rapidement. Le comportement bizarre du commandant Royd Eris, en corrélation avec des incidents de plus en plus fréquents, commence à marquer les esprits. Après la mort affreuse du télépathe de service, les événements s’accélèrent précipitant les occupants dans une série de drames aussi imprévus qu’abominables. À n’en pas douter de mystérieuses forces maléfiques manipulent l’appareil et l’équipage n’en vient pas à bout ! L’énigme se dévoile au fur et à mesure de la lecture et sa solution apparaît dans un dénouement ahurissant. Une presqu’héroïne, Melantha, pourvue d’une sagesse hors pair, essayera de sauver le vaisseau pendant que d’Bradin, parvenu enfin près de son Volcryn, le décrira en termes d’halluciné flottant dans un rêve de douce abstraction débridée.
Bizarre roman que ce "Volcryn" qui développe un imaginaire à faire déborder le mental du lecteur lambda. Il faut saluer l’auteur qui, en 1980, a fait appel aux dernières découvertes et applications scientifiques de l’époque ; sur cet aspect le roman n’a rien d’obsolète aujourd’hui. Il méritait bien son Locus 1981 avec cette approche moderne du Vaisseau Fantôme.
Que se passe t-il lorsque le fantastique, pour ne pas dire le fantasmagorique se mêle à la Science Fiction, le lecteur trouvera probablement une ébauche de réponse dans cette novella.
http://www.vegafed.com
L'Espoir est le soleil de l'Esprit

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. avr. 02, 2014 8:06 am

L'avis de Lorkhan :
Alors quand en plus, en guise de conclusion, l’auteur parvient à surprendre son lecteur en réunissant de jolie manière deux intrigues différentes, le tout en moins de 160 pages, on se dit qu’on n’a pas été volé même si on ne criera pas au génie.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mar. juil. 01, 2014 9:33 am

L'avis de Noire Planète :
Cette lecture fut donc un vrai moment de plaisir. Le Volcryn est un texte court, cette, mais rudement efficace. Pour moi le tour de force de G.R.R. Martin est d’avoir réussi à donner autant d’épaisseur à ses personnages et de nous immerger dans l’histoire en si peu de pages.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. mars 04, 2015 9:17 am

Le Volcryn de George R. R. Martin est de nouveau disponible mais dans la collection poche Hélios.
La fiche sur notre site.

Image

« J’ai senti cette chose dès mon arrivée à bord. Et cela empire. Cela me poursuit dans mes rêves. Il y a quelque chose de dangereux et d’étranger, Karoly, d’étranger ! »

Depuis des temps immémoriaux, les volcryns traversent la galaxie. Personne ne sait d’où ils viennent, où ils se rendent... ni même ce qu’ils sont vraiment.
Karoly d’Branin est bien décidé à être celui qui percera ce mystère. Entouré de scientifiques de talent, il embarque sur l’Armageddon. Mais bien vite les tensions s’accumulent. Quelle est cette menace sourde qui effraie tant leur télépathe ? Et pourquoi le commandant du vaisseau refuse d’apparaître autrement que par hologramme ?
Karoly est certain d’une chose : ses volcryns sont tout proches. Pas question de faire demi-tour. Quel qu’en soit le prix.

Mondialement connu pour sa série du Trône de Fer, George R. R. Martin a eu avant elle une riche carrière d’écrivain,
récompensée par de prestigieux prix (Hugo, Nebula, Locus...). Touchant à tous les genres avec le même brio, à
l’aise aussi bien sur la forme longue que plus courte, il signe avec Le Volcryn un huis clos spatial angoissant qui tient en haleine jusqu’à la dernière page.
Prix Analog 1980
Prix Locus 1981


Découvrez un extrait

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » lun. avr. 13, 2015 8:26 am

Lucie Laval de Librosophia :
Ce court récit (dont la fugacité n'a d'égale que l'intensité) a de l'ampleur et de la majesté

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. juil. 15, 2015 8:33 am

Un papier dans le Lanfeust du mois de mai :

Image

L'avis de Sylvain Bonnet du Phénix-Web :
A cela s’ajoute la fluidité du récit et une maîtrise du huis clos qui ne peut que séduire le lecteur exigeant. Sans être un innovateur, Martin démontre sa capacité de synthèse : il sait s’imprégner de ce qui plaît, le restituer au lectorat tout en ajoutant sa patte personnelle, le plaisir de raconter et sa maîtrise de la dramaturgie.
Jean-Louis Dragon de Critiques Littéraires :
Une lecture appréciable ! Un huis-clos spatial détonnant ! Un SF classique des années 70-80 qui fait du bien aux mirettes !

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » jeu. oct. 08, 2015 10:06 am

L'avis de Siana de Vampires et sorcières :
Le Volcryn est une excellente novella avec laquelle G.R.R. Martin prouve une fois de plus qu’il est tout aussi talentueux pour la SF que la Fantasy et tout autant habile à développer un récit concis qu’une saga fleuve.
MaRizLore de Vampires et sorcières :
[une] novella (...) empreinte d’émotions
L'avis de Potzina :
LE VOLCRYN est un habile mélange de polar et de space-opera avec une petite pointe de gore.
L'avis d'Oriane :
le Volcryn est un bon roman de SF, palpitant et plutôt passionnant
L'avis de Ksidraconis :
Le Volcryn est un huis clos court et prenant.
L'avis de Meyleen :
une ambiance plutôt étouffante dans ce huit clos angoissant.

Avatar du membre
marie.m
Messages : 6863
Enregistré le : lun. avr. 11, 2011 9:37 am

Message par marie.m » mer. oct. 03, 2018 11:05 am

L'avis de Vert :
Le résultat est une histoire plutôt prenante et très divertissante
Baroona sur son blog :
Avec Le Volcryn, George R.R. Martin parvient à tirer le maximum d'un lieu unique et d'un nombre de pages limité.
Un long papier sur la Faquinade :
L’équilibre d’un texte tient souvent à peu de chose et ici j’ai bien l’impression que c’est tout l’inverse : l’équilibre tient au trop-plein. Nighflyers est tout à la fois un huis-clos angoissant, un texte métaphysique, une plongée dans la psyché humaine, un essai philosophique et un roman d’exploration, le tout sous quelques zestes d’horreur que n’aurait pas renié Stefan Wul.
L'avis de Célindanaé :
Le Volcryn est donc une très bonne novella qui se lit presque d’un trait. L’angoisse monte petit à petit et le huis-clos est maîtrisé de bout en bout par George R R Martin.
L'avis de Feydrautha :
L’ensemble est assez classique pour un huis-clos spatial de SF horrifique, mais c’est très efficacement écrit. Le format du huis-clos est rodé et la dynamique du groupe des scientifiques fonctionne parfaitement face à la menace inconnue qui s’empare de leur habitat.

Répondre

Retourner vers « Les éditions Actusf »