Duré d'attente pour les reprises en format poche

Modérateurs : Estelle Hamelin, Jean, Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Nathalie

Répondre
Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » ven. août 05, 2011 1:55 pm

crazy guide a écrit :
Sand a écrit :le cloud ... Je vais tout leur confier, ne rien garder sur un support physique chez moi, mais bien sûr !
Le rêve (fou) des distributeurs est que tu ne dispose plus de support physique chez toi.

Le danger vient aussi que MicroSoft lui-même veut participer à l'"effort de guerre" et qu'il se murmure que les prochaines versions de windows et autres suites office ne seront plus disponible à la vente sur support physique mais uniquemlent utilisable via un accès réseau (en location / abonnement / paiement à la carte / ... )

Le problème du cloud n'est pas tant le fait de déporter le stockage vers un serveur. C'est plutot qu'on ne sait pas où est le serveur (géographiquement parlant) et qu'on ne peut donc pas maitriser les droits de propriété sur ce qu'on déporte.
Imaginons (soyons fous) que les serveurs soient dans un pays où la loi dit : tout ce qui est hébergé chez moi m'appartient. Comment les empêcher de récupérer tout ce qu'ils veulent, il leur suffirait de proposer de l'espace disque à des tarifs hyper concurrentiels. Les intermédiaires chez nous se moquent bien de se que deviennent les contenues une fois qu'on leur a payé le droit de passage et d'hébergement.
eh bé Tonton est pas près de changer son os préhistorique^^
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. août 05, 2011 2:21 pm

crazy guide a écrit :
Sinon: Ubuntu en force (jusqu'à ce que les dents leur poussent aussi)
Une seconde... Ubuntu, ce n'est pas un redoutable démon babylonien ? Vous m'inquiétez un peu, là...

Oncle Joe

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. août 05, 2011 2:24 pm

dracosolis a écrit :eh bé Tonton est pas près de changer son os préhistorique^^
Tout bien pesé, mes vieux livres en papier ont peut-être plus d'avenir que je le croyais...
Oncle Joe

Avatar du membre
crazy guide
Messages : 1455
Enregistré le : jeu. avr. 24, 2008 1:16 pm
Localisation : De moins en moins sur Terre
Contact :

Message par crazy guide » ven. août 05, 2011 2:24 pm

Lensman a écrit :
crazy guide a écrit :
Sinon: Ubuntu en force (jusqu'à ce que les dents leur poussent aussi)
Une seconde... Ubuntu, ce n'est pas un redoutable démon babylonien ? Vous m'inquiétez un peu, là...

Oncle Joe
Je en sais pas trop. A l'époque des démons de Babylone j'étais en amérique du sud avec des ET. On était occupé à planquer une ville en or massif pour que les espagnols qui viendraient plusieurs millénaires plus tard ne la trouve jamais.

Omnibus
Messages : 354
Enregistré le : mar. oct. 21, 2008 9:12 pm

Message par Omnibus » ven. août 05, 2011 2:39 pm

Puisqu'on en est a parler de piratage, j'aimerai aussi aborder la question morale, qu'on oppose en general betement a la question legale.

Je sais pertinemment que telecharger une oeuvre protegee est illegal. Mais, dans un grand nombre de cas, je suis bien desole de le dire, ca ne provoquera meme pas un soupcon de culpabilite.

Je me suis interesse au joyeux monde des ebooks alors que je recherchais des manuels de jeu de role : des ouvrages qui ne sont plus edites, qui se trouvent difficilement aupres de revendeurs d'occasion. Je lese qui en telechargeant une copie ?
Au passage, ca accredite la these d'Erion : ce sont belles et bien les pratiques douteuses des editeurs qui m'ont pousse vers ce milieu.

De meme, j'ai decouvert l'existence d'une offre pour le roman francophone en cherchant a me procurer les bouquins de Clark Ashton Smith. Je lese qui en telechargeant une copie ?

De facon generale, quand il m'arrive de jouer avec l'idee de telecharger un auteur mort ou un auteur qui n'est plus edite, je me pose la question de savoir qui je leserais. Et de ne pas trouver.

Alors on peut m'opposer l'illegalite de la chose et j'en conviens. Mais sans un minimum de sentiment de culpabilite, c'est surtout une question d'occasion qui fait le larron.

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » ven. août 05, 2011 3:08 pm

tout ça bien sûr dans l'hypothèse totalement inenvisageable dans la vraie vie pour un être moral tel que toi , où ON pourrait se laisser aller à être un vilain pirate, alors qu'il est évident qu'à TOI ça ne t'es jamais arrivé, bien sûr !



(je vous ai parlé du potentiel distractif de la paranoïa?)
(mais ça ne vaut pas la pose de meubles de cuisine)
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. août 05, 2011 3:18 pm

Omnibus a écrit :Je me suis interesse au joyeux monde des ebooks alors que je recherchais des manuels de jeu de role : des ouvrages qui ne sont plus edites, qui se trouvent difficilement aupres de revendeurs d'occasion. Je lese qui en telechargeant une copie ?
...
Mais sans un minimum de sentiment de culpabilite, c'est surtout une question d'occasion qui fait le larron.
Et dans le domaine du livre, la culpabilité est peut-être encore moins forte que dans d'autres.
Car il y a cet outil économique merveilleux, et parfaitement éthique, qu'est le pilon.
Que ceux qui se sentent coupables se signalent : je les promènerai dans quelques installations de traitement de déchets. Il y a moyen, de se constituer des bibliothèques à pas cher. Bon, faut aimer la ChickLit et les biographies sportives...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » ven. août 05, 2011 3:26 pm

Omnibus a écrit :Puisqu'on en est a parler de piratage, j'aimerai aussi aborder la question morale, qu'on oppose en general betement a la question legale.

Je sais pertinemment que telecharger une oeuvre protegee est illegal. Mais, dans un grand nombre de cas, je suis bien desole de le dire, ca ne provoquera meme pas un soupcon de culpabilite.

Je me suis interesse au joyeux monde des ebooks alors que je recherchais des manuels de jeu de role : des ouvrages qui ne sont plus edites, qui se trouvent difficilement aupres de revendeurs d'occasion. Je lese qui en telechargeant une copie ?
Au passage, ca accredite la these d'Erion : ce sont belles et bien les pratiques douteuses des editeurs qui m'ont pousse vers ce milieu.

De meme, j'ai decouvert l'existence d'une offre pour le roman francophone en cherchant a me procurer les bouquins de Clark Ashton Smith. Je lese qui en telechargeant une copie ?

De facon generale, quand il m'arrive de jouer avec l'idee de telecharger un auteur mort ou un auteur qui n'est plus edite, je me pose la question de savoir qui je leserais. Et de ne pas trouver.

Alors on peut m'opposer l'illegalite de la chose et j'en conviens. Mais sans un minimum de sentiment de culpabilite, c'est surtout une question d'occasion qui fait le larron.
Tu lèses à tout le moins l'auteur (ou ses ayants droit) et éventuellement le traducteur (ou ses ayants droit), qui ne sont pas nécessairement responsables de l'indisponibilité de l'oeuvre.
JDB
PS : Et quand l'oeuvre est disponible, tu lèses aussi son éditeur, bien entendu.
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
Sybille
Messages : 1115
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 11:10 am

Message par Sybille » ven. août 05, 2011 3:28 pm

JDB a écrit :Tu lèses à tout le moins l'auteur (ou ses ayants droit) et éventuellement le traducteur (ou ses ayants droit), qui ne sont pas nécessairement responsables de l'indisponibilité de l'oeuvre.
Dans le cas où le livre est indisponible, je ne vois pas bien par quelle logique tortueuse on imagine léser l'auteur...
Nice Fictions http://nice-fictions.fr
Les Vagabonds du Rêve http://vagabondsdureve.fr

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. août 05, 2011 3:39 pm

JDB a écrit :
Omnibus a écrit :Puisqu'on en est a parler de piratage, j'aimerai aussi aborder la question morale, qu'on oppose en general betement a la question legale.

Je sais pertinemment que telecharger une oeuvre protegee est illegal. Mais, dans un grand nombre de cas, je suis bien desole de le dire, ca ne provoquera meme pas un soupcon de culpabilite.

Je me suis interesse au joyeux monde des ebooks alors que je recherchais des manuels de jeu de role : des ouvrages qui ne sont plus edites, qui se trouvent difficilement aupres de revendeurs d'occasion. Je lese qui en telechargeant une copie ?
Au passage, ca accredite la these d'Erion : ce sont belles et bien les pratiques douteuses des editeurs qui m'ont pousse vers ce milieu.

De meme, j'ai decouvert l'existence d'une offre pour le roman francophone en cherchant a me procurer les bouquins de Clark Ashton Smith. Je lese qui en telechargeant une copie ?

De facon generale, quand il m'arrive de jouer avec l'idee de telecharger un auteur mort ou un auteur qui n'est plus edite, je me pose la question de savoir qui je leserais. Et de ne pas trouver.

Alors on peut m'opposer l'illegalite de la chose et j'en conviens. Mais sans un minimum de sentiment de culpabilite, c'est surtout une question d'occasion qui fait le larron.
Tu lèses à tout le moins l'auteur (ou ses ayants droit) et éventuellement le traducteur (ou ses ayants droit), qui ne sont pas nécessairement responsables de l'indisponibilité de l'oeuvre.
Ah bon ?
Et quel est le préjudice causé à l'auteur d'une oeuvre téléchargée dont il a cédé les droits qui ne sont pas exploités ou qu'il n'exploite pas ? Quel est le droit patrimonial soustrait ?

Je ne remets pas en cause l'existence d'une contrefaçon, mais ça c'est autre chose.
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » ven. août 05, 2011 3:41 pm

Sybille a écrit :
JDB a écrit :Tu lèses à tout le moins l'auteur (ou ses ayants droit) et éventuellement le traducteur (ou ses ayants droit), qui ne sont pas nécessairement responsables de l'indisponibilité de l'oeuvre.
Dans le cas où le livre est indisponible, je ne vois pas bien par quelle logique tortueuse on imagine léser l'auteur...
"Non, écoute, mon vieux (ou ma vieille), je vais pas rééditer ton livre, tout le monde l'a déjà téléchargé sur internet."
Le remède : l'auteur se prend en main et bricole lui-même son édition numérique. C'est en cours, paraît-il. Je me demande si je ne vais pas le faire pour des traductions dont j'ai récupéré les droits, si j'ai l'accord de l'auteur (et s'il a récupéré les droits de son livre pour la langue française).
Le problème, c'est que certains éditeurs font preuve d'une grande inertie pour rendre les droits. J'ai des noms. (Que personne ne se sente visé : le coupable ne fréquente pas ce forum.)
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. août 05, 2011 3:46 pm

JDB a écrit :"Non, écoute, mon vieux (ou ma vieille), je vais pas rééditer ton livre, tout le monde l'a déjà téléchargé sur internet."
On va rappeler l'hypothèse (1) de départ
Omnibus a écrit : des ouvrages qui ne sont plus edites, qui se trouvent difficilement aupres de revendeurs d'occasion. Je lese qui en telechargeant une copie ?
le choix a été fait par l'ayant-droit ou son contractant de ne pas rééditer.

(1) car nous restons bien sur dans le domaine de l’hypothétique
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Omnibus
Messages : 354
Enregistré le : mar. oct. 21, 2008 9:12 pm

Message par Omnibus » ven. août 05, 2011 3:54 pm

Pour rassurer draco : je ne telecharge pas vraiment de romans illegalement. Les seuls trucs que je me suis procure de facon douteuse, ce sont les supplements pour la seconde edition de Nephilim. Quand j'ai commence a jouer, ils n'etaient deja plus edites, je ne les ai jamais trouve nulle part.

J'aime avoir l'objet livre. J'aime bien qu'il traine sur mes bibliotheques. J'aime aussi beaucoup fouiller chez les bouquinistes, ca participe quasiment autant au plaisir que la lecture elle-meme.

Par contre, j'achete exclusivement d'occasion et je frequente avec assiduite les ventes organisees par les bibliotheques. Je ne sais pas trop comment ca fonctionne, mais je crois que je n'injecte pas un centime dans le milieu editorial. Il m'arrive d'en eprouver des remords, particulierement quand j'achete des auteurs vivants, mais bien honnetement, je n'ai tout simplement pas les revenus qui me permettraient d'acheter du neuf (un bouquin edite en France qui traverse l'Atlantique voit son prix multiplie par deux et convertis en dollars). Alors entre acheter, disons, May le Monde ou une douzaine de poches d'occasion, j'hesite peu.

Est-ce que ma situation, tout a fait legale, n'est pas aussi nuisible que celle d'un terrible pirate du livre ? Voire plus, je lis vraiment ce que j'achete, moi.

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » ven. août 05, 2011 4:03 pm

Je suis peut-être naïf , mais des livres piratés , il y en a vraiment beaucoup ?
J'ai plutôt l'impression que ça intéresse des lecteurs qui , majoritairement , semblent se reporter sur des occases .
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Sand
Messages : 3529
Enregistré le : mer. avr. 16, 2008 3:17 pm
Localisation : IdF

Message par Sand » ven. août 05, 2011 4:09 pm

MF a écrit :
Je ne remets pas en cause l'existence d'une contrefaçon, mais ça c'est autre chose.
tss tss, rappeler en douce comme ça que le piratage est légalement de la contrefaçon, et non du vol, après tous les efforts déployés pour faire croire l'inverse (et qu'on n'avait pas l'outillage juridique adéquat en outre) ?

Quel mauvais esprit !

Répondre

Retourner vers « Vos questions sur l'écriture et l'édition en général »