3615 Nos lifes à nous

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. août 03, 2012 2:12 pm

bormandg a écrit : Faux: il y a des règles, différentes de celles concernant l'édition, qui est une chose, et la vente, qui en est une autre, de livres neufs; des règles liant prix d'achat et prix de vente, comptabilité, etc. "Aucune" règle est un non-sens.
Que les règles ne soient pas toujours respectées (et croire qu'il en est autrement sur le marché du neuf serait une douce illusion) est une autre chose.
Et même à l'intérieur des règles concernant les marchés de l'occasion, il y a des différences entre livres, chaises et fourchettes.
Tu ne comprends pas ce que je veux dire: il n'y a rien dans le monde le monde du livres d'occasion concernant les tarifs d'achat et de vente, qui soit des règles au sens de règlements, censés être faits pour être respectés, car posés dans le cadre de la loi.
Il n'y a aucune réglementation tarifaire que tout le monde serait censé respecter. Je parle bien de règlementation, pas du fait que tel ou tel marchand adopte tel ou tel comportement, concernant les prix qu'il pratique, à l'achat et à la vente.
Cela dit, si tu peux me citer clairement une des règles dont tu parles, les points désaccord apparaitront plus clairement. Et ce sera plus convainquant que de répondre juste ""Faux"'. Personnellement, je ne connais AUCUNE règle sur les prix dans le marché de l'occasion. Et je pense connaître ce petit monde assez bien, du broc qui vend n'importe quoi à n'importe quel prix à la tête du client, au marchand spécialisé très haut de gamme pour collectionneurs maniaques de l'état et de la pièce rarissime...

Oncle Joe

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. août 03, 2012 2:23 pm

Tétard a écrit :
Lensman a écrit : Par définition, l'économie des livres d'occasion n'a à obéir à aucune règle, à l'inverse de l'édition.

Oncle Joe
Juste pour pinailler: il existe un objet ambigüe, les "services de presse". Il me semble que G. Dumay, quelque part, avait noté que Gibert (lequel ?) essayait dorénavant de ne plus les vendre d'occase AVANT le jour de parution officielle de l'ouvrage neuf (mais on trouve encore chez des bouquinistes des SP un mois avant la parution...). C'est un exemple de règle négociée/librement assumée, qui concerne les relations entre les deux marchés, et qui découle de la nature de l'objet.
Et encore... le livre de SP a été donné par l'éditeur au critique, qui en fait ENSUITE ce qu'il veut. A partir du moment où le livre est la propriété du critique, ce livre peut devenir un objet de commerce d'occasion, si le critique le désire (les malheureux, d'ailleurs, en reçoivent des quantités effarantes, dont ils sont bien obligés de se débarrasser, la plupart du temps... et curieusement, ce n'est pas toujours si facile que cela, sauf si on décide de les jeter... ce qui se fait: il m'est déjà arrivé de voir de ces SP sur les trottoirs, à côté des poubelles, ce qui prouve qu'un critique habite là...
D'autres, qui en ont la possibilité, les mettent sur les rambardes d'escalier, sur les bords intérieurs de fenêtre, en espérant que quelqu'un de passage les recueillera...)

J'ajoute que, pour l'immense majorité des acheteurs de livres, même très gros lecteurs, acheter un livre d'occasion, c'est une chose qui ne vient pas à l'esprit, ou qui ne se fait pas.

Oncle Joe

Avatar du membre
Delenn
Messages : 24
Enregistré le : mer. août 03, 2011 12:49 pm
Localisation : Au sud du nord, ou l'inverse.....

Message par Delenn » ven. août 03, 2012 3:12 pm

Lensman a écrit : J'ajoute que, pour l'immense majorité des acheteurs de livres, même très gros lecteurs, acheter un livre d'occasion, c'est une chose qui ne vient pas à l'esprit, ou qui ne se fait pas.

Oncle Joe
Effectivement, je suis une très grosse lectrice, avec plusieurs centaines de livres en ma possession, et sur le lot un peu moins d'une dizaine de livres d'occasion.
J'ai du mal à acheter quelque chose qui a appartenu à quelqu'un d'autre, c'est la même chose pour les meubles, la vaisselle et autre...je ne suis pas fan des brocantes pour ça.
Après je sais qu'on peut faire de belles trouvailles, mais j'ai du mal à franchir le pas, tant pis ;)
The truth is out there

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » ven. août 03, 2012 3:17 pm

ah ça pour les belles trouvailles, avec l'oncle, on se fait des parties chinage, absolument géantes^^
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Avatar du membre
Delenn
Messages : 24
Enregistré le : mer. août 03, 2011 12:49 pm
Localisation : Au sud du nord, ou l'inverse.....

Message par Delenn » ven. août 03, 2012 3:24 pm

En même temps j'ai fait hier ma première commande d'occas à la librairie d'Ys....Il y a peut être de l'espoir pour moi ;)
The truth is out there

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » ven. août 03, 2012 3:25 pm

Delenn a écrit :
Effectivement, je suis une très grosse lectrice, avec plusieurs centaines de livres en ma possession, et sur le lot un peu moins d'une dizaine de livres d'occasion.
J'ai du mal à acheter quelque chose qui a appartenu à quelqu'un d'autre, c'est la même chose pour les meubles, la vaisselle et autre...je ne suis pas fan des brocantes pour ça.
Après je sais qu'on peut faire de belles trouvailles, mais j'ai du mal à franchir le pas, tant pis ;)
Mais du coup, tu ne peux pas avoir accès à tous les bouquins épuisés et non réédités...
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

Avatar du membre
Delenn
Messages : 24
Enregistré le : mer. août 03, 2011 12:49 pm
Localisation : Au sud du nord, ou l'inverse.....

Message par Delenn » ven. août 03, 2012 3:44 pm

Tétard a écrit :
Delenn a écrit :
Effectivement, je suis une très grosse lectrice, avec plusieurs centaines de livres en ma possession, et sur le lot un peu moins d'une dizaine de livres d'occasion.
J'ai du mal à acheter quelque chose qui a appartenu à quelqu'un d'autre, c'est la même chose pour les meubles, la vaisselle et autre...je ne suis pas fan des brocantes pour ça.
Après je sais qu'on peut faire de belles trouvailles, mais j'ai du mal à franchir le pas, tant pis ;)
Mais du coup, tu ne peux pas avoir accès à tous les bouquins épuisés et non réédités...
D'où la dizaine de livres d'occas que j'ai...
Et puis parfois j'achète la VO lorsqu'il s'agit de bouquins anglo saxons, ou encore j'emprunte le bouquin dans ma bibliothèque, ce qui m'a permis de pouvoir lire l'histrion et sexomorphe d'Ayerdhal, puisque ce n'est que très récemment que l'histrion a été réédité (et que je n'avais pas pu acheter ces bouquins lorsqu'ils ont été publiés dans les années 90 pour cause de budget étudiant réduit à cette époque).
Mais je dois avouer que j'ai une PAL tellement importante que je n'ai pas vraiment de manque ;)
The truth is out there

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. août 03, 2012 4:08 pm

dracosolis a écrit :ah ça pour les belles trouvailles, avec l'oncle, on se fait des parties chinage, absolument géantes^^
Tiens ! J'ai justement ramassé pour rien à ton intention un bouquin historique intéressant pour comprendre les commentaires sur le problème de la réception et de la définition de la SF en France...
L'étude de l'étude de la SF en France est un sujet en soi!

Oncle Joe

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » ven. août 03, 2012 4:40 pm

Lensman a écrit :
dracosolis a écrit :ah ça pour les belles trouvailles, avec l'oncle, on se fait des parties chinage, absolument géantes^^
Tiens ! J'ai justement ramassé pour rien à ton intention un bouquin historique intéressant pour comprendre les commentaires sur le problème de la réception et de la définition de la SF en France...
L'étude de l'étude de la SF en France est un sujet en soi!

Oncle Joe
Et tu vas faire un article sur l'étude de l'étude de la SF ? :)
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
dracosolis
Messages : 7417
Enregistré le : mar. févr. 07, 2006 8:08 pm
Contact :

Message par dracosolis » ven. août 03, 2012 4:42 pm

:D yes!
j'adore la métamétaSF
Antéchrist N°4
Idéologue Relativiste à mi-temps
Antéchrist N°4 :

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » ven. août 03, 2012 4:46 pm

Eons a écrit :
Sand a écrit :
JDB a écrit :Suite à votre discussion sur le prix du livre, je soumets à votre sagacité ce vendeur qui officie sur amazon.fr.
Non, moi non plus, je ne comprends pas.
JDB
en occas', le prix du livre est libre. S'il arrive à les vendre à ce prix-là, tant mieux pour lui !
Certes, mais quand on voit « Page 1 sur 8255 », on peine à croire qu'il ait en stock quelque 8255×18 = entre 148 573 et 148 590 ouvrages suffisamment difficiles à trouver ailleurs moins cher… :shock:
Sand a écrit :et ?

On a établi que fixer son prix est une liberté du vendeur.
Comparer les prix est une liberté de l'acheteur.
Absolument. Ce qui n'a toutefois aucun rapport avec mon propos.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Oph
Messages : 711
Enregistré le : jeu. déc. 16, 2010 3:50 pm
Contact :

Message par Oph » ven. août 03, 2012 5:29 pm

dracosolis a écrit ::D yes!
j'adore la métamétaSF
du Vampire. 8)
"Oph n'est pas un lézard, mais elle présente d'autres atouts."
– Laurent Whale & Jean Millemann

eul' crédit photo !

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » ven. août 03, 2012 7:05 pm

Lensman a écrit :
bormandg a écrit : Faux: il y a des règles, différentes de celles concernant l'édition, qui est une chose, et la vente, qui en est une autre, de livres neufs; des règles liant prix d'achat et prix de vente, comptabilité, etc. "Aucune" règle est un non-sens.
Que les règles ne soient pas toujours respectées (et croire qu'il en est autrement sur le marché du neuf serait une douce illusion) est une autre chose.
Et même à l'intérieur des règles concernant les marchés de l'occasion, il y a des différences entre livres, chaises et fourchettes.
Tu ne comprends pas ce que je veux dire: il n'y a rien dans le monde le monde du livres d'occasion concernant les tarifs d'achat et de vente, qui soit des règles au sens de règlements, censés être faits pour être respectés, car posés dans le cadre de la loi.
Il n'y a aucune réglementation tarifaire que tout le monde serait censé respecter. Je parle bien de règlementation, pas du fait que tel ou tel marchand adopte tel ou tel comportement, concernant les prix qu'il pratique, à l'achat et à la vente.
Cela dit, si tu peux me citer clairement une des règles dont tu parles, les points désaccord apparaitront plus clairement. Et ce sera plus convainquant que de répondre juste ""Faux"'. Personnellement, je ne connais AUCUNE règle sur les prix dans le marché de l'occasion. Et je pense connaître ce petit monde assez bien, du broc qui vend n'importe quoi à n'importe quel prix à la tête du client, au marchand spécialisé très haut de gamme pour collectionneurs maniaques de l'état et de la pièce rarissime...

Oncle Joe
En clair : pour toi, s'il n'y a pas LA LOI N° 81-766 à laquelle tu fais référence (en l'occurence la loi Lang je suppose); il n'y a donc AUCUNE loi. N'étant pas somis à la loi Lang, le marché du livre d'occasion ne serait, à tes yeux, soumis à AUCUNE loi puisque tu considère que l'ensemble des lois françaises se réduit à celle ci.
Pourtant il y a un certain nombres de lois sur la pratique de la vente d'occasion, qui ne peut être qu'exceptionnellement pratiquée par un non-professionnel et dans certaines limites de quantité et de prix: obligation de déclaration, obligation de fixer un prix, obligation de vendre une fois le prix accepté, plus des lois interdisant à un marchand déclaré de biens d'occasion de revendre au delà d'un certain coefficient multiplicateur, etc... Que certaines de ces lois ne soient appliquées que de façon très partielle, que des tolérances plus ou moins légales se multiplient, n'autorise pas à prétendre qu'il n'y a aucune règle.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » ven. août 03, 2012 7:12 pm

bormandg a écrit : En clair : pour toi, s'il n'y a pas LA LOI N° 81-766 à laquelle tu fais référence (en l'occurence la loi Lang je suppose); il n'y a donc AUCUNE loi. N'étant pas somis à la loi Lang, le marché du livre d'occasion ne serait, à tes yeux, soumis à AUCUNE loi puisque tu considère que l'ensemble des lois françaises se réduit à celle ci.
Pourtant il y a un certain nombres de lois sur la pratique de la vente d'occasion, qui ne peut être qu'exceptionnellement pratiquée par un non-professionnel et dans certaines limites de quantité et de prix: obligation de déclaration, obligation de fixer un prix, obligation de vendre une fois le prix accepté, plus des lois interdisant à un marchand déclaré de biens d'occasion de revendre au delà d'un certain coefficient multiplicateur, etc... Que certaines de ces lois ne soient appliquées que de façon très partielle, que des tolérances plus ou moins légales se multiplient, n'autorise pas à prétendre qu'il n'y a aucune règle.
http://www.jurisexpert.net/vente-doccas ... ateur-faq/
"-Un professionnel vendant du matériel d’occasion (en boutique ou en ligne) a-t-il des contraintes juridiques particulières ?
Non, il n’existe pas de contraintes spécifiques concernant la vente des produits d’occasion, celle-ci répond aux mêmes règles que la vente de produits neufs."

Autrement, la seule règle qui existe, c'est d'obtenir une autorisation délivrée par une préfecture et de tenir un "livre de police" pour éviter la revente d'objets volés.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Sand
Messages : 3529
Enregistré le : mer. avr. 16, 2008 3:17 pm
Localisation : IdF

Message par Sand » ven. août 03, 2012 7:16 pm

Georges, Joseph ne parle que de la fixation du prix. Le vendeur d'occasion fait CE QU'IL VEUT avec ses prix.

Après, tu as le droit de nous montrer que tu sais être obtus, mais ce n'est pas obligatoire.

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »