Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14723
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?

Message par jerome » ven. oct. 22, 2010 9:30 am

Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ? est un article de Jean-Claude Dunyach qui fait une sorte de synthèse du débat du moment.

C'est ici.

Je vous mets le début :
1. 1. Les livres NUMÉRIQUES : nous y sommes…

Les livres électroniques sont bien là. Tous les ingrédients nécessaires sont réunis pour que le phénomène prenne son essor : des liseuses de plus en plus confortables, de moins en moins chères, et de plus en plus répandues (avec de nouveaux moyens de lecture comme les téléphones portables et les consoles de jeu), des moyens de numérisation de textes accrus – n’oublions pas que la quasi-totalité des livres récents existent déjà sous forme numérique avant d’être imprimés –, des outils de fabrication d’ebooks en grande partie gratuits, démocratisés, et simples d’emploi. Sans oublier, bien sûr, un moyen extrêmement efficace et rapide – Internet – de diffusion à l’échelle mondiale, avec des acteurs déjà bien implantés dans ce domaine, dont les compétences vis-à-vis de la gestion d’objets numériques, des données et des liens associés, sont vastes. Notons que cette compétence – c’est un point essentiel pour moi – n’existe pas, ou peu, chez les acteurs traditionnels de la chaîne du livre (les auteurs, les éditeurs ou les libraires).

Le passage du livre papier au livre numérique n’est pas un processus évident, car il remet quantité de choses en question, en particulier un rapport charnel très fort avec l’objet livre papier, du moins pour les gros lecteurs de notre époque. Il questionne également ce qu’est l’acte même de lire (j’y reviendrai plus loin).
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. oct. 22, 2010 9:35 am

Et pour le dernier vieillard (moi) qui n'est pas sur facebook?
Oncle Joe

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » ven. oct. 22, 2010 9:49 am

Lensman a écrit :Et pour le dernier vieillard (moi) qui n'est pas sur facebook?
Oncle Joe
On est deux.
JDB

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » ven. oct. 22, 2010 10:02 am

+1 autre .
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Virprudens
Messages : 1550
Enregistré le : mer. févr. 07, 2007 11:34 am
Localisation : Exception raised

Message par Virprudens » ven. oct. 22, 2010 10:09 am

Euh, je sais pas ... 'Tant pis pour vos gueules' peut-être ?
- Please, be polite.
- Go fuck yourself.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. oct. 22, 2010 10:17 am

Virprudens a écrit :Euh, je sais pas ... 'Tant pis pour vos gueules' peut-être ?
Modération ! Emploi de gros mots sur le forum ! ("peut-être", "pis"...)
Oncle Joe

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » ven. oct. 22, 2010 10:25 am

Hoêl a écrit :+1 autre .
Quatre.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Onirian
Messages : 153
Enregistré le : mer. févr. 03, 2010 5:30 pm
Contact :

Message par Onirian » ven. oct. 22, 2010 10:29 am

Variante, je suis sur Facebook, mais Jean-Claude, c'est pas (encore) mon ami.
Cinq.
Tomber dans l'eau ne noie pas, y rester oui.
Proverbe Pyrelien.

Avatar du membre
Sand
Messages : 3529
Enregistré le : mer. avr. 16, 2008 3:17 pm
Localisation : IdF

Message par Sand » ven. oct. 22, 2010 10:31 am

Lensman a écrit :Et pour le dernier vieillard (moi) qui n'est pas sur facebook?
Oncle Joe
Ils attendront la diffusion (prévue) de l'article en pdf, ePub...

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. oct. 22, 2010 10:35 am

Sand a écrit :
Lensman a écrit :Et pour le dernier vieillard (moi) qui n'est pas sur facebook?
Oncle Joe
Ils attendront la diffusion (prévue) de l'article en pdf, ePub...
Espérons qu'il ne sera pas obsolète, à ce moment-là...
Oncle Joe

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Re: Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?

Message par MF » ven. oct. 22, 2010 10:45 am

Sans oublier, bien sûr, un moyen extrêmement efficace et rapide – Internet – de diffusion à l’échelle mondiale, avec des acteurs déjà bien implantés dans ce domaine, dont les compétences vis-à-vis de la gestion d’objets numériques, des données et des liens associés, sont vastes. Notons que cette compétence – c’est un point essentiel pour moi – n’existe pas, ou peu, chez les acteurs traditionnels de la chaîne du livre (les auteurs, les éditeurs ou les libraires).
Cette compétence n'existe pas O_o
Même chez les éditeurs professionnels ?
Allons, allons... En 1992, Jeff Bezos indiquait que la vente via internet croissait de 2300 % par an. En 1997, la valeur marchande d'Amazon dépassait celles de Barnes & Noble et de Borders ajoutées.
Et les professionnels seraient passés à coté de l'info ? J'y crois, pas...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Jean-Claude Dunyach
Messages : 641
Enregistré le : mar. juin 24, 2008 6:08 am

Re: Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?

Message par Jean-Claude Dunyach » ven. oct. 22, 2010 11:47 am

MF a écrit :
Sans oublier, bien sûr, un moyen extrêmement efficace et rapide – Internet – de diffusion à l’échelle mondiale, avec des acteurs déjà bien implantés dans ce domaine, dont les compétences vis-à-vis de la gestion d’objets numériques, des données et des liens associés, sont vastes. Notons que cette compétence – c’est un point essentiel pour moi – n’existe pas, ou peu, chez les acteurs traditionnels de la chaîne du livre (les auteurs, les éditeurs ou les libraires).
Cette compétence n'existe pas O_o
Même chez les éditeurs professionnels ?
Allons, allons... En 1992, Jeff Bezos indiquait que la vente via internet croissait de 2300 % par an. En 1997, la valeur marchande d'Amazon dépassait celles de Barnes & Noble et de Borders ajoutées.
Et les professionnels seraient passés à coté de l'info ? J'y crois, pas...
Attention. Je dis que cette compétence n'existe pas chez les gens qui vendent des objets physiques ! Les libraires vendant des livres papiers ne l'ont pas - rien que le fait de référencer un bouquin qui devrait aller dans deux rayons distincts (le double référencement) leur pose des problèmes insurmontables, semble-t-il.
Par contre Amazon, Barnes & Nobles pour le numérique, Apple avec l'iTunes store (même si les échos que j'en ai montrent qu'ils se plantent avec l'eBookstore), et bien d'autres, ont cette compétence - et s'empressent donc de développer leur activité de vente de produits électroniques en s'engouffrant dans la brèche.
C'est un vrai métier, la vente et le référencement d'objets électroniques, on ne peut pas se contenter de tout mettre sur un serveur et de laisser le client se débrouiller. Pas avec plusieurs millions de titres en ligne. Il faut tout une infrastructure d'exploitation des métadonnées, des couches dynamiques pour le site gérées par des algorithmes ultra-performants, etc.
Et c'est aussi un changement de mentalité assez radical...

Pour ceux qui veulent l'article en question en PDF, ou en epub, mobi, etc., envoyez-moi un mp avec votre mail, je m'efforcerai de faire un envoi groupé ce soir. Mais je vous préviens, c'est long...

Je vous poutoune,
Je compte pour 1. Comme chacun de vous...
http://www.dunyach.fr/

Avatar du membre
crazy guide
Messages : 1455
Enregistré le : jeu. avr. 24, 2008 1:16 pm
Localisation : De moins en moins sur Terre
Contact :

Message par crazy guide » ven. oct. 22, 2010 2:19 pm

Pour en remettre une couche sur les derniers propos de Jean Claude. Il est vrai que la mise en place d'une architecture technique complexe, qu'on peut même imaginer facilement avec un référencement multidimentionnel géré par une IA (c'est techniquement très réalisable et pas tellement plus cher qu'une "bête" base de données avec des dizaine de critères de recherche) la seule grande difficulté réside dans la gestion de toute cette technologie.
Des gens savent le faire, mais je ne crois pas qu'ils travaillent dans des maisons d'édition, mais plutot chez des assureurs, dans des banques et des labo pharmaceutiques.
Le monde du livre va devoir faire un vrai saut technologique (si possible en avant) !

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Re: Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?

Message par MF » ven. oct. 22, 2010 4:08 pm

Jean-Claude Dunyach a écrit :C'est un vrai métier, la vente et le référencement d'objets électroniques, on ne peut pas se contenter de tout mettre sur un serveur et de laisser le client se débrouiller. Pas avec plusieurs millions de titres en ligne. Il faut tout une infrastructure d'exploitation des métadonnées, des couches dynamiques pour le site gérées par des algorithmes ultra-performants, etc.
Et c'est aussi un changement de mentalité assez radical...
Tu veux dire que les éditeurs professionnels vont devoir prendre en compte les attentes des lecteurs/acheteurs ?
Jésus, Marie, Joseph, le pire est à craindre...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Re: Le livre va-t-il sombrer dans la mer numérique ?

Message par Lensman » ven. oct. 22, 2010 4:09 pm

MF a écrit : Jésus, Marie, Joseph, le pire est à craindre...
Ah non! Pas l'hypothèse R !
Oncle Joe

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »