Star Wars peut-il ne pas être de la science-fiction ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
Avatar du membre
Sand
Messages : 3529
Enregistré le : mer. avr. 16, 2008 3:17 pm
Localisation : IdF

Message par Sand » mar. févr. 01, 2011 6:22 pm

Cachou a écrit :
Sand a écrit :Cachou, alors voyons comment sont traitées les extrapolations scientifiques...

:arrow: Sortir avec ses vêtements normaux et un masque à gaz dans un tunnel d'astéroïde, avec de la gravité.



Ah.
Ce qui veut dire qu'on ne peut pas extrapoler en SF? ?
si, justement. Extrapoler.

Pas faire n'importe quoi parce qu'Harrison est à l'air cool en blouson de cuir pistolaser à la main.

Ceci dit l'extrapolation la plus avant-gardiste de SW est l'absence totale de papier.

(Je ne suis même pas sûre qu'ils se torchent. Ce qui expliquerait la tronche d'Anakin.)

C'est ça que je ne comprends pas: pourquoi avec tous ces éléments, il est pourtant possible de dire que SW n'est pas de la SF?
Avec quoi on rigolerait sinon ?

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mar. févr. 01, 2011 6:23 pm

Sand a écrit :Once upon a time, far far away...
La phrase exacte est : "A long time ago, in a galaxy far far away."
Le temps depuis lequel est apparu l'information SW est d'ordre 1 (a long time ago) mais la distance qu'elle a à parcourir pour nous parvenir est d'ordre 2 (far, far away).
Les signaux en provenance de cette galaxie aurons à nous avoir été parvenus, dans le futur, d'un "passé lointain" qui n'est pas le notre.
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. févr. 01, 2011 9:58 pm

Sand a écrit :
Cachou a écrit :
Sand a écrit :Cachou, alors voyons comment sont traitées les extrapolations scientifiques...

:arrow: Sortir avec ses vêtements normaux et un masque à gaz dans un tunnel d'astéroïde, avec de la gravité.



Ah.
Ce qui veut dire qu'on ne peut pas extrapoler en SF? ?
si, justement. Extrapoler.

Pas faire n'importe quoi parce qu'Harrison est à l'air cool en blouson de cuir pistolaser à la main.

Ceci dit l'extrapolation la plus avant-gardiste de SW est l'absence totale de papier.

(Je ne suis même pas sûre qu'ils se torchent. Ce qui expliquerait la tronche d'Anakin.)
Là, tu touches un problème relatif au cinema "de SF" qui est, automatiquement, dans la contradiction et le "n'importe quoi".
Ceci étant, rien à voir avec la différence entre SF et fantasy.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Oph
Messages : 711
Enregistré le : jeu. déc. 16, 2010 3:50 pm
Contact :

Message par Oph » mar. févr. 01, 2011 10:11 pm

Et si Star Wars, c'était surtout une chanson à boire ?
http://www.sfsignal.com/archives/2009/0 ... king-song/
"Oph n'est pas un lézard, mais elle présente d'autres atouts."
– Laurent Whale & Jean Millemann

eul' crédit photo !

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » mar. févr. 01, 2011 10:54 pm

Heu , Sand , les présupposés scientifiques à l'égard de la S.F. , ça ne tient pas la route .
Le nombre de bouquins en S.F. qui partent de mutations aléatoires , de voyages dans l'espace avec des vitesse au-delà de celle de la lumière , de gadgets permettant ce qui est , à l'heure actuelle , innenvisageable pour la science (à seul titre d'exemple , un FOUET QUI BLESSE UNE ETOILE !!!) , la S.F. , ce n'est pas de la science , il y a juste une possibilité de la considérer rationnellement ; après , la raison , il appartient à chacun d'en déterminer les limites...
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » mer. févr. 02, 2011 7:38 am

C'est un peu mon avis aussi. Le SF n'est pas la science - ni même de la science romancée.
Si à chaque fois, que dans un livre, on a des prémisses scientifiques douteux ou inexistants, on le rejetais hors de la SF, ce serait trop couteux. Cela reviendrais à supprimer de la SF nombre de livres importants, classés depuis toujours dans le genre. C.L. Moore et Leigh Brackett ont été cité, mais il y en a d'autres, beaucoup trop d'autres (parfois même des classiques).
Et pour les mettre ou ? Dans la Fantasy ! La Fantasy deviendrait alors un fourre-tout, tout les livres recalés de la SF deviendraient de la Fantaisie? Une sorte de déchèterie de la SF en quelque sorte!
Personnellement je m'y refuse, cela conduit à une vision trop stricte et beaucoup trop restreinte de la Science-fiction.
Maintenant chacun fait comme il veut !

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » mer. févr. 02, 2011 8:00 am

Je suis assez d'accord avec ce qu'à écrit JDB plus haut.
Et au même titre j'ai tendance à considérer que Dune est de la fantasy maquillée en SF.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.

Avatar du membre
Virprudens
Messages : 1550
Enregistré le : mer. févr. 07, 2007 11:34 am
Localisation : Exception raised

Message par Virprudens » mer. févr. 02, 2011 8:09 am

Herbefol a écrit :Et au même titre j'ai tendance à considérer que Dune est de la fantasy maquillée en SF.
Et hop, dix balles dans le juke-box !
Sauf que Dune c'est bien.
Donc, c'est pas de la fantasy.
- Please, be polite.
- Go fuck yourself.

XavierMauméjean
Messages : 332
Enregistré le : jeu. févr. 11, 2010 9:44 pm

Message par XavierMauméjean » mer. févr. 02, 2011 11:56 am

Tout le premier Star Wars est dans La légion de l'espace de Jack Williamson. Voici un résumé : après une période de chaos, l’Empire a laissé place au Système, gouvernement démocratique conduit par les savants. Mais certains nostalgiques de la dictature complotent à la rétablir. John « Star » Ulnar est un jeune officier fougueux et fringant, qui appartient à la Légion, un ordre de combattants chevaleresques. Il a pour mission de veiller sur la princesse Aladoree détentrice du secret d’Akka, une force cosmique qui maintient l’équilibre de l’univers. Hélas, Eric Ulnar, parent de John, a basculé du côté de l’Empire. Il enlève la princesse, obligeant John et ses compagnons, derniers représentants de la Légion, à gagner l’Etoile vagabonde. Ils ne parviendront pas à libérer Aladoree. Prisonniers du satellite mort, la forteresse sidérale de l’Empire, ils s’en évaderont par les conduits avant de s’emparer du Rêve Pourpre, vaisseau rafistolé mais capable encore de prouesses. Ils échappent aux chasseurs impériaux et font route jusqu’au repaire des Méduses, une race venimeuse et ancienne qui se tient derrière le pouvoir de l’ombre. Après bien des péripéties, nos héros, assistée de la princesse et portés par la force Akka, feront valoir le bon droit.

XavierMauméjean
Messages : 332
Enregistré le : jeu. févr. 11, 2010 9:44 pm

Message par XavierMauméjean » mer. févr. 02, 2011 12:14 pm

Précision : il s'agit du résumé du premier roman : Ceux de la Légion.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. févr. 02, 2011 12:23 pm

En fait, ça montre que Star Wars est pompé sur La légion de l'espace. Mais ça ne nous prouve pas tellement que que Stars Wars est le SF; Ou alors, La Légion de l'espace est du roman historique, au prétexte que c'est pompé sur Les trois mousquertaires. On en déduit alors que Star Wars est un roman historique... Remarque, comme ça ce passe dans le passé (qu'importe lequel), ce n'est pas si idiot, comme conclusion...
Oncle Joe

Avatar du membre
Maëlig
Messages : 30
Enregistré le : lun. nov. 29, 2010 7:14 pm
Contact :

Message par Maëlig » mer. févr. 02, 2011 12:27 pm

Perso j'ai toujours considéré que SW se déroulait dans un cadre / décors de SF, mais que l'univers et la trame narrative reprenaient de nombreux codes de la fantasy. Je vois pas en quoi l'un est incompatible avec l'autre.

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mer. févr. 02, 2011 12:29 pm

Lensman a écrit :On en déduit alors que Star Wars est un roman historique...
le futur, comme toute alternative temporelle, étant de l'histoire potentielle, tout roman de SF est, en tant qu'observable et pour peu que l'on choisisse bien le processus de mesure, un roman historique
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

XavierMauméjean
Messages : 332
Enregistré le : jeu. févr. 11, 2010 9:44 pm

Message par XavierMauméjean » mer. févr. 02, 2011 12:33 pm

Lensman a écrit :En fait, ça montre que Star Wars est pompé sur La légion de l'espace. Mais ça ne nous prouve pas tellement que que Stars Wars est le SF; Ou alors, La Légion de l'espace est du roman historique, au prétexte que c'est pompé sur Les trois mousquertaires. On en déduit alors que Star Wars est un roman historique... Remarque, comme ça ce passe dans le passé (qu'importe lequel), ce n'est pas si idiot, comme conclusion...
Oncle Joe
Oh, je voulais juste indiquer le pompage...

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. févr. 02, 2011 12:33 pm

MF a écrit :le futur (comme toute alternative temporelle) étant de l'histoire potentielle, tout roman de SF est, en tant qu'observable et pour peu que l'on choisisse bien le processus de mesure, un roman historique
Je suis assez d'accord. Mais je pense que cet avis (subtil et profond, si, si (1)) ne sera pas partagé par tous;
Oncle Joe

(1) Surnom approximatif d'une impératrice autrichienne, ce qui nous renvoie d'ailleurs d'une certaine manière à l'histoire.

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »