Star Wars peut-il ne pas être de la science-fiction ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Shagmir
Messages : 277
Enregistré le : mer. déc. 16, 2009 6:37 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Shagmir » lun. févr. 07, 2011 7:53 pm

silramil a écrit :Mais euh j'ai dit plus haut que ce n'étaient pas des lasers mais des blasters.
Cela dit, d'après le script :
George Lucas (1976) a écrit :The awesome yellow planet of Tatooine emerges from a total eclipse, her two moons glowing against the darkness. A tiny silver spacecraft, a Rebel Blockade Runner firing lasers from the back of the ship, races through space. It is pursed by a giant Imperial Stardestroyer. Hundreds of deadly laserbolts streak from the Imperial Stardestroyer, causing the main solar fin of the Rebel craft to disintegrate.

The nervous Rebel troopers aim their weapons. Suddenly a tremendous blast opens up a hole in the main passageway and a score of fearsome armored spacesuited stormtroopers make their way into the smoke-filled corridor.

In a few minutes the entire passageway is ablaze with laserfire. The deadly bolts ricochet in wild random patterns creating huge explosions. Stormtroopers scatter and duck behind storage lockers. Laserbolts hit several Rebel soldiers who scream and stagger through the smoke, holding shattered arms and faces.
Etc.
Source : http://rodneyt.tripod.com/anh.txt
« Je dis rarement, malheureusement, des choses exactes. » (Georges Limbour)

Avatar du membre
Shagmir
Messages : 277
Enregistré le : mer. déc. 16, 2009 6:37 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Shagmir » lun. févr. 07, 2011 7:58 pm

Le mot « laser » est systématiquement utilisé dans le script pour désigner les rayons tirés par les vaisseaux aussi bien que les armes individuelles. En revanche, dans le dialogue, c'est bien le mot « blaster » qui est employé, à une seule exception près :
George Lucas (1976) a écrit :ASTRO-OFFICER: We count thirty Rebel ships, Lord Vader. But they're so small they're evading our turbo-lasers!
(Il faudrait maintenant vérifier ce que cela donne dans le dialogue définitif.)
« Je dis rarement, malheureusement, des choses exactes. » (Georges Limbour)

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » lun. févr. 07, 2011 8:24 pm

Shagmir a écrit :Le mot « laser » est systématiquement utilisé dans le script pour désigner les rayons tirés par les vaisseaux aussi bien que les armes individuelles. En revanche, dans le dialogue, c'est bien le mot « blaster » qui est employé, à une seule exception près :
George Lucas (1976) a écrit :ASTRO-OFFICER: We count thirty Rebel ships, Lord Vader. But they're so small they're evading our turbo-lasers!
(Il faudrait maintenant vérifier ce que cela donne dans le dialogue définitif.)
C'est bien "turbo-lasers" (SW 1:44:08).
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
Virprudens
Messages : 1550
Enregistré le : mer. févr. 07, 2007 11:34 am
Localisation : Exception raised

Message par Virprudens » lun. févr. 07, 2011 8:46 pm

silramil a écrit :
Shagmir a écrit :Le mot « laser » est systématiquement utilisé dans le script pour désigner les rayons tirés par les vaisseaux aussi bien que les armes individuelles. En revanche, dans le dialogue, c'est bien le mot « blaster » qui est employé, à une seule exception près :
George Lucas (1976) a écrit :ASTRO-OFFICER: We count thirty Rebel ships, Lord Vader. But they're so small they're evading our turbo-lasers!
(Il faudrait maintenant vérifier ce que cela donne dans le dialogue définitif.)
C'est bien "turbo-lasers" (SW 1:44:08).
Est-ce quelqu'un pourrait m'expliquer la physique d'un turbo-laser, svp ? Je saisis mal le concept...
- Please, be polite.
- Go fuck yourself.

Omnibus
Messages : 354
Enregistré le : mar. oct. 21, 2008 9:12 pm

Message par Omnibus » lun. févr. 07, 2011 8:58 pm

C'est un laser rouge. Par conséquent, il va plus vite. D'où turbo.

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » lun. févr. 07, 2011 9:08 pm

Monsieur est amateur de Warhammer 40 000?
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Omnibus
Messages : 354
Enregistré le : mar. oct. 21, 2008 9:12 pm

Message par Omnibus » lun. févr. 07, 2011 9:12 pm

Absolument. D'ailleurs concernant Warhammer 40000, est-ce qu'on peut vraiment parler d'univers de science-fiction ?

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » lun. févr. 07, 2011 9:13 pm

ça mérite un nouveau fil. je vais faire ça.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Fabien Lyraud
Messages : 2252
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » mar. mai 03, 2011 3:01 pm

Toujours est il qu'il y a un débat hallucinant sur le forum SFF World. Certains y considèrent Hypérion de Dan Simmons comme une oeuvre de fantasy. Ils comparent l'oeuvre de Simmons à Star Wars. Et oui, le Gritche ou l'arbre de la douleur n'ont aucune justification scientifique donc ce n'est pas de la SF, voilà en gros leur raisonnement. D'autres vont plus loin encore. Hypérion et sa suite Endymion, c'est beaucoup trop littéraire pour être de la SF. C'est à mourir de rire.

Le problème c'est que depuis 2010 on commence à voir des romans de SF estampillés fantasy aux US. Bref, il y a comme un problème.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mar. mai 03, 2011 3:08 pm

Rappelons qu'en 1950, le fandom US avait trouvé scandaleux que "les Chroniques Martiennes" soient en première page de la NY Review of books et présentées comme de la SF alors qu'à leurs yeux, c'était du conte, pas de la SF.

50 ans plus tard, rien n'a changé.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. mai 03, 2011 3:11 pm

Fabien Lyraud a écrit :Toujours est il qu'il y a un débat hallucinant sur le forum SFF World. Certains y considèrent Hypérion de Dan Simmons comme une oeuvre de fantasy. Ils comparent l'oeuvre de Simmons à Star Wars. Et oui, le Gritche ou l'arbre de la douleur n'ont aucune justification scientifique donc ce n'est pas de la SF, voilà en gros leur raisonnement. D'autres vont plus loin encore. Hypérion et sa suite Endymion, c'est beaucoup trop littéraire pour être de la SF. C'est à mourir de rire.

Le problème c'est que depuis 2010 on commence à voir des romans de SF estampillés fantasy aux US. Bref, il y a comme un problème.
Depuis 2010? Tu veux dire qu'ils ont commencé à étiqueter fantasy des romans de SF d'auteur masculin (remarque, j'ai aussi vu estampiller fantasy des romans d'EC Tubb, chez Daw)? Parce que pour les romans d'auteur féminin, ça a commencé en 1950 au moins.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mar. mai 03, 2011 3:13 pm

Fabien Lyraud a écrit :Toujours est il qu'il y a un débat hallucinant sur le forum SFF World... Certains y considèrent Hypérion de Dan Simmons comme une oeuvre de fantasy. Ils comparent l'oeuvre de Simmons à Star Wars. Et oui, le Gritche ou l'arbre de la douleur n'ont aucune justification scientifique donc ce n'est pas de la SF, voilà en gros leur raisonnement. D'autres vont plus loin encore. Hypérion et sa suite Endymion, c'est beaucoup trop littéraire pour être de la SF. C'est à mourir de rire.
Pourquoi aller chercher si loin ce que l'on a à la maison ?

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine.
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »