Warhammer 40 000 a-t-il un univers de science-fiction ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
ansset
Messages : 44
Enregistré le : lun. mai 31, 2010 8:06 am
Localisation : 49.5161022 4.3645362

...

Message par ansset » mar. févr. 08, 2011 9:37 am

Warhammer 40000 c'est de l'uchronie :

les fachos dans l'espaaaaaaaace

justi
Messages : 852
Enregistré le : dim. janv. 28, 2007 9:57 pm

Message par justi » mar. févr. 08, 2011 10:28 am

Je ne peux pas parler de Warhammer 40000, j'ai pas vu les 39999 premiers.

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mar. févr. 08, 2011 10:39 am

C'est du space opera, je ne vois pas trop où est le débat
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » mar. févr. 08, 2011 11:07 am

JDB a écrit :Je pense qu'on se trompe de débat.
Dans ce souci de légitimation, il faut aller plus loin et travailler sur des oeuvres au potentiel mythique plus élevé et touchant un plus large public.
Je vous suggère quelques pistes :
-- Oui-Oui (un jouet animé ; référence au mythe du Golem et au monstre de Frankenstein; construction d'un univers cohérent -- encore que ?... -- et liens avec une exploitation moderne -- Toy Story)
-- Barbapapa (un panthéon de créatures débonnaires aux pouvoirs multiformes ; construire une correspondance avec les oeuvres de Farmer, Zelazny, etc ; s'interrroger sur la notion de démiurge)
-- Dora l'Exploratrice : retour aux schémas narratifs archaïques (XIXe siècle, colonisation, regard de/sur l'autre, etc...)
Et j'en passe.
JDB
Quel est le rapport avec le sujet ?
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

rmd
Messages : 2248
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 1:44 pm

Message par rmd » mar. févr. 08, 2011 11:11 am

Bon, le petit plaisantin qui a piraté le compte de silmaril, faudrait arrêter maintenant.
Après des années de cérémonie du Thé, il n’y a rien de meilleur que de vomir de la Bière.

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » mar. févr. 08, 2011 11:32 am

rmd a écrit :Bon, le petit plaisantin qui a piraté le compte de silmaril, faudrait arrêter maintenant.
Autre explication : il s'agit d'une entreprise artistique genre "happening prolongé" comparable à celle menée depuis quelques années par Joaquin Phoenix :
Le 28 octobre 2008, il annonce dans l'émission télévisée "Extra" qu'il souhaite désormais se consacrer entièrement à la musique. Il décide donc de mettre un terme à sa carrière au cinéma.

Selon le site internet The Hollywood Reporter, Joaquin Phoenix, entame désormais une carrière de rappeur. Son premier album serait produit par Sean Combs (Puff Daddy), toutefois il semblerait que cette affaire soit un canular ou un lancement pour un vrai-faux documentaire filmé par son beau-frère Casey Affleck. Le 10 septembre 2010, sort le film I'm Still Here au cinéma. Joaquin Phoenix et Casey Affleck confirment alors quelques jours après sa sortie que tout a été tourné avec des acteurs et que l'histoire a été inventée, ce qui fait du film un faux documentaire.


(source : wikipédia)
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » mar. févr. 08, 2011 1:21 pm

Hum.
Je ne comprends pas trop ce qui peut poser problème.
Les deux sujets que j'ai lancés dernièrement sont dans une section où on peut discuter librement.
Est-ce que Star Wars ou Warhammer 40 000 ne sont pas des sujets de réflexion intéressants ?
L'un comme l'autre fournissent des exemples de fictions fabriquées en fonction de contraintes extérieures. L'univers de Warhammer enfle et se complexifie en fonction d'impératifs commerciaux : vendre toujours plus de manuels et de figurines, voire de jeux vidéos, etc. On peut donc y observer ce qui se passe lorsque le principal moteur de création est la multiplication de détails concrets, en rapport avec de la quincaillerie SF ici.
ça a un caractère fétichiste (dont je suis sevré depuis que j'ai quitté l'adolescence) mais il n'empêche que ça donne lieu à des fictions cohérentes et parfois enthousiasmantes (avec un petit côté fasciste quand même).

Bon, de toute façon je ne serai pas trop devant mon ordi pendant une semaine, donc je ne relancerai pas ce sujet.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
Nébal
Messages : 4266
Enregistré le : ven. mai 04, 2007 5:45 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nébal » mar. févr. 08, 2011 1:25 pm

Te laisse pas faire ! <3 <3 <3 <3

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » mar. févr. 08, 2011 1:38 pm

silramil a écrit :Hum.
Je ne comprends pas trop ce qui peut poser problème.
Les deux sujets que j'ai lancés dernièrement sont dans une section où on peut discuter librement.
Est-ce que Star Wars ou Warhammer 40 000 ne sont pas des sujets de réflexion intéressants ?
L'un comme l'autre fournissent des exemples de fictions fabriquées en fonction de contraintes extérieures. L'univers de Warhammer enfle et se complexifie en fonction d'impératifs commerciaux : vendre toujours plus de manuels et de figurines, voire de jeux vidéos, etc. On peut donc y observer ce qui se passe lorsque le principal moteur de création est la multiplication de détails concrets, en rapport avec de la quincaillerie SF ici.
ça a un caractère fétichiste (dont je suis sevré depuis que j'ai quitté l'adolescence) mais il n'empêche que ça donne lieu à des fictions cohérentes et parfois enthousiasmantes (avec un petit côté fasciste quand même).

Bon, de toute façon je ne serai pas trop devant mon ordi pendant une semaine, donc je ne relancerai pas ce sujet.
Pardon si je t'ai vexé.
Tu emploies les mêmes arguments que Goimard jadis quand il dissertait sur les péplums et que ça faisait ricaner les imbéciles.
Aujourd'hui, l'imbécile c'est moi. Je m'en excuse humblement.
Whatever works, comme dit Woody Allen.
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mar. févr. 08, 2011 1:45 pm

JDB a écrit :Tu emploies les mêmes arguments que Goimard jadis quand il dissertait sur les péplums et que ça faisait ricaner les imbéciles.
Aujourd'hui, l'imbécile c'est moi.
... pas en matière de westerns spaghetti...
Oncle Joe

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » mar. févr. 08, 2011 3:35 pm

JDB a écrit :
silramil a écrit :Hum.
Je ne comprends pas trop ce qui peut poser problème.
Les deux sujets que j'ai lancés dernièrement sont dans une section où on peut discuter librement.
Est-ce que Star Wars ou Warhammer 40 000 ne sont pas des sujets de réflexion intéressants ?
L'un comme l'autre fournissent des exemples de fictions fabriquées en fonction de contraintes extérieures. L'univers de Warhammer enfle et se complexifie en fonction d'impératifs commerciaux : vendre toujours plus de manuels et de figurines, voire de jeux vidéos, etc. On peut donc y observer ce qui se passe lorsque le principal moteur de création est la multiplication de détails concrets, en rapport avec de la quincaillerie SF ici.
ça a un caractère fétichiste (dont je suis sevré depuis que j'ai quitté l'adolescence) mais il n'empêche que ça donne lieu à des fictions cohérentes et parfois enthousiasmantes (avec un petit côté fasciste quand même).

Bon, de toute façon je ne serai pas trop devant mon ordi pendant une semaine, donc je ne relancerai pas ce sujet.
Pardon si je t'ai vexé.
Tu emploies les mêmes arguments que Goimard jadis quand il dissertait sur les péplums et que ça faisait ricaner les imbéciles.
Aujourd'hui, l'imbécile c'est moi. Je m'en excuse humblement.
Whatever works, comme dit Woody Allen.
JDB
Merci pour tes excuses, mais je n'étais pas vexé. C'est vrai que ce sujet faisait un peu gag : malheureusement, je n'ai pas vraiment le temps de développer mes réflexions ces temps-ci, entre la fin de la période scolaire et la préparation d'un colloque aux Etats-Unis (la première fois que je parle à l'étranger !) - c'est la Eaton Conference, sur la "Global Science Fiction", pour les curieux. J'en parlerai à mon retour.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mar. févr. 08, 2011 3:40 pm

silramil a écrit :, sur la "Global Science Fiction", pour les curieux. J'en parlerai à mon retour.
Pourvu que ça ne devienne pas la "Globish Science Fiction"... hé! hé!
Oncle Joe

Avatar du membre
Shagmir
Messages : 277
Enregistré le : mer. déc. 16, 2009 6:37 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par Shagmir » mar. févr. 08, 2011 10:39 pm

rmd a écrit :Bon, le petit plaisantin qui a piraté le compte de silmaril, faudrait arrêter maintenant.
Bien malin celui qui réussirait à établir à quelle date il faudrait remonter pour identifier un Silramil qui se limiterait à l'idée que l'on s'en fait… :roll:
« Je dis rarement, malheureusement, des choses exactes. » (Georges Limbour)

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » sam. févr. 12, 2011 6:24 am

Tiens, on réfléchit ailleurs sur le sujet : la preuve. (Lien via Locus.)
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
silramil
Messages : 1836
Enregistré le : sam. oct. 18, 2008 8:45 am

Message par silramil » ven. févr. 18, 2011 2:45 pm

Merci pour l'info : ce qui est très intéressant, en plus, est que la personne qui écrit ce post, Aaron Dembski-Bowden, est un des écrivains du groupe Games Workshop. Il a son propre blog, que je viens de consulter http://aarondembskibowden.wordpress.com/ , et l'un de ses posts les plus récents concerne la manière dont il a décidé du sujet d'une novella à tirage ultra-limité.
Il donne des arguments justifiant, de son point de vue, la mise en vente à 1000 exemplaires à 30£ chacun de novellas. Son raisonnement fait écho à mes préoccupations initiales lorsque j'ai lancé ce fil : qu'est-ce que c'est que cet univers, qui est étendu, complexifié et ramifié à chaque fois que les concepteurs veulent lancer un nouveau produit ?
La fantasy accepte plus facilement les extensions infinies - il y a toujours un continent nouveau à découvrir, un secret antique, de nouveaux dieux, etc.
Warhammer 40 000 est-il donc de la fantasy avec des boulons ?
Je ne saurais dire exactement ce que j'en pense, mais ce qui me frappe est le goût du détail, la maniaquerie qui pousse à remplir chaque recoin de cet univers - ADB parle du fait que chaque chapitre de space marines doit recevoir sa propre geste, et lui-même invente une novella à partir d'un regard lancé dans le chaos par un personnage déjà connu.
On est dans le feuilleton, bien sûr, mais les détails ajoutés prennent une forme assez spécifiquement SF, même si on n'est pas dans la speculative fiction - les Tyrannides, par exemple, étaient au départ des ET méchants, sans particularité très affirmée, puis au fur et à mesure des extensions (et de l'argent rapporté...) leur biologie et leur sociologie ont été précisées, avec toujours plus de détails.

Par ailleurs, une remarque que j'ai lue dans les commentaires est que les romans tirés de Warhammer 40 000 auraient peut-être un lectorat qui ne recoupe pas la communauté des joueurs - romans d'action, sombres-gothiques, ils séduisent des lecteurs qui n'ont pas l'intention de jouer. Je ne me sens pas les capacités de commenter ce phénomène, mais cela me laisse songeur.
Ce dont on ne peut parler, il faut le faire.

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »