Imposture durable !

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Répondre
Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Imposture durable !

Message par Eric » lun. janv. 30, 2006 6:30 pm

Il est indéniable que les questions d'environnement vont devenir cruciales dans les quelques années à venir, d'où le tout nouveau concept bobo en vogue de "développement durable".

Seulement moi j'en ai marre qu'on prenne mon sens civique et ma déscendance en otage. Si je ne passe dix minutes comme un con dans ma cour devant mes poubelles à bien trier mes ordures je suis un inconscient, si je lave pas mes boîtes de conserves avant de les jeter je suis un salaud, si je lave le cul de mon gamin avec une lingette je suis un génocidaire et si je tire ma chasse d'eau le Tribunal de La Haye m'attend un jour ou l'autre.

Mais avec ma tête de con et mon esprit de contradiction légendaire, je me demande pourquoi c'est toujours à nous de faire les efforts. Les pouvoirs publics n'ont de cesse de nous responsabiliser, mais quelles sont les mesures concrètes qu'ils prennent. Ne serait-ce pas à eux d'investir dans le retraitement des ordures pour le rendre plus efficace, d'imposer aux industriels (vraiment pollueurs eux pour le coup) des mesures drastiques ? Pourquoi c'est ma cuisine de 6 m² qui doit être envahie par des poubelles de différentes couleurs ? Et pourquoi est-ce que je dois payer plus cher quand je me déplace par la route ? Parce que quoi, les avions du GLAM, ils carburent au colza peut-être ? Et pourquoi le petit peuple, le vulgaire (nous quoi) doit-il puer sous les bras parce qu'il est criminel d'utiliser un spray anti-transpirant, alors que George Bush utilise du pschitt buccal à la menthe pour dire non aux accords de Kyoto ?

Bref est-ce que l'avenir écologique de la planète n'est pas d'abord dans les mains des dirigeants que nous avons élus, plutôt que dans les nôtres qui, en dehors de mettre des bouchons dans le cul des vaches pour qu'elles arrêtent de péter, ne faisons que de l'anecdotique ?

Hein ? Non mais j'demande juste ?
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Anne
Messages : 1218
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 4:18 pm

Message par Anne » lun. janv. 30, 2006 6:54 pm

Parce que les usines de traitement des déchets ont des conventions et ne sont pas en mesure, de toutes façons, de recycler. On sensibilise en attendant mieux et en donnant l'illusion qu'on est écolos pour pas que l'allemagne nous foute son pied au cul.
Perso, je trie les ordures. C'est moche dans ma cuisine, les bouteilles d'eau à côté de la poubelle (1 l d'eau minérale par jour...) mais ça fait plus propre dans mon esprit.

Et si j'ai un gosse, j'opterai sans doute pour les couches lavables. Juste parce que bon, que le gouvernement suive ou pas, j'ai du mal avec l'idée de mettre un gosse au monde pour le livrer à une terre pourrie.
A ce niveau-là, au moins, j'ai l'illusion de contrôler.

Et ça me dérange moins que cette connerie d'expression "famille recomposée", au fond, qui est mon cheval de bataille du moment.

Avatar du membre
Jean
Messages : 546
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 4:57 pm
Localisation : Yvelines
Contact :

Message par Jean » lun. janv. 30, 2006 11:06 pm

Bien, bien, bien...
Mais vous posez-vous le VRAI problème ?

Qu'importe qui trie, pollue le plus ou pas ?
Ce qui est sûr, c'est qu'avec notre égoïsme de pays nantis, nos oblitérons (que nous triions ou point) l'avenir de l'ensemble de l'humanité. Et ce non parce que nous salissons, mais parce que nous gaspillons les richesses de la planète !

J'en parle d'autant plus aisément qu'avec mes ordis qui tournent 24h/24, mes grosses voitures et toutes mes seringues, je suis à la pointe de cette sur-consommation. La vraie écologie, le vrai développement (pas durable, mais éternel) serait de partager tous ensemble ce que Mère Nature peut nous offrir sans que nous la blessions et l'affaiblissions.

Nous en sommes encore loin, car cela signifierais baisser drastiquement notre consommation de nantis pour élever à un niveau supportable celui du reste du monde.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. janv. 31, 2006 7:56 am

Une utopie hélas incompatible avec la survie du système économique moribond qu'on essaie avec effort de nous faire passer pour l'état naturel de l'homme.

Car n'oublions pas qu'elle est là aussi l'imposture. Nous faire croire que l'économie de marché et le libre échange sont des composants quasi "socio-biologiques" tellement inhérent à la nature humaine que les défendre, c'est se défendre nous même.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Anne
Messages : 1218
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 4:18 pm

Message par Anne » mar. janv. 31, 2006 6:03 pm

D'accord..

(Le bar est où?)

Avatar du membre
céline B
Messages : 779
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 11:08 pm

Message par céline B » mar. janv. 31, 2006 7:44 pm

tu as raison Eric, balancons nos ordures par la fenetre, faisons chier nos chiens partout !!!!

ton raisonnement c'est "le gouvernement ne fait rien, ne faisons rien" ?
oui, il n'y a pas de vraie politique active en environnement mais si les gens en étaient un peu plus préoccupé et montrait leur volonté de changement, ca arriverait aux oreilles de ceux qui décident.
tu en as un bon exemple avec le commerce équitable !!!

et juste au cas où, oui je m'énerve !!! j'ai une formation de chargé de mission en développement durable et je suis responsable d'un service appelé "actions pour l'environnement" et ce genre de réflexion me met hors de moi !!!!!!!!!

Avatar du membre
Jean
Messages : 546
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 4:57 pm
Localisation : Yvelines
Contact :

Message par Jean » mar. janv. 31, 2006 9:05 pm

Ouais, de l'action ! :lol:
Bon, je vais en ajouter une couche. :P

Oublions les propos inciviques d'Eric et plongeons quelques instants dans la sémantique... :roll:

"Développement durable" ... ?

1- Développement :evil:
Ce mot exprime une vue complètement capitalistique et terriblement égoïste du monde. Croissance, profit, gain, tous ces mots sont utilisés pour justifier une exploitation de plus en plus effrénée et destructive des ressources et de moyens de notre planète.

2- Durable 8)
Evoquation ici de calme, de temps. Il semble exprimer une possibilité de continuer indéfiniment cette chose affublée de l'adjectif "durable" avec en plus un arrière-goût de respect -de l'autre, de la nature, de l'environnement, que sais-je.

Bon, vous l'avez compris, rarement deux termes ont été aussi antinomiques. De fait, la notion de "développement durable" n'a été inventée que pour mieux entuber ceux qui ont compris que notre frénésie actuelle de consommation frise le suicide collectif à la manière de super-lemmings. :twisted:

C'est une des plus grosses arnaques jamais tentées. Elle a été mise en place avec des moyens incroyables, à l'échelle planétaire. Espérons que les hommes se réveilleront à temps pour faire un pied de nez aux charlatans qui tentent de nous vendre tout et son contraire en nous faisant croire que c'est pour notre bien. :?

Haaaaa... Voila, ça fait du bien ! :D

Avatar du membre
céline B
Messages : 779
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 11:08 pm

Message par céline B » mar. janv. 31, 2006 9:38 pm

je suis d'accord que le terme développement n'est pas top: la proposition "décroissance soutenable" aurait été un meilleur choix.

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » mar. janv. 31, 2006 11:17 pm

Ce qu'en fait je disais, avec un brin de provocation, c'est ce qu'a commencé à ébaucher Jean.

L'idée que sous-tend cette culpabilisation du citoyen, c'est la démission des pouvoirs publics au profit d'une soi-disant rentabilité qui rentre dans les canons de cette économie de marché morbide.

Le cas de l'environnement n'est pas unique, et sur des tas de problèmes de société cruciaux, on laisse le monde associatif gérer la crise et prendre les initiatives, souvent avec les moyens du bord. Mais dans le cas de l'environnement l'exemple est frappant parce que scandaleusement symptomatique d'un refus de gouverner. Bien sûr qu'au point où nous en sommes la repsonsabilité individuelle est indispensable, mais que font les pouvoirs publics concrètement. Prennent-ils le risque de froisser la susceptibilité d'un investisseur étranger ? Demandent-ils à leur groupe pétrolier inféodés d'investir réellement dans la recherche ? Prennent-ils de vraies mesures efficaces ? Imposent-ils des sanctions économiques au USA ou à la Chine ? Non bien entendu. Or s'il est bien un domaine, où même pour le plus borné des ultra libéraux serait d'accord pour dire que l'on parle bien d'une prérogative gouvernementale exclusive, c'est bien la survie de l'espèce.

Et quoi ? Rien ! Docilement on se plie à la loi du profit instantanné, on continue de jouer le jeu de la survie selon les règles de celui de la bourse. Et pour se dédouaner de leur incurie, bien commodément, on se défausse sur le citoyen. Mais soyons lucides, ce ne sont pas nos ordures ménagères qui ont bousillés les nappes phréatiques bretonnes, et il faudra qu'on en laisse clairer des ampoules chez nous avant de trouer autant la couche d'ozone autant que ne le fait la Cogema ou Total. Il faut arrêter de nous prendre pour des cons.
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Romain
Messages : 3
Enregistré le : lun. janv. 23, 2006 7:55 am

Message par Romain » mer. févr. 01, 2006 11:33 pm

à peu près d'accord, cela dit il faut aussi changer les esprits si tu veux que les choses évoluent. Actions des gens, actions du gouvernement, c'est pas exclusif, il faut que tout le monde y mette un peu du sien si tu veux progresser.
mais ça semble le tendance des politiques actuellement de jouer sur le sentiment de culpabilité des gens pour arriver à leurs fins
Personnellement j'essaye de trier mes ordures et de respecter mon environnement, mais par par sentiment de culpabilité

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » jeu. févr. 02, 2006 12:07 am

Mais la mentalité des gens a changée, ou est sur le point d'évoluer, même pour ceux qui il y a seulement quelques années ne se sentaient pas concernés, et justement parce que l'initiative personnelle a fait son travail.

Maintenant comment inciter les gens à réellement aller au-delà de la bonne conscience si les pouvoirs publics refusent de jouer leur rôle ?
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

Avatar du membre
Anne
Messages : 1218
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 4:18 pm

Message par Anne » ven. févr. 03, 2006 5:53 pm

"Nous sommes acteurs de nos vies"?!!

:)

Anne, férue de slogans débiles!

Avatar du membre
Eric
Administrateur - Site Admin
Messages : 5185
Enregistré le : ven. déc. 16, 2005 1:03 pm
Localisation : Paris

Message par Eric » ven. févr. 03, 2006 6:31 pm

Oui, oui et n'oublie pas : "Si tu veux être heureux, sois-le !"
"Ueeuuggthhhg", laissa échapper Caity. Ce qui aurait pu vouloir dire n’importe quoi.

yann
Messages : 29
Enregistré le : dim. janv. 22, 2006 5:57 pm

Message par yann » lun. févr. 06, 2006 11:00 am

Peut être faut-il "voter en conséquence" et non par obigation de front ou par convenance.
Le gouvernenemnt ne fait rien est à mon avis réducteur, mais je suis aussi d'accord sur le fait du "foutage" de geule ils nous imposent régulièrement.
Il faut vivre avec sa conscience et si possible sans emmerder le monde à côté.
Les choses simples étant souvent les meilleurs, je ne sait pas si le simple fait de respecter ce qui nous a été donné n'est pas déjà beaucoup...
Ce que je veux dire : restont logique avec nous même et à moins d'être un porc ; les poubelles , les couches et le reste sont et resteront des produits de "conssomation" créés par nous et pour nous .
Utilisons les au mieux mais détruisons les au mieux aussi!

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »