SF avec des noirs

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » dim. juin 12, 2011 9:32 pm

Zoulou kingdom, c'est assez "noir" pour toi?
Y'a aussi Farnham's freehold pour les anglophones....
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Sand
Messages : 3529
Enregistré le : mer. avr. 16, 2008 3:17 pm
Localisation : IdF

Message par Sand » dim. juin 12, 2011 10:22 pm

"le roi d'ébène" chez Mnemos ?

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » dim. juin 12, 2011 10:32 pm

On trouve également de tels personnages dans des textes de Howard (Conan, Solomon Kane), mais avec un traitement stéréotypé très années 30...
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

kemar
Messages : 260
Enregistré le : jeu. déc. 11, 2008 8:53 am
Localisation : annecy
Contact :

Message par kemar » lun. juin 13, 2011 8:46 am

"black man" de Richard Morgan

sTeF

Message par sTeF » lun. juin 13, 2011 9:59 am

"Jack Barron et l'éternité", de N. Spinrad

"Swap-swap", "Ombre Blanche", "Aube noire" (la trilogie africaine) de Richard Canal

"Terraplane" de Jack Womack

Avatar du membre
Hoêl
Messages : 4288
Enregistré le : mer. mars 04, 2009 5:20 pm
Localisation : GREAT NORTH

Message par Hoêl » lun. juin 13, 2011 10:27 am

Samuel Delany dans Nova si mes souvenirs sont bons , et aussi gans les contes de Neverÿon .
"Tout est relatif donc rien n'est relatif !"

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » lun. juin 13, 2011 11:46 am

Hoêl a écrit :Samuel Delany dans Nova si mes souvenirs sont bons , et aussi gans les contes de Neverÿon .
Delany lui-même est Noir.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
k_tastrof
Messages : 465
Enregistré le : sam. mai 12, 2007 10:09 am
Contact :

Message par k_tastrof » lun. juin 13, 2011 12:33 pm

Sur le même thème, une suggestion non-identifiées d'une de mes correspondantes.

Je la cite :

"je me souviens d'une uchronie dans laquelle les Arabes perdent la guerre contre l'empire du Dahomey et l'histoire de l'Afrique change. Les esclavagistes se trouvent devant un empire fort et ils se ramassent une beigne . Un grand état peut donc se former en Afrique, unifiant les petites tribus, etc, etc.
de qui?"
Quelqu'un reconnaît ?

Kt (qui adore cette impression de se connecter à un grand ordinateur fait de cerveaux)
«Un spécialiste, c'est quelqu'un qui sait tout sur quelque chose et rien sur tout le reste.» Ambrose Bierce
Dernier article sur Actusf : ##39##
KtSteward, le site ou Le Blog

Avatar du membre
kibu
Messages : 2901
Enregistré le : mer. mars 08, 2006 3:54 pm

Message par kibu » lun. juin 13, 2011 2:12 pm

C'est une nouvelle de Silverberg, je crois.
"Tombouctou à l'heure du lion", au sommaire du recueil Le nez de Cléopâtre.
A l'envers, à l'endroit

Ô Dingos, ô châteaux

scifictif
Messages : 72
Enregistré le : mer. juin 10, 2009 5:51 pm

Message par scifictif » lun. juin 13, 2011 4:33 pm

Todine, l'un des trois personnages principaux de La caverne de Marina et Sergueï Diatchenko.
Je ne suis pas sûr que le réel existe, mais c'est quand même le seul endroit où on peut se payer un bon steack.
(Woody Allen)

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » lun. juin 13, 2011 5:34 pm

"Pour la gloire", de Poul Anderson, dans Agent de l'Empire terrien (dernière édition : L'Atalante).
Du même, mais inédit en français, The People of the Wind, un récit s'inscrivant dans le cycle de la Civilisation technique et dont l'un des personnages, Philippe Rochefort, est un Antillais à la personnalité fort proche de Dominic Flandry -- un ancêtre possible ?
Toujours de Poul Anderson, un des épisodes de The Boat of a Million Years tourne autour du sort des esclaves dans l'Amérique du XIXe siècle.
Et dans un autre registre, une célèbre BD de SF des EC Comics où l'on découvrait, à la dernière case, que l'astronaute terrien était un noir.
Je crois qu'il y a aussi une histoire à chute de Frank Herbert avec un gag assez grinçant : les extraterrestres arrivent, ils sont puissants, et... ce sont des hommes noirs. "Oui, nous avons déjà envoyé une expédition chez vous, il y a bien des siècles, mais nous n'avons plus de nouvelles..."
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » lun. juin 13, 2011 6:51 pm

JDB a écrit :"Pour la gloire", de Poul Anderson, dans Agent de l'Empire terrien (dernière édition : L'Atalante).
Du même, mais inédit en français, The People of the Wind, un récit s'inscrivant dans le cycle de la Civilisation technique et dont l'un des personnages, Philippe Rochefort, est un Antillais à la personnalité fort proche de Dominic Flandry -- un ancêtre possible ?
Toujours de Poul Anderson, un des épisodes de The Boat of a Million Years tourne autour du sort des esclaves dans l'Amérique du XIXe siècle.
Et dans un autre registre, une célèbre BD de SF des EC Comics où l'on découvrait, à la dernière case, que l'astronaute terrien était un noir.
Je crois qu'il y a aussi une histoire à chute de Frank Herbert avec un gag assez grinçant : les extraterrestres arrivent, ils sont puissants, et... ce sont des hommes noirs. "Oui, nous avons déjà envoyé une expédition chez vous, il y a bien des siècles, mais nous n'avons plus de nouvelles..."
JDB
Tiens, si on lit un texte de SF, dans lequel rien ne permet clairement de ramener à une situation historique connue, et que les personnages ne sont pas décrits au niveau de leur couleur, comment le lecteur les imagine-t-il, par défaut?
Oncle Joe

Avatar du membre
Oph
Messages : 711
Enregistré le : jeu. déc. 16, 2010 3:50 pm
Contact :

Message par Oph » lun. juin 13, 2011 7:08 pm

Lensman a écrit : Tiens, si on lit un texte de SF, dans lequel rien ne permet clairement de ramener à une situation historique connue, et que les personnages ne sont pas décrits au niveau de leur couleur, comment le lecteur les imagine-t-il, par défaut?
Oncle Joe
D'après des études sur le sujet, comme des hommes blancs hétéros.
J'avoue que j'ai tendance à tomber dans le cliché tout pareil.
"Oph n'est pas un lézard, mais elle présente d'autres atouts."
– Laurent Whale & Jean Millemann

eul' crédit photo !

scifictif
Messages : 72
Enregistré le : mer. juin 10, 2009 5:51 pm

Message par scifictif » lun. juin 13, 2011 7:39 pm

Oph a écrit :
Lensman a écrit : Tiens, si on lit un texte de SF, dans lequel rien ne permet clairement de ramener à une situation historique connue, et que les personnages ne sont pas décrits au niveau de leur couleur, comment le lecteur les imagine-t-il, par défaut?
Oncle Joe
D'après des études sur le sujet, comme des hommes blancs hétéros.
J'avoue que j'ai tendance à tomber dans le cliché tout pareil.
Mack Reynolds et Fred Brown ont fait jouer ce ressort-là dans leur nouvelle Sombre interlude.
Je ne suis pas sûr que le réel existe, mais c'est quand même le seul endroit où on peut se payer un bon steack.
(Woody Allen)

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » lun. juin 13, 2011 7:39 pm

D'après des études sur le sujet, comme des hommes blancs hétéros.
et, en plus, Amerloque ( Dur d’échapper à l'amerloquisation)

Dans "Le Léviathan des terres" '2ième volume du cycle d'Oswald Bastable - de M. Moorcock), il y a un despote noir qui crée un empire africain et qui envahit les USA et ... échoue, dommage, on commencer à rêver;-)

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »