On va tous mourir !

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

On va tous mourir !

Message par Lensman » jeu. mars 15, 2012 12:44 pm


Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » jeu. mars 15, 2012 12:48 pm

Ah, le pré-apo fait un retour remarqué !

Dire que cela me réjouit serait un euphémisme...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. mars 15, 2012 1:27 pm

MF a écrit :Ah, le pré-apo fait un retour remarqué !

Dire que cela me réjouit serait un euphémisme...
Si on ajoute par dessus un retour du pré-ado, le rajeunissement est complet !

Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. mars 15, 2012 2:33 pm

MF a écrit :Ah, le pré-apo fait un retour remarqué !

Dire que cela me réjouit serait un euphémisme...
Autrement dit une façon polie et atténuée de dire que tu exultes?
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » jeu. mars 15, 2012 2:45 pm

La communauté mondiale pourrait être proche d'un point de non-retour dans ses efforts pour empêcher une catastrophe due aux changements dans l'atmosphère de la Terre.
Il se peut même que ce point de non-retour soit DÉJÀ franchi, vu les dégazages massifs de méthane en cours depuis l'été dernier dans l'Arctique. Image

La question n'est plus de savoir si la catastrophe aura lieu, mais quelle sera son amplitude.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. mars 15, 2012 4:14 pm

Eons a écrit :
La communauté mondiale pourrait être proche d'un point de non-retour dans ses efforts pour empêcher une catastrophe due aux changements dans l'atmosphère de la Terre.
Il se peut même que ce point de non-retour soit DÉJÀ franchi, vu les dégazages massifs de méthane en cours depuis l'été dernier dans l'Arctique. Image

La question n'est plus de savoir si la catastrophe aura lieu, mais quelle sera son amplitude.
Ou même de savoir si quelqu'un envisage de faire quelque chose pour essayer de limiter la dite amplitude . :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. mars 15, 2012 4:24 pm

bormandg a écrit :
Eons a écrit :
La communauté mondiale pourrait être proche d'un point de non-retour dans ses efforts pour empêcher une catastrophe due aux changements dans l'atmosphère de la Terre.
Il se peut même que ce point de non-retour soit DÉJÀ franchi, vu les dégazages massifs de méthane en cours depuis l'été dernier dans l'Arctique. Image

La question n'est plus de savoir si la catastrophe aura lieu, mais quelle sera son amplitude.
Ou même de savoir si quelqu'un envisage de faire quelque chose pour essayer de limiter la dite amplitude . :twisted:
Et même si des gens l'envisagent, il y a les problèmes de coordination et d'hamonisation... même quand ils sont de bonne volonté...

Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. mars 15, 2012 4:48 pm

Lensman a écrit :
bormandg a écrit :
Eons a écrit :
La communauté mondiale pourrait être proche d'un point de non-retour dans ses efforts pour empêcher une catastrophe due aux changements dans l'atmosphère de la Terre.
Il se peut même que ce point de non-retour soit DÉJÀ franchi, vu les dégazages massifs de méthane en cours depuis l'été dernier dans l'Arctique. Image

La question n'est plus de savoir si la catastrophe aura lieu, mais quelle sera son amplitude.
Ou même de savoir si quelqu'un envisage de faire quelque chose pour essayer de limiter la dite amplitude . :twisted:
Et même si des gens l'envisagent, il y a les problèmes de coordination et d'hamonisation... même quand ils sont de bonne volonté...

Oncle Joe
Mets ta phrase au conditionnel, mais ce serait effectivement le cas. 8)
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » jeu. mars 15, 2012 5:42 pm

bormandg a écrit :
Eons a écrit :La question n'est plus de savoir si la catastrophe aura lieu, mais quelle sera son amplitude.
Ou même de savoir si quelqu'un envisage de faire quelque chose pour essayer de limiter la dite amplitude . :twisted:
Ben, la principale inconnue étant le nomlbre de milliards de tonnes de méthane qui risquent de dégazer, si le point de non-retour est effectivement déjà passé, on ne peut plus guère agir qu'à la marge. Si le réchauffement moyen ne dépasse pas +5 ou +6°, on peut peut-être sauver 1° ou 2° en agissant très vite ("très vite" étant extrêment improbable), mais à +10° on est mal, à 15° on est très mal, et à 20° et plus, bonsoir la compagnie.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. mars 16, 2012 9:06 am

Eons a écrit :
bormandg a écrit :
Eons a écrit :La question n'est plus de savoir si la catastrophe aura lieu, mais quelle sera son amplitude.
Ou même de savoir si quelqu'un envisage de faire quelque chose pour essayer de limiter la dite amplitude . :twisted:
Ben, la principale inconnue étant le nomlbre de milliards de tonnes de méthane qui risquent de dégazer, si le point de non-retour est effectivement déjà passé, on ne peut plus guère agir qu'à la marge. Si le réchauffement moyen ne dépasse pas +5 ou +6°, on peut peut-être sauver 1° ou 2° en agissant très vite ("très vite" étant extrêment improbable), mais à +10° on est mal, à 15° on est très mal, et à 20° et plus, bonsoir la compagnie.
la question n'est pas "comment faire pour éviter le relargage du méthane piégé ?" (*) mais "comment faire pour récupérer le méthane relargué ?"

avec un double effet kiss cool : récupération d'un combustible et réduction de la quantité de GES émise par ce phénomène (sous réserve de ne pas relarguer le CO2 lors de l'utilisation du méthane-carburant)

et ce n'est pas de la SF ; il y a réellement des gens qui bossent la-dessus

(*) il EST et SERA relargué ; il est trop tard pour l'éviter
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » ven. mars 16, 2012 10:08 am

MF a écrit :la question n'est pas "comment faire pour éviter le relargage du méthane piégé ?" (*) mais "comment faire pour récupérer le méthane relargué ?"

avec un double effet kiss cool : récupération d'un combustible et réduction de la quantité de GES émise par ce phénomène (sous réserve de ne pas relarguer le CO2 lors de l'utilisation du méthane-carburant)

et ce n'est pas de la SF ; il y a réellement des gens qui bossent la-dessus
J'espère que ce n'est pas aux projets d'exploitation des clathrates que tu penses, parce que, primo, commencer à tripoter des glaces à la limite du point de fusion ou même déjà en surfusion présente de sérieux risques de déclencher des dégazages supplémentaires ; et secundo, comparé aux dégazages spontanés en cours et à venr, ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan.

Et sinon, phénomène naturel qui s'étale sur des kilomètres carrés (et même plutôt des centaines de km²), vouloir récupérer ses effluents, ou du moins plus qu'une infime partie d'iceux, ce n'est même pas de la SF mais de la fantaisie.
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. mars 16, 2012 11:39 am

Eons a écrit :Et sinon, phénomène naturel qui s'étale sur des kilomètres carrés (et même plutôt des centaines de km²), vouloir récupérer ses effluents, ou du moins plus qu'une infime partie d'iceux, ce n'est même pas de la SF mais de la fantaisie.
tu manques cruellement d'ambition...

... on parle ici de milliers de km2

il y a même des fantaisistes qui imaginent couvrir de vastes surfaces de géomembranes triple couches, avec une partie supérieur photovoltaïque (*) et deux couches dédiées à la récupération des effluents gazeux relargués...

... sont-ils niais !!!!!

tout le monde sait que c'est impossible et qu'ils nagent en pleine science-fiction !!!!!


Image

(*) avec comme conséquence secondaire de bloquer le rayonnement photonique et de substituer à l'effet miroir des surfaces gelées qui ne le sont plus
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » ven. mars 16, 2012 2:09 pm

MF a écrit :
Eons a écrit :Et sinon, phénomène naturel qui s'étale sur des kilomètres carrés (et même plutôt des centaines de km²), vouloir récupérer ses effluents, ou du moins plus qu'une infime partie d'iceux, ce n'est même pas de la SF mais de la fantaisie.
tu manques cruellement d'ambition...

... on parle ici de milliers de km2
J'ai eu la flemme de vérifier et je ne voulais pas surestimer. Merci de renforcer mon argument. :wink:
MF a écrit :il y a même des fantaisistes qui imaginent couvrir de vastes surfaces de géomembranes triple couches, avec une partie supérieur photovoltaïque (*) et deux couches dédiées à la récupération des effluents gazeux relargués...

... sont-ils niais !!!!!
En effet. D'ici que ce soit réalisable (et surtout… financé et réalisé !) à une telle échelle, il sera trop tard !
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
MF
Messages : 4464
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. mars 16, 2012 2:32 pm

Eons a écrit :
MF a écrit :il y a même des fantaisistes qui imaginent couvrir de vastes surfaces de géomembranes triple couches, avec une partie supérieur photovoltaïque (*) et deux couches dédiées à la récupération des effluents gazeux relargués...

... sont-ils niais !!!!!
En effet. D'ici que ce soit réalisable (et surtout… financé et réalisé !) à une telle échelle, il sera trop tard !
alors, et dans l'ordre :
- pour le réalisable, les pilotes industriels existent et s'avèrent opérationnels ;
- pour le finançable, je me demande ce que tu n'as pas compris dans l'économie du projet ? tu as une idée des coûts de développement et d'exploitation des gisements gaziers offshore en Norvège, par exemple ? et une idée des risques que courent ces gas plant dans le cadre du dérèglement climatique ?

allez, cadeau avant que tu ne retournes à l'édition...
Image
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Pontiac
Messages : 1705
Enregistré le : jeu. avr. 02, 2009 8:41 am
Localisation : Lyon

Message par Pontiac » ven. mars 16, 2012 8:17 pm

On croit toujours en l'homme ??? :lol:
°°

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »