iPad m'a tuer

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

iPad m'a tuer

Message par Lensman » mer. août 01, 2012 1:22 pm


Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mer. août 01, 2012 2:52 pm

Pourtant, les éditeurs n'arrêtent pas de dire que les ventes numériques sont négligeables. Qui a raison ?
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Tétard
Messages : 541
Enregistré le : dim. mai 25, 2008 4:28 pm

Message par Tétard » mer. août 01, 2012 4:03 pm

Erion a écrit :Pourtant, les éditeurs n'arrêtent pas de dire que les ventes numériques sont négligeables. Qui a raison ?
J'ai eu la même réaction en entendant un reportage (sans doute sur cette même librairie) à la radio.
Mais si j'en crois l'article, les difficultés sont d'abord venues de la vente en ligne pratiquée par Amazon.com (ou .uk; et non .fr), qui, pour des livres de langue anglaise, ne doit pas être tenu par le prix unique du livre.

Le second motif doit s'en rapprocher : non seulement les tarifs anglo-saxons des livres numériques sont, me semble-t-il, très attractifs, mais en outre le catalogue disponible en numérique est bien plus étendu que le catalogue francophone.

En somme, la spécialité anglophone de la librairie l'a rendue particulièrement vulnérable.
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » mer. août 01, 2012 4:18 pm

A mon arrivée à Toulouse, il y a dix ans, j'ai décidé de donner sa chance à la librairie anglophone de la ville en lui commandant deux livres qui venaient de sortir et dont j'avais envie : American Gods de Neil Gaiman et The Amazing Adventures of Kavalier and Clay de Michael Chabon.
Non seulement j'ai attendu deux ou trois mois pour qu'ils arrivent, mais en outre je les ai payés au prix fort et, en ce qui concerne le Chabon, la librairie m'avait procuré l'édition anglaise à couverture souple alors que j'avais commandé l'édition US à couverture cartonnée.
La semaine d'après, je faisais ma première commande à amazon.com.
D'après Jean-Claude Dunyach, la même librairie, en dépit d'une demande assez claire de ses jeunes lecteurs, n'a pas jugé utile de commander trop d'exemplaires d'un nouveau Harry Potter lors de sa sortie. Ils ont été dévalisés en cinq secondes, et les lecteurs frustrés ont dû attendre quelques semaines pour avoir un réassort. Ou alors commander sur amazon.
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » mer. août 01, 2012 5:02 pm

JDB a écrit :A mon arrivée à Toulouse, il y a dix ans, j'ai décidé de donner sa chance à la librairie anglophone de la ville en lui commandant deux livres qui venaient de sortir et dont j'avais envie : American Gods de Neil Gaiman et The Amazing Adventures of Kavalier and Clay de Michael Chabon.
Non seulement j'ai attendu deux ou trois mois pour qu'ils arrivent, mais en outre je les ai payés au prix fort et, en ce qui concerne le Chabon, la librairie m'avait procuré l'édition anglaise à couverture souple alors que j'avais commandé l'édition US à couverture cartonnée.
La semaine d'après, je faisais ma première commande à amazon.com.
D'après Jean-Claude Dunyach, la même librairie, en dépit d'une demande assez claire de ses jeunes lecteurs, n'a pas jugé utile de commander trop d'exemplaires d'un nouveau Harry Potter lors de sa sortie. Ils ont été dévalisés en cinq secondes, et les lecteurs frustrés ont dû attendre quelques semaines pour avoir un réassort. Ou alors commander sur amazon.
JDB
Dans le cas de Village Voices, je peux confirmer que c'était une excellente librairie, et deux ou trois de mes amis un peu paranos préféraient commander chez elle plutôt qu'utiliser leur carte bleue sur le Net (c'est un syndrome qui existe...). Mais, visiblement, il n'y a plus assez de paranos, de nos jours...

Oncle Joe

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mer. août 01, 2012 5:55 pm

J'avoue que Village Voice n'avait qu'un défaut (rédhibitoire pour moi): pas de livres d'occasion. Ou alors c'est moi qui avais mal compris quand je suis venu y rencontrer Brian A.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Herbefol
Messages : 1642
Enregistré le : mer. févr. 08, 2006 9:16 pm

Message par Herbefol » mer. août 01, 2012 7:57 pm

En général, en terme de tarifs, les librairies physiques ne peuvent pas lutter contre amazon pour les livres en anglais. Personnellement, j'ai très peu acheté de livre en anglais dans ces boutiques. Quasiment tout par le biais d'amazon.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Omale de Genefort, L'arbre des pendus d'Aaronovitch, Le crépuscule des dieux de Przybylski, La patrouille du temps d'Anderson & L'héritier de Novron de Sullivan.

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » jeu. août 02, 2012 7:24 am

Lensman a écrit :
JDB a écrit :Mais, visiblement, il n'y a plus assez de paranos, de nos jours...
Tu crois que des paranoos suffiraient à retenir Yann ? :lol:
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. août 02, 2012 7:47 am

Eons a écrit :
Lensman a écrit :
JDB a écrit :Mais, visiblement, il n'y a plus assez de paranos, de nos jours...
Tu crois que des paranoos suffiraient à retenir Yann ? :lol:
Il faut sauver le soldat Rhââ (Lovely) Yann!

Oncle Joe (du m(â)tin, quel journal ! Ah non, je confonds !)

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. août 02, 2012 7:53 am

Pour revenir plus précisément sur cette triste nouvelle, on a l'impression que c'est plutôt la concurrence d'Amazon qui condamne les librairies d'anglais, que spécialement l'iPad . Pourtant, le responsable de Village Voice insiste beaucoup sur la responsabilité de l'iPad.

Oncle Joe

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » jeu. août 02, 2012 10:55 am

Lensman a écrit :Pour revenir plus précisément sur cette triste nouvelle, on a l'impression que c'est plutôt la concurrence d'Amazon qui condamne les librairies d'anglais, que spécialement l'iPad . Pourtant, le responsable de Village Voice insiste beaucoup sur la responsabilité de l'iPad.

Oncle Joe
En fait, il y a deux facteurs dans l'équation :
-- en ce qui concerne les livres papier, une librairie anglophone établie en France ne peut concurrencer l'offre des vendeurs en ligne style amazon, qui proposent des livres à prix réduits sans que l'admiinistration française ait les moyens d'appliquer les majorations douanières sur les importations. Du coup, ton bouquin américain, tu le paies 10 dollars sur amazon.com et 20 au Village Voice -- aucune concurrence loyale possible ;
-- par ailleurs, si l'offre numérique en langue française demeure pitoyable, la même offre en langue anglaise (pour peu qu'on soit un peu débrouillard) est suffisamment pléthorique pour que le lecteur intéressé cesse de faire appel aux libraires "brick and mortar".
A suivre.
JDB
“Miss Judith Lee, vous êtes l’une des choses les plus étranges de ce monde très étrange.”

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » jeu. août 02, 2012 11:07 am

Lensman a écrit :Pourtant, le responsable de Village Voice insiste beaucoup sur la responsabilité de l'iPad.
Sociologiquement, serait-il surprenant qu'une part importante de la clientèle habituelle du Village Voice soit aussi utilisatrice d'Ipad ?
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » jeu. août 02, 2012 2:28 pm

MF a écrit :
Lensman a écrit :Pourtant, le responsable de Village Voice insiste beaucoup sur la responsabilité de l'iPad.
Sociologiquement, serait-il surprenant qu'une part importante de la clientèle habituelle du Village Voice soit aussi utilisatrice d'Ipad ?
Ca me semblerait étrange. Pour avoir fréquenté la librairie, c'est pas vraiment l'élite des technofans qui allait fouiner dans les rayons. D'ailleurs, en vitrine, on avait plutôt l'impression de se trouver dans une déclinaison de la Hune ou de l'Ecume des pages que chez WH Smith.
C'est pour ça que la mise en accusation de l'iPad me paraît étrange, surtout face à Amazon. J'ai plutôt l'impression qu'il s'agissait d'une clientèle d'habitués de longue date, dont le cheptel se renouvelait guère.

Un peu comme les lecteurs de certaines collections de SF :)
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. août 02, 2012 3:45 pm

Oui, c'était plutôt une librairie TRES "intello", avec des essais sur des poètes, et des trucs comme ça... je pense aussi que ce public intello se renouvèle de plus en plus difficilement...

Oncle Joe

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. août 02, 2012 3:52 pm

Pour JDB: je me souviens que mon dernier achat dans cette librairie, c'était une biographie de Dennis Wheatley... cela montre le caractère agréablement hétéroclite de ce qu'elle proposait en magasin... pas mal de choses bizarres, sortant visiblement des sentiers battus... c'est triste... j'ai peur que le type de public de "curieux" de ce type de librairie diminue de plus en plus... il devient trop éparpillé, et ce public curieux achète désormais avec le Net, une librairie ne peut plus vivre sur ce public...

Oncle Joe

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »