La science-fiction contre Hadopi

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Jean

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mer. sept. 30, 2009 8:42 pm

Eons a écrit :
bormandg a écrit :
Eons a écrit :
orcusnf a écrit :si un chanteur n'a pas le droit de chanter sans se faire payer
Même problématique : aucune loi ne peut imposer ça, juste des contrats.
Laloi peut-être pas, mais la Sacem si... :twisted: :twisted:
Pas sûr que ce soit imposé de manière légale (la SACEM n'en est pas à un abus près).
C'est elle qui fait les procès... reste à savoir ce que décident les juges. :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » jeu. oct. 01, 2009 7:41 am

bormandg a écrit :
Eons a écrit :
bormandg a écrit :
Eons a écrit :
orcusnf a écrit :si un chanteur n'a pas le droit de chanter sans se faire payer
Même problématique : aucune loi ne peut imposer ça, juste des contrats.
Laloi peut-être pas, mais la Sacem si... :twisted: :twisted:
Pas sûr que ce soit imposé de manière légale (la SACEM n'en est pas à un abus près).
C'est elle qui fait les procès... reste à savoir ce que décident les juges. :twisted:
Hélas !
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » jeu. oct. 01, 2009 8:25 am

Eons a écrit :
bormandg a écrit :
Eons a écrit :
bormandg a écrit :
Eons a écrit :
orcusnf a écrit :si un chanteur n'a pas le droit de chanter sans se faire payer
Même problématique : aucune loi ne peut imposer ça, juste des contrats.
Laloi peut-être pas, mais la Sacem si... :twisted: :twisted:
Pas sûr que ce soit imposé de manière légale (la SACEM n'en est pas à un abus près).
C'est elle qui fait les procès... reste à savoir ce que décident les juges. :twisted:
Hélas !
Question à notre juriste: un abus approuvé par un juge, ça s'appelle comment? :twisted:
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Lisore
Messages : 2078
Enregistré le : mer. oct. 08, 2008 9:26 am
Localisation : Loin de toute librairie digne de ce nom :(

Message par Lisore » jeu. oct. 01, 2009 8:58 am

ça dépend : si c'est une pratique qui n'est sanctionnée par aucun texte, on appelle ça un vide juridique (et là, on l'a dans l'os).
Si c'est une pratique sanctionnée par contrat mais qui ne s'oppose à aucune règle d'ordre public, à la limite ça peut tomber dans la clause abusive mais ça doit être démontré.
Si c'est fait en violation flagrante des règles du droit d'auteur, mais que le juge "approuve" quand même, c'est une erreur de droit susceptible d'encourir la cassation.

Je ne connais pas grand chose à la SACEM, en fait. Il faudrait examiner ses statuts pour vérifier quelles sont ses compétences, attributions, etc. Vu qu'elle a été créée en 1851, il n'est pas exclu que bon nombre des règles qu'elle applique soient dépassées.

En fait, si jamais quelqu'un a à disposition un contrat que la SACEM conclut avec ses sociétaires, ça m'intéresse (histoire de vérifier si tout est bien légal).

Avatar du membre
Jean-Claude Dunyach
Messages : 641
Enregistré le : mar. juin 24, 2008 6:08 am

Message par Jean-Claude Dunyach » jeu. oct. 01, 2009 7:51 pm

Je ne résiste pas à poster ça (trouvé sur le site Dans Ton Chat, anciennement BashFr) :

lord D. : si le gouvernement avais un zest d'humour le slogan de l'hadopi ca serait la bourse ou l'avi
Je compte pour 1. Comme chacun de vous...
http://www.dunyach.fr/

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » ven. oct. 02, 2009 8:29 am

là en cours je fais du droit de la propriété littéraire et artistique, et franchement, on en apprend de belles ! la matière est passionnante et infinie... Vous saviez par exemple que je peux refuser qu'on me cite, tout simplement parce que les quelques lignes que je suis en train d'écrire, du fait même de leur originalité, de leur existence et de leur support électronique, sont considérées par la loi comme une oeuvre littéraire ? Donc, je dispose d'un droit d'auteur sur mes messages. Hé ouais, le premier qui me cite, je lui envoie un recommandé. ( je plaisante)
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » ven. oct. 02, 2009 9:43 am

orcusnf a écrit :là en cours je fais du droit de la propriété littéraire et artistique, et franchement, on en apprend de belles ! la matière est passionnante et infinie... Vous saviez par exemple que je peux refuser qu'on me cite, tout simplement parce que les quelques lignes que je suis en train d'écrire, du fait même de leur originalité, de leur existence et de leur support électronique, sont considérées par la loi comme une oeuvre littéraire ? Donc, je dispose d'un droit d'auteur sur mes messages. Hé ouais, le premier qui me cite, je lui envoie un recommandé. ( je plaisante)
Cela voudrait donc dire que, lors d'un procès, si le juge dit, "c'est vous qui avez écrit: "...", le prévenu peut attaquer le juge en justice? J'ai un doute...
Oncle Joe

Nicky
Messages : 545
Enregistré le : mar. sept. 16, 2008 8:14 pm

Message par Nicky » ven. oct. 02, 2009 10:23 am

Orc parlait ptêt de citation électronique : ce qui est de la copie illégale (contrefaçon ?) de son texte alors ?
Tous avec moi pour fonder le fan club de Kevin J Anderson et du communisme, le meilleur auteur de SF de tous les temps et le meilleur système social jamais appliqué de tous les temps ! \o/

Avatar du membre
M le maudit
Messages : 465
Enregistré le : ven. nov. 21, 2008 3:29 pm
Localisation : Puteaux

Message par M le maudit » ven. oct. 02, 2009 10:29 am

Dans le cas de la citation électronique sur un forum (celui-ci par exemple) as-t-on le droit de se dédouaner sur les créateurs du dit forum qui nous laisse accessible un bouton "citer" au-dessus de chaque message ?

Finalement, c'est de l'incitation a violer la loi... :wink:
La meilleure preuve que l' homme n' est pas fait pour le travail, c' est que ça le fatigue... (Mark Twain)

Avatar du membre
orcusnf
Messages : 2406
Enregistré le : mer. mai 24, 2006 8:55 pm
Localisation : Stuttgart
Contact :

Message par orcusnf » ven. oct. 02, 2009 12:01 pm

En fait, je pense que le législateur considérerait que le fait de l'écrire publiquement est une sorte d'autorisation de s'en servir, puisque nous sommes dans une discussion, et que cela amène à une réponse, donc à une citation.

c'est complexe, mais interessant. Néanmoins, attendons une jurisprudence du conseil d'état et jusque là, ne nous citons plus.
http://www.fantastinet.com l'actualité de la littérature de l'imaginaire

Papageno
Messages : 2270
Enregistré le : dim. sept. 10, 2006 10:28 am
Localisation : Auxerre (Yonne)

Message par Papageno » ven. oct. 02, 2009 12:11 pm

Hum, déja plus de smileys , et maintenant plus de citations !
on va porter l'affaire devant le conseil constitutionnel !
et de toute façon, comme dit plus haut, c'est la faute a Jérome !

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » ven. oct. 02, 2009 12:11 pm

Je rappelle que le droit d'auteur s'applique à une œuvre de l'esprit...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
M le maudit
Messages : 465
Enregistré le : ven. nov. 21, 2008 3:29 pm
Localisation : Puteaux

Message par M le maudit » ven. oct. 02, 2009 7:44 pm

Ce qui pose donc le problème suivant : on ne peut citer que les messages sans intérêt, tous les messages à contenu étant des oeuvres de l'esprit...

Mais que fait le CC ?
La meilleure preuve que l' homme n' est pas fait pour le travail, c' est que ça le fatigue... (Mark Twain)

Avatar du membre
neocobalt
Messages : 127
Enregistré le : dim. mai 10, 2009 11:00 pm
Localisation : Paris
Contact :

Message par neocobalt » ven. oct. 02, 2009 8:36 pm

M le maudit a écrit :Mais que fait le CC ?
Euh... là on est pas sur le CC mais sur ActuSF (smiley).

Avatar du membre
Lisore
Messages : 2078
Enregistré le : mer. oct. 08, 2008 9:26 am
Localisation : Loin de toute librairie digne de ce nom :(

Message par Lisore » dim. oct. 04, 2009 9:45 am

Lensman a écrit :
orcusnf a écrit :là en cours je fais du droit de la propriété littéraire et artistique, et franchement, on en apprend de belles ! la matière est passionnante et infinie... Vous saviez par exemple que je peux refuser qu'on me cite, tout simplement parce que les quelques lignes que je suis en train d'écrire, du fait même de leur originalité, de leur existence et de leur support électronique, sont considérées par la loi comme une oeuvre littéraire ? Donc, je dispose d'un droit d'auteur sur mes messages. Hé ouais, le premier qui me cite, je lui envoie un recommandé. ( je plaisante)
Cela voudrait donc dire que, lors d'un procès, si le juge dit, "c'est vous qui avez écrit: "...", le prévenu peut attaquer le juge en justice? J'ai un doute...
Oncle Joe
:lol:
En fait, ça vise plutôt la reproduction sur le site même (genre en page d'accueil, une belle situation d'orcu) d'autres sites, ou plus généralement sur un support destiné à la diffusion, même s'il n'y a pas exploitation commerciale.
Le juge pourrait chanter du Marc Lavoine ou de l'Olivia Ruiz en guise de questions que la Sacem ne pourrait pas y mettre son nez. Ce sera retranscrit dans les minutes d'un procès (si c'est du pénal) mais pas dans le jugement/arrêt/ordonnance. Et, par usage, on permet beaucoup de choses aux magistrats et aux avocats dans un prétoire, à condition qu'ils restent polis et qu'ils ne se sautent pas à la g... (la diffamation, par exemple, ne peut pas jouer, non plus, je pense, que le droit d'auteur,mais à ma connaissance, la question ne s'est pas encore posée - faudra que je vérifie quand même)

Répondre

Retourner vers « Du fond de la salle (pour parler d'autre chose) »