ITW de Gérard Klein bis

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Répondre
Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. juin 25, 2009 12:46 pm

Le_navire a écrit : Ah et Sand je te suis de tout cœur : l'éthique n'a pas de sens en dehors d'un contexte historique et sociologique donné.
Cela dit, histoire de compliquer ce débat hors sujet, on pourrait dire que cette proposition même, à savoir: "l'éthique n'a pas de sens en dehors d'un contexte historique et sociologique donné", peut être vue comme une proposition éthique...
Oncle Joe

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » jeu. juin 25, 2009 12:48 pm

Le_navire a écrit :J'en profite pour glisser qu'il y a 25 ans, Gérard me tenait des propos sur l'avenir de la SF qui plongèrent la jeune enthousiaste que j'étais dans un abîme de dépression. Ce qu'il a nié formellement avoir fait l'année dernière.
Je ne l'ai pas exactement nié. Il y a vingt-cinq ans ou un peu plus, nous étions en pleine crise des années 1980, suite à le surproduction des années 1970. En 1977, il y avait plus de quarante collections (44 si je me souviens bien de l'année de la science-fiction qu'éditait Jacques Goimard). Je disais que ça ne pouvait pas continuer comme ça, et ça n'a pas continué. La plupart de ces collections éphémères ont disparu en quelques années n'en laissant qu'une dizaine, bien installées même si elles avaient pu connaître quelques difficultés. C'est de cela que j'ai parlé il y a un bon quart de siècle.
Mais c'était une crise passagère qui n'a duré que quelques années. L'espèce littéraire dans son ensemble n'était pas menacée. Des crises, elle en avait connu d'autres, en particulier dans les années 1960. Ne mélangeons pas tout. Ou alors on renonce à comprendre, prévoir et s'il est possible remédier.
Ce qui se passe depuis une dizaine d'années, de façon continue, est tout différent. Le lectorat, ou si vous préférez le public des acheteurs sans lesquels on ne peut ni éditer ni payer des traducteurs se réduit régulièrement et vieillit au point que les chiffres de vente, dans la plupart des collections et pas seulement celles que je dirige, sont en train de rejoindre celles de la poésie quand j'ai eu l'occasion de diriger Seghers sur la fin des années 1970 et au début de la décennie suivante. Il y a quelques exceptions sur de rares titres mais elles sont très peu nombreuses. Et ce n'est pas un phénomène spécifiquement français, contrairement à ce qui s'est passé vers 1979.
Certes, la crise générale de l'édition, largement déniée, ne facilite pas les choses. La place croissante et sans précédent des super-best-sellers joue également un rôle. Mais il se passe quelque chose d'autre, dans le monde anglo-saxon aussi bien qu'en France.
Les vampires se reproduisent plus vite que les ET, malgré la répugnance bien connue des vampires américains à l'acte sexuel.
Un bon indicateur: la place des recensions de livres de science-fiction dans la revue Locus qui couvre assez précisément toute la production anglo-saxonne ne cesse de reculer depuis au moins sept ans au point de devenir presque négligeable au profit des vampireries et autres zombieries.

Il est peut-être regrettable que pour vivre, voire survivre, la littérature, y compris de science-fiction et la poésie, ait besoin de lecteurs ou plus exactement d'acheteurs. Mais quel que soit le système en vigueur, quelqu'un paie. J'ai eu le privilège d'observer sur place le mécénat communiste de Ceaucescu en Roumanie en 1971. Le Génie des Carpathes en avait une conception bien particulière.
Modifié en dernier par Gérard Klein le jeu. juin 25, 2009 5:45 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Lensman
Messages : 20391
Enregistré le : mer. janv. 24, 2007 10:46 am

Message par Lensman » jeu. juin 25, 2009 12:52 pm

Gérard Klein a écrit :J'ai eu le privilège d'observer sur place le mécénat communiste de Ceausescu en Roumanie en 1971. Le Génie des Carpathes en avait une conception bien particulière.
Tu veux dire qu'il aurait ouvert la voie au déferlement vampirique actuel?
Oncle Joe

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » jeu. juin 25, 2009 1:35 pm

Lensman a écrit :
Gérard Klein a écrit :J'ai eu le privilège d'observer sur place le mécénat communiste de Ceausescu en Roumanie en 1971. Le Génie des Carpathes en avait une conception bien particulière.
Tu veux dire qu'il aurait ouvert la voie au déferlement vampirique actuel?
Oncle Joe
Je n'y avais pas songé, mais cela me semble en effet regrettablement probable. Quel Génie de la vengeance post-mortem !!!

Avatar du membre
Le_navire
Messages : 2341
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 4:15 pm
Localisation : Au milieu.

Message par Le_navire » jeu. juin 25, 2009 2:49 pm

Gérard chou, je tâcherai de ne pas reproduire tes propos d'alors afin de ne pas te plonger dans des souvenirs pénibles... :lol: (mais qu'on sache que je m'en souviens fort bien, comme du restaurant italien à deux pas de Saint- Sulp où il furent tenus. Ce genre de chose, à 19 ans, ça marque.)

Et je me contenterai de la même réflexion qu'à l'époque : je maintenais, - et je maintiens toujours - qu'une génération marquée par Star Wars aurait du mal à passer la SF à la trappe, ce qu'on a vu en effet dans les dernières des années 80 se concrétiser par le renouvellement d'une belle génération d'écrivains SF. Et des lecteurs qui allaient avec.

Les générations actuelles seront sûrement plus marquées par les séries que par les films, mais les jeunes geeks d'aujourd'hui connaissent leurs BG et autres Firefly sur le bout des doigts, je doute qu'il n'en sorte rien dans les temps à venir.

Quant aux vampires, c'est une mode qui tient elle aussi ses sources dans le cinéma et les séries (du Dracula de Coppola - grosse choucroute kitch mais ce n'est que mon avis - aux Buffy et Angel, excellents au demeurant pour peu qu'on les regarde en VO.) : c'est l'apogée de ces générations-là qu'on voit éclore. Elles passeront, elles aussi, quand elles auront pris un coup de vieux.

Jusqu'à la prochaine fois.

On y trouve d'ailleurs parfois autant de critiques intelligentes de la société que dans un bon SF, alors, pourquoi s'en priver ?


Ah, et, Tonton ? J'ai pas d'éthique. Je suis toute en toc. :twisted:
"Ils ne sont grands que parce que vous êtes à genoux"

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » jeu. juin 25, 2009 3:56 pm

Le_navire a écrit :Les générations actuelles seront sûrement plus marquées par les séries que par les films, mais les jeunes geeks d'aujourd'hui connaissent leurs BG et autres Firefly sur le bout des doigts, je doute qu'il n'en sorte rien dans les temps à venir.
Sans parler de Dr. Who.
« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » jeu. juin 25, 2009 5:37 pm

Le_navire a écrit :La crise de la littérature de SF est aussi une crise de l'édition.
Je ne comprends plus.
On nous cache tout, on nous dis rien...
Comment un truc mort pourrait-il être en crise ?

Avatar du membre
Le_navire
Messages : 2341
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 4:15 pm
Localisation : Au milieu.

Message par Le_navire » jeu. juin 25, 2009 5:40 pm

Bah...
A part Panama, Anne Carrière, pas mal de petits dont peut être bien le Navire, des librairies en nombre incalculable, ça bouge encore... :twisted:

ceci dit, faut pas lire Livre Hebdo ces temps-ci, ça déprime... :?
"Ils ne sont grands que parce que vous êtes à genoux"

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » jeu. juin 25, 2009 5:47 pm

Panama kaput.

Avatar du membre
Roland C. Wagner
Messages : 3588
Enregistré le : jeu. mars 23, 2006 11:47 am

Message par Roland C. Wagner » jeu. juin 25, 2009 6:01 pm

MF a écrit :Comment un truc mort pourrait-il être en crise ?
En fait, ce sont les asticots qui font une crise de foie.
« Regarde vers Lorient / Là tu trouveras la sagesse. » (Les Cravates à Pois)

الكاتب يكتب

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » jeu. juin 25, 2009 6:07 pm

Le_navire a écrit :Et je me contenterai de la même réflexion qu'à l'époque : je maintenais, - et je maintiens toujours - qu'une génération marquée par Star Wars aurait du mal à passer la SF à la trappe, ce qu'on a vu en effet dans les dernières des années 80 se concrétiser par le renouvellement d'une belle génération d'écrivains SF. Et des lecteurs qui allaient avec.
Tu veux dire que la déferlante du NSO (poutou ™) ne serait due qu'à l'éclosion d'une génération d'ados pré pubères qui bandaient sur la princesse Leila ?

P'tain, le drame !

Gérard Klein
Messages : 1595
Enregistré le : ven. oct. 06, 2006 6:06 pm
Localisation : En face de la Fac Jussieu

Message par Gérard Klein » jeu. juin 25, 2009 6:08 pm

Incidemment, navire, j'ai pu et même dû t'exprimer ma consternation à propos de Star Wars qui a ouvert la porte de la fantasy et fermé celle de la sf intelligente.

Avatar du membre
Le_navire
Messages : 2341
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 4:15 pm
Localisation : Au milieu.

Message par Le_navire » jeu. juin 25, 2009 7:33 pm

Gérard Klein a écrit :Incidemment, navire, j'ai pu et même dû t'exprimer ma consternation à propos de Star Wars qui a ouvert la porte de la fantasy et fermé celle de la sf intelligente.
Vrai, tu l'as dit. Je confirme tout plein.

Mais je doute que tu aies raison. J'en suis un pur produit, et pourtant, c'est la SF intelligente qui me touche, et pas la Fantasy (ou rarement, disons.) J'ai vu SW à 12 ans, ça a été un choc, et je ne suis pas sûre que sans ça, avec les discours que mon père tenait sur la SF (tu t'en souviens ?) j'y sois jamais venue. Et quand j'en discute un peu partout, autour de moi ou sur les forums, je constate que je suis loin d'être un cas isolé.

Par ailleurs, les fanas de Fantasy (rarement ceux qui aiment Tolkien d'ailleurs
:shock:) sont souvent très critiques vis-à vis de SW (ce que je suis aussi) et rejettent le truc en bloc (ce que je ne fais pas : ce sont de mauvais films, mais je nie pas l'émotion d'enfance).

Maintenant, ce n'est qu'un point de vue...
"Ils ne sont grands que parce que vous êtes à genoux"

JDB
Messages : 1541
Enregistré le : mer. mai 03, 2006 1:37 pm
Contact :

Message par JDB » jeu. juin 25, 2009 7:33 pm

Gérard Klein a écrit :Incidemment, navire, j'ai pu et même dû t'exprimer ma consternation à propos de Star Wars qui a ouvert la porte de la fantasy et fermé celle de la sf intelligente.
Remarque fondamentale à mon sens.
Rappelez-vous de l'exergue de Star Wars : "Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine..." (je cite de mémoire).
Dès le début, les choses sont claires : ce film ne ressortit pas à l'anticipation mais à la légende. Il ne se situe pas dans un avenir possible mais dans un passé rêvé.
La science-fiction est riche de sa nature double: littéraliste ("voici un avenir possible, ou plus largement un univers possible") et métaphorique ("voici un ensemble d'images et de techniques cohérent mais riche d'enseignement sur le présent").
Il me semble significatif qu'une bonne partie de la science-fiction soit devenue aujourd'hui une branche de la fantasy. Du temps de la SF classique, tout avenir imaginé était par essence même une extrapolation du présent, même si l'auteur se montrait vague sur la progression d'aujourd'hui à demain.
Désormais, les oeuvres présentant un futur lointain ne se soucient même plus d'esquisser cette progression.
Est-ce parce que nombre des avenirs imaginés durant les années 40, 50, 60, etc., ne se sont pas concrétisés ?
Est-ce parce que tout le monde a intégré la singularité vingienne et conclu qu'il était vain d'imaginer l'inconnaissable ?
Le fait est que, si la SF à court terme a conservé sa vigueur et sa rigueur, la SF de l'avenir lointain n'est plus que de la fantasy.
A suivre...
JDB

Avatar du membre
Le_navire
Messages : 2341
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 4:15 pm
Localisation : Au milieu.

Message par Le_navire » jeu. juin 25, 2009 7:38 pm

JDB, je ne nie pas ce qu'est SW, mais je parle de choc culturel, pas d'analyse logique du film.

Et si je suis ton raisonnement, je vire de la liste de la SF les Le guin, les M. Banks, etc... Non ? Ou je n'ai rien compris à ton propos ?
"Ils ne sont grands que parce que vous êtes à genoux"

Répondre

Retourner vers « Actusf les news du site (Et nos réponses à vos questions) »