AT Collection Y des Editions Voy'el

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean, Nathalie

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mar. juin 25, 2013 6:32 am

bormandg a écrit : De toutre manière, il est certain qu'on ne peut créer QUE des personnages. Ceci étant, et puisqu'il faut le dire ainsi, je ne me vois pas créer un personnage qu'un lecteur, fut-ce moi-même, puisse croire crédible, sans soit que ce personnage soit une part de moi-même, soit que ce personnage soit suffisamment loin de moi et du lecteur. L'ET répond au deuxième cas.
Quel est le rapport avec le fait que ce personnage soit homo ? Pour quelle raison un personnage homo ne pourrait pas être une part de toi-même ? Sauf s'ils font partie d'une espèce à part, distincte du genre humain, ils ressentent, éprouvent des choses comme tout le monde.
Il n'y a donc aucune impossibilité à les rendre crédible.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Sybille
Messages : 1116
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 11:10 am

Message par Sybille » mar. juin 25, 2013 6:53 am

Erion a écrit :Quel est le rapport avec le fait que ce personnage soit homo ? Pour quelle raison un personnage homo ne pourrait pas être une part de toi-même ? Sauf s'ils font partie d'une espèce à part, distincte du genre humain, ils ressentent, éprouvent des choses comme tout le monde.
Il n'y a donc aucune impossibilité à les rendre crédible.
Et si un homme avait le droit d'être mal à l'aise en s'imaginant désirer un autre homme, hein ?
La liberté, c'est bien dans tous les sens. Parce qu'il y a un gouffre entre l'homophobe qui pense que l'homosexuel lui est inférieur et n'a pas les mêmes droits et un homme, avec une "éducation classique", qui est mal à l'aise en s'imaginant dans des rapports avec un autre homme (parce que, quand on écrit, on voit, on regarde dans sa tête).
Sérieux, quoi, comme dirait quelqu'un, le pire, ce sont les intégristes de notre camp :twisted:

Parce que ce n'est pas parce qu'on met en scène des persos qui ne sont pas nous qu'on ne mate pas leur intimité.

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. juin 25, 2013 7:06 am

Sybille a répondu mieux que je ne saurais le faire.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Eons
Messages : 6338
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 6:49 pm
Localisation : Le cœur de Flandre
Contact :

Message par Eons » mar. juin 25, 2013 7:09 am

Sybille a écrit :Alors c'est l'histoire d'une loup-garou qui doit changer de sexe car aucune femelle ne peut diriger son clan et elle est très amoureuse d'un vampire et d'une fée. Mais la fée complote contre la reine d'Angleterre et la louve transexuelle fait passer sa loyauté à l'Angleterre avant ses sentiments.
Mais elle découvre que le vampire ne l'a jamais vraiment aimée car il est trop homophobe et ne veut plus q'elle, devenu lui. Alors, de désespoir, elle décide de trucider un max de vampires, mais la fée revient vers elle et lui explique que c'est mal et qu'elle doit devenir un gentil petit garçon.
Alors...
Alors, Torchwood (fondé par Victoria suite à une affaire de loups-garous) intervient (Jack Harkness étant à voile et à vapeur, ça ne sort donc pas de la discussion de ce fil). :lol:
Les beaux livres, c’est aussi par ici : www.eons.fr

Avatar du membre
Sybille
Messages : 1116
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 11:10 am

Message par Sybille » mar. juin 25, 2013 7:15 am

Eons a écrit :
Sybille a écrit :Alors c'est l'histoire d'une loup-garou qui doit changer de sexe car aucune femelle ne peut diriger son clan et elle est très amoureuse d'un vampire et d'une fée. Mais la fée complote contre la reine d'Angleterre et la louve transexuelle fait passer sa loyauté à l'Angleterre avant ses sentiments.
Mais elle découvre que le vampire ne l'a jamais vraiment aimée car il est trop homophobe et ne veut plus q'elle, devenu lui. Alors, de désespoir, elle décide de trucider un max de vampires, mais la fée revient vers elle et lui explique que c'est mal et qu'elle doit devenir un gentil petit garçon.
Alors...
Alors, Torchwood (fondé par Victoria suite à une affaire de loups-garous) intervient (Jack Harkness étant à voile et à vapeur, ça ne sort donc pas de la discussion de ce fil). :lol:
Ouais, mais, là, du coup, j'ai un problème de licence... *se demande pourquoi elle pense à James Masters, là*

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mar. juin 25, 2013 7:22 am

Sybille a écrit :
Erion a écrit :Quel est le rapport avec le fait que ce personnage soit homo ? Pour quelle raison un personnage homo ne pourrait pas être une part de toi-même ? Sauf s'ils font partie d'une espèce à part, distincte du genre humain, ils ressentent, éprouvent des choses comme tout le monde.
Il n'y a donc aucune impossibilité à les rendre crédible.
Et si un homme avait le droit d'être mal à l'aise en s'imaginant désirer un autre homme, hein ?
La liberté, c'est bien dans tous les sens. Parce qu'il y a un gouffre entre l'homophobe qui pense que l'homosexuel lui est inférieur et n'a pas les mêmes droits et un homme, avec une "éducation classique", qui est mal à l'aise en s'imaginant dans des rapports avec un autre homme (parce que, quand on écrit, on voit, on regarde dans sa tête).
Sérieux, quoi, comme dirait quelqu'un, le pire, ce sont les intégristes de notre camp :twisted:

Parce que ce n'est pas parce qu'on met en scène des persos qui ne sont pas nous qu'on ne mate pas leur intimité.
Ca revient à réduire les homosexuels à leur sexualité.
Alors après, en effet, j'imagine que dans un AT où on demande des personnages homosexuels, à un moment donné dans le texte, il doit être question d'une attirance entre 2 hommes ou 2 femmes.

Sinon, j'ai un peu de mal quand je lis "notre camp". On n'est pas dans une guerre de tranchée, hein. Ou alors, notre président - qui devait réunir les Français là où le précédent les avaient divisés - a dû rater son coup quelque part.
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
bormandg
Messages : 11906
Enregistré le : lun. févr. 12, 2007 2:56 pm
Localisation : Vanves (300 m de Paris)
Contact :

Message par bormandg » mar. juin 25, 2013 7:33 am

Florent a écrit : Ca revient à réduire les homosexuels à leur sexualité.
Alors après, en effet, j'imagine que dans un AT où on demande des personnages homosexuels, à un moment donné dans le texte, il doit être question d'une attirance entre 2 hommes ou 2 femmes.
Ca revient à réduire le fait qu'on insiste sur l'homosexualité du personnage à la sexualité du personnage. Parce que si le fait que le personnage soit homosexuel (c.a.d. normal pour le linguiste, l(hétérosexuel étant linguistiquement anormal*) c'est bien parce que le taxte (et l'AT ici) veut sinon le réduire à cet apect, du moins en faire un thème central, non? Image
* je ne supporte aucun des TERMES homosexuel et hétérosexuel, j'ai déjà répété plusieurs fois pourquoi.
"If there is anything that can divert the land of my birth from its current stampede into the Stone Age, it is the widespread dissemination of the thoughts and perceptions that Robert Heinlein has been selling as entertainment since 1939."

Avatar du membre
Sybille
Messages : 1116
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 11:10 am

Message par Sybille » mar. juin 25, 2013 7:37 am

*s'édite en se rendant compte qu'elle a nourri un vilain troll*
Modifié en dernier par Sybille le mar. juin 25, 2013 12:26 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Florent
Messages : 1855
Enregistré le : jeu. janv. 17, 2008 6:46 pm

Message par Florent » mar. juin 25, 2013 7:44 am

Sybille a écrit :Ouais, c'est ça.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.
(En dehors de la guerre des tranchées, soeurs et frères, nul salut ! D'ailleurs, les femmes ont les mêmes droits que les hommes et les homosexuels ne sont victimes d'aucune forme de discrimination. Dans le monde de Florent où tout le monde est cro gentil.)
Ca, on m'en a fait des reproches, mais d'être un bisounours c'est la première fois ! A ce rythme on va me croire de Gauche. Brrr... (frémissement).

Bon sinon, je suis un homme hétéro blanc chrétien français de souche ni jeune ni vieux, et pourtant je suis au RSA alors les histoires de droits...
« J’ai un projet, devenir fou. »

Charles Bukowski

Avatar du membre
Sybille
Messages : 1116
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 11:10 am

Message par Sybille » mar. juin 25, 2013 7:57 am

*s'édite en se rendant compte qu'elle a nourri un vilain troll*
Modifié en dernier par Sybille le mar. juin 25, 2013 12:26 pm, modifié 1 fois.

Avatar du membre
MF
Messages : 4466
Enregistré le : jeu. déc. 28, 2006 3:36 pm
Localisation : cactus-blockhaus

Message par MF » mar. juin 25, 2013 8:00 am

Florent a écrit :Ca revient à réduire les homosexuels à leur sexualité.
la différence entre "réduire les homosexuels à leur sexualité" et "caractériser les homosexuels par leur sexualité" est si ténue qu'elle peut relever de la simple argutie...

... mais bon, dans argutie, il y a subtil...
Le message ci-dessus peut contenir des traces de second degré, d'ironie, voire de mauvais esprit.
Son rédacteur ne pourra être tenu pour responsable des effets indésirables de votre lecture.

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mar. juin 25, 2013 8:01 am

Sybille a écrit :
Erion a écrit :Quel est le rapport avec le fait que ce personnage soit homo ? Pour quelle raison un personnage homo ne pourrait pas être une part de toi-même ? Sauf s'ils font partie d'une espèce à part, distincte du genre humain, ils ressentent, éprouvent des choses comme tout le monde.
Il n'y a donc aucune impossibilité à les rendre crédible.
Et si un homme avait le droit d'être mal à l'aise en s'imaginant désirer un autre homme, hein ?
Dans ce cas, cela n'a rien à voir avec la crédibilité. Cela repose sur le rapport que l'on a, soi-même, avec le désir.
Mais, en dehors des questions de blocage personnel, composer un personnage homo n'est pas différent que de composer un personnage féminin, ou d'une autre culture. Il suffit d'imaginer.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Sybille
Messages : 1116
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 11:10 am

Message par Sybille » mar. juin 25, 2013 8:03 am

Erion a écrit :Dans ce cas, cela n'a rien à voir avec la crédibilité. Cela repose sur le rapport que l'on a, soi-même, avec le désir.
Mais, en dehors des questions de blocage personnel, composer un personnage homo n'est pas différent que de composer un personnage féminin, ou d'une autre culture. Il suffit d'imaginer.
Ben, oui. C'est tout à fait ce que j'ai dit :wink:

Avatar du membre
Erion
Messages : 5025
Enregistré le : sam. oct. 21, 2006 10:46 am

Message par Erion » mar. juin 25, 2013 8:12 am

Sybille a écrit :
Erion a écrit :Dans ce cas, cela n'a rien à voir avec la crédibilité. Cela repose sur le rapport que l'on a, soi-même, avec le désir.
Mais, en dehors des questions de blocage personnel, composer un personnage homo n'est pas différent que de composer un personnage féminin, ou d'une autre culture. Il suffit d'imaginer.
Ben, oui. C'est tout à fait ce que j'ai dit :wink:
Sauf que Georges a parlé de la question de la crédibilité, et qu'il y aurait une spécificité. Je ne vois pas pourquoi on s'interrogerait sur le fait de mettre en scène un homo, et pas sur le fait de mettre en scène un britannique, un espagnol ou un américain. Je considère que c'est un écart du même ordre.
"There's an old Earth saying, Captain. A phrase of great power and wisdom. A consolation to the soul, in times of need : Allons-y !" (The Doctor)
http://melkine.wordpress.com/

Avatar du membre
Sybille
Messages : 1116
Enregistré le : sam. sept. 30, 2006 11:10 am

Message par Sybille » mar. juin 25, 2013 8:20 am

Erion a écrit :Sauf que Georges a parlé de la question de la crédibilité, et qu'il y aurait une spécificité. Je ne vois pas pourquoi on s'interrogerait sur le fait de mettre en scène un homo, et pas sur le fait de mettre en scène un britannique, un espagnol ou un américain. Je considère que c'est un écart du même ordre.
Moi, ce que je comprends des propos de Georges, c'est qu'il veut se donner à fond quand il s'incarne dans le perso et que, comme sa pudeur est gênée par la relation de deux hommes entre eux, il ne se sent pas d'imaginer leurs caresses et autres.
Du coup, il déclare forfait sur ce projet, quoique curieux de lire les textes des autres.
Parce qu'il a raison : s'il bloque au moment de s'immerger pleinement dans le perso, il risque de cafouiller.
Parce que, si un AT spécifie qu'un perso doit être homo (ou végétarien ou...), c'est bien que l'action doit en être affectée : si le perso n'a aucune relation de toute l'histoire, il n'est ni homo ni rien en relation avec la sexualité.

Répondre

Retourner vers « Les appels à textes du monde de la SF »