POURQUOI LA DYSTOPIE EST-ELLE AUTANT EN VOGUE ?

Modérateurs : Travis, Charlotte, tom, marie.m, Eric, jerome, Estelle Hamelin, Jean

Répondre
jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

POURQUOI LA DYSTOPIE EST-ELLE AUTANT EN VOGUE ?

Message par jerome » dim. févr. 11, 2018 9:14 pm

C'est un article à lire ici sur une question intéressante.
La société actuelle, et surtout la jeunesse actuelle, se rend compte de la complexité du monde. La dystopie ne fait qu’exacerber un peu plus ces préoccupations et inquiétudes. À travers les œuvres dystopiques, tout un chacun peut alors contempler à travers la fiction, une part de réalité, un peu comme une prémonition.

La peur générée par le terrorisme, la dégénérescence sociétale ainsi que l’évolution technologique sont les trois facteurs qui permettent à la contre-utopie de devenir « la suite ». C’est en cela que le parallèle entre le réel et l’irréel semble tout d’un coup très mince. Plus la société avance dans le temps et moins elle satisfait ses citoyens (taxes, chômage, insécurité, lois diverses, régressions des droits, censure, etc.). La dystopie permet donc à tous, soit de se préparer à un avenir qui ne s’annonce que de plus en plus sombre, soit à montrer que même dans le chaos, peut survenir la lumière.

Toutefois, la contre-utopie offre une possibilité de réaction. Les adolescents sont extrêmement friands de ce genre de lectures, de la contre-utopie des jeux vidéo, des séries TV ou des films, car ils apprennent à comprendre la violence du monde, tentent de l’accepter, mais surtout, s’abreuvent d’espoir pour justement ne pas plier.
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. févr. 12, 2018 9:03 am

Quand les dystopies s’écrivent aussi sur les murs… par Yannick Rumpala
Ces dystopies ont parfois aussi comme des rhizomes et circulations souterraines qui paraissent surgir ailleurs de manière impromptue. Dans le réel en effet et jusque sur les murs et trottoirs. Comme si graffitis et autres représentations visuelles à message devenaient un support pour un retour iconique du refoulé… Dans une période qui semble tolérer de moins en moins ces inscriptions sauvages, il serait extrêmement réducteur de les considérer simplement comme des espèces de marqueurs d’une déliquescence urbaine. Les graffitis sont une manière de marquer et d’occuper l’espace public. Ils sont l’intermédiaire d’une dissidence, une esthétique de la transgression, et, pour cela, le support fait presque tout autant partie du message. Pour annoncer quoi ? Des lendemains qui pourraient ne pas chanter ?
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. févr. 19, 2018 5:52 pm

Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

jerome
Administrateur - Site Admin
Messages : 14707
Enregistré le : jeu. déc. 15, 2005 4:12 pm
Localisation : Chambéry

Message par jerome » lun. févr. 26, 2018 9:47 am

La tendance de la science-fiction noire ne risque-t-elle pas de retomber?
La série Altered Carbon et le film Mute, sur Netflix, surfent sur le succès de productions comme Black Mirror. Mais la vague ne risque-t-elle pas de retomber ?
Jérôme
'Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal.' Robert Sheckley

Fabien Lyraud
Messages : 2253
Enregistré le : mer. oct. 24, 2007 10:35 am
Localisation : St Léonard
Contact :

Message par Fabien Lyraud » lun. févr. 26, 2018 10:28 am

Personnellement cette vogue de la dystopie m'inquiète. Je trouve que la SF n'est jamais aussi belle que quand elle parle de l'altérité et du vivre ensemble, quand elle parle d'espoir. D'autant plus que j'ai parfois le sentiment que notre monde ressemble de plus en plus à une dystopie.
Parler de monde plus noir que celui d'aujourd'hui dont les dérives sont pourtant terribles me paraît assez contre - productif. L'impression que l'on veut nous montrer que notre monde n'est pas si mal que ça pourrait être pire pour donner envie d'apprécier le monde comme il l'est. Et pas de le changer. De se comporter en citoyen chaque fois qu'on le peut.

Bref je suis inquiet.
Bienvenu chez Pulp Factory :
http://pulp-factory.ovh


Le blog impertinent des littératures de l'imaginaire :
http://propos-iconoclastes.blogspot.com

klimbo
Messages : 16
Enregistré le : lun. sept. 17, 2018 6:25 am

Re: POURQUOI LA DYSTOPIE EST-ELLE AUTANT EN VOGUE ?

Message par klimbo » mar. juil. 02, 2019 1:20 am

Ces dystopies ont parfois aussi comme des rhizomes et circulations souterraines qui paraissent surgir ailleurs de manière impromptue.



__________________________________________________
Dafont Showbox Adam4adam

Répondre

Retourner vers « Cinéma et séries »